José Bleger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Bleger
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Santa FeVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité ArgentineVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Psychiatre et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université de Buenos AiresVoir et modifier les données sur Wikidata

José Bleger, né en 1922 et mort le , est un psychiatre et psychanalyste argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Argentine, de parents juifs immigrés, il fait ses études de médecine à Rosario[1]. Il adhère au parti communiste. Il exerce comme neurologue à Santiago del Estero, puis s'installe à Buenos Aires en 1954. Il publie en 1958 Psychanalyse et dialectique matérialiste[1]. Il fait une analyse avec Enrique Pichon Rivière. Il est également influencé par Georges Politzer, dont il fait publier les œuvres psychologiques en espagnol[1].

Travaux de recherche et éditoriaux[modifier | modifier le code]

Il est l'un des auteurs les plus originaux de l'école argentine[2]. Son ouvrage majeur est Symbiose et ambiguïté[3]. Il s'agit de réflexions sur le cadre[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Psychanalyse du cadre psychanalytique, in Didier Anzieu, René Kaës (dir.), Crise, rupture et dépassement, Dunod, 1979 (ISBN 2-04-011595-1) texte en ligne
  • Le groupe comme institution et le groupe dans les institutions, in René Kaës et al., L'institution et les institutions : études psychanalytiques, Paris, Dunod, coll. « Inconscient et culture », 2000, (ISBN 2-10-007142-4), (rééd. 2014 dans Ambiguïté, violence et civilité; (re)lire aujourd'hui José Bleger (1923-1972))
  • Symbiose et ambiguïté, Puf, 1967 (ISBN 2-13-036603-1)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Leopoldo Bleger, « José Bleger : penser la psychanalyse », Revue française de psychanalyse, cf. bibliographie.
  2. Alain de Mijolla : Dictionnaire international de la psychanalyse, Collection : Grand Pluriel, (ISBN 201279145X)
  3. Pour Bleger: « La symbiose est une interdépendance étroite entre deux ou plusieurs personnes qui se complètent pour conserver les besoins de leurs parties les plus immatures contrôlées, immobilisées et dans une certaine mesure satisfaits »
  4. « Bleger distingue cadre et processus. Le cadre résulte de l'intrication de deux séries d'éléments. Il y a d'abord un système d'invariants, de constantes, qui forment un contexte à l'intérieur duquel se déroule la cure. Ce système d'invariants est proposé par l'analyste, il est consciemment accepté par le patient comme s'il s'agissait d'une règle du jeu; il ne doit être “ni ambigu, ni fluctuant, ni altéré”. Mais le cadre n'est pas seulement ce qui est trouvé par le patient il est aussi ce qui provient de lui. » in Paul Fustier, Les corridors du quotidien, PUL, 2003 (ISBN 2-7297-0447-7).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Silvia Amati-Sas , Marie-Claire Caloz-Tschopp & Valeria Wagner (dir.), Trois concepts pour comprendre José Bleger. Symbiose, ambiguïté, cadre, Paris, L’Harmattan, 2016 (ISBN 978-2-343-09958-3)
  • Leopoldo Bleger, « José Bleger : penser la psychanalyse », Revue française de psychanalyse, 2017/3, vol. 81, p. 151-184 [lire en ligne]
  • Marie-Claire Caloz-Tschopp, Ambiguïté, violence et civilité; (re)lire aujourd'hui José Bleger (1923-1972), Paris, L'Harmattan, 2014 (ISBN 2343048223)
  • Horacio Etchegoyen : Fondements de la technique psychanalytique, Paris, Hermann, 2005 (ISBN 2-7056-6517-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]