Hilaliens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Hilaliens ou Banu Hilal (en arabe بنو هلال) sont un ensemble ethnique arabe principalement présent en Tunisie et en Algérie[1] et en moindre mesure en Libye et au Maroc. Ils descendent principalement de la tribu arabe des Banu Hilal, qui s’établit au Maghreb au XIe siècle.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Mouvement des Tribus Souliem et hilal.png
Arbre généalogique des Banou Souleim & Banou Hilal.png

La tribu originelle des Banu Hilal est composée de 3 fractions[2] :

  • Athbej : Doreid, Taouba, Bokhtor, Kerfa, Dahak, Aiadh, Latif
  • Riah : Mohammed, Sinber, Douaouida, Akhder
  • Zoghba : Sad, Khachna

Lors de leur migration vers le Maghreb, les Banu Hilal sont joints par trois autres groupes tribaux arabes :

  • Jochem : Corra, Acem, Mocaddem, Kholt, Safiane, Djaber
  • Maqil : Hedadj, Kharadj, Chebanat, Ghosl, Metarfa, Thaleba, Ahlaf
  • Sulaym : Zoghb, Heïb, Mirdas, Aouf, Kaoub, Hakim, Debab, Ouchah, Djouari

Histoire[modifier | modifier le code]

La tribu des Banu Hilal vivait autrefois dans le Nejd avec d'autres descendants de Amer ibn Sasa[3], dans la plaine qui sépare Taïf du mont Ghazouan avec les Nomaïr[4] et s'était installé en Mésopotamie, les Nomaïr prirent Harran et les Hilal s'installent en Syrie où ils faisaient des incursions pour piller les caravanes, avant de migré vers le Maghreb[3].

Les Soleim et d'autres de leurs cousins firent alliance avec la milice des Qarmates venu des actuels Bahreïn et Oman, mais le souverain obeidide El-Aziz enleva aux Qarmates les villes qu'ils avaient envahi et les refoule dans l'actuel Bahreïn et installa les Bani Hilal et Soleim dans le Saïd sur le bord oriental du Nil[5].

El-Moëzz devint souverain des Zirides et avait décidé de ne plus être vassal des Fatimides et fit expédié un acte de reconnaissance de l'autorité abbasside au calife de Bagdad.

Quand Al-Mustansir avait apprit cette nouvelle à en ressentir une douleur extrême, mais son vizir El-Yazouri lui donna le conseil de se servir des Arabes qu'ils avaient autrefois installés dans le Saïd pour combattre les Zirides[6], ce qu'il accepta et ordonne à son vizir de rendre visite aux Arabes pour leur offrir des cadeaux comme des pièces d'or et leur ordonne d'envahir l'actuel Tunisie[7].

Ils avaient passé le Nil et ont envahi Barqa et commencent à se partager la région, la partie orientale appartenait aux Soleim et la partie occidentale appartanait aux Hilal[7], les Zoghba avaient Tripoli, les Riah avaient Béjaïa, ils ont envahi Al Marj, Agedabia et Syrte et les Riah pénètrent enfin dans l'actuel Tunisie ou El-Moëzz où ils s'installent à Gabès[8]. Après avoir colonisé l'ensemble du Maghreb central et oriental, les Arabes firent leur soumission et furent déportés dans l'actuel Maroc, les Djochem furent installés dans la Chaouia, entre Salé et Marrakech, et les Riah dans le Habt, entre Tanger et Salé[9],[10].

Taghriba Bani Hilal[modifier | modifier le code]

Taghriba Bani Hilal ou l'épopée hilalienne est répartie en trois cycles principaux. Les deux premiers rassemblent les événements qui se déroulent en Arabie et dans divers pays de l'Orient; la troisième, appelé Taghriba (marche vers ouest), relate la migration des Hilal vers l’Afrique du Nord. Les récits et les enregistrements que le poète folklorique Abdel Rahman el-Abnudi (en) a recueillis auprès de bardes de la Haute-Égypte[11].

Il existe trois formes de récits: le poème classique entrecoupé de passages en prose rimée, le mawwal chanté et enfin le récit poétique libre[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, page 449
  2. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Introduction XIII
  3. a et b Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, 24
  4. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Tribus arabes, 25
  5. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Tribus arabes, 29
  6. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, 32
  7. a et b Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Tribus arabes, 33
  8. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, 34
  9. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Tribus arabes, 49
  10. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, 60
  11. a et b Musique et spectacle: Le théâtre lyrique arabe - Esquisse d'un itinéraire... Par Mohamed Garfi, p. 38.