Daniele De Rossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniele De Rossi
Image illustrative de l’article Daniele De Rossi
Daniele De Rossi avec l'équipe d'Italie en 2012
Biographie
Nationalité Italien
Naissance (38 ans)
Rome (Italie)
Taille 1,84 m (6 0)
Période pro. 2001-2020
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Années Club
1997-2000 AS Ostia Mare
2000-2001 AS Rome
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2001-2019 AS Rome 616 (63)
2019-2020 Boca Juniors 007 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001-2002 Italie -19 ans[1] 003 0(0)
2002-2003 Italie -20 ans 004 0(0)
2003-2004 Italie espoirs 016 0(3)
2004-2017 Italie 117 (21)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 6 janvier 2020

Daniele De Rossi, né le à Rome, est un ancien footballeur international italien évoluant au poste de milieu de terrain défensif.

Champion du monde en 2006, il acquiert une reconnaissance internationale pour son attachement sans faille et sa loyauté pour la Roma, à l'instar du légendaire Francesco Totti. Les carrières et la renommée des deux hommes sont d'ailleurs étroitement liées, représentant deux symboles de fidélité parmi les plus célèbres de l'histoire du sport. Disputant respectivement leur 25e et 16e saison professionnelle dans l'équipe durant la saison 2016-2017, les deux joueurs ont presque tout vécu ensemble. Il prend officiellement sa retraite de joueur le 6 janvier 2020.

Daniele De Rossi a également une grande histoire avec l'équipe d'Italie : outre sa victoire en Coupe du monde en 2006, il est le 4e joueur le plus capé de l'histoire des Azzurri avec 117 sélections ainsi que le milieu de terrain le plus prolifique depuis 1930 avec 21 buts. Vice-champion d'Europe en 2012, il est nommé dans l'équipe-type de la compétition.

Biographie[modifier | modifier le code]

De Rossi en 2014.

Début[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au sein de l'AS Ostia Mare en 1997. Son rôle dans l'équipe a d'abord été celui de défenseur, puis d'attaquant. Il décide de rejoindre l'AS Roma en 2000[2]. Le jeune footballeur se fait immédiatement remarquer et devient rapidement un élément important de l'équipe de jeunes de la Roma. Grâce en partie à l'entraîneur Mauro Bencivenga, De Rossi est passé d'attaquant à milieu de terrain dans l'équipe de jeunes de la Roma[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Formé et ayant évolué à l'AS Rome jusqu’en 2019, il est l'auteur d'une grande saison 2005-2006 avec le club de la capitale italienne, la star de l'équipe, Francesco Totti, ayant été blessée pour une longue période. Il est récompensé à l'issue de la saison du titre de meilleur jeune de Serie A.

Courtisé par Chelsea et le Real Madrid depuis de nombreuses années, Daniele De Rossi a juré fidélité à son club de formation, comme Francesco Totti. Désigné comme le « Capitan Futuro », référence à un héros de fiction, Daniele De Rossi est réputé pour sa combativité et sa motivation sur le terrain faisant de lui une figure de l'AS Rome aux côtés de Francesco Totti.

Le 13 septembre 2009, Daniele De Rossi sort en pleurs à la fin du match Siena-Roma après que les supporters toscans ont chanté en fin de match « dov’è il suocero, dov’è il suocero » (où est le beau-père), faisant référence à la mort du beau-père de Daniele De Rossi il y a plusieurs mois, abattu dans la campagne d’Aprilia[4].

Redevenu pièce maitresse dans le jeu de la Roma, Daniele De Rossi voit son contrat arriver à terme le 3 juillet 2012. Le 5 février 2012, il prolonge son contrat avec l'AS Roma jusqu'en 2017, de ce fait il a avoué vouloir terminer sa carrière dans son club de cœur, comme un certain Francesco Totti.

« Le fait que deux joueurs comme Totti et moi aient voulu rester fidèles à la Roma se justifie par la chaleur de nos supporters et la merveille qu'est la ville de Rome jour après jour. Dans des conditions de ce genre il est très difficile de partir. »

— Daniele De Rossi[5]

Alors que Francesco Totti quitte la Roma à l'issue de la saison 2016-2017, lui prolonge pour deux saisons supplémentaire portant son contrat jusqu'en juin 2019.

Le 26 septembre 2018 De Rossi dispute son 600e match sous le maillot de la Roma, faisant de lui le 11e joueur ayant disputé le grand nombre de match en Italie avec le même club[6].

En octobre 2018 il est victime au cours du match contre Empoli d'un choc provoquant une fracture du petit orteil du pied gauche à la suite d'examens médicaux[7].

Le 14 mai 2019, Daniele de Rossi annonce, par le biais d'un communiqué de son club l'AS Roma, qu'il quitterait le club italien en fin de saison. Il aura passé 18 années sous les couleurs du club romain[8].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Espoirs[modifier | modifier le code]

Euro 2004 des -21 ans[modifier | modifier le code]

Membre régulier de la sélection des jeunes avec une quinzaine de sélection il participe à l'Euro des -21 ans. Lors de la finale il ouvre le score pour sa sélection qui va s'imposer 3-0 face à la Serbie-Monténégro[9].

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Il obtient la médaille de bronze lors du tournoi olympique d'Athènes.[10]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il obtient sa première sélection face à la Norvège dans le cadre des éliminatoires à la coupe du monde 2006 et marque son 1er but à cette occasion justifiant le choix de Lippi de le sélectionner[11].

Coupe du monde 2006[modifier | modifier le code]

Marcello Lippi l'emmène à la Coupe du monde en 2006, où à 22 ans, il est le plus jeune italien. Mais durant ce mondial, il se fait surtout remarquer pour avoir écopé d'un carton rouge lors du premier tour de cette coupe du monde, contre les États-Unis, après avoir mis un coup de coude sur la pommette de l'attaquant américain Brian McBride[12],[13]. Suspendu pour quatre matchs, il entre en cours de match lors de la finale en remplacement de son compère de club Francesco Totti et inscrit un des tirs au but important juste après l'échec du français Trezeguet permettant de faire le break et conduire son équipe à la victoire face à la France[14].

Euro 2008[modifier | modifier le code]

Il marque à nouveau face à la France lors l'Euro 2008, sur un puissant coup franc dévié par Thierry Henry, contribuant ainsi à l'élimination française et à relancer les italiens après leur lourde défaite en match d'ouverture face aux Pays-Bas (3-1). Il est élu homme du match à l'issue de la rencontre[15].

En quart de finale il rate le 2e tir au but italien face à l'Espagne (0-0, 4-2 pen) et sera éliminé à la suite de l'arrêt de Casillas sur le tir d'Antonio Di Natale le 4e tireur italien[16].

Coupe du monde 2010[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde 2010, il marque le but égalisateur contre le Paraguay (1-1). Après ce match il estime que l'Italie a encore les moyens d'aller en demi-finale à condition de gagner les deux derniers match de poule. Cependant il évoque le risque d'une élimination en cas de mauvais résultats[17]. Malheureusement l'avenir va lui donner en partie raison car son implication dans le penalty égalisateur face à la Nouvelle-Zélande (1-1) ne va pas empêcher l'élimination de la Squadra Azzura[18] lors du dernier match de poule. Au même titre que la majeure partie de ses coéquipiers, il sera décrié dans son pays pour son rendement très décevant, visiblement fatigué, discret, peu rassurant dans ses interventions tant offensive que défensive, à l'image de cette relance hasardeuse face à la Slovaquie (3-2) qui amène le premier but des Slovaques[19].

Euro 2012[modifier | modifier le code]

Sélectionné parmi les 23 italiens par César Prandelli, De Rossi doit, en raison de la blessure d'Andrea Barzagli avant le tournoi, jouer comme défenseur central dans une défense à trois dans la formation 3-5-2 de Prandelli, aux côtés de Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci. Lors des deux premiers matches de groupe de la compétition contre l'Espagne et la Croatie, qui se sont tous deux terminés par des nuls 1-1, De Rossi reçoit des éloges pour ses performances dans les médias ; il a été temporairement remplacé par Thiago Motta et Riccardo Montolivo aux côtés de Pirlo et Marchisio dans le milieu de terrain à trois de l'Italie[20],[21],[22].

Il a ensuite joué un rôle plus régulier en milieu de terrain contre la République d'Irlande lors du dernier match de groupe aux côtés de Claudio Marchisio et Andrea Pirlo[22]. Il a continué à jouer en milieu de terrain contre l'Angleterre en quart de finale, où l'Italie a été éliminée aux tirs au but. De Rossi a également joué toute la demi-finale contre l'Allemagne, puisque l'Italie a remporté le match 2-1[23], et a également joué les 90 minutes de la défaite 4-0 de l'Italie contre l'Espagne en finale[24]. De Rossi a été inclus dans l'équipe du tournoi pour ses performances[25].

Pour beaucoup de supporter et suiveurs De Rossi fut l'un des meilleurs joueurs du tournoi, alors qu'il joue en partie comme défenseur central, avec pour son actif un très grand match face à l'Angleterre lors des quart de finale par son pressing permanent et son sens de l'adaptation au poste de défenseur lors des 2 premiers matchs de poule[26].

Coupe du monde 2014[modifier | modifier le code]

Euro 2016[modifier | modifier le code]

De Rossi fut dans la liste des 23 sélectionnés par Antonio Conte. Il joua 3 des 5 rencontres de la Nazionale durant ce tournoi mais fut absent contre l'Allemagne pour cause de blessure.

Qualification pour la coupe du monde 2018[modifier | modifier le code]

L'Italie ne s'est pas qualifiée. Par conséquent, Daniele De Rossi n'a pas joué la compétition.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Dès sa jeunesse, il a fait preuve d'une excellente force physique, d'une bonne vision du terrain et d'une grande ténacité. Il est considéré comme l'une des plus grandes stars du football italien des années 2000-2010[27], ainsi que comme l'un des meilleurs milieux de terrain en Europe et dans le monde[28]. De Rossi est un véritable milieu de terrain polyvalent infatigable, disposant d'un très bon jeu de tête, capable de récupérer le ballon et le donner dans les meilleures conditions aux attaquants. Sa frappe de balle puissante lui a permis de marquer plusieurs buts, aussi bien avec l'AS Rome qu'avec la Squadra Azzurra. Ces qualités lui permettent de jouer aussi bien milieu de terrain ou défenseur central, il est néanmoins utilisé le plus souvent en milieu défensif, poste ou il apporte de l'assurance de ses défenses en club comme en sélection.

Il a fait de son tempérament et de sa compétitivité ses meilleures qualités. Il est capable de briser le jeu de l'adversaire grâce à son intelligence tactique et à sa tactique décisive, en faisant redémarrer l'équipe de cette façon et en démontrant d'excellentes capacités de réglage [28],[29],[30],[31] L'entraîneur de la Roma, Luciano Spalletti, son mentor et grand admirateur, dit de lui : "c'est comme avoir un satellite : vous fixez la demande et il connaît déjà la route et la position dont vous avez besoin"[32].

L'ancien sélectionneur de l'équipe nationale italienne Marcello Lippi, à la suite d'un grand test des Romains contre la Géorgie lors des qualifications pour la Coupe du monde 2010, a fait son éloge en le qualifiant de l'un des meilleurs milieux de terrain au monde, à égalité avec les Anglais Lampard et Gerrard. Au cours de la saison 2011-2012, De Rossi a souvent joué le rôle de défenseur central, aussi bien pour la Roma que pour l'équipe nationale[33]. Il a déclaré à plusieurs reprises qu'il s'inspirait du style de jeu de Roy Keane ; en l'honneur du joueur irlandais, il porte le numéro 16 aussi bien en club que sous le maillot bleu[34].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né à Ostia, Rome, il est le fils d'Alberto De Rossi, un ancien joueur de la Roma qui, avant de devenir entraîneur de l'équipe de Primavera, était joueur professionnel en Serie C.[35]

Il a une fille, Gaia, née le 16 juillet 2005, dont la mère est Tamara Pisnoli, mariée le 18 mai 2006 et dont il s'est séparé en 2009[36],[37].

Le 7 août 2008, son beau-père, Massimo Pisnoli, a été assassiné dans la ville d'Aprilia, dans la province de Latina[38]. Quelques jours plus tard, De Rossi a décidé de dédier le doublé signé en équipe nationale lors du match contre la Géorgie à son parent disparu. Les responsables du meurtre, Gabriele Piras et Giuseppe Arena, ont été arrêtés quelques mois plus tard[39].

En 2011, il s'est fiancé avec l'actrice Sarah Felberbaum, de laquelle il a eu, le 14 février 2014, une petite fille nommée Olivia Rose, et le 3 septembre 2016, un enfant nommé Noah ; tous deux se marieront le 24 décembre 2015 aux Maldives.[40]

De Rossi est un supporter très attaché de l'AS Rome au point de décider en janvier 2020 lors du derby de Rome de se déguiser avec l'aide de sa femme pour profiter anonymement du derby romain depuis les tribunes.[41],[42]

Présence dans les médias[modifier | modifier le code]

Il est présent dans des publicités avec d'autres joueurs pour UniCredit, Adidas [2],[43] Linkem et Pringles où il interagit avec des adolescents.[2][1]

Il est dans la pochette de couverture de la version italienne de Fifa 09[2]. Elle reprend la célébration de De Rossi après son but égalisateur face à l'Inter de Milan lors de la finale de la Supercoupe d'Italie[44],[45].

Palmarès et distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe d'Italie[modifier | modifier le code]

AS Rome[modifier | modifier le code]

Boca Juniors[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Daniele De Rossi au 9 Décembre 2019[47]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Italie Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2001-2002 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 0 0 0 3 0 0 - - - C1 1 0 0 - - - 4 0 0
2002-2003 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 4 2 0 3 0 0 - - - C1 0 0 0 - - - 7 2 0
2003-2004 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 17 0 4 4 0 0 - - - C3 6 1 0 - - - 27 1 4
2004-2005 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 30 2 1 5 1 0 - - - C1 3 1 0 8 2 0 46 6 1
2005-2006 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 34 6 1 4 0 0 - - - C3 7 0 0 12 1 0 57 7 1
2006-2007 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 36 2 4 8 2 0 1 0 0 C1 10 2 0 7 1 0 62 7 4
2007-2008 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 34 5 4 6 0 0 1 1 0 C1 10 0 0 9 1 1 60 7 5
2008-2009 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 33 3 5 2 0 0 1 1 0 C1 7 0 2 12 3 0 55 7 7
2009-2010 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 33 7 4 4 1 1 - - - C3 12 3 3 9 1 1 58 12 9
2010-2011 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 28 2 4 4 0 2 1 0 0 C1 7 1 0 6 1 0 46 4 6
2011-2012 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 32 4 3 0 0 0 - - - C3 0 0 0 15 0 0 47 4 3
2012-2013 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 25 0 5 4 0 0 - - - - - - - 12 5 1 41 5 6
2013-2014 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 32 1 1 4 0 0 - - - - - - - 7 0 0 43 1 1
2014-2015 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 26 2 2 1 1 0 - - - C1+C3 3+4 0 0 3 1 0 37 4 2
2015-2016 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 24 1 1 1 0 0 - - - C1 6 2 0 6 2 0 37 5 1
2016-2017 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 31 4 4 1 0 0 - - - C1+C3 2+6 0+1 0+2 7 3 0 47 8 6
2017-2018 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 17 1 1 0 0 0 - - - C1 6 0 0 4 0 0 27 1 1
2018-2019 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 18 1 1 1 0 0 - - - C1 4 1 0 - - - 23 2 1
Sous-total 454 43 45 55 5 3 4 2 0 - 94 12 7 117 21 4 724 83 59
2019-2020 Drapeau de l'Argentine Boca Juniors Primera División 5 0 0 1 1 0 - - - CL 1 0 0 - - - 7 1 0
Sous-total 5 0 0 1 1 0 4 2 0 - 1 0 0 - - - 11 3 0
Total sur la carrière 459 43 45 56 6 3 4 2 0 - 95 12 7 117 21 4 731 84 59

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les résultats de tous les buts inscrits par Daniele De Rossi avec l'équipe d'Italie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) De Rossi en sélections
  2. a b c et d (en-US) « Daniele De Rossi Net Worth », sur Celebrity Net Worth, (consulté le )
  3. (it) « De Rossi: "Ero attaccante, rifiutai la Roma, poi la svolta" », sur Roma: ultime notizie - Gazzetta dello Sport (consulté le )
  4. « Daniele De Rossi en pleurs après la provocation des tifosi de Sienne », sur coupfranc.fr (consulté le )
  5. (it) « Conferenza stampa integrale Daniele De Rossi », sur dailymotion.com, Dailymotion,
  6. « Italie : 600e pour Daniele De Rossi avec la Roma - Foot - ITA - Roma », sur L'Équipe (consulté le )
  7. « AS Rome : Daniele De Rossi victime d’une fracture à l’orteil », sur www.foot-sur7.fr (consulté le )
  8. « Serie A : Daniele De Rossi quittera l'AS Rome à la fin de saison »
  9. « 2004: Italy save best for last - Under-21 - News - UEFA.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  10. « De Rossi: 'Second place is failure' | Football Italia », sur www.football-italia.net (consulté le )
  11. « Repubblica.it/sport/calcio/nazionale: Toni entra e batte la Norvegia comincia bene l'Italia di Lippi », sur www.repubblica.it (consulté le )
  12. (en-GB) « Italy 1-1 USA », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « World Cup Soccer 2006 », sur web.archive.org, (consulté le )
  14. (en-GB) « Zidane off as Italy win World Cup », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en) UEFA.com, « De Rossi helps Italy deliver », sur UEFA.com, (consulté le )
  16. (en-GB) « Spain 0-0 Italy (4-2 pens) », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. (en) Staff and agencies, « Italy can still reach the World Cup semi-finals, says Daniele De Rossi », sur the Guardian, (consulté le )
  18. (en) « World Cup 2010: Italy v New Zealand – as it happened », sur the Guardian, (consulté le )
  19. (en) « Champions Italy crash out of World Cup », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en-GB) Sid Lowe, « Euro 2012: Spain 1-1 Italy | Group C match report », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  21. (en-GB) Ben Smith, « Spain 1-1 Italy », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. a et b « De Rossi – a universal soldier », sur www.football-italia.net, Football Italia, (consulté le )
  23. (en-GB) Phil McNulty, « Germany 1-2 Italy », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. (en-GB) Phil McNulty, « Spain 4-0 Italy », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. (en) UEFA.com, « Ten Spain players in Team of the Tournament », sur UEFA.com, (consulté le )
  26. « De Rossi – a universal soldier | Football Italia », sur www.football-italia.net (consulté le )
  27. (en-GB) « Euro 2008: Italy midfielder Daniele De Rossi justifies Fabio Capello's faith », sur The Telegraph (consulté le )
  28. a et b (it) « De Rossi: "Ero attaccante, rifiutai la Roma, poi la svolta" », sur Roma: ultime notizie - Gazzetta dello Sport (consulté le )
  29. « Baptista: “Voglio vincere in giallorosso. De Rossi e’ come Gerrard, alla Roma porterei Pato“ (Calcio2000) | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le )
  30. « Altro che Pirlo, Carletto per il suo Chelsea vuole DE ROSSI! | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le )
  31. « C'è qualcuno che è ancora convito che Pirlo e De Rossi non possano coesistere? Non certo il Marcello nazionale: "E' la coppia che farà la fortuna della Nazionale" | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le )
  32. « "DE ROSSI è come un gps. Lo imposti e ci pensa lui" - RomaNews.eu | Notizie di calciomercato as Roma, news di calcio italiano ed internazionale », sur web.archive.org, (consulté le )
  33. (it) « Gazzetta dello Sport - È un De Rossi alla Beckenbauer », sur Pagine Romaniste, (consulté le )
  34. (it) « De Rossi risponde alle domande dei tifosi »
  35. (it) « De Rossi: «Quella promozione senza sconfitte è stata la mia serie A» - Il Tirreno », sur Archivio - Il Tirreno (consulté le )
  36. « Tamara De Rossi – De Rossi’s good off the field too », sur web.archive.org, (consulté le )
  37. (en-GB) « WAG No. 245: Tamara De Rossi », sur The Spoiler, (consulté le )
  38. « Omicidio suocero de Rossi, arrestati confessano Sindacato di polizia critica la dedica del calciatore - Il Messaggero », sur web.archive.org, (consulté le )
  39. « Presi i killer del suocero di De Rossi - LASTAMPA.it », sur www1.lastampa.it (consulté le )
  40. (it) « Roma, De Rossi sposa la sua Sarah: matrimonio alle Maldive », sur La Gazzetta dello Sport - Tutto il rosa della vita (consulté le )
  41. Kate Mcgreavy, « De Rossi becomes ultra for day as Roma icon dons impressive disguise », sur Mail Online, (consulté le )
  42. « AS Roma : la ruse de De Rossi pour assister au derby dans la Curva Sud », sur Onze Mondial, (consulté le )
  43. (it) « Le scarpe Adidas Nitrocharge per il calciatore motore della squadra », sur Passione Maglie, (consulté le )
  44. (it) « FIFA: storie di copertina », sur IGN Italia, (consulté le )
  45. (es) « Supercopa de Italia », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)
  46. (en) UEFA.com, « Ten Spain players in Team of the Tournament », sur UEFA.com, (consulté le )
  47. « Fiche de Daniele De Rossi », sur footballdatabase.eu

https://plus.lesoir.be/48083/article/2016-06-29/euro-2016-candreva-forfait-contre-lallemagne-de-rossi-tres-incertain

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :