Van Halen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Halen (homonymie).

Van Halen

Description de cette image, également commentée ci-après

Van Halen jouant la chanson Jump en 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, heavy metal, glam metal, pop metal
Années actives Depuis 1974
Labels Warner Bros. Records, Yessup Recording
Site officiel van-halen.com
Composition du groupe
Membres Eddie Van Halen
Alex Van Halen
David Lee Roth
Wolfgang Van Halen
Anciens membres Michael Anthony
Sammy Hagar
Gary Cherone
Mark Stone
Mitch Malloy

Van Halen est un groupe de hard rock américain fondé en 1972 à Pasadena en Californie. Le guitariste du groupe, Eddie Van Halen, est rapidement devenu célèbre pour ses prouesses techniques et sa sensibilité musicale. Il a surtout inspiré un nouveau courant de « guitar heroes » grâce à la popularisation de la technique du « tapping ». Leur premier chanteur David Lee Roth s'est imposé comme un véritable show man.

De 1978 à 1998 le groupe a sorti onze albums, tous rentrés dans le top 20 du Billboard 200. Il a vendu plus de 75 millions d'albums à travers le monde et reçu plusieurs nominations aux Grammy Awards. Van Halen est classé dans le Guinness des Records comme le groupe ayant le plus grand nombre de hits dans la Billboard Mainstream Rock List. En 2007, le groupe a fait son entrée au Rock and Roll Hall of Fame.

Biographie[modifier | modifier le code]

Commencement (1972-1978)[modifier | modifier le code]

La famille Van Halen a émigré en 1962 de Nimègue, aux Pays-Bas, à Pasadena, en Californie aux États-Unis[1]. Le père de Eddie et Alex, Jan Van Halen était un saxophoniste et clarinettiste accompli. Jan et sa clarinette jouent d'ailleurs dans la chanson Big Bad Bill (Is Sweet William Now) de l'album Diver Down paru en 1982. Jan encouragea très tôt la passion de ses fils pour la musique, ainsi Alex (le plus âgé des frères Van Halen) et Eddie reçurent tous les deux une éducation de piano classique pendant leur enfance. Lorsqu'ils devinrent plus âgés, Alex commença à prendre des leçons de guitare flamenco et Eddie s'intéressa à la batterie. D'après la légende, Eddie travaillait comme livreur de journaux pour s'acheter sa batterie[2]. Alors qu'Eddie travaillait, Alex s'entraînait à la batterie. Lorsqu'Eddie entendit son frère jouer le solo de batterie de la chanson Wipe Out, Eddie décida d'abandonner la batterie pour la guitare. Le musicien qui a le plus influencé Eddie est Eric Clapton (du groupe Cream) alors qu'Alex a été plus influencé par Ginger Baker (également du groupe Cream) et John Bonham (batteur du groupe Led Zeppelin). À l'école primaire et au collège, Eddie et Alex formèrent à différents moments plusieurs groupes avec des noms tels que « The Trojan Rubber Company », « The Broken Combs » et « The Space Brothers »[réf. souhaitée].

Eddie Van Halen lors d'un concert de Van Halen à New Haven en 1977.

Le groupe qui évolua plus tard pour devenir Van Halen, était constitué au départ d'un trio connu sous le nom « Mammoth » faisant des tournées dans de nombreux endroits autour de Los Angeles, aux États-Unis. Le groupe comprenait alors Eddie à la guitare et au chant, Alex à la batterie et Mark Stone à la basse. En 1974, Michael Anthony remplaça Mark Stone à la basse après avoir passé une audition devant le groupe. Après cela, Eddie Van Halen et Anthony chantèrent à tour de rôle. Au fil des années, Mike reçut le surnom de « Cannon Mouth » car il chantait plus fort que les chanteurs. En 1973, David Lee Roth, un entrepreneur local, et chanteur d'un groupe rival de Los Angeles loua son matériel de sonorisation à Mammoth. Mais Eddie et Alex se fatiguèrent de payer la « taxe de sonorisation » à Diamond Dave (David Lee Roth), ils le firent donc entrer dans le groupe en 1974 en tant que chanteur. Peu après, ils découvrirent qu'un autre groupe à Los Angeles s'appelait également « Mammoth »[3]. Sur une suggestion de Roth, ils changèrent leur nom pour « Van Halen » (en passant sur le nom « Rat Salad »)[4]. Roth explique dans son autobiographie avoir trouvé que le nom de « Van Halen » était comme le nom Santana, et qu'il donnait une impression de puissance[5]. Le groupe devint populaire sur le Sunset Strip au milieu des années 1970, en jouant dans des clubs comme le Whiskey a Go Go[6]. En 1976, Gene Simmons du groupe de hard rock Kiss remarqua un concert de Van Halen et décida de financer leur première cassette démo[7]. Cette cassette, connue sous le nom Gene Simmons Demo, contient des paroles inachevées ou différentes des premières chansons de Van Halen ; cependant, la direction de Kiss ne signa pas avec le groupe[7]. C'est avec Mo Ostin, un exécutif de Warner Bros, que le groupe signa[8],[9]. Ted Templeman, qui avait été précédemment le producteur de plusieurs hits pour The Doobie Brothers, devint le premier producteur du groupe, après une rencontre dans le célèbre Starwood Club à Los Angeles[10],[11].

