Fabio Grosso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grosso (homonymie).
Fabio Grosso
Italy vs Belgium - Fabio Grosso.jpg
Fabio Grosso
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie FC Bari (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (39 ans)
Lieu Rome (Italie)
Taille 1,90 m
Période pro. 1998-2012
Poste Arrière gauche
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-2001 Drapeau : Italie Chieti 68 (17)
2001-2004 Drapeau : Italie Pérouse 80 0(4)
2004-2006 Drapeau : Italie US Palerme 85 0(1)
2006-2007 Drapeau : Italie Inter Milan 34 0(2)
2007-2009 Drapeau : France Olympique lyonnais 78 0(2)
2009-2012 Drapeau : Italie Juventus Turin 59 0(2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2003-2009 Drapeau : Italie Italie 48 0(4)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2017- Drapeau : Italie FC Bari
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Fabio Grosso, né le à Rome, est un ancien footballeur international italien qui a évolué au poste d'arrière gauche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Il joue milieu de terrain en Serie D avec le club de Renato Curi Angolana puis en Serie C2 avec l'équipe du Calcio Chieti avant de rejoindre un club de l'élite : le Pérouse Calcio. Son poste et la notoriété très moyenne de son club ne lui permettent pas de se distinguer.

Palerme[modifier | modifier le code]

En janvier 2004, il est transféré dans l'ambitieux club sicilien de l'US Palerme, alors en Serie B. Après avoir obtenu la montée en Serie A, sa première saison complète dans son nouveau club est excellente. Il est alors appelé régulièrement en équipe nationale. Il est l'un des principaux artisans de la qualification de Palerme pour la coupe UEFA à l'issue de la saison 2005-2006, au cours de laquelle il joue 33 matchs de championnats et 8 matchs de Coupe d'Europe.

En 2006, il est retenu dans la liste des 23 joueurs qui disputent la Coupe du monde en Allemagne. Titularisé comme arrière gauche, il réalise un très bon tournoi, non seulement au sein d'une défense très performante, mais aussi grâce à son apport offensif. Il obtient ainsi le penalty, après avoir reçu un coup de coude du défenseur Lucas Neill dans le tibia, qui permet à son équipe de battre l'Australie dans le temps additionnel de son huitième de finale (1-0). Il marque à la 118e minute, le premier but contre l'Allemagne en demi-finale (2-0 après prolongation). Sa joie après son but, à la façon de Marco Tardelli contre la RFA vingt-quatre ans plus tôt, est une image célèbre de cette Coupe du monde. Il marque enfin le tir au but victorieux contre la France en finale (1-1 après prolongation, 5 tirs au but à 3).

Inter[modifier | modifier le code]

À l'intersaison 2006, Grosso est transféré à l'Inter Milan. Le montant du transfert est évalué à six millions d'euros. Le , sa femme Jessica Repetto donne naissance à leur premier enfant, un garçon prénommé Filippo. Chez les nerazzurri, Grosso remporte le titre de champion d'Italie, mais a du mal à s'imposer au sein d'un effectif pléthorique.

Lyon[modifier | modifier le code]

À l'intersaison 2007, il signe à l'Olympique lyonnais, pour une somme de 7 millions d'euros et devient le premier Italien à rejoindre l'Olympique lyonnais dans l'histoire du club. Il y paraphe un contrat de 4 ans, un an jour pour jour après son titre de champion du monde avec la Squadra Azzurra. Son rôle est de remplacer Éric Abidal, parti au FC Barcelone. Il porte le numéro 11 chez les sextuples champions de France.

Son premier but en Ligue 1 avec l'OL a lieu le , lors d'un match face à Strasbourg au Stade de la Meinau.

Juventus[modifier | modifier le code]

Il quitte Lyon en fin août 2009 et rejoint la Juventus pour 2,5 millions d'euros. Un nouveau défi pour le latéral champion du monde mais qui peine cependant à l'image de son équipe à retrouver le niveau de jeu qui était le sien.

Grosso, surnommé Fenicottero[1] (flamand rose) perd alors sa place en sélection et n'est plus appelé à partir de novembre 2009. Marcello Lippi ne le retient d'ailleurs pas dans son groupe de 23 joueurs pour la Coupe du monde 2010. Pire, la saison passée à la Juve, il réalise de très mauvaises prestations, terminant dernier du système de notation proposé par la Gazzetta dello Sport (avec une moyenne de 5,4 sur 10 de moyenne en 26 matchs). Les dirigeants turinois ne comptant plus sur lui au début de la saison 2010-2011, Grosso s'entraine à part pendant quelques semaines avant de réintégrer le groupe « pro » en septembre. Non conservé par son club à l'issue de la saison suivante, Grosso annonce la fin de sa carrière professionnelle en décembre 2012[2].

Le 11 mars 2013, il est nommé entraîneur de la Primavera, équipe de jeunes de la Juventus de Turin.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'Équipe d'Italie :

Avec l'US Palerme :

Avec l'Inter Milan :

Avec l'Olympique lyonnais :

Avec la Juventus :

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Fabio Grosso marqua également le dernier but face à la France lors de la finale de la Coupe du monde 2006 pendant la phase de penaltys.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  2. « Grosso arrête sa carrière », sur lequipe.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]