Crises marocaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Maroc est l'objet de deux crises internationales nommées depuis crises marocaines, respectivement en 1905 et 1911. Leur retentissement est important dans un contexte de marche à la guerre.

L'Allemagne, la France et l'Espagne vont s'intéresser à la colonisation du Maroc.

Article détaillé : Crise de Tanger.

Finalement, après la conférence d'Algésiras en 1906, la France et l'Espagne se partagent l'occupation du territoire marocain, l'Espagne prenant le nord du Maroc sous sa domination à l'exception de Tanger, la ville du détroit de Gibraltar étant une ville internationale, la France quant à elle, colonise le centre du Maroc.

L'Allemagne, grande perdante de ce partage, envoie un bateau militaire à Agadir ville au sud du Maroc, officiellement pour protéger ses ressortissants, mais devant les crises que connait l'Allemagne en ce début de siècle et devant le soutien de l'Angleterre à la France, l'Allemagne abandonne ses projets coloniaux au Maroc. Le Maroc finira par retrouver son indépendance et coloniser le sahara alors occupé par les espagnols avec l'évènement de la marche verte.

Article détaillé : Coup d'Agadir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]