Mohamed Ould Ghazouani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mohamed Ould Ghazouani
محمد ولد الغزواني
Illustration.
Fonctions
Président de la République islamique de Mauritanie
En fonction depuis le
(3 ans et 17 jours)
Élection 22 juin 2019
Premier ministre Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya
Mohamed Ould Bilal
Prédécesseur Mohamed Ould Abdel Aziz
Ministre de la Défense

(4 mois et 13 jours)
Président Mohamed Ould Abdel Aziz
Premier ministre Mohamed Salem Ould Béchir
Prédécesseur Jallow Mamadou Bhatia
Successeur Yahya Ould Hademine
Biographie
Nom de naissance Mohammed Ould Cheikh Mohammed Ahmed Ghazouani
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Boumdeid (Mauritanie)
Nationalité mauritanienne
Conjoint Mariem Mint Mohamed Fadel Ould Dah
Profession Militaire
Religion Islam

Mohamed Ould Ghazouani
Président de la République islamique de Mauritanie

Mohammed Ould Ghazouani (en arabe : محمد ولد الغزواني), né le à Boumdeid (Mauritanie), est un général et homme d'État mauritanien, président de la République depuis le . Chef d'État-Major des armées puis ministre de la Défense, il construit une politique de défense mauritanienne qui a fait du pays une exception au Sahel, n’ayant subi aucun attentat depuis 2011[1],[2]. Après un an dans le gouvernement de son prédécesseur, il se présente aux élections présidentielles à sa suite et est élu président de la République avec 52,01% des voix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Mohamed Ould Ghazouani naît à Boumdeid, dans la région d'Assaba, le [3], dans une famille soufie réputée en Mauritanie. Il est ainsi le fils d'un chef spirituel de la tribu maraboutique des Ideiboussat[4],[5].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Mohamed Ould Ghazouani obtient son baccalauréat en 1977 à Rosso (Mauritanie) puis s’engage, l’année suivante dans l’armée nationale. Il suit une formation d'officier à l'Académie royale militaire de Meknès au Maroc[6]. Il finit ses études avec une maîtrise en administration et en sciences militaires, plusieurs qualifications et formations militaires[7],[8].

De 1987 à 1991, Ghazouani est aide de camp du président Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya[9].

Au début des années 1990, il part en Irak suivre une formation de cavalerie avant de revenir prendre la tête du bataillon des blindés. Il devient ensuite chef du deuxième bureau de l’armée mauritanienne, en charge des renseignements militaires[6].

Le 6 août 2008, Ghazouani est nommé Chef d'État-Major des Armées. Puis quelques mois plus tard, Directeur Général de la Sûreté Nationale dans le nouveau gouvernement d’Abdel Aziz[6].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Ministre de la Défense[modifier | modifier le code]

Mohamed Ould Ghazouani dirige l’Armée mauritanienne pendant 10 ans avant de devenir ministre de la Défense de 2018 à 2019[6].

Élections de 2019[modifier | modifier le code]

Candidat soutenu par le président de la République sortant Mohamed Ould Abdel Aziz à l'élection présidentielle de juin 2019, il est élu dès le premier tour avec 52,01% des voix, devant Biram Dah Abeid, qui en recueille 18,59 %. Confirmé par le Conseil constitutionnel, il est investi le et prête serment le [10],[11],[12].

Lors de sa cérémonie d’investiture, 11 chefs d’Etats africains sont présents, dont Macky Sall et Alassane Ouattara, venus assister à la première transition démocratique de la Mauritanie, où les coups d'État successifs ont été fréquents[13],[14]. Le Président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, déclare à cette occasion : « Le transfert du pouvoir d’un président élu à un autre président élu est quelque chose de très important pour la démocratie en Afrique » évoquant l'aspect prometteur de cette transition pacifique du pouvoir[15],[16].

Ancien chef d’état-major de 2008 à 2018, il est considéré comme une personnalité consensuelle et comme l’artisan principal des succès de l’armée mauritanienne. La dernière attaque terroriste remonte en Mauritanie à juillet 2011[15]. Selon Alain Antil, de l'Institut français de relations internationales, Ould Ghazouani est « très structuré et était très apprécié dans l'armée mauritanienne. Ce n'est pas du tout un homme de paille »[17].

Peu après son accession au pouvoir, Ould Ghazouani restructure les groupes spéciaux d'intervention (GSI) et reprend le contrôle du parti présidentiel, dans lesquels l'ancien président avait encore de l'influence[18]. Après son investiture, il commence une série de consultations avec des groupes de la société civile et l'opposition. En outre, certains artistes mauritaniens et d'importants hommes d'affaires comme Mohamed Ould Bouamatou reviennent au pays[19]. Biram Dah Abeid, figure de la lutte contre l’esclavage et ancien opposant à l’élection présidentielle, déclare alors avoir « constaté beaucoup de modération et de pondération » chez le nouveau président[20].

Présidence de la République[modifier | modifier le code]

Après son élection, il met l’unité nationale et le dialogue au premier plan, et souhaite « réaliser un consensus national autour des questions fondamentales auxquelles le pays est confronté, réaliser les réformes pour un véritable État de droit, conduisant à la normalisation de la vie politique »[21].

Il promeut une diplomatie apaisée avec ses partenaires internationaux et s’affirme comme partenaire privilégié des Occidentaux dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, où la Mauritanie continue à faire figure d’exemple pour sa stabilité dans la sous-région[1],[2].

Ghazouani pousse d'importants progrès sociaux en créant une assurance maladie universelle à destination des Mauritaniens aux revenus modestes[22].

En matière d’éducation, la Mauritanie se positionne comme chef de file dans la région et Ghazouani préside en 2021 le sommet de l’éducation du G5 Sahel[23].

