Enrique Pichon Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pichon.

Enrique Pichon Rivière (1907-1977) est un psychanalyste argentin d'origine suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Genève le 25 juin 1907 de Alphonse Pichon et de Joséphine de la Rivière. Il décédera à Buenos Aires en 1978.

Son père, après deux filles et trois garçons issus d'un premier mariage, a vu son épouse décéder et s'est alors remarié avec sa belle-sœur. Enrique sera le seul enfant issu de ce second mariage, et par conséquent le plus jeune de la fratrie.

En 1910, sa famille émigre en Argentine, alors qu'il a 3 ans. Après un très court séjour de sa famille à Buenos Aires, il grandit ensuite pendant quatre ans dans la forêt vierge au contact des indiens Guaraní, dans la province du Chaco au Nord-Est de l'Argentine. Son père, après avoir été militaire en Angleterre, était devenu exploitant d'une concession de terre octroyée par l'état argentin, où il tenta de produire du coton, mais ces tentatives se soldèrent par un échec. Ceci conduisit la famille à émigrer à Corrientes, une ville au bord du Paraná, où son père tenta à nouveau de planter du coton et du tabac, ce qui se solda par un nouvel échec.

C'est vers 6-7 ans qu'Enrique apprend que ses frères et sœurs supposés, ne sont pas de la même mère que lui, et ne sont que des demi-frères et demi-sœurs.

À partir de 18 ans, Enrique fait ensuite des études de médecine entre Rosario et Buenos Aires.

Il découvre la psychanalyse par la lecture de Freud, suit une première psychanalyse sur le divan de Angel Garma puis une seconde avec Melanie Klein. Il partagera la passion de la psychanalyser avec son épouse Arminda Aberastury qui a été l'une de celle qui a enseigné les théories de Mélanie Klein aux analystes argentins.

Il prendra connaissance de l'œuvre du Comte de Lautréamont, l'auteur des Chants de Maldoror. Après sa mort, son fils, Marcelo Pichon Rivière, publiera le texte désormais classique "Psicoanálisis del Conde de Lautréamont". Ce texte comprend une conférence publiée en 1949, ainsi que des fragments d'un cours donné à l'Instituto Francés de Estudios Superiores en 1946.

En 1955, il rencontre Jacques Lacan. Il saura dès lors faire partager son intérêt et contribuera à l'implantation de cette pensée en Argentine.

Citation[modifier | modifier le code]

« Je pourrais dire que ma vocation pour les sciences humaines est née de la tentative de résoudre ce conflit entre deux cultures. En raison de l’émigration de mes parents de Genève au Chaco, j’ai été, dès l’âge de 4 ans, à la fois le témoin et le protagoniste de l’insertion d’un groupe minoritaire européen dans un contexte de vie primitive. Mon intérêt pour l’observation de la réalité trouve ses racines dans le mythe et la magie. » (Enrique Pichon Rivière, 1975).

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Concepts de psychanalyse[modifier | modifier le code]

Pichon-Rivière théorisera :

La triade déposant-dépôt-dépositaire. Dans toute maladie mentale le patient n'est que le dépositaire, la famille étant le déposant. Cette triade sera reprise, quant au transfert symbiotique, par José Bleger.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (1971) El Proceso Grupal, (Del psicoanálisis a la psicología Social, I), Buenos Aires, Ediciones Nueva Visión, 2001.
  • (1971) La Psiquiatría, una nueva problemática, (Del psicoanálisis a la psicología Social, II), Buenos Aires, Ediciones Nueva Visión, 1983.
  • (1976) Zito Lima, Vicente, Conversaciones con Enrique Pichon Rivière sobre el arte y la locura, Buenos Aires, Ediciones Cinco, 2007.
  • (1985) Teoría del Vínculo, Buenos Aires, Ediciones Nueva Visión.
  • (1987) El Proceso Creador, (Del psicoanálisis a la psicología Social, III), Buenos Aires, Ediciones Nueva Visión, 2001.
  • (1992) Psicoanálisis del Conde de Lautrémont, Buenos Aires, Editorial Argonauta, Biblioteca de Psicoanálisis.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • (1995) "Psychanalyse et psychologie sociale", in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, Paris, Erès
  • Théorie du lien suivi de Le processus de création, préface de Salomon Resnik, Ed.: Erès, 2004, Coll.: La maison jaune, ISBN 2-7492-0316-3
  • Le processus groupal, René Kaës (Préface), Ed.: Erès, 2004, Coll.: La maison jaune, ISBN 2-7492-0317-1
  • Eduardo Mahieu et de Martin Reca (sous la dir.): Enrique Pichon-Rivière: une figure marquante de la psychanalyse argentine, Ed.: L'Harmattan, 2006, ISBN 2-296-00400-8

Liens et Articles[modifier | modifier le code]