La Roche-Jaudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Roche-Jaudy
La Roche-Jaudy
La mairie de La Roche-Derrien.
Blason de La Roche-Jaudy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Intercommunalité Lannion-Trégor Communauté
Maire
Mandat
Jean-Louis Even
2020-2026
Code postal 22450
Code commune 22264
Démographie
Gentilé Rochois
Population
municipale
2 713 hab. (2019)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 50″ nord, 3° 15′ 30″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 94 m
Superficie 29,42 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Tréguier
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
La Roche-Jaudy
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
La Roche-Jaudy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Roche-Jaudy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Roche-Jaudy
Liens
Site web larochejaudy.bzh

La Roche-Jaudy [la ʁɔʃ ʒodi] est une commune nouvelle située dans le département des Côtes-d'Armor, en région Bretagne, créée le . Elle résulte de la fusion des communes d'Hengoat, Pommerit-Jaudy, Pouldouran et La Roche-Derrien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Roche-Jaudy
Minihy-Tréguier Troguéry
Langoat La Roche-Jaudy Ploëzal
Mantallot
Prat
Runan

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[1]. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Ce type de climat se traduit par des températures douces et une pluviométrie relativement abondante (en liaison avec les perturbations venant de l'Atlantique), répartie tout au long de l'année avec un léger maximum d'octobre à février[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000[Note 1]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[1]

  • Moyenne annuelle de température : 11,4 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 0,6 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 0,2 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 2] : 9,9 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 3] : 798 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 14,2 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 6,9 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[5] complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. La station météorologique de Météo-France installée sur la commune et mise en service en 1987 permet de connaître l'évolution des indicateurs météorologiques[7]. Le tableau détaillé pour la période 1981-2010 est présenté ci-après.

Statistiques 1981-2010 et records POMMERIT-JAUDY (22) - alt : 55 m 48° 44′ 30″ N, 3° 15′ 00″ O
Statistiques établies sur la période 1985-2010 - Records établis sur la période du 01-01-1987 au 04-01-2022
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 4,2 4,2 5,1 5,9 8,8 11,1 12,9 13 11,3 9,3 6,4 4,5 8,1
Température moyenne (°C) 6,8 7,2 8,5 9,7 12,8 15,3 17,3 17,6 15,6 12,8 9,3 7,1 11,7
Température maximale moyenne (°C) 9,4 10,1 12 13,6 16,8 19,5 21,6 22,3 20 16,3 12,3 9,7 15,3
Record de froid (°C)
date du record
−8,5
12.01.1987
−6,5
11.02.12
−3,2
01.03.05
−2,8
11.04.03
−0,6
13.05.10
3,2
09.06.1989
6
31.07.15
5,2
29.08.1993
2,2
25.09.03
−3,1
30.10.1997
−5,3
29.11.10
−6,7
11.12.1991
−8,5
1987
Record de chaleur (°C)
date du record
16,2
24.01.16
22,3
27.02.19
24,3
30.03.21
28
21.04.18
29,7
16.05.02
33,5
30.06.15
36,8
19.07.16
37,2
09.08.03
31,5
20.09.03
30,6
01.10.11
21,6
01.11.15
17,4
19.12.15
37,2
2003
Précipitations (mm) 91,3 86,4 64 73,1 59,7 54 51,7 45,1 57,1 96,1 101,9 110,6 891
Source : « Fiche 22247002 » [PDF], sur donneespubliques.meteofrance.fr, édité le : 06/01/2022 dans l'état de la base

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Roche-Jaudy est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 4],[8],[9],[10]. Elle appartient à l'unité urbaine de La Roche-Jaudy, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[11] et 3 842 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[12],[13]. La commune est en outre hors attraction des villes[14],[15].

La commune, bordée par l'estuaire du Jaudy, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[16]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[17],[18].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la commune est créée par un arrêté préfectoral du qui résulte de la fusion de Hengoat, Pommerit-Jaudy, Pouldouran et La Roche-Derrien[19].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Roche-Derrien
(siège)
22264 Lannion-Trégor Communauté 1,84 1 032 (2014) 561


Hengoat 22078 Lannion-Trégor Communauté 6,19 218 (2014) 35
Pommerit-Jaudy 22247 CA Lannion-Trégor Communauté 20,37 1 248 (2014) 61
Pouldouran 22253 CA Lannion-Trégor Communauté 1,02 163 (2014) 160

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
7 janvier 2019[20] En cours Jean-Louis Even PS Adjoint technique
Maire de La Roche-Derrien (2008 → 2018)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2019, la commune comptait 2 713 habitants[Note 5].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018 2019
2 6872 7212 6882 7002 713
(Sources : Insee à partir de 2015[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Catherine
  • Chapelle Notre-Dame de Pitié
  • Chapelle Saint-Jean
  • Maisons à colombage de La Roche-Derrien
  • Chapelle Notre-Dame du Calvaire
  • Route gallo-romaine de Guingamp à La Roche-Derrien, avec embranchement vers le gué de Pont-Rod
  • Manoir de Kersaliou
  • Manoir de Coat-Nevenez : sa construction remonte au XVIIe siècle[22], monument historique, site d'un maquis lors de la guerre 1939-1945, attaqué et anéanti par les Allemands le .
  • Manoir de Kermezen, propriété de la Famille de Kermel depuis 1624
  • Manoir du Cosquer (XVIIIè)
  • Manoir du Chef du Bois, en breton Penn ar C'hoad, a été reconstruit en 1867. C'est aujourd’hui le lycée Pommerit.
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens. Base de la tour de 1742, le reste datant de 1842-1849
  • Chapelle Notre-Dame du Folgoat / chapel Itron Varia ar Folgoad
  • Chapelle Saint Dogmel / chapel Sant-Tomel (XVIè - XVIIè)
  • Chapelle Saint-Antoine / chapel Sant-Anton
  • Chapelle Sainte-Anne, de Kermezen
  • Église Saint-Maudez d'Hengoat

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Roche-Jaudy Blason
D'argent au lion contourné de gueules[23].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les normales servent à représenter le climat. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies. Après les normales 1971-2000, les normales pour la période 1981-2010 ont été définies et, depuis 2021, ce sont les normales 1991-2020 qui font référence en Europe et dans le monde[3].
  2. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  3. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[4].
  4. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  3. 2021 : de nouvelles normales pour qualifier le climat en France, Météo-France, 14 janvier 2021.
  4. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  5. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  6. « Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Bretagne », sur www.chambres-agriculture-bretagne.fr, (consulté le )
  7. « Fiche du Poste 22247002 » [PDF], sur donneespubliques.meteofrance.fr, (consulté le )
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune rurale-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Unité urbaine 2020 de La Roche-Jaudy », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  12. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  13. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  17. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  18. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  19. Yves Le Breton, « Arrêté en date du 29 octobre 2018 portant création de la commune nouvelle « La Roche-Jaudy » », Recueil des actes administratifs spécial n°91,‎ (lire en ligne [PDF]).
  20. « Commune nouvelle. Jean-Louis Even élu maire de La Roche-Jaudy », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  22. Notice no PA00089535, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. « 22264 La Roche-Jaudy (Côtes-d'Armor) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).