León Grinberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Leon Grinberg)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grinberg.
Leon Grinberg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

León Grinberg, né le à Buenos-Aires et mort à Barcelone le , est l'un des psychanalystes de l'école argentine aux côtés de José Bleger, Heinrich Racker et Horacio Etchegoyen

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de médecine, il s'est tourné vers la psychanalyse et a fait une analyse avec Arnaldo Rascovsky[1]. Très rapidement, il est devenu un formateur éminent et novateur. Il s'est notamment intéressé au transfert et au contre-transfert à la suite de son maître Heinrich Racker et il a développé la notion de « contre-identification projective ». Son travail en équipe porte sur l'œuvre de Wilfred Bion. Il a inspiré nombres d'analystes kleiniens ou non et il était très connu en France, notamment pour sa participation aux nombreux congrès européens surtout depuis son exil en Espagne.

Publications[modifier | modifier le code]

  • avec Dario Sor & Elizabeth Tabak de Bianchedi :
  • Culpabilité et dépression, Les Belles Lettres, coll.« Confluents psychanalytiques », 1992 (ISBN 2-251-33448-3)[2].
  • Psychanalyse du migrant et de l'exilé, Césura Lyon, 1987 (ISBN 2-905709-02-2).
  • Qui a peur du (contre-)transfert ? : Transfert, contre-transfert et contre-identification projective dans la technique analytique, Paris, Ithaque, coll. « Psychanalyse », , 176 p. (ISBN 978-2-916120-93-5).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Horacio Etchegoyen, « Portrait de Léon Grinberg », sur CIFPR, Société internationale d'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse (consulté le 16 octobre 2018).
  2. Jean-Michel Quinodoz, « Culpabilité et dépression de León Grinberg », p. 239-242, Revue française de psychanalyse, 1996/1 vol. 60, [lire en ligne] disponible sur Gallica.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Horacio Etchegoyen, « Introduction to the Life and Work of León Grinberg (1921-2007) », dans Nydia Lisman-Pieczanski & Alberto Pieczanski (éd.), The Pioneers of Psychoanalysis in South America: An Essential Guide, Londres, Institute of Psychoanalysis/Routledge, , p. 134-138.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]