Famille[modifier | modifier le code]

Mohamed Ould Ghazouani est marié à Mariem Mint Mohamed Vadhel Ould Dah, Docteur en chirurgie dentaire de l’armée mauritanienne[4],[24]. Le couple a trois garçons et trois filles[7].

Mariem Mint Mohamed Fadel Ould Dah, née en 1980 à Atar, suit des études de médecine dentaire à Damas, avant de rentrer en Mauritanie. En préparant son recrutement dans l'État-Major des Armées mauritaniennes, elle rencontre Mohamed Ould Ghazouani, alors commandant du bataillon blindé. À la suite de la naissance de leur deuxième fils, autiste, elle s'engage pour les enfants handicapés. Elle est ainsi marraine de la fédération des handicapés de Mauritanie et permet l’ouverture du Centre Zayed à Nouakchott, premier centre d’accompagnement des enfants autistes d’Afrique de l’Ouest[25],[26],[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mohamed Ould Ghazouani est issu d’une lignée musulmane soufie qui fait autorité en Mauritanie. Il appartient à la riche et influente tribu des Ideiboussat. Il est le petit-fils d’un érudit fondateur de la confrérie des Ghouzhf. À l’instar de Moktar Ould Daddah, le premier président de la Mauritanie indépendante, ses origines lui donnent droit au qualificatif de « sage marabout »[6].

Il se définit comme un musulman attaché aux valeurs de l’islam et au rite malikite qui se traduit par l’ancrage de valeurs comme la modération, l’abnégation, l’humilité et le sens du partage et de la solidarité. Selon Mohamed Fall Ould Oumeïr Beye, directeur général de l’Agence mauritanienne d’information, il a reçu un solide enseignement religieux dans les plus grandes madrassa et auprès des grands érudits de l’époque[28],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Avec les méharistes, sentinelles du Sahel à dos de dromadaire », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  2. a et b « Mohamed Ould Ghazouani, président de la Mauritanie: «Nous avons créé un équilibre de la peur avec les terroristes» », sur lopinion.fr, (consulté le ).
  3. (ar) أحمد ولد سيدي, « من هو الرئيس الموريتاني الجديد؟ », sur alaraby
  4. a et b « Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani, l’homme de l’ombre »,
  5. « Le Président Aziz ne fera pas de 3e mandat, mais ne laissera pas la Mauritanie à la portée des « vautours », Taqadoum,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. a b c d e et f « Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, militaire de carrière, soufi et président de la Mauritanie », sur lalibre.be, (consulté le ).
  7. a et b (ar) « محمد ولد الشيخ الغزواني.. من هو رئيس موريتانيا الجديد؟ », sur سكاي نيوز عربية
  8. (en) Deutsche Welle, « Mauritania: Former General Mohamed Ould Ghazouani wins presidential election », sur DW.COM,
  9. Presidence de la Republique, « Biographie du President », sur presidence.mr, (consulté le )
  10. « En Mauritanie, Mohamed Ould Ghazouani élu président », sur Le Monde.fr (consulté le )
  11. « Mauritanie: défis et promesses du nouveau président Mohamed Ould Ghazouani - RFI », sur RFI Afrique (consulté le ).
  12. (en) « Mauritania opposition challenges ruling party win », sur www.bbc.com,
  13. « 11 présidents africains à l’investiture de O. Ghazouani », sur chezvlane.com, (consulté le ).
  14. « Première transition démocratique en Mauritanie: qui est Mohamed Ghazouani ? », sur vaticannews.va, (consulté le ).
  15. a et b « Mauritanie: succession à l’amiable au pouvoir », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  16. « Cérémonie d'investiture du Président élu de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El GHAZOUANI, ce jeudi 1er août 2019, à Nouakchott. », sur twitter.com, (consulté le ).
  17. « Crise post-électorale en Mauritanie : le pouvoir a "surréagi" (expert français) », sur TV5MONDE (consulté le )
  18. Laurent de Saint Périer, « Mauritanie : passe d'armes entre frères présidents », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  19. Justine Spiegel, « Mohamed Ould Bouamatou de retour à Nouakchott après dix ans d’exil », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  20. « Mauritanie : le gouvernement se dit prêt à ouvrir une grande concertation nationale, entre autres sur l’esclavage », sur agenceecofin.com, (consulté le ).
  21. « Mauritanie : vers un dialogue narional traitant tous les maux du pays », sur afrique.le360.ma, (consulté le ).
  22. « Le ministre de la Santé : La Mauritanie a fait d'importants progrès dans le domaine de l'assurance maladie et poursuit ses efforts pour aller plus loin », sur fr.ami.mr, (consulté le ).
  23. « Les dirigeants du G5 Sahel adoptent la "déclaration de Nouakchott" sur l'éducation », sur aa.com.tr, (consulté le ).
  24. (ar) « في أول ظهور إعلامي لها زوجة وزير الدفاع ومرشح الرئاسيات ولد الغزواني تتحدث في مقابلة | الحقيقة », sur www.alhakika.info
  25. « Pose de la première pierre d’un centre pour les enfants autistes », sur saharamedias.net, 30 novembre، 2021 (consulté le ).
  26. « Ce qu’il faut savoir sur la très discrète madame Ghazouani, Première dame de Mauritanie », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  27. « Mauritanie : qui est Mariem Mint Mohamed Fadel Ould Dah, la Première dame qui bouleverse la perception de l’autisme en Afrique ? », sur billetdefrance.fr, (consulté le ).
  28. « Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani, un général pétri de culture religieuse », sur lopinion.fr, (consulté le ).