José Bleger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Bleger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

José Bleger, né en 1922 et mort le , est un psychiatre et psychanalyste argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille juive immigrée en Argentine et installée dans une colonie agricole, il naît à Ceres dans la province de Santa Fe[1]. Il fait ses études de médecine à Rosario[2]. Il exerce comme neurologue à Santiago del Estero (ville), puis s'installe à Buenos Aires en 1954.

Il intègre l'Association psychanalytique argentine (APA) après une analyse avec Enrique Pichon Rivière. Il fera une deuxième cure avec Marie Langer[1].

« Préoccupé par les questions sociales et politiques », il adhère au Parti communiste argentin. Il s'appuie « sur les thèses du philosophe français Georges Politzer (1903-1942) pour créer les conditions d'une nouvelle psychologie de la subjectivité »[1] et fait publier les œuvres psychologiques de ce dernier en espagnol[2]. Il évolue vers le marxisme[1] et publie en 1958 Psychanalyse et dialectique matérialiste[2]. Roudinesco et Plon considèrent qu'« à la différence de Politzer, qui était passé d'un freudisme critique à un militantisme stalinien et antifreudien, Bleger cherchait plutôt à faire la synthèse des deux doctrines dans le but de définir une psychologie de la personnalité »[1]. Critique du régime soviétique, il sera exclu en 1961 du parti communiste argentin[1].

Au sein de l'Association psychanalytique argentine, il est une figure importante de la formation didactique[1].

Son fils, Leopoldo Bleger, spécialiste du travail de José Bleger[3], est psychiatre et psychanalyste, membre de l'Association psychanalytique de France[4], dont il est le président en 2018[5].

Travaux de recherche et éditoriaux[modifier | modifier le code]

Il est l'un des auteurs les plus originaux de l'école argentine[6]. Issu de ses leçons à l'université, son livre Psychologie de la conduite, est devenu une référence majeure en Argentine[7]. Son ouvrage majeur est Symbiose et ambiguïté[8]. Il s'agit de réflexions sur le cadre[9],[10].

D'un point de vue clinique, il se rapproche des recherches de Melanie Klein et de Ronald Fairbairn, notamment autour de ce qu'il nommait l'« indifférenciation primitive »[1]. Il s'intéresse au travail mené avec des personnes atteintes de troubles de la personnalité, à travers sa théorie des « personnalités ambiguës »[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Psychanalyse du cadre psychanalytique », in Didier Anzieu, René Kaës (dir.), Crise, rupture et dépassement, Dunod, 1979 (ISBN 2-04-011595-1) texte en ligne
  • « Le Groupe comme institution et le groupe dans les institutions », in René Kaës et al., L'institution et les institutions : études psychanalytiques, Paris, Dunod, coll. « Inconscient et culture », 2000, (ISBN 2-10-007142-4).
  • Symbiose et ambiguïté, Puf, 1967 (ISBN 2-13-036603-1)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Elisabeth Roudinesco et Michel Plon, Dictionnaire de la psychanalyse, Paris, Fayard, coll. « La Pochothèque », , p. 191-192.
  2. a, b et c Leopoldo Bleger, « José Bleger : penser la psychanalyse », Revue française de psychanalyse, cf. bibliographie.
  3. Cf. notamment Leopoldo Bleger, « José Bleger : penser la psychanalyse », Revue française de psychanalyse, 2017/3, vol. 81, p. 151-184 [lire en ligne].
  4. APF, publications de Leopoldo Bleger [lire en ligne]
  5. Conseil d'administration de l'APF [1], page consultée en ligne le 20 juillet 2018.
  6. Susanna Beatriz Dupetit, « Bleger, José », dans Dictionnaire international de la psychanalyse (dir. Alain de Mijolla, Collection : Grand Pluriel, 2005, p. 225-226.
  7. http://www.carnetpsy.com/article.php?id=1533
  8. Pour Bleger: « La symbiose est une interdépendance étroite entre deux ou plusieurs personnes qui se complètent pour conserver les besoins de leurs parties les plus immatures contrôlées, immobilisées et dans une certaine mesure satisfaits »
  9. « Bleger distingue cadre et processus. Le cadre résulte de l'intrication de deux séries d'éléments. Il y a d'abord un système d'invariants, de constantes, qui forment un contexte à l'intérieur duquel se déroule la cure. Ce système d'invariants est proposé par l'analyste, il est consciemment accepté par le patient comme s'il s'agissait d'une règle du jeu; il ne doit être “ni ambigu, ni fluctuant, ni altéré”. Mais le cadre n'est pas seulement ce qui est trouvé par le patient il est aussi ce qui provient de lui. » in Paul Fustier, Les corridors du quotidien, PUL, 2003 (ISBN 2-7297-0447-7).
  10. « Hommage à José Bleger — Association franco-argentine de psychiatrie et de santé mentale, 16 juin 2003, Paris », Le Carnet Psy, n°87, p. 25-26, [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Silvia Amati-Sas , Marie-Claire Caloz-Tschopp & Valeria Wagner (dir.), Trois concepts pour comprendre José Bleger. Symbiose, ambiguïté, cadre, Paris, L’Harmattan, 2016 (ISBN 978-2-343-09958-3)
  • Leopoldo Bleger, « José Bleger : penser la psychanalyse », Revue française de psychanalyse, 2017/3, vol. 81, p. 151-184 [lire en ligne]
  • Marie-Claire Caloz-Tschopp, Ambiguïté, violence et civilité; (re)lire aujourd'hui José Bleger (1923-1972), Paris, L'Harmattan, 2014 (ISBN 2343048223)
  • Horacio Etchegoyen : Fondements de la technique psychanalytique, Paris, Hermann, 2005 (ISBN 2-7056-6517-X)
  • Benzion Winograd, « Introduction to the life and work of José Bleger (1922—1972) », p. 321-325, in Nydia Lisman-Pieczanski, Alberto Pieczanski, The Pioneers of Psychoanalysis in South America: An essential guide, The Institute of Psychoanalysis/Routledge, 2015 (ISBN 9780415713726).
  • Susana Beatriz Dupetit, « José Bleger », dans Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 1. A-L, Paris, Calmann-Lévy, (ISBN 2-7021-2530-1), p. 214-215.
  • Élisabeth Roudinesco et Michel Plon, « José Bleger (1922-1972) », Dictionnaire de la psychanalyse (Fayard, 1997), Paris, 2011, (ISBN 978-2-253-08854-7)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Françoise Bloch, Martin Reca, Carnet/Psy N°87 - Page 25-26 [2]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]