Un soir de mai 1977, Ted Templeman et Mo Ostin de Warner Bros découvrent le groupe et leur proposent d'enregistrer une démo de 25 chansons dans lesquelles ils en piocheront 9 qui figureront sur leur premier album[12]. Ted Templeman est derrière les manettes et le groupe enregistre dans des conditions quasi-live avec quasiment pas d'overdub. L'enregistrement prend à peine trois semaines mais est un résumé parfait de ce qu'est Van Halen musicalement. Eruption est inclus à l'insistance de Ted Templeman qui a entendu Eddie jouer cette suite de plans vertigineux lors d'une répétition. Deux reprises — You Really Got Me de The Kinks, encore plus suggestif que l'original, et Ice Cream Man de John Brim, qui semble avoir été écrite pour David Lee Roth — y sont ajoutées. La fondation rythmique est assurée par Alex et Michael, et c'est d'ailleurs ce dernier qui débute l'album par l'intro de Runnin' With The Devil. Cependant, on[Qui ?] note déjà l'interaction entre les hurlements de David Lee Roth et ceux de la guitare d'Eddie. Chose qui se confirmera lors des dates d'une tournée éclair mais non moins fracassante.

Popularisation et succès (1978-1985)[modifier | modifier le code]

À peine leur premier album certifié platine le , le jour de l'anniversaire de David, que le groupe rentre en studio exactement deux mois plus tard pour s'atteler à l'enregistrement du second[13],[14]. L'album intitulé Van Halen II, assez peu différent du premier[réf. nécessaire], sort le et, mené par leur premier hit Dance The Night Away, ne met que deux mois pour être certifié platine[15]. Pendant les quatre années qui suivent, Van Halen enchaîne albums et tournées passant par l'Europe et le Japon. Leur troisième album, Women and Children First, sort le , certifié platine trois mois plus tard[16],[17]. C'est pendant cette tournée que le groupe développe une attitude barbare, mettant à sac la plupart des hôtels dans lesquels il descend. La clause n° 126 qui stipule qu'« une coupe de M&M's dont tous les bonbons marrons auront été ôtés devra être laissée en évidence dans leur vestiaire » est ajoutée à leur contrat, selon eux pour qu'ils soient certains que toutes les lignes du contrat avaient bien été lues par les organisateurs et que toutes les mesures de sécurité demandées étaient ainsi respectées[réf. nécessaire]. Suivent encore plus d'actes de destruction lorsque cette clause n'a pas été lue. Au milieu de tout cela, Eddie remarque tout de même Valerie Bertinelli, actrice de séries télévisées depuis sa plus tendre enfance[18], passée pour féliciter le groupe après un de leurs concerts. Ils se marieront quelques mois plus tard en 1981[19].

C'est en 1981 que Van Halen commence l'écriture de leur prochain album, Fair Warning. Mais des tensions surviennent entre Eddie et David. Eddie, qui alors boit beaucoup et prend de la cocaïne[20], veut expérimenter, s'orienter vers des chansons plus sérieuses et des structures plus complexes, ce qui est à mille lieues des considérations pop et des frasques de David, soutenu par Ted Templeman[réf. nécessaire]. Frustré de ne pouvoir s'exprimer comme il le désire, Eddie pense quitter le groupe et faillit même rejoindre Kiss, dont les membres étaient aussi en conflit avec leur guitariste Ace Frehley. Finalement, Gene Simmons et Paul Stanley décidèrent de ne pas embaucher Eddie, prétextant que malgré, ses grands talents de guitariste, il ne correspondait pas au style du groupe[réf. nécessaire]. Eddie décide donc de ne pas quitter Van Halen et finit par réenregistrer certaines parties de l'album au petit matin, lorsque seuls Donn Landee et lui sont au studio[réf. nécessaire]. Reflet de ces tensions, Fair Warning, album résolument plus sombre, sort le [21]. L'album suivant, Diver Down, reflète bien ce conflit entre intérêts différents. Ce disque comptant pas moins de cinq reprises, est un mélange hétéroclite de chansons assez classiques pour le groupe, Hang 'em High, The Full Bug, de plages instrumentales introspectives et sombres, Cathedral, Intruder, Little Guitars (Intro) et de chansons résolument Pop, Pretty Woman, Dancing In The Streets et le délicieux Secrets. Eddie, diplomate dans ses interviews, dit « aimer toutes les chansons sur cet album »[réf. nécessaire], mais, bien déterminé à ne plus ressortir ce genre de disque, se fait construire son propre studio sur sa propriété. Le 5150 voit le jour en mars 1983.

