Kevin Trapp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kevin Trapp
Image illustrative de l’article Kevin Trapp
Kevin Trapp en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort (prêt)
Numéro 31
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (28 ans)
Lieu Merzig (Allemagne de l'Ouest)
Taille 1,89 m (6 2)
Période pro. Depuis 2008
Poste Gardien de but
Pied fort Droitier
Parcours junior
Saisons Club
1997-2000Drapeau : Allemagne FC Brotdorf
2000-2003Drapeau : Allemagne SSV Bachem
2003-2005Drapeau : Allemagne SV Mettlach
2005-2008Drapeau : Allemagne FC Kaiserslautern
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2008-2012Drapeau : Allemagne FC Kaiserslautern037 0(0)
2012-2015Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort096 0(0)
2015-Drapeau : France Paris SG091 0(0)
2018- Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort008 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007Drapeau : Allemagne Allemagne -17 ans000 0(0)[1]
2007-2008Drapeau : Allemagne Allemagne -18 ans004 0(0)
2008-2009Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans005 0(0)
2009-2010Drapeau : Allemagne Allemagne -20 ans006 0(0)
2010-2013Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs011 0(0)
2015-Drapeau : Allemagne Allemagne003 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17 octobre 2018

Kevin Trapp, né le à Merzig, est un footballeur international allemand qui évolue au poste de gardien de but à l’Eintracht Francfort, en prêt du Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation (1990-2005)[modifier | modifier le code]

Kevin Trapp naît à Merzig le , jour de la finale de la Coupe du monde 1990, qui voit l'Allemagne de l'Ouest s'imposer face à l'Argentine.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Révélation à Kaiserslautern (2005-2012)[modifier | modifier le code]

Kevin Trapp sous les couleurs de son club formateur, le FC Kaiserslautern.

Formé au FC Kaiserslautern qu'il a rejoint à l'âge de 15 ans, Kevin intègre le groupe professionnel en 2008 et dispute son premier match le en coupe d'Allemagne face au FC Carl Zeiss Iéna.

En 2008, il devient troisième gardien derrière l'Américain Luis Robles et Tobias Sippel. Après le départ de Robles en 2009, il devient la doublure de Sippel en concurrence avec l'autrichien Marco Knaller.

Kevin Trapp effectue ses premiers pas en championnat lors de la saison de Bundesliga 2010-2011. Il en profite pour prendre le dessus sur Sippel et devient titulaire pour la saison suivante 2011-2012.

Mi-mars une blessure l'éloignera des terrain jusqu'à la fin de la saison ce qui coïncidera avec la baisse de forme de son club qui sera relégué en Bundesliga 2 la saison suivante. Avec de très bonnes prestations dans les cages du FC Kaiserslautern de nombreux clubs s'intéressent à lui comme le Bayern Munich, Schalke 04 ou le Hambourg SV mais il décide de finalement rejoindre le promu de l'Eintracht Francfort afin d'avoir plus de chances de jouer et de, pourquoi pas, réaliser son rêve de jouer un jour pour la nationalmannschaft.'

Confirmation à l'Eintracht Francfort (2012-2015)[modifier | modifier le code]

Il rejoint donc lors de l'été 2012 l'Eintracht Francfort pour 1,5 million d'euros[réf. souhaitée] ou il est en concurrence avec l'expérimenté Oka Nikolov.

Lors des matchs amicaux de pré-saison il convainc son entraîneur Armin Veh par ses performances et il commence la saison comme titulaire. Pour son premier match il est expulsé dès la 15e minute d'un match de coupe contre le FC Erzgebirge Aue et son club s'incline 3-0.

Malgré cet incident, il reste le 1er choix dans la tête de son entraîneur pour entamer la saison de Bundesliga. Il réalise de très bonnes prestations lors des premiers matchs et est élu 3e gardien du mois d'août, 2e du mois de septembre et meilleur gardien du mois d'octobre. Grâce à ses parades, son club échappe à de nombreuses défaites comme lors des matchs contre le Bayer Leverkusen, Hanovre 96 ou encore face au SpVgg Greuther Fürth et c'est ainsi que l'on retrouve l'Eintracht deuxième au classement au bout de 10 journées juste derrière le Bayern Munich.

Finalement, Kevin Trapp et l'Eintracht Francfort terminent l'exercice 2012-2013 à la 6e place du classement, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue Europa.

La deuxième saison est un peu moins bonne, Trapp et l'Eintracht terminent à la 13e place du championnat et sont éliminés par le FC Porto en huitièmes de finale de la Ligue Europa.

À l'aube de la saison 2014-2015, Trapp est nommé par le nouvel entraîneur Thomas Schaaf capitaine de l'équipe. Il se blesse lors de la 5e journée de championnat contre Mayence. Après la trêve hivernale, il fait son retour lors de la 18e journée de championnat face au SC Fribourg.

Le 2 février 2015, Trapp prolonge son contrat avec l'Eintracht Francfort jusqu'en juin 2019.

Le 8 février 2015, il dispute son 100e match de Bundesliga face au FC Augsbourg.

Paris Saint-Germain (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Kevin Trapp à l’échauffement avant le match de Ligue des champions face au Chakhtar Donetsk en septembre 2015.

Le jour de son 25e anniversaire, il s'engage avec le Paris Saint-Germain pour une durée de 5 ans, jusqu'en juin 2020[2],[3] pour la somme de 9,5 millions d'euros.

Il effectue son premier match avec le Paris Saint Germain lors du Trophée des Champions 2015 contre l'Olympique Lyonnais. Le Paris Saint-Germain s'impose 2-0[4] et Kevin Trapp remporte ainsi le premier trophée de sa carrière. Malgré la forte concurrence qui l'oppose à Salvatore Sirigu, il commence la saison comme titulaire et s'impose comme gardien numéro 1 dans l'esprit de son entraîneur Laurent Blanc.

Il n'encaisse aucun but lors de ses cinq premiers matchs, mais le 11 septembre contre Bordeaux, il est directement responsable d'un des deux buts encaissés par son équipe, qui concède le match nul.

Le 4 octobre 2015, il répond aux critiques en sortant un pénalty décisif face à Abdelaziz Barrada lors du match PSG-OM afin de préserver le 2-1 en faveur des parisiens[5]. Il est même élu "homme du match" par ses supporters lors de ce Classique.

Le 15 décembre 2015, il fait partie de l'équipe type pour la phase de poules de la Ligue des champions. Sur la totalité de la phase de poules, il n'encaisse qu'un seul but, face au Real Madrid (défaite 1-0)[6].

Il participe à la totalité des matchs de Ligue des champions. Lors du huitième de finale aller de Ligue des Champions contre Chelsea, il réalise un arrêt déterminant face à Diego Costa[7]. Lors du match retour à Stamford Bridge, il empêche, grâce à une double parade, de relancer les Blues en repoussant le but du 2 à 1[8].

Il est, pour sa première saison au PSG, titré champion de France de Ligue 1 après une victoire 9-0 contre L'ES Troyes AC lors de la 30e journée. Trapp ne joue pas les matchs de coupes (Coupe de France et Coupe de la Ligue), c'est Salvatore Sirigu qui prend place dans les buts[9].

Le numéro de maillot 1 lui est attribué à partir du 12 juillet 2016 tandis qu'Alphonse Areola récupère le 16[10]. Après avoir été titulaire lors des premiers matchs de la saison, Aréola lui est préféré à partir de septembre, et jusqu'à la trêve hivernale. L'Allemand garde les cages jusqu'à la fin de saison. Le 8 mars 2017, il encaisse six buts lors de la "remontada" du FC Barcelone lors des huitièmes de finale retours de la Ligue des champions.

En 2017-2018, Trapp redevient la doublure d'Aréola. Emery le titularise essentiellement lors des matchs de coupes nationales.

Prêt à Francfort (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Le changement d'entraineur en 2018-2019 et l'arrivée de Thomas Tuchel ne change pas la situation de l'Allemand qui recule même d'un rang dans la hiérarchie des gardiens, après la signature de Gianluigi Buffon auquel il abandonne même son numéro 1[11]. Le 31 août 2018, lors du dernier jour du mercato, il est prêté à son ancien club de Francfort[12]. Le 20 septembre il revient en France pour un déplacement au stade Vélodrome en Ligue Europa (victoire 1-2)[13]. Rapidement, il convainc les dirigeants du club allemand, qui évoquent leur souhait de le garder [14].

Équipe d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Il participe à la Coupe du monde des moins de 17 ans 2007 mais ne prend part à aucune rencontre, le gardien titulaire étant Fabian Giefer.

Le 7 septembre 2010, il dispute son premier match avec l'Équipe d'Allemagne espoirs contre l'Irlande du Nord.

Le 6 novembre 2015, il est appelé par Joachim Löw en équipe A pour affronter la France et les Pays-Bas, mais n'entre pas en jeu.

Le , il dispute son premier match avec l'équipe A face au Danemark.

Il fera également partie de l'effectif allemand lors de la Coupe des Confédérations 2017, mais ne jouera aucun match. Cela n'empêchera pas son équipe de remporter le tournoi en battant le Chili 1-0[15].

Le , il est titulaire face à l'équipe de France alors qu'Alphonse Areola, titulaire en club, est remplaçant sur la banc adverse.

Le 27 mars 2018, Kevin Trapp sera à nouveau titulaire lors du match de préparation pour la Coupe du Monde face au Brésil[16] (défaite 1-0), alors que son concurrent pour participer au Mondial, Bernd Leno, est sur le banc.

Le , il est conservé dans la liste des 23 allemands sélectionnés pour la Coupe du monde de football 2018 alors que Joachim Löw avait pris quatre gardiens dans sa pré-liste. Il est, pour le tournoi, 3ème dans la hierarchie des gardiens, derrière Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen. Trapp ne jouera pas durant ce Mondial.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kevin Trapp au 17 octobre 2018 2018[17]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B M B C M B M B
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne FC Kaiserslautern 2. Bundesliga - - 1 0 - - - - - - - 1 0
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne FC Kaiserslautern 2. Bundesliga - - 1 0 - - - - - - - 1 0
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne FC Kaiserslautern 1. Bundesliga 9 0 - - - - - - - - - 9 0
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne FC Kaiserslautern 1. Bundesliga 23 0 3 0 - - - - - - - 26 0
Sous-total 32 0 5 0 - - - - - - - 37 0
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort 1. Bundesliga 26 0 1 0 - - - - - - - 27 0
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort 1. Bundesliga 34 0 3 0 - - - - C3 9 0 46 0
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort 1. Bundesliga 22 0 1 0 - - - - - - - 23 0
Sous-total 82 0 5 0 - - - - - 9 0 96 0
2015-2016 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 35 0 - - - - 1 0 C1 10 0 46 0
2016-2017 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 24 0 1 0 3 0 1 0 C1 2 0 31 0
2017-2018 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 4 0 6 0 4 0 - - C1 - - 14 0
Sous-total 63 0 7 0 7 0 2 0 - 12 0 91 0
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort (prêt) 1. Bundesliga 6 0 - - - - - - C3 2 0 8 0
Sous-total 6 0 - - - - - - - 2 0 8 0
Total sur la carrière 183 0 17 0 7 0 2 0 - 23 0 232 0

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kevin Trapp au 27 mars 2018
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B M B M B M B
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Coupe des confédérations 2017 0 0 0 0 1 0 1 0
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Coupe du monde 2018 - - 0 0 2 0 2 0
Sous-total 0 0 0 0 3 0 3 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Drapeau : France Paris Saint-Germain

En sélection[modifier | modifier le code]

 

Drapeau : Allemagne Allemagne -17 ans

 

Drapeau : Allemagne Allemagne

Vie privée[modifier | modifier le code]

Kevin Trapp a été en couple avec Esther Sedlaczek (de), présentatrice de télévision allemande. Depuis le 5 Octobre 2015, il est en couple avec le mannequin brésilien Izabel Goulart. Ils se sont fiancés le 5 juillet 2018.

Il possède également sa propre marque de vêtement, KT01.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matchs internationaux de Kevin Trapp sur transfermarkt.de
  2. Kevin Trapp au Paris Saint-Germain jusqu'en 2020 sur psg.fr, le 8 juillet 2015
  3. Kevin Trapp au PSG, c'est officiel sur lequipe.fr, le 8 juillet 2015
  4. « Football : le PSG remporte le Trophée des champions face à Lyon », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  5. http://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2015-2016/les-notes-du-psg-le-cauchemar-de-bordeaux-est-oublie-trapp-a-ete-imperial-face-a-l-om_sto4937921/story.shtml
  6. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Kevin-trapp-psg-dans-l-equipe-type-de-la-phase-de-poules-de-la-ligue-des-champions/616806
  7. « Vidéo : l'énorme arrêt de Kevin Trapp ! », sur L'Equipe.fr (consulté le 23 avril 2016)
  8. « Le PSG peut vraiment remercier Kevin Trapp », sur Le Huffington Post (consulté le 23 avril 2016)
  9. « Salvatore Sirigu, une fin de saison enchantée », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 avril 2016)
  10. « Le numéro 1 pour Kevin Trapp », sur psg.fr (consulté le 12 juillet 2016)
  11. Trapp laisse le numéro 1 à Buffon
  12. Kevin Trapp prêté à l'Eintracht Francfort (officiel)
  13. [https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Kevin-trapp-eintracht-francfort-c-est-incroyable-de-gagner-a-marseille/942090 Kevin Trapp (Eintracht Francfort) : «C'est incroyable de gagner à Marseille»
  14. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-eintracht-francfort-aimerait-garder-kevin-trapp/952095 L'Eintracht Francfort aimerait «garder» Kevin Trapp
  15. FIFA.com, « Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 - Joueurs - Kevin TRAPP - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 24 juin 2018)
  16. « Allemagne - Brésil : la Seleção retrouve son pire cauchemar », leparisien.fr,‎ 2018-03-27cest10:37:35+02:00 (lire en ligne)
  17. « Fiche de Kevin Trapp », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :