Muhallabides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Muhallabides sont une famille d'origine arabe, d'abord au service du Califat omeyyade de Damas puis du Califat abbasside et dont les membres gouvernent successivement Bassorah et l'Ifriqiya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fondateurs de la fortune de la famille étaient Al-Muhallab ibn Abi Suffrah (632 - 702) et son fils Yazid ben al-Muhallab (672-720), gouverneur du Khorassan (Perse) et de l'Iraq, qui a dirigé une rébellion contre les Omeyyades réussi à Bassorah en 720. En dépit de sa défaite et de sa mort, la famille est restée influente dans leur base de pouvoir de Bassorah, et à l'époque de la Révolution abbasside et cela malgré le soutien de certains Muhallabides à la révolte alide de Muhammad al-Nafs al-Zakiyya, le nouveau régime abbasside a récompensé leur soutien avec les gouvernorats de Bassora, mais le plus souvent au Maghreb, où la famille a statué en succession ininterrompue de 768 à 795.

Le Maghreb sous leur domination connut une période de prospérité, surtout l'agriculture a été revigorée par l'expansion des systèmes d'irrigation. Les Muhallabides maghrébins jouissaient d'une grande autonomie et sont en mesure de maintenir le pouvoir arabe face à la révolte des berbères. Ils sont incapables cependant d'empêcher la formation de l'Emirat idrisside au Maroc et de l'Imamat ibadite rostémide dans le centre de l'Algérie.

La famille a perdu le pouvoir pendant et après la quatrième Fitna, lorsque les familles arabes traditionnelles ont commencé à être de plus en plus mises à l'écart par des généraux turcs et perse du calife al-Ma'mûn. L'un des rares membres de la famille qui se sont levés à la proéminence après que fut Abu Muhammad al-Hasan al-Muhallabi.

À la chute de la famille, les Aghlabides, la deuxième dynastie arabe à avoir régné sur le l'Ifrikya s'empare du pouvoir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]