Thomas Tuchel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Johannes Tuchel.

Thomas Tuchel
image illustrative de l’article Thomas Tuchel
Thomas Tuchel en 2016
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris Saint-Germain (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (44 ans)
Lieu Krumbach (Allemagne)
Taille 1,90 m (6 3)
Période pro. 1992-1998
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : République fédérale d'Allemagne TSV Krumbach
1988-1992 Drapeau : République fédérale d'Allemagne FC Augsbourg
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1992-1994 Drapeau : Allemagne Stuttgarter Kickers 008 0(0)
1994-1998 Drapeau : Allemagne SSV Ulm 069 0(3)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of Germany.svg Allemagne -18 ans3 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2000-2004Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart U15
2006Drapeau : Allemagne FC Augsbourg U19
2007-2008Drapeau : Allemagne FC Augsbourg II 20v 08n 06d
2008-2009Drapeau : Allemagne FSV Mayence U19 19v 03n 07d
2009-2014Drapeau : Allemagne FSV Mayence 72v 46n 64d
2015-2017Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 68v 23n 18d
2018-Drapeau : France Paris SG 2v 00n 00d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 4 août 2018

Thomas Tuchel, né le à Krumbach (Allemagne), est un ancien footballeur et entraîneur allemand.

Modeste défenseur dans les années 1990, Tuchel commence à entraîner les équipes de jeunes avant de prendre la tête du club de Mayence en 2009. Tout juste promu, il stabilise le club en Bundesliga et le qualifie même en Ligue Europa à deux reprises avant de partir en 2014. Un an plus tard, il rejoint le Borussia Dortmund succédant à Jürgen Klopp, entraîneur charismatique du club de la Ruhr (qui était aussi passé par Mayence). Sous la direction de Tuchel, le BVB s'affirme comme l'un des meilleurs clubs d'Allemagne derrière l'intouchable Bayern Munich. Il remporte une coupe d'Allemagne en 2017 face à ces mêmes bavarois. Il est cependant licencié à l'issue de sa deuxième saison malgré le meilleur pourcentage de victoire de l'histoire du club.

Après une année sabbatique, il est choisi pour entraîner le Paris Saint-Germain à partir du 1er juillet 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Thomas Tuchel naît en Bavière[1]. Il compte à son actif huit matches en deuxième division allemande avec les Stuttgarter Kickers au début des années 1990.

Écarté de l'équipe première, il intègre en 1994 le SSV Ulm, club de Regionalliga Sud. Il y reste jusqu'en 1998, date à laquelle il arrête définitivement le football, à 25 ans, à la suite d'une blessure chronique des cartilages du genou[1].

Débuts d'entraineur avec les jeunes (2000-2009)[modifier | modifier le code]

Très vite, son ancien coach, Ralf Rangnick, l’appelle pour qu’il intègre le staff des équipes de jeunes du VfB Stuttgart en 2000[1].

Entraîneur depuis ses 27 ans, l’ancien défenseur a toujours suivi des études, pour se prouver qu’il pouvait « réussir quelque chose en dehors du football ». S’il n’a pas pu aller au bout de ses formations de physiothérapie, de sciences du sport ou en anglais, en raison d’un emploi du temps surchargé, il a tout de même été diplômé en microéconomie[1]. « Rétrospectivement, je suis sûr que mes études et le diplôme étaient importants dans ma construction personnelle », a-t-il avoué en 2009. Il sort major de sa promotion pour le diplôme d’entraîneur[2].

Thomas Tuchel commence sa carrière en 2000 en tant qu'entraîneur du club VfB Stuttgart[3].

En 2007, il retourne au FC Augsbourg, club qu'il avait fréquenté pendant son parcours junior. Il y travaille comme entraîneur et directeur du centre de développement de l'équipe des moins de 19 ans[2].

Révélation avec Mayence (2009-2014)[modifier | modifier le code]

Thomas Tuchel entraîneur de Mayence en 2014

En 2009, alors qu'il est à la tête des U19 de Mayence, il remporte le Championnat des moins de 19 ans[4].

Le 3 août 2009, à quelques jours du début de la Bundesliga, Thomas Tuchel est placé entraîneur de l'équipe première promue en première division, en remplacement de Jørn Andersen[5]. Son équipe débute la saison avec deux matches nuls contre le Bayer Leverkusen et Hanovre 96. Lors de la 3e journée, Tuchel et son équipe se font remarquer avec une victoire de prestige face au Bayern Munich, 2-1 à domicile[4]. Mayence termine 10e lors de cette saison de retour parmi l’élite.

En 2010-2011, Mayence s'offre un départ canon avec sept victoire lors des sept premières journées. L'équipe de Tuchel est alors leader et égale le record de la meilleure entame détenu par le Bayern Munich (1995) et Kaiserslautern (2001)[4]. Durant la trêve hivernale, Tuchel emmène son équipe en stage en Espagne dans l’ancien centre d’entraînement du FC Barcelone. Il n’a pas de contact avec les joueurs blaugrana mais s’inspire du football prôné par Pep Guardiola[6]. Il analyse des heures de vidéo des entraînements dirigés par l’entraîneur espagnol. Mayence obtient une cinquième place à la fin de saison, après une deuxième place à la trêve hivernale. Moins de deux ans après son intronisation, Tuchel permet donc à son club de se qualifier pour le troisième tour préliminaire de Ligue Europa. Durant l'été, il prolonge son contrat jusqu'en 2013[4].

Lors de la saison 2011-2012, Tuchel et son groupe ne parviennent pas à rééditer l'exploit de la saison précédente. Mayence termine à la 13e place au classement, huit longueurs devant le barragiste. L'essentiel est assuré mais la déception reste entière. En Ligue Europa, après avoir concédé le match nul à domicile une semaine plus tôt (1-1), l'équipe fait le même résultat en déplacement au Gaz Metan, un club roumain, et s'incline aux tirs aux buts (1-1, 4 t.a.b. 5)[4].

La quatrième saison de Tuchel à la tête de Mayence se termine difficilement. Le club gagne son dernier match le 9 mars (1-0 contre Leverkusen), puis enchaîne neuf rencontres d'affilée sans succès. Mayence termine encore une fois à la 13e place, sans trembler pour son maintien[4].

Au lendemain de la dernière journée de Bundesliga 2013-2014, Mayence annonce que Tuchel ne souhaite plus entraîner le club, malgré un contrat qui se termine en 2015. Le technicien allemand s'en va en parvenant à nouveau à qualifier Mayence pour le 3e tour de qualification de la Ligue Europa (7e place). Tuchel décide de s'éloigner un peu des terrains et prend une année sabbatique[4].

Confirmation au Borussia Dortmund (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Le 19 avril 2015, le Borussia Dortmund annonce que Thomas Tuchel est le nouvel entraîneur du club pour la saison 2015-2016 [7] où il signe pour un contrat de trois ans[8]. Il est présenté officiellement le 3 juin 2015 et prend ses fonctions le 1er juillet 2015[4].

En remportant ses onze premiers matchs officiels (dont cinq en Bundesliga), il est l'entraîneur du Borussia qui a le mieux commencé son mandat. Sa série de victoires s'arrête la sixième journée lors du déplacement à Hoffenheim avec un match nul (1-1). Sa première défaite est subie à Munich (5-1)[4]. Son équipe se place deuxième en championnat à la mi-saison 2015-2016[9]. En C3, après avoir éliminé le FC Porto et Tottenham, le Dortmund de Tuchel retrouve le Liverpool de Klopp en quarts de finale de Ligue Europa. Le club allemand concède le match nul à l'aller à domicile (1-1). Le match retour à Anfield est cruel pour Tuchel (4-3), éliminé de la compétition par celui qu'il remplace à Dortmund. La première saison de Tuchel à Dortmund est réussie mais il tombe sur un Bayern Munich qui le prive de titre. D'abord en Bundesliga, où le Borussia termine deuxième – à dix longueurs des Bavarois – avec le meilleur nombre de points pour un dauphin (78). Puis, en finale de coupe d'Allemagne, remportée par le Bayern au bout du suspense (0-0, 3 t.a.b. 4)[4]. Au terme de sa première année de mandat, il est nommé meilleur entraîneur de l'année en championnat.

Pour sa première en Ligue des champions, Tuchel tombe dans le groupe du Real Madrid. Après avoir accroché le tenant du titre à domicile (2-2), Dortmund arrache le match nul au Santiago Bernabeu (2-2)[4]. Déjà en conflit avec plusieurs joueurs et dirigeants du club, l’attentat du bus avant le quart de finale aller de Ligue des champions face à Monaco, et le fait que les dirigeants aient accepté de rejouer le match le lendemain, alors que Tuchel s’y était fermement opposé, scellent définitivement l’avenir du technicien bavarois dans la Ruhr[1]. Le club remporte en 2017 la Coupe d'Allemagne[5]. C'est la seule coupe qu'il remporte en tant qu'entraîneur[10]. Le 30 mai 2017, il est licencié de son poste d'entraîneur du Borussia Dortmund, malgré un pourcentage de victoire de 63 % ce qui fait de lui le meilleur entraîneur de l'histoire du Borussia Dortmund[11], pour cause de différends non-réconciliables avec sa direction[12].

Durant sa saison sans poste, il est annoncé dans plusieurs grands clubs tels que Arsenal[13], Chelsea[14] ou le Bayern Munich[15].

Paris Saint-Germain (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Le , le Paris Saint-Germain annonce dans un communiqué officiel que Thomas Tuchel a signé un contrat de deux ans avec le club parisien et entraînera l'équipe à partir de la saison 2018-2019[16]. L'annonce met définitivement fin aux rumeurs des semaines écoulées et il succède à l'Espagnol Unai Emery dont le contrat n'a pas été renouvelé. Il déclare être « impatient de travailler avec tous ces grands joueurs, qui figurent tous parmi les meilleurs de la planète »[17]. En acceptant son poste au PSG, il devient le sixième entraîneur allemand à évoluer en Ligue 1[18] et le premier au PSG.

Malgré des débuts compliqués en matches amicaux, le 4 août 2018 Thomas Tuchel remporte le Trophée des champions contre l'AS Monaco (victoire 4-0)

Style de jeu : tacticien diététique à fort caractère[modifier | modifier le code]

Tacticien, Tuchel fait constamment évoluer le système de son équipe pour qu’elle s’adapte à son adversaire. 4-1-4-1, 4-3-3, 4-2-3-1, 3-4-2-1, 3-5-2 ou 4-4-2, le Borussia Dortmund joue dans tous les systèmes possibles durant l’ère Tuchel. S’inspirant de Pep Guardiola et grand friand de la possession, le Bavarois de naissance est un adepte des coups tactiques. « Il nous arrivait parfois de modifier notre système trois ou quatre fois dans le même match », explique André Schürrle, qui a côtoyé Tuchel à Mayence et au BvB[1]. Sa philosophie du football est similaire à celle de son confrère espagnol. Il prône un jeu de possession et surtout un pressing accru dès la perte du ballon pour le récupérer au plus vite.

Encore rare dans le sport professionnel, Tuchel donne une très forte importance à l'alimentation. Lors de son arrivée à Dortmund, il impose à ses joueurs de ne manger « plus de sucre, plus de blé ou de céréales », expliquait Ilkay Gündogan en 2016. Tous les joueurs, mais aussi une grande partie du club sont soumis à la bien-nommée « diète-Tuchel », en même temps qu’ils reçoivent des cours sur les bienfaits des omega 3 et de l’alimentation. Le milieu allemand Gündogan perd quatre kilos les premiers mois de l’arrivée de Tuchel, et ses performances sont remarquées. De nombreux observateurs reconnaissent l’importance du facteur alimentation dans le niveau de jeu pratiqué par le BvB, et notamment pour les conditions physiques des joueurs[1].

Entraîneur passionné et perfectionniste, l’ancien coach de Mayence possède un caractère affirmé. Son départ de Dortmund est le résultat des relations tendues qu’il entretient avec les dirigeants Borussens. Mais ce dernier entretenait aussi de très mauvaises relations avec certains cadres du vestiaire, comme Nuri Şahin, Marcel Schmelzer ou Mats Hummels[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 13/08/2018.

Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Drapeau : Allemagne FC Augsbourg II 1er juillet 2007 30 juin 2008 34 20 8 6 58,82
Drapeau : Allemagne FSV Mayence 3 août 2009 11 mai 2014 182 72 46 64 39,56
Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 29 juin 2015 30 mai 2017 108 68 23 17 62,96
Drapeau : France Paris Saint-Germain 1er juillet 2018 en cours 2 2 0 0 100,00
Total 326 162 77 87 49,38

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne FSV Mayence U19

  • A-Junioren-Bundesliga
 

Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund

 

Drapeau : France Paris Saint-Germain

Distinctions en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Nommé meilleur entraîneur de Bundesliga en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Diète, microéconomie, conflit : qui est Thomas Tuchel, le nouveau coach du PSG ? », Sport24,‎ 2018-04-10cest12:16:52+0200 (lire en ligne)
  2. a et b Le Point, magazine, « Les cinq vies de Thomas Tuchel », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. « Football : l’entraîneur allemand Thomas Tuchel nommé à la tête du PSG », sur Le Monde.fr (consulté le 14 mai 2018).
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Les moments forts de la carrière de Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG », sur France Football (consulté le 15 mai 2018)
  5. a et b « PSG : mais qui est Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain ? », France 3 Paris Ile-de-France,‎ (lire en ligne)
  6. (de) kicker, Nürnberg, Germany, « Sabbatjahr? Tuchel auf den Spuren Guardiolas », kicker (consulté le 15 mai 2018)
  7. Thomas Tuchel sera le nouvel entraîneur du Borussia Dortmund, www.lequipe.fr, 19 avril 2015.
  8. (de) Borussia Dortmund GmbH & Co KGaA, « Borussia Dortmund verpflichtet Thomas Tuchel », sur www.bvb.de (consulté le 14 mai 2018)
  9. « PSG : Thomas Tuchel nouvel entraîneur, c’est officiel ! », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  10. « Thomas Tuchel nouvel entraîneur du PSG, c’est officiel », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  11. « Thomas Tuchel entre en Seine ! », sur Psg (consulté le 15 mai 2018)
  12. « Thomas Tuchel est parti », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  13. Olivier Brilleau, « Arsenal ferait le forcing pour Tuchel ! / News PSG par PlanetePSG.com », sur PlanetePSG.com (consulté le 15 mai 2018)
  14. « Chelsea vise aussi Tuchel - Transfert Foot Mercato », Transfert Foot Mercato, (consulté le 15 mai 2018)
  15. Avec AFP, « Thomas Tuchel a déjà signé avec un club, selon Karl-Heinz Rummenigge (Bayern Munich) », L'ÉQUIPE (consulté le 15 mai 2018)
  16. « Thomas Tuchel devient le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain », psg.fr,‎ (lire en ligne)
  17. « Thomas Tuchel devient le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain. », psg.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « Tuchel au PSG : Ces Allemands qui ont tenté le pari français », Sport24,‎ 2018-05-15cest14:43:02+0200 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]