Federico Balzaretti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Federico Balzaretti
Image illustrative de l’article Federico Balzaretti
Federico Balzaretti avec l'Italie à l'euro 2012.
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (37 ans)
Lieu Turin (Italie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1999 - 2015
Poste Défenseur latéral
Parcours junior
Saisons Club
1987-1999 Drapeau : Italie Torino FC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1999-2005 Drapeau : Italie Torino FC102 0(2)
1999-2001 Drapeau : Italie AS Varèse046 0(0)
2001-2002 Drapeau : Italie AC Sienne020 0(0)
2005-2007 Drapeau : Italie Juventus Turin068 0(2)
2007-2008 Drapeau : Italie AC Fiorentina011 0(0)
2008-2012 Drapeau : Italie US Palerme159 0(3)
2012-2015Drapeau : Italie AS Rome042 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000-2002Drapeau : Italie Italie -20 ans 023 0(1)
2002Drapeau : Italie Italie espoirs004 0(0)
2010-2013Drapeau : Italie Italie016 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 septembre 2015

Federico Balzaretti, né le à Turin, surnommé Balzac, est un footballeur international italien évoluant au poste de défenseur latéral.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Torino[modifier | modifier le code]

Surnommé Balzac par les supporters[1], pur produit turinois, Balzaretti est formé au poste d'arrière droit au Torino qu'il rejoint dès l'âge de 6 ans[1].

Jugé encore trop tendre pour intégrer l'équipe première, il est prêté deux saisons à l'AS Varèse en Serie C1 à 18 ans, puis une à Sienne en Serie B, à 20 ans, où il ne joue pas beaucoup.

Il revient dans son club formateur en 2002 et dispute son premier match de Serie A face à l'Inter Milan le .

Mais c'est la saison suivante, à la suite de la relégation en deuxième division, qu'il s'impose réellement comme titulaire au poste d'arrière droit du Torino.

En 2005, le club termine second du championnat à la différence de buts, avec autant de points qu'Empoli, et devait donc obtenir sportivement son billet pour la Serie A, mais faute de garanties financières ne peut obtenir sa promotion. Tous les joueurs sont libérés de leur contrat, afin d'assainir les finances de l'équipe, et sont ainsi libres de rejoindre la formation de leur choix[2].

Juventus[modifier | modifier le code]

Le , sans contrat, il signe gratuitement pour la Juventus, le rival turinois[3]. Les supporters du Torino le vivent comme une trahison et lui en tiendront toujours rigueur, ils l'insultent depuis à chaque match qu'il dispute contre le Torino[4].

Cette saison, il découvre le haut niveau en disputant la Ligue des champions. Mais barré par la concurrence, et notamment par Gianluca Zambrotta, il ne dispute que 20 matches de championnat et 28 toutes compétitions confondues.

Le club remporte le Scudetto, mais ce titre lui est finalement retiré et la Juventus est relégué à la suite de l'affaire Moggi. Ironie du sort, son ancien club est, lui, promu en Serie A.

La saison suivante, à la suite du départ de nombreux cadres et plus particulièrement de Gianluca Zambrotta pour Barcelone, il gagne sa place de titulaire sous la houlette de Didier Deschamps. Il remporte la Serie B, malgré les 9 points de pénalités, aux côtés de David Trezeguet, Gianluigi Buffon et Alessandro Del Piero qui, par amour du club, sont restés malgré les sollicitations des autres clubs.

Fiorentina[modifier | modifier le code]

Federico Balzaretti sous le maillot de la Fiorentina.

Le , n'entrant pas dans les plans du nouvel entraîneur turinois Claudio Ranieri bien qu'il sorte d'une saison pleine, il part pour 3,8 millions d'euros à la Fiorentina[5].

Mais c'est une catastrophe sur le plan sportif : seulement 6 matches de championnat et 11 toutes compétitions confondues en 6 mois. L'entraîneur florentin Cesare Prandelli lui préfère Manuel Pasqual et Massimo Gobbi.

Palerme[modifier | modifier le code]

Jouant très peu, le , au mercato hivernal, Balzac fait ses valises pour les poser en Sicile, à l'US Palerme de Maurizio Zamparini pour 3,8 millions d'euros[6]. Il y endosse le numéro 42 en l'honneur de son père né en 1942[7].

Le , il dispute son premier match pour les roses et noirs face à Livourne (victoire 1 à 0 de Palerme)[8].

Le , il joue son centième match de Serie A lors de la 15e journée de championnat face à Cagliari (victoire 2 à 1 de Palerme).

Le , face à la Lazio Rome (défaite 0 à 1), il dispute son 100e match sous les couleurs de Palerme[9] et le , face à Bari (match nul 1 partout) son 100e match de championnat[10].

C'est là qu'il vit ses plus belles années de footballeur en basculant sur le côté gauche de la défense rosanero. Il est, là-bas, adulé par les tifosi siciliens qui viendront, par exemple, assister à son mariage au nombre de cent[11]. À ce nouveau poste il brille et s'impose comme un des meilleurs arrières gauches du championnat italien se montrant très utile en attaque et tranchant en défense[1]. Maurizio Zamparini juge qu'il est le meilleur joueur de Palerme[12].

Federico Balzaretti à Palerme.

Le , Balzaretti reçoit le trophée de meilleur joueur italien aux Oscars del calcio siciliano[13].

AS Rome[modifier | modifier le code]

Le , Federico Balzaretti refuse l'offre du SSC Naples et la prolongation de contrat offerte par l'US Palerme et signe contre 4,5 millions d'euros et 500 000 euros d'éventuels bonus à l'AS Rome[14].

Le il y fait sa première apparition lors de la première journée de Serie A face au Calcio Catane (match nul 2-2)[15].

Une pubalgie le tient hors des terrains pendant près d'un an et demi. Il décide finalement de mettre fin à sa carrière professionnelle en août 2015[16].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Membre important de l'équipe d'Italie des moins de 20 ans entre 2000 et 2002, il obtient quelques sélection en espoirs en 2002 de la part de Francesco Rocca.

S'imposant comme un des meilleurs arrières gauches italiens, le , il fête sa première sélection en équipe d'Italie en tant que titulaire lors d'un match amical face en Roumanie (match nul 1-1) sous les ordres de Cesare Prandelli[17], avec qui il était pourtant en froid quelques saisons plus tôt à la Fiorentina.

Le , il dispute son premier match officiel lors des éliminatoires de l'Euro 2012 en étant titularisé face à la Slovénie (victoire de l'Italie 0-1). Il effectue une passe décisive pour Thiago Motta lors de ce match[18].

Régulièrement appelé par Cesare Prandelli, il est en concurrence avec Domenico Criscito en sélection pour le poste d'arrière gauche.

Le il est retenu par le sélectionneur italien dans sa liste des 23 pour l'Euro 2012[19]. Cesare Prandelli optant au début de la compétition pour un système en 3-5-2, Federico Balzaretti n'a pas sa place dans l'équipe[20]. Mais l'entraîneur change ensuite son système pour un 4-4-2 et titularise l'arrière gauche pour le dernier match de poule décisif face à l'Irlande[21]. L'Italie remporte ce match sur le score de 2 à 0 et se qualifie ainsi pour les quarts-de-finale de la compétition, Federico Balzaretti y signe une bonne performance[22]. Il est de nouveau titularisé pour la rencontre de quart-de-finale face à l'Angleterre où il s'illustre notamment en effectuant un centre en retrait pour Alessandro Diamanti lors de la deuxième mi-temps de la prolongation, l'Italie remporte finalement ce match aux tirs au but[23]. En demi-finale, pour affronter l'Allemagne, il est titularisé sur le flanc droit de la défense italienne afin de pallier la suspension de Christian Maggio et à la blessure d'Ignazio Abate[24], l'Italie remporte cette rencontre sur le score de 2 à 1 grâce à un doublé de Mario Balotelli et obtient ainsi son billet pour la finale[25]. En finale il remplace Giorgio Chiellini qui sort sur blessure en début de match, l'Italie est défaite sur le score de 4 à 0 par l'Espagne[26].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Federico Balzaretti au 2 novembre 2013[27]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Play-offs Drapeau : Italie Italie Total
Division M B M B C M B M B M B M B
19992000 Drapeau de l'Italie AS Varèse (prêt) Serie C1/A 17 0 ? ? - - - - - - - 17 0
20002001 Drapeau de l'Italie AS Varèse (prêt) Serie C1/A 27 0 2 0 - - - - - - - 29 0
20012002 Drapeau de l'Italie AC Sienne (prêt) Serie B 16 0 4 0 - - - - - - - 20 0
20022003 Drapeau de l'Italie Torino Serie A 13 0 1 0 - - - - - - - 14 0
20032004 Drapeau de l'Italie Torino Serie B 39 0 0 0 - - - - - - - 39 0
20042005 Drapeau de l'Italie Torino Serie B 38 1 7 0 - - - 4 1 - - 49 2
20052006 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 20 0 4 0 C1 4 0 - - - - 28 0
20062007 Drapeau de l'Italie Juventus Serie B 37 2 3 0 - - - - - - - 40 2
20072008 Drapeau de l'Italie Fiorentina Serie A 6 0 2 0 C3 3 0 - - - - 11 0
20072008 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 16 0 0 0 - - - - - - - 16 0
20082009 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 33 0 1 0 - - - - - - - 34 0
20092010 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 34 1 2 0 - - - - - - - 36 1
20102011 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 33 2 4 0 C3 7 0 - - 4 0 48 2
20112012 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 27 0 0 0 C3 2 0 - - 8 0 37 0
20122013 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 27 0 5 0 - - - - - 3 0 35 0
20132014 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 10 1 - - - - - - - 1 0 11 1
20142015 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 1 0 - - - - - - - 0 0 1 0
Total sur la carrière 394 7 35 0 - 16 0 4 1 16 0 465 8

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

En sélection[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Federico Balzaretti est marié depuis juin 2011 avec Eleonora Abbagnato, danseuse étoile à l'Opéra de Paris. Son coéquipier en sélection Mattia Cassani est son témoin de mariage, mariage auquel cent supporters de Palerme assistent[11]. Une fille prénommée Julia naît de cette relation en janvier 2012. Il a deux autres filles Lucrezia et Ginevra nées d'une précédente relation.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Biographie de Balzaretti », Forza Italian football, 27 mai 2011
  2. (it) « I calciatori svincolati di autorita' del Torino Calcio », Calciolegge.com, 10 août 2005
  3. (it) « Balzaretti alla Juve, il possibile futuro capitano abbandona il nuovo Toro », Toronews.net, 17 août 2011
  4. (it) « Balzaretti rassegnato "Mi copriranno di fischi" », La Stampa, 9 février 2008
  5. (it) « Balzaretti ora è viola », La Nazione, 20 juin 2007
  6. (it) « Balzaretti è già in ritiro parte la caccia a Foggia Balzaretti è già in ritiro parte la caccia a Foggia », La Repubblica, 26 janvier 2008
  7. (it) « Palermo, Balzaretti sceglie il 42... per il papà », Tuttomercatoweb.com, 25 janvier 2008
  8. (it) « Palermo - Livorno », La Repubblica, 2 février 2008.
  9. (it) « Palermo, Balzaretti : uno che la fascia sinistra non l'ha mai mollata » Tuttopalermo.net 31 octobre 2010
  10. « Bari - Palerme », L'Équipe, 19 décembre 2010
  11. a et b « 100 tifosi au mariage de Balzaretti », sports.yahoo.com, 14 juin 2011
  12. « Balzaretti au PSG en juin ! », Le 10 Sport, 13 septembre 2011
  13. (it) « Le bionde trecce, l'azzuro e poi... Balzaretti, trent'anni da Oscar » palermotoday.it 6 décembre 2011
  14. « Balzaretti à la Roma », So Foot, 31 juillet 2012.
  15. « AS Rome 2 - 2 Calcio Catane », L'Équipe, 26 août 2012.
  16. « AS Rome: Federico Balzaretti arrête sa carrière », sur webmanagercenter.com, (consulté le 4 septembre 2015)
  17. (it) « Italia in sonno: 1-1 con la Romania », Sport Mediaset, 17 novembre 2010
  18. « Slovénie - Italie », UEFA.fr, 25 mars 2011
  19. « Euro 2012 : l’Italie dévoile sa liste des 23 ! », Foot Mercato, 29 mai 2012.
  20. « La méthode Prandelli en question », So Foot, 18 juin 2012.
  21. « Italie - Irlande », Le Matin, 18 juin 2012.
  22. « Balzaretti en confiance », goal.com, 18 juin 2012.
  23. « Italie - Angleterre », 20 Minutes, 24 juin 2012.
  24. « Motta ne débutera pas contre l'Allemagne », paristeam.fr, 28 juin 2012.
  25. « Balotelli flingue l'Allemagne », So Foot, 28 juin 2012.
  26. « L'Espagne championne d'Europe ! », So Foot, 1er juillet 2012.
  27. « Fiche de Federico Balzaretti », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]