Paul Bettany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Bettany
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Bettany en juillet 2014.
Naissance (47 ans)
Harlesden, Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Films notables Un homme d'exception
Dogville
Master and Commander : De l'autre côté du monde
Da Vinci Code

Univers cinématographique Marvel
Solo: A Star Wars Story

Paul Bettany est un acteur britannique né le à Harlesden (Londres).

Biographie[modifier | modifier le code]

Seconds rôles à Hollywood (2001-2007)[modifier | modifier le code]

Entre 1994 et 2000, l'acteur mène sa carrière en Angleterre, alternant films de cinéma, téléfilms et séries.

L'année 2001 lui permet de faire une percée remarquée à Hollywood : il prête ses traits au poète Chaucer dans le film d'action historique Chevalier écrit et réalisé par de Brian Helgeland, aux côtés de la révélation Heath Ledger. Il est aussi à l'affiche de l'oscarisé biopic Un homme d'exception, de Ron Howard, où il incarne un étudiant en lettres passionné par la poésie, et meilleur ami du héros John Nash incarné par Russell Crowe.

L'année suivante, il se contente d'apparaître dans des productions britanniques - The Heart of Me et The Reckoning, mais il tourne déjà ses projets américains suivants.

En 2003, il fait partie de la distribution réunie par Lars von Trier pour son expérimental Dogville. Mais surtout, il retrouve Russell Crowe pour l'ambitieux Master and Commander : De l'autre côté du monde. Crowe le recommande au réalisateur Peter Weir non pas en valorisant ses talents d'acteur, mais en soulignant que c'est un excellent musicien. Il prête ses traits au Dr. Stephen Maturin. Le film reçoit d'excellentes critiques, mais ne parvient pas à rentabiliser son budget.

L'acteur se replie sur des productions plus commerciales : en 2004, il partage l'affiche de la romance sportive La Plus Belle Victoire avec la jeune star Kirsten Dunst. Et en 2006, il tient un rôle secondaire dans le film d'action Firewall, mené par Harrison Ford. Enfin, il prête ses traits à Silas dans le blockbuster ésotérique Da Vinci Code, qui lui permet de retrouver Ron Howard.

L'année 2008 le voit passer au second plan : il est à l'affiche d'un drame anglais, Cœur d'encre, et tient un second rôle dans un film choral féminin, Le Secret de Lily Owens. Enfin, il joue dans un film d'héroic-fantasy de série B, Inkheart, mené par Brendan Fraser et Sienna Guillory. Enfin, il accepte de prêter sa voix à JARVIS, l'entité informatique du blockbuster Iron Man, de Jon Favreau.

Premiers rôles et échecs (2009-2011)[modifier | modifier le code]

L'acteur en juillet 2009, pour la promotion de Légion.

En 2009, il parvient à renouer avec des projets ambitieux : tout d'abord, il tient le troisième rôle principal du film en costumes Victoria : Les Jeunes Années d'une reine, de Jean-Marc Vallée. Et surtout, il prête ses traits à Charles Darwin dans le biopic Création, de Jon Amiel. Il y donne la réplique à sa femme, Jennifer Connelly. Le film passe cependant inaperçu.

L'année suivante lui permet de tenir un autre premier rôle, celui du film d'action fantastique Légion, de Scott Charles Stewart. Et il second le duo de stars Angelina Jolie / Johnny Depp tenant le haut de l'affiche du thriller The Tourist, réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck. Enfin, il prête de nouveau sa voix à JARVIS dans Iron Man 2.

L'acteur à la première de Margin Call à la Berlinale 2011.

En 2011, il fait un grand écart : il fait partie de l'élégant casting du thriller financier Margin Call, de J. C. Chandor, porté par Kevin Spacey. Mais il est aussi la tête d'affiche d'un film d'action fantastique, Priest, de Scott Charles Stewart. Le premier est acclamé par la critique mais le second est un flop.

Passage difficile puis sursaut commercial (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Il entame alors une phase délicate de sa carrière : en 2012, il mène le modeste polar anglais Blood, de Nick Murphy, et à Hollywood, il se contente de retrouver JARVIS pour le blockbuster Avengers, de Joss Whedon, puis pour Iron Man 3, de Shane Black, sorti en 2013.

Son ami Johnny Depp le recommande alors pour des seconds rôles : le thriller de science-fiction Transcendence, de Wally Pfister (2014) et la comédie décalée Charlie Mortdecai, de David Koepp (2015).

Mais c'est Joss Whedon qui sauve sa carrière en lui annonçant que dans Avengers : L'Ère d'Ultron, JARVIS va donner naissance à une nouvelle entité super-héroïque, Vision. Le blockbuster est un énorme succès de l'année 2015.

Il retrouve le personnage l'année d'après dans le blockbuster Captain America: Civil War, d'Anthony et Joe Russo. Il dévoile aussi son second film en tant que réalisateur Shelter, dont il signe également le scénario. Il y dirige son épouse Jennifer Connelly et son partenaire des Avengers Anthony Mackie, qui forment à l'écran un couple de SDF[réf. nécessaire].

En tant qu'acteur, Bettany mène aussi des projets modestes : en 2017, il joue un soldat de 14/18 dans un drame anglais Journey's End, de Saul Dibb. Il est également choisi pour la série de Discovery Channel, Manhunt: Unabomber. Durant 8 épisodes, il prête ses traits à Theodore Kaczynski[réf. nécessaire].

L'année 2018 est marquée par un coup de chance : Ron Howard, dépêché pour retourner Solo: A Star Wars Story, lui confie un rôle à la dernière minute, celui de Dryden Voss. L'acteur s'apprête alors à être à l'affiche de Avengers: Infinity War, d'Anthony et Joe Russo, où son personnage de Vision joue un rôle central.

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'acteur avec sa femme Jennifer Connelly au TIFF 2009.

Il est marié à l'actrice américaine Jennifer Connelly, qu'il a rencontrée sur le tournage d'Un homme d'exception (A Beautiful Mind) (2001). Le couple a un fils, Stellan né le , et une fille, Agnes née en .

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :