Miles Ahead (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Miles Ahead
Réalisation Don Cheadle
Scénario Steven Baigelman[1]
Don Cheadle[1]
Acteurs principaux
Sociétés de production Bifrost Pictures[2],[3]
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre biographie
Durée 100 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Miles Ahead est un film biographique américain coécrit, coproduit et réalisé par Don Cheadle, sorti en 2015.

Il s'agit d'un portrait du trompettiste de jazz Miles Davis (1926-1991) et de la première réalisation de Don Cheadle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant la parenthèse de sa carrière (1975-1981), Miles Davis, à la dérive chez lui, se fait dérober une bande enregistrée. Le trompettiste se fait aider par Dave Brill, un journaliste de Rolling Stone, afin de la retrouver. Entre-temps, il se remémore ses années glorieuses sur scènes et ses années malheureuses avec son épouse Frances Taylor sous l'emprise d'alcool et de drogues avant son grand retour en 1981[4],[5]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Lorsque Miles Davis est entré au Rock and Roll Hall of Fame en 2006, c'est ainsi que l'idée est survenue dans l'esprit de l'acteur Don Cheadle d'en faire un film biographique sur ce musicien de jazz, dont il est fanatique, et l'acteur Ewan McGregor devait y jouer, mais la crise financière éclata en 2008[8].

Le film est vendu sous le titre provisoire Kill the Trumpet Player au American Film Market en 2013[2]

Le , Don Cheadle demande la générosité de ses fanatiques sur le site de financement participatif Indiegogo[8] : « C'est un film complètement indépendant, on n'est pas épaulés par un studio. C'est pourquoi notre plateforme de crowdfunding reste ouverte. J'ai moi-même investi beaucoup d'argent dans ce projet. Ça coûte cher de faire un film historique qui paraisse authentique. Et les droits musicaux ont aussi un prix. Mais d'un autre côté, faire participer des anonymes, des fans de Miles Davis au budget, c'est un excellent moyen de transformer ce film en événement. La musique de Miles parlait à tout le monde, et on veut rendre ça à l'écran. Le crowdfunding participe d'une certaine manière à cet aspect « social » », explique-t-il[5].

Visiblement l'acteur-réalisateur avait beaucoup de difficultés financières à Hollywood étant donné que son film comprend seulement des acteurs noirs ; c'est pour cette raison qu'il ajoute « un acteur blanc (…) [qui] est vraiment devenu un impératif financier », a-t-il expliqué à la Berlinale en  : « Il y a différents critères pris en compte par les financiers pour déterminer si un film est un bon investissement. Et il y a l'idée, non prouvée, que les films avec seulement des acteurs noirs ne peuvent pas connaître une carrière internationale. (…) Mais c'était l'une des conditions pour obtenir une certaine somme nous permettant d'avoir le budget nécessaire pour faire le film. C'est l'une des réalités de l'industrie dans laquelle nous sommes »[9].

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

Annoncé dans les médias en , en tant que scénariste, producteur et réalisateur, Don Cheadle obtient finalement la trompette de Miles Davis[10]. Aux côtés de lui, Ewan McGregor a été choisi en 2006 pour interpréter le rôle de Dave Brill, journaliste du Rolling Stone[8]. Zoe Saldana qui, à l'origine, devait être Frances Taylor, épouse de Miles Davis[11], a été remplacée par Emayatzy Corinealdi en raison de sa grossesse[12].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le Cincinnati and Suburban Telephone Company Building

Approuvé du crédit d'impôt d'environ 2 370 000 de dollars par l'Ohio Motion Picture, le tournage débute le , prévu pour six semaines avec une possibilité de prolonger une ou deux semaines de plus, à Cincinnati au sud de l'Ohio — où Don Cheadle et les producteurs ont visité deux mois auparavant — en raison de l'architecture et de l'apparence qui rapprochent de Manhattan, la ville de New York[13],[14]. Le bâtiment Cincinnati and Suburban Telephone Company Building sur West Seventh Street se sert pour décors du CBS Building à New York en 1979, en ajoutant quelques voitures classiques, des taxis et un vieux bus[14].

La ville, comme ce bâtiment d'ailleurs, a été utilisée en fin pour les scènes de Carol de Todd Haynes, avec Cate Blanchett et Rooney Mara en les transportant dans les années 1950[15].

La première semaine d', l'équipe se déplace à Dayton dans l'état de l'Ohio pour filmer des scènes dans une ancienne prison, ainsi que d'autres endroits dans cette ville et dans le voisinage de Kettering[16]. Le , le tournage s'achève à Cincinnati après avoir filmé dans trente lieux aux centres-villes voisines Over-the-Rhine, West End et Northside avec plus de 300 acteurs locaux[17].

Musique[modifier | modifier le code]

Le pianiste et compositeur de jazz Herbie Hancock, partenaire et ami proche de Miles Davis, accepte de superviser la musique du film[3] en tant que producteur exécutif[11]. Don Cheadle, ayant appris à maîtriser la trompette pour le besoin de son rôle, rassure que la musique « dans le film sera bien celle de Miles Davis »[5].

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , le webzine Entertainement Weekly dévoile une étonnante photographie de Don Cheadle dans la peau de Miles Davis, méconnaissable, et le début du tournage à Cincinnati, ainsi qu'un interview avec le réalisateur[1].

La bande annonce est diffusée en , montrant des « scènes d'action et musique jazz [qui] sont au rendez-vous »[18].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie internationale[modifier | modifier le code]

Miles Ahead clôture le au Festival du film de New York[6] avant sa sortie nationale à partir du aux États-Unis où a lieu une observation sur seulement quatre écrans résultant 115 000 dollars en un week-end et 618 000 dollars en quelques jours[19].

Le film sort en Belgique le [20].

Distinctions et sélections[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Nina Terrero, « First Look: Don Cheadle as Miles Davis in biopic 'Miles Ahead’ », sur Entertainment Weekly, (consulté le 7 juillet 2014)
  2. a b c et d (en) Dave McNary, « Don Cheadle Turns to Crowdfunding for Miles Davis Movie », sur Variety, (consulté le 8 juillet 2014)
  3. a b c d et e (en) Anonyme, « Don Cheadle is Miles Davis in Bifrost Pictures’ Kill The Trumpet Player », sur Bifrost Pictures, (consulté le 9 juillet 2014)
  4. (en) John Kiesewetter, « Don Cheadle channels an icon who was 'Miles Ahead’ », sur USA Today, (consulté le 10 juillet 2014)
  5. a b et c Anonyme, « Don Cheadle dans la peau de Miles Davis », sur Première, (consulté le 8 juillet 2014)
  6. a et b (en)Dave McNary, « Don Cheadle’s ‘Miles Ahead’ to Close New York Film Festival », sur Variety, (consulté le 2 janvier 2016)
  7. (en) John Kiesewetter, « How Don Cheadle is channeling Miles Davis », sur Cincinnati.com, (consulté le 21 juillet 2014)
  8. a b et c Anonyme, « Après "Iron Man", Don Cheadle se rêve en Miles Davis », sur Le Point, (consulté le 8 juillet 2014)
  9. Mathilde Doiezie, « Miles Ahead : avoir un acteur blanc était un «impératif financier» pour tourner », sur Le Figaro, (consulté le 25 février 2016)
  10. Anonyme, « Don Cheadle sera Miles Davis », sur AlloCiné, (consulté le 8 juillet 2014)
  11. a et b Anonyme, « Zoe Saldana et Ewan McGregor en route vers le biopic de Miles Davis », sur Blackamericaweb.com, (consulté le 9 juillet 2014)
  12. Eurweb.com, « Emayatzy Corinealdi Replaces Zoe Saldana In Miles Davis Biopic », sur Blackamericaweb.com, (consulté le 9 juillet 2014)
  13. (en) John Kiesewetter, « Don Cheadle starts filming 'Miles Ahead' Monday », sur Cincinnati.com, (consulté le 8 juillet 2014)
  14. a et b (en) John Kiesewetter, « 'Miles Ahead' filming begins in Cincinnati », sur USA Today, (consulté le 9 juillet 2014)
  15. (en) John Kiesewetter, « 'Carol' filming ends early Friday morning », sur Cincinnati.com, (consulté le 9 juillet 2014)
  16. (en) Tristan Navera, « Don Cheadle movie shoots scenes in Dayton », sur Bizjournals.com, (consulté le 11 août 2014)
  17. (en) Ben Petracco, « 'Miles Ahead' finishes filming in Cincinnati », sur Cincinnati.com, (consulté le 27 août 2014)
  18. Sophie Legras, « "Miles Ahead" : Don Cheadle incarnera Miles Davis », sur Le Point, (consulté le 5 février 2016).
  19. R. B., « Le film sur Miles Davis démarre fort », sur Le Parisien, (consulté le 8 août 2016).
  20. « Miles Ahead », sur Cinenews.br, 2015-2016 (consulté le 8 août 2016).
  21. (en) « Don Cheadle Leads List of Variety's 10 Directors to Watch for 2016 », sur Palm Springs Life, (consulté le 19 janvier 2016)
  22. « Le biopic de Miles Davis en avant-première à Berlin », sur RTBF, (consulté le 19 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]