Mira Nair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nair.
Mira Nair
Description de cette image, également commentée ci-après

Mira Nair en novembre 2015.

Naissance (58 ans)
Bhubaneshwar (Odisha, Inde)
Nationalité Drapeau de l'Inde Indienne
Profession Réalisatrice
Films notables Salaam Bombay !
Mississippi Masala
Kama Sutra
Le Mariage des moussons

Mira Nair, née le 15 octobre 1957[1] à Bhubaneshwar (Odisha), est une réalisatrice indo-américaine[2],[3]. Sa société de production, Mirabai Films, spécialisée dans les films, réservé au public international, abordant la société indienne, que ce soit dans les domaines économiques, sociaux ou culturels. Parmi ses films les plus connus sont Mississippi Masala, Le Mariage des moussons, lauréat du Lion d'or à la Mostra de Venise[4] et Salaam Bombay !, nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Mira Nair est née le 15 octobre 1957 à Bhubaneshwar, dans l'état d'Odisha, en Inde. Elle est la cadette d'une fratrie de trois enfants, issue d'une famille de la classe moyenne. Son père, Amrit Nair, fonctionnaire administratif et sa mère, Praveen Nair, assistante sociale travaillant auprès d'enfants illettrés. Elle fait ses études de sociologie dans les universités de Delhi et de Harvard qu'elle rejoint à l'âge de 19 ans avant d'en devenir boursière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation critique et consécration (1988-2001)[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière de réalisatrice vers à la fin des années 1970 et au début des années 1980, en réalisant plusieurs documentaires, Jama Street Masjid Journal, So Far from India, India Cabaret[6] et Children of a Desired Sex, dont elle conservera une veine sociale et réaliste quand elle passe à la fiction, à la fin de la décennie.

En 1988, son premier film, Salaam Bombay !, drame réaliste et poignant tourné avec des acteurs non professionnels dans les rues de Bombay, qui lui vaut la Caméra d'or au Festival de Cannes[7]. Il fut nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, en 1989, mais n'a pas remporté le prix[5].

Sur la lancée de cette réussite cannoise, Mira Nair réalise Mississippi Masala, un film qui raconte l'amour d'une jeune indienne pour un afro-américain, interprété par Denzel Washington, qui est également salué par la critique.

En 1995, elle propose La famille Perez, elle approfondit les thèmes de l'immigration et du choc culturel à travers la vie de réfugiés cubains aux États-Unis, interprétés par Anjelica Huston et Alfred Molina.

L'année suivante, elle retourne tourner en Inde, pour Kama Sutra.

En 2001, elle poursuit cette plongée dans la culture indienne avec Le Mariage des moussons — qui raconte un mariage indien panjâbî qui tourne au drame. Le film est acclamé par la critique et, cette même année, Mira Nair fut la première femme indienne récompensée par le Lion d'or[8] à la Mostra de Venise[9].

Elle participe également au projet collectif 11'09"01 - September 11, dont elle signe le segment Inde.

Passage à Hollywood (2002-)[modifier | modifier le code]

Mira Nair, en compagnie de la scénariste Sooni Taraporevala et l'acteur Irfan Khan, en 2006.

L'année suivante, elle s'éloigne pour la première fois de ses thématiques de prédilection pour livrer Hysterical Blindness un téléfilm pour la chaîne câblée HBO, dont le rôle-titre est interprété par l'actrice américaine Uma Thurman. La distribution compte aussi Gena Rowlands, Juliette Lewis et Ben Gazzara.

En 2004, elle consacre un second long-métrage à un portrait de femme. Elle adapte en effet roman-éponyme du romancier britannique William Makepeace Thackeray, avec Reese Witherspoon dans le rôle principal d'une jeune femme tentant de se faire une place au sein de la haute-société londonienne du début du XIXe siècle. Vanity Fair : La Foire aux vanités convainc plutôt la critique, mais échoue au box-office.

Mira Nair pour la présentation de L'Intégriste malgré lui à la Mostra de Venise, en juillet 2012.
Mira Nair au Festival international du film de Zanzibar, en 2013.

L'année suivante, elle est approchée pour réaliser un autre film en costumes... mais au budget autrement plus conséquent : Harry Potter et l'Ordre du phénix , cinquième volet des aventures du sorcier à lunettes. Elle décline cependant l'offre et c'est finalement David Yates sera choisi. Elle préfère en effet se concentrer sur l'adaptation d'un roman de Jhumpa Lahiri, Un nom pour un autre .

Sorti en 2006, Un nom pour un autre lui permet de revenir aux thématiques de l'immigration, du racisme, et du déracinement, pour une troisième fois. Le film raconte en effet l'histoire d'un couple d'émigrés indiens s'installant aux États-Unis, interprété par les acteurs indiens Tabu et Irfan Khan. Le film est bien reçu par la critique, et fonctionne bien commercialement.

L'année suivante, elle retrouve l'acteur pour un segment du film à sketches New York, I Love You.