Le mois suivant, Eddie joue deux solos (pour laisser le choix), remballe sa Frankie et s'en va[non neutre]. Il vient d'enregistrer gratuitement le solo de Beat It, chanson de Michael Jackson qui sera numéro un des classements musicaux[22],[23],[24],[25]. En mai, le groupe joue au US Festival, avec d'autres artistes et groupes comme Scorpions, Ozzy Osbourne, Quiet Riot et Judas Priest, l'affluence et les recettes sont énormes, la performance de David est particulièrement imbibée mais le concert est culte[26]. L'enregistrement de 1984 se déroule au 5150, Eddie espère reprendre le contrôle qui lui a échappé en étant dans son propre studio. Il se frotte tout de même à l'opposition de presque tout le groupe[réf. nécessaire]. Il intègre des synthétiseurs, beaucoup de synthétiseurs dans les nouvelles compositions. Deux d'entre elles sont entièrement interprétées au clavier. Peu importe, Eddie est à la maison et c'est lui qui emporte le fin mot de l'histoire. Jump et I'll Wait, les deux « keyboards songs » en question, sont des hits tout comme Panama et Hot For Teacher[27]. Les clips de Jump, Hot For Teacher et Panama passent en boucle sur la chaîne télévisée MTV et le groupe atteint un pic de popularité encore jamais atteint dans sa carrière[28]. Les tensions internes atteignent également un pic ; Dave est intéressé par le cinéma et, alors que le groupe récupère de sa récente tournée, il enregistre un mini-album solo de quatre titres, Crazy from the Heat[29]. Eddie est de plus en plus agacé par l'attitude de Dave et son personnage de dessin-animé, ces « écarts de conduite » sont la goutte d'eau qui fait déborder le vase. David quitte le groupe le premier avril 1985[30],[31],[32]. Les fans sont sous le choc, ils prennent parti, et le monde de Van Halen est divisé.

Van Hagar (1985-1996)[modifier | modifier le code]

Dave parti vers une carrière solo, le trio restant ne tarde pas à lui chercher un remplaçant. Eddie pense qu'il pourrait peut-être inviter différents chanteurs comme Joe Cocker, Phil Collins[33], Mike Rutherford et Pete Townshend. Mais Alex lui fait remarquer qu'une telle chose serait très difficile à mettre en place, ne serait-ce que pour les emplois du temps, et cela ne pourrait marcher, à la limite, que pour un album. Patty Smyth, du groupe Scandal (à ne pas confondre avec Patti Smith) et Jimmy Barnes[34] sont d'abord considérés par Eddie, avant que celui-ci ne soit contacté par Sammy Hagar, ex-Montrose et détenteur d'une carrière solo déjà très imposante. C'est Claudio Zampolli, leur garagiste mutuel, qui a suggéré à Sammy d'appeler les Van Halen. On se retrouve pour une jam qui inclut des versions encore en chantier de Summer Nights et Good Enough, Sammy improvise les paroles et vingt minutes plus tard l'affaire est faite. Sammy Hagar est le nouveau chanteur de Van Halen[35]. La nouvelle est rendue publique lors des MTV Awards en septembre 1985[35]. Le 11 novembre 1985, Eddie met l'empreinte de ses mains sur le Rock Walk de Hollywood[36].

L'enregistrement du premier album avec Sammy commence, supposément intitulé The Best of Both Worlds mais ce titre peut paraître trompeur ou avoir certaines controverses[37]. Sammy suggère le titre 5150 ; L'album présente un nouveau son, les synthétiseurs sont très présents, Alex a ajouté des pads électroniques dans son kit de batterie, l'album sonne très 80's mais inclus des titres à succès comme Why Can't This Be Love, Dreams, Best of Both Worlds et Love Walks In. 5150, l'album, sort le et se propulse numéro un des classements musicaux américains[22],[38], dorénavant chaque album avec Sammy Hagar connaîtra le même sort. Après que l'album ait été certifié triple platine le 10 octobre[39], Van Halen sort son premier live officiel, Live Without a Net[40]. Le concert choisi est celui du 27 août 1986 au Veterans Memorial Coliseum de New Haven (Connecticut), rebaptisé pour l'occasion « New Halen ». Le groupe ayant refusé de tourner le moindre clip afin que le public se fasse une idée de ce nouveau groupe en condition live, ce sont des extraits de ce concert qui seront choisis pour pallier ce manque. En décembre 1985, Jan, le père d'Eddie et Alex décède à 66 ans[41]. Le jour même, les frères s'enferment dans le 5150 et jouent pendant près de 10 heures d'affilées[réf. nécessaire]. Le prochain album du groupe lui sera dédié ; Eddie suggère que le titre du nouvel album Rock 'n' Roll, Sammy propose Source Of Infection[réf. nécessaire]. Finalement, le titre de OU812, acronyme de « Oh You Ate One Too », est retenu en réponse au Eat 'em and Smile, premier album solo de David Lee Roth. Selon d'autres théories, ce titre fait référence aux farces téléphoniques que le groupe avait pris l'habitude de faire pendant l'enregistrement de l'album ; on appelait des restaurants pour se plaindre d'avoir été malade après avoir mangé chez eux. Ces blagues gastriques[non neutre] n'empêchent pas le groupe de sortir OU812 le [42],[43]. Outre le titre lui-même, la couverture de l'album est assez cryptique, une étrange statue de singe représentant l'évolution de l'Homme par Charles Darwin, et un signe formé de deux mains qui prête à confusion : certains y voient le symbole du sexe féminin, d'autre pensent que c'est un message aux fans leur disant : We Love You[réf. nécessaire]. Ce signe a été, cependant, introduit par Michael Anthony. Deux jours après avoir joué aux Monsters Of Rock, l'album est numéro un des charts, le 25 mai[22]. Les années 1989 et 1990 voient Van Halen récolter le fruit de leurs années de labeur, 5150 est certifié quadruple platine, OU812 triple platine, Van Halen, le premier album, tout comme 1984 six fois platine et Van Halen II quatre fois platine[44],[45].

Le , le groupe, selon la suggestion de Sammy, ouvre la première Cabo Wabo Cantina à Cabo San Lucas, Mexique[46]. Van Halen tourne deux publicités et la chaîne MTV filme l'événement pour une retransmission en direct. Le groupe répète devant quelques privilégiés puis est rejoint, lors du concert principal par une foule d'invités incluant Steve Lukather, Lita Ford, Dweezil Zappa, Brad Delp du groupe Boston, Kip Winger, Robin Zander de Cheap Trick, et Robin Crosby de Ratt. En janvier 1991, le studio 5150 est remodelé ; une nouvelle console est installée et sa taille est doublée afin d'y ajouter une cabine entièrement dédiée à la batterie. Après une pause de près d'un an, Eddie déclare n'avoir touché sa guitare qu'en de très rares occasions. Le groupe décide de trouver un producteur avant toute chose, Andy Johns est choisi pour son travail avec Led Zeppelin[47],[48]. Arrivé rapidement sur les lieux, il prend le groupe par surprise : ils n'ont virtuellement aucune ébauche d'idée de chanson. Pourtant, bien vite il faut faire le tri au milieu d'un matériel musical pouvant facilement remplir un double album. Après avoir pensé enregistrer dans un autre studio, le groupe reste finalement dans ce bon vieux 5150 et enregistre méthodiquement, complétant une chanson après l'autre. FUCK est proposé comme titre au grand dam d'Alex, toujours bon conseiller en matière de titres et de pochettes d'album[réf. nécessaire]. Ray « Boom Boom » Mancini, un ami boxeur de Sammy, lui apprend que ce mot est en fait un acronyme de For Unlawful Carnal Knowledge. Cela sera donc le titre de l'album qui sera pourtant communément appelé FUCK par les fans[réf. nécessaire]. Quatre jours avant la sortie de For Unlawful Carnal Knowledge, le groupe présente son nouvel album en avant-première sur les radios américaines. Le , l'album sort[49] et le lendemain, Alex ajoute l'empreinte de ses mains à celles de son frère au Rock Walk. L'album, au son globalement dur et sombre[49], est certifié or et platine le 22 août[44]. En septembre 1992, le groupe remporte trois récompenses aux MTV Video Music Awards pour Best Editing, Best Direction et Video Of The Year[50]. Le 23 janvier, le groupe sort son deuxième live, Live: Right Here, Right Now sur supports audio et vidéo[51]. Bien qu'enregistré les 14 et 15 avril 1992 au Selland Arena de Fresno (Californie), cet album inclut également certaines performances de tournées précédentes[51]. Alex, Eddie et Jon Ostrin mixent l'album au 5150. Le groupe saisit l'occasion de cette nouvelle sortie pour monter une tournée européenne plus qu'attendue, c'est d'ailleurs la première fois que Van Halen avec Sammy Hagar jouent au Royaume-Uni[réf. nécessaire].

Le , les sessions de Balance débutent. Le son de l'album est énorme, poli et également légèrement plus commercial que son prédécesseur[non neutre]. La pochette montrant des frères siamois représente, d'après Alex, la dualité, le bien et le mal qu'il y a en chaque être et l'équilibre qui doit être trouvé[réf. nécessaire]. C'est un Eddie transformé qui sort de ces sessions, les cheveux courts, une barbe épaisse et finalement débarrassé de ses problèmes avec l'alcool. Balance sort le [47] et Van Halen débute sa promo en France[réf. nécessaire]. Quatre jours plus tard, les frères Van Halen renouent avec leur Hollande natale, y tournent le clip de Amsterdam où Eddie se fait tatouer le logo de Van Halen orné du nom de son fils, Wolfgang[52]. Le lendemain, l'album est certifié tour à tour or, platine et double platine. La vidéo de Amsterdam étant refusé par MTV pour cause d'allusion à la drogue[53], Sammy réécrit les paroles. Sans plus de succès mais l'Europe est moins prude. Le 6 octobre, c'est tout le groupe qui pose ses mains au Guitar Center situé sur le Rock Walk.

Retour de David Lee Roth (1996-1997)[modifier | modifier le code]

Début 1996, survient une discorde entre Sammy et Eddie. Sammy n'approuve pas la participation du groupe à la bande originale du film Twister, il préférerait à la rigueur plancher sur un nouvel album[54]. Le nouveau management du groupe, tenu par Ray Danniels, appuie la participation du groupe, Sammy cède mais les tensions restent. Les causes du départ sont floues et diverses et peuvent être débattues à l'envi, il n'en reste pas moins que, le 26 juin, le management du groupe publie un communiqué informant du départ de Sammy, il mentionne également que le line-up originel est en studio. Et c'est bien avec David Lee Roth que Van Halen enregistre deux nouvelles chansons destinées à être incluses sur le premier Best Of du groupe. Le 2 août, Me Wise Magic est finalisée, idem le lendemain pour Can't Get This Stuff No More. Ces deux chansons furent présentées à David au milieu d'une vingtaine d'autres. On[Qui ?] pensa d'abord à un double Best Of, un CD pour chaque chanteur, l'idée fut abandonnée et Alex, en grande majorité, choisit les chansons à inclure[réf. nécessaire].

Avant que l'album ne sorte en octobre, Van Halen et David Lee Roth apparaissent début septembre aux MTV Video Music Awards afin de remettre le prix du meilleur clip à Beck[55]. Le groupe est reçu par les ovations du public mais lors de la conférence de presse en backstage, la tension monte. Aux reporters, David laisse miroiter l'idée d'une reformation et d'une tournée de réunion ce qu'Eddie s'empresse de rectifier en affirmant que la seule collaboration entre Van Halen et David se résume au Best Of et aux deux nouvelles chansons. Début novembre, David publie une lettre ouverte où il dit avoir été le jouet d'une supercherie laissant croire à lui et aux fans, qu'une réunion était en marche[réf. nécessaire]. Le lendemain, Eddie, Alex et Michael répondent par une autre lettre ouverte qui répète qu'aucune mention de reformation n'avait été faite, leur apparition avec David était une apparition pour la promotion du best of, comme le groupe a l'habitude de le faire à chaque sortie d'album. Cette lettre mentionne également que le groupe travaille depuis deux semaines avec une personne qui pourrait bien faire partie du futur de Van Halen.

Quatre chanteurs en neuf ans (1996-2006)[modifier | modifier le code]

En 1996, Van Halen enregistre une démo de neuf titres avec le chanteur Mitch Malloy[56],[57], sans grand succès[réf. nécessaire]. Le 4 octobre, lors d'une interview radio, Eddie et Alex annoncent que Gary Cherone fait quasiment partie du groupe[58]. Le lendemain, les deux frères et Michael se voient décerner le prix de « Outstanding Contribution to Music » au Foundations Forum[59] ; ils reçoivent également une récompense spéciale pour avoir dépassé 10 millions d'unités vendues de leur premier album. Une plaque commémorant ce chiffre est installée au Whisky A GoGo. Du 17 octobre au 4 novembre, l'album sort dans différents pays. Le 4 janvier 1997, le groupe, frais et dispos après un break, commence l'écriture et l'enregistrement du nouvel album avec Gary Cherone. Ce dernier est proposé au groupe par Ray Danniels, qui voit une formidable opportunité lorsque Extreme, le groupe de Gary, splitte. Alex, Eddie, Michael et Gary jouent pour la première fois ensemble, c'est une révélation, on écrit Without You le jour même et à partir de ce moment, les chansons s'écrivent d'elles-mêmes. Eddie est inspiré par ce nouveau frère musical. Il se sent la liberté d'expérimenter aussi bien dans le domaine de l'écriture que dans celui du son. Il utilise des douzaines de guitares, autant de configurations et des centaines de façons d'enregistrer différentes. Il en ressort un album… expérimental et différent de tout ce qu'a pu faire Van Halen auparavant. C'est Alex, comme à son habitude, qui choisit la pochette qu'il trouve hilarante. L'album, sous la houlette de Mike Post, est terminé le 30 septembre 1997 et, le 15 octobre, on annonce que le groupe a remis les bandes à Warner Brothers. Le 19 février 1998, Without You est diffusé sur les ondes et l'album sort en avant-première mondiale au Japon, le 10 mars puis une semaine plus tard aux États-Unis. Cependant, les ventes d'album et de billets ne sont pas en corrélation avec les performances d'un groupe à l'harmonie retrouvée. C'est avec un respect mutuel que le groupe et Gary décident de se séparer, officiellement le 5 novembre 1999.

Suit une période trouble où, après s'être fait opérer de la hanche, Eddie émet un communiqué déclarant qu'il se bat contre un cancer de la langue dont il guérira complètement en 2002. Il se sépare de sa femme en 2001 et n'apparaît que ponctuellement à des tournois de golf de charité ou pour le NAMM de 2003. Malgré une tentative avortée de reformation avec David Lee Roth en 2001, c'est seuls que les frères Van Halen passent des heures en studio à écrire de la musique. C'est par l'intermédiaire de Michael que Sammy renoue les liens avec Alex en 2003. Ces derniers se retrouvent, discutent et parviennent à la conclusion qu'une reformation serait peut-être envisageable. En mars 2004, on annonce que le groupe se reforme pour un Best Of et une tournée US estivale. Trois nouveaux titres sont écrits pour l'occasion. Cependant, It's About Time, Learning To See et Up For Breakfast connaissent une écriture laborieuse, Eddie et Sammy ont du mal à communiquer comme auparavant. De plus, Michael est écarté de ces sessions, il déclarera également s'être battu pour participer à cette reformation. La tournée démarre tout de même mais prend fin sur une note amère.

Van Halen en 2004 avec Sammy Hagar.

Sammy n'apprécie pas la conduite d'Eddie et ce dernier n'apprécie pas celle de Sammy et de Michael. Pas de divorce officiel mais la hache de guerre est déterrée bien qu'Eddie reste silencieux pendant de longs mois. Sammy, lui, reprend sa carrière solo accompagné de Michael. Contre toute attente, Eddie semble faire de même en participant à la B.O. d'un film pour adultes.

Retour de Van Halen et David Lee Roth (2007)[modifier | modifier le code]

Ils ont beau être dans leur cinquantaine et avoir troqué leurs cheveux longs pour des coupes bien nettes, les Van Halen sont de retour et assurent être plus verts que jamais. « D'habitude, quand un groupe annonce un retour comme le nôtre, ils ont plutôt l'air de randonneurs que de rockers », a plaisanté le chanteur David Lee Roth, 53 ans, lors d'une conférence de presse. « Mais avec nous, ce sera tout sauf ça », a-t-il promis.

Le groupe a annoncé une tournée de 25 dates qui débutera le 25 septembre à Charlotte (Caroline du Nord). La nouvelle formation compte en fait trois membres de la formation originale: Roth, le guitariste Edward Van Halen et son batteur de frère Alex Van Halen. Il y a un nouveau venu à la basse, le propre fils d'Eddie, Wolfgang, tout juste âgé de 16 ans, qui remplace Michael Anthony.

« Ce n'est pas une reformation, c'est un tout nouveau groupe », a assuré David Lee Roth. « On va casser la baraque, on est meilleurs qu'on n'a jamais été », a ajouté Eddie, 52 ans.

Les membres originaux ne se sont pas produits ensemble depuis le départ de David Lee Roth en 1985. Le groupe a promis que ce nouveau départ serait suivi d'autres tournées en Amérique du Nord, en Asie et en Australie. Van Halen devrait ensuite enregistrer un nouvel album, car le groupe a « plein de rêves et d'ambition ». Quant au jeune Wolfgang Van Halen, qui incarne "l'énergie et la jeunesse" du groupe, c'est lui qui a choisi les titres qui seront joués au cours de la tournée et qui correspondent à "25 de (leurs) plus grands succès". Lors de leur spectacle du 3 juillet 2008 au Festival d'été de Québec, David Lee Roth a affirmé que c'était leur tout dernier de la tournée, après quoi la foule les a maintes fois acclamés.

A Different Kind of Truth (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Quatorze ans après Van Halen III, leur précédent album, un nouvel album studio de Van Halen sort le 7 février 2012. Intitulé A Different Kind of Truth, on retrouve David Lee Roth au chant. Il sera suivi d'une tournée en 2012.

Membres[modifier | modifier le code]

Date Guitare Batterie Basse Chant Albums
1972 Eddie Van Halen Alex Van Halen Mark Stone Eddie Van Halen
1973 David Lee Roth
1974 Michael Anthony
1975
1976
1977
1978 Van Halen
1979 Van Halen II
1980 Women and Children First
1981 Fair Warning
1982 Diver Down
1983
1984 1984
1985 Sammy Hagar
1986 5150
1987
1988 OU812
1989
1990
1991 For Unlawful Carnal Knowledge
1992
1993 Live: Right Here, Right Now
1994
1995 Balance
1996 David Lee Roth Best Of - Volume 1
1997 Gary Cherone
1998 Van Halen III
1999
2000
2001
2002
2003
2004 Sammy Hagar The Best of Both Worlds
2005
2006
2007 Wolfgang Van Halen David Lee Roth
2008
2009
2010
2011
2012 A Different Kind of Truth

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Sorties annulées[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Live Without a Net (1986)
  • Live : Right Here, Right Now (1993)
  • Video Hits - Volume 1 (1998)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Eddie Van Halen Bio », sur Classic Van Halen (consulté le 27 juillet 2013).
  2. (en) Everybody Wants Some: The Van Halen Saga by Ian Christie, ISBN 978-0-470-03910-6
  3. (en) Dave White, « Van Halen », sur about.com (consulté le 27 juillet 2013).
  4. (en) « The History of Van Halen », sur valleywebs (consulté le 27 juillet 2013).
  5. (en) David White, « Top 10 Ways Van Halen Puts the FUN in DysFUNctional », sur about.com (consulté le 27 juillet 2013).
  6. (en) « Great White’s Mark Kendall on seeing Van Halen on the Sunset Strip », sur VHND,‎ 1er mars 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  7. a et b (en) « Van Halen Bio », sur VHND (consulté le 27 juillet 2013).
  8. (en) « Alex Van Halen », sur Passadena Edu (consulté le 27 juillet 2013).
  9. (en) « Gene Simmons & Van Halen Urban Legends And Reality... », sur Kiss FAQ (consulté le 27 juillet 2013).
  10. (en) « Producer TED TEMPLEMAN Talks Working With VAN HALEN; Video Interview Posted », sur Bravewords,‎ 2 août 2011 (consulté le 27 juillet 2013).
  11. (en) « Artist Biography by Jason Ankeny », sur Allmusic (consulté le 27 juillet 2013).
  12. (en) « Van Halen », sur Rhino (consulté le 27 juillet 2013).
  13. (en) 1970s 100 Best-Selling Albums according to industry sales
  14. (en) « Rock on the Net : Van Halen », sur Rockonthenet (consulté le 27 juillet 2013)
  15. (en) « Van Halen II », sur VHND (consulté le 27 juillet 2013).
  16. (en) « Women and Children First », sur VHND (consulté le 27 juillet 2013)
  17. (en) Erlewine, Stephen Thomas, « Women and Children First - Van Halen », sur AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 23 novembre 2011)
  18. (en) « Valerie Bertinelli », sur IMDB (consulté le 27 juillet 2013).
  19. (en) James Sullivan, « Eddie Van Halen Makes a Wild Child Out of Valerie Bertinelli -- Twisted Tales », sur Spinner,‎ 11 avril 2011 (consulté le 27 juillet 2013).
  20. (en) « Edward Van Halen Is Alive », sur Esquire,‎ 17 avril 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  21. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Van Halen Fair Warning », sur Allmusic (consulté le 27 juillet 2013).
  22. a, b et c (en) « VAN HALEN », sur Official Charts Compagny (consulté le 27 juillet 2013).
  23. (en) Sterling Whitaker, « 30 Years Ago: Michael Jackson + Eddie Van Halen Hit No. 1 with ‘Beat It’ », sur Ultimate Classic Rock,‎ 30 avril 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  24. (en) « Eddie Van Halen Talks About ‘Beat It‘ », sur MJ World,‎ 7 mai 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  25. (en) « Eddie Van Halen Performing “Beat It” Live With Michael Jackson, 1984 (Video & Photos) », sur VHND,‎ 3 décembre 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  26. (en) Matt Wardlaw, « The US Festival’s 30th Anniversary: Remembering the Ten Million Dollar Backstage Pass », sur Ultimate Classic Rock,‎ 5 septembre 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  27. (en) Len Comaratta, « Dusting ‘Em Off: Van Halen – 1984 », sur Consequence of Soud,‎ 7 janvier 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  28. (en) « Van Halen Bio », sur Rock 'n Roll Hall of Fame (consulté le 27 juillet 2013).
  29. (en) « David Lee Roth Crazy From The Heat autobiography », sur Rotharmy (consulté le 27 juillet 2013).
  30. (en) « 1985: David Lee Roth Quits Van Halen - April 1 in Music History », sur Examiner (consulté le 27 juillet 2013).
  31. (en) Nick DeRiso, « 28 Years Ago: David Lee Roth Quits Van Halen », sur Ultimate Classic Rock,‎ 1er avril 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  32. (en) « DAVID LEE ROTH »,‎ 14 juillet 2006 (consulté le 27 juillet 2013).
  33. (en) « Phil Collins, Huge Alamo Fan » (consulté le 27 juillet 2013).
  34. (inscription nécessaire) (en) « Jimmy Barnes-Offered VH gig TWICE etc. » (consulté le 27 juillet 2013).
  35. a et b (en) « Sammy Hagar says he was abducted by aliens », sur Today.com,‎ 21 mars 2011 (consulté le 27 juillet 2013).
  36. (en) C. J. Chilvers, The Van Halen Encyclopedia,‎ 2001 (ISBN 0595166695), p. 102
  37. (en) « Van Halen Biography », sur Starpulse (consulté le 27 juillet 2013).
  38. (en) « Abom Goes “Inside” for 25th Anniversary of Van Halen’s 5150 », sur VHND,‎ 3 avril 2011 (consulté le 27 juillet 2013).
  39. (en) C. J. Chilvers, The Van Halen Encyclopedia,‎ 2001 (ISBN 0595166695), p. 11
  40. (en) clown_phobia, « Van Halen Live Without A Net », sur Sputnik Music (consulté le 27 juillet 2013).
  41. (en) Corinne Heller, « Eddie Van Halen's dad fueled alcohol addiction? Rocker gets candid with Esquire »,‎ 19 avril 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  42. (en) « Van Halen’s OU812 Released 25 Years Ago (Eddie/Mike Interview Unearthed) », sur VHND,‎ 24 mai 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  43. (en) « 25 Years Ago: Van Halen’s ‘OU812′ Album Released », sur Ultimate Classic Rocks,‎ 24 mai 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  44. a et b (en) C. J. Chilvers, The Van Halen Encyclopedia,‎ 2001 (ISBN 0595166695), p. 12
  45. (en) « Time Line », sur Angelfire (consulté le 27 juillet 2013).
  46. (en) « Cabo Wabo Cantina’s 20th Anniversary Party (April 2010) », sur VHND,‎ 25 janvier 2010 (consulté le 27 juillet 2013).
  47. a et b (fr) « La Saga de Van Halen », sur RTL,‎ 17 février 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  48. (en) « Legendary Producer/Engineer Andy Johns Passes Away », sur VHND,‎ 7 avril 2013 (consulté le 27 juillet 2013).
  49. a et b (en) Stephen Thomas Erlewine, « For Unlawful Carnal Knowledge », sur Allmusic (consulté le 27 juillet 2013).
  50. (en) « 1992 MTV VIDEO MUSIC AWARDS », sur Rock on the Net (consulté le 27 juillet 2013).
  51. a et b (fr) DAVID, « VAN HALEN - Live: Right Here, Right Now. (1993) »,‎ 11 octobre 2010 (consulté le 27 juillet 2013).
  52. (en) Raul, « Eddie Van Halen’s “Van Hagar” Era Logo Tattoo », sur Feel Numb,‎ 28 mai 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  53. (en) C. J. Chilvers, The Van Halen Encyclopedia,‎ 2001 (ISBN 0595166695), p. 27
  54. (en) David Huff, « 'Ain't Talkin' 'Bout Love' », sur VHND (consulté le 27 juillet 2013).
  55. (en) « Kanye West Isn't The Only Bad Boy In Video Music Awards History », sur MTV,‎ 16 septembre 2009 (consulté le 27 juillet 2013).
  56. (en) « LISTEN: Unreleased Van Halen Demos Featuring Singer Mitch Malloy », sur triplem.com.au,‎ 24 octobre 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  57. (en) Sterling Whitaker, « Mitch Malloy’s Van Halen Audition Track Leaks Online », sur Ultimate Classic Rock,‎ 16 octobre 2012 (consulté le 27 juillet 2013).
  58. « EXTREME: New Audio Interview With NUNO BETTENCOURT Available - July 4, 2008 », sur Blabbermouth (consulté le 27 juillet 2013).
  59. (en) « The Clash to get Silver Clef Award for outstanding contribution to music », sur gigwise (consulté le 27 juillet 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]