Abigail