En 2009, elle poursuit son cycle consacré aux femmes modernes avec le biopic Amelia, qui retrace la vie de de l'aviatrice Amelia Earhart, avec l'actrice oscarisée Hilary Swank dans le rôle titre. Elle connaît cependant son premier véritable échec critique et commercial.

En 2012, elle revient à la question de l'immigration, avec une approche plus politique : L'Intégriste malgré lui, adaptation du roman éponyme de Mohsin Hamid, publié en 2007. Le film fait l'ouverture de la Mostra de Venise cette année-là [10],[11]. Il est toujours inédit en France.

En 2013, elle enseigne à l'Université Columbia à New York.

En 2015, elle tourne un nouveau biopic : Queen of Katwe, avec l'actrice oscarisée Lupita Nyong'o dans le rôle de la jeune championne d'échecs ougandaise Phiona Mutesi.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Distinction Catégorie Film Résultat
1985 Festival Global Village Meilleur film documentaire India Cabaret Lauréat
1986 Festival du film américain Prix Blue Ribbon India Cabaret Lauréat
Festival international du film d'Athènes Athena d'or India Cabaret Lauréat
1988 Festival de Cannes[7] Caméra d'or Salaam Bombay ! Lauréat
Los Angeles Film Critics Association Prix New Generation Award Salaam Bombay ! Lauréat
Meilleur film en langue étrangère Salaam Bombay ! Nomination
1989 César du cinéma Meilleur film étranger Salaam Bombay ! Nomination
Golden Globes Meilleur film en langue étrangère Salaam Bombay ! Nomination
Oscars du cinéma[5] Meilleur film en langue étrangère Salaam Bombay ! Nomination
1990 British Academy Film Awards Meilleur film en langue étrangère Salaam Bombay ! Nomination
Filmfare Awards Meilleur film Salaam Bombay ! Nomination
Meilleur réalisateur Salaam Bombay ! Nomination
1991 Festival international du film de São Paulo Prix spécial des critiques Mississippi Masala Lauréat
Mostra de Venise Prix Osella Mississippi Masala (partagé avec Sooni Taraporevala) Lauréat
1992 Ruban d'argent Meilleur réalisateur du film étranger Mississippi Masala Lauréat
1993 Film Independent's Spirit Awards Meilleur film Mississippi Masala Lauréat
1996 Festival international du film de Saint-Sébastien Coquille d'or Kama Sutra Nomination
1999 Festival international du film Gay et Lesbien de Verzaubert Meilleur film My Own Country Nomination
2001 Festival international du film de Canberra Meilleure audience Le Mariage des moussons Lauréat
Mostra de Venise[4],[9],[12] Lion d'or Le Mariage des moussons Nomination
Prix Laterna Magica Le Mariage des moussons Nomination
2002 BAFTA Awards Meilleur film en langue étrangère Le Mariage des moussons Nomination
Golden Globes[13] Meilleur film en langue étrangère Le Mariage des moussons Nomination
Mostra de Venise Prix UNESCO 11'09"01 - September 11 Lauréat
Zee Cine Awards Prix spécial pour une contribution remarquable au cinéma mondial Le Mariage des moussons Lauréat
2003 César du cinéma Meilleur film de l'Union européenne 11'09"01 - September 11 Nomination
Festival international du film de Marrakech Étoile d'or Hysterical Blindness Nomination
2004 Mostra de Venise Lion d'or Vanity Fair : La Foire aux vanités Nomination
2007 Festival international du film « Love is Folly » Aphrodite d'or Un nom pour un autre Lauréat
Gotham Independent Film Awards Meilleur film Un nom pour un autre Nomination

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ils sont nés un 15 octobre », sur Les Échos,‎
  2. (en)« Mira Nair », sur IMDb
  3. (en)« Mira Nair: Indian Lioness », sur The Daily Star,‎
  4. a et b « PHOTOS - Le Mariage des moussons : une union arrangée de Mira Nair, primée à Venise », sur Première,‎
  5. a, b et c (en)« "The 61th Academy Awards (1989) Nominees and Winners" », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences
  6. « INDIA CABARET Sans gêne ni tabou », sur Le Monde,‎
  7. a et b « Caméra d'or pour Mira Nair », sur Ina.fr,‎
  8. (en)Anna Whitney, « Indian director is first woman to win Golden Lion », sur The Independant,‎
  9. a et b (en)« Bollywood blockbuster takes top prize in Venice », sur The Telegraph,‎
  10. « Cinéma: "L'intégriste malgré lui" fait l'ouverture de la Mostra de Venise », sur Le Point,‎
  11. « Mira Nair fera l'ouverture de la Mostra de Venise », sur Metronews,‎
  12. (en)Claire Hu, « Indian film takes top prize at Venice », sur The Guardian,‎
  13. (en)« Monsoon Wedding nominated for Golden Globe awards », sur Zee News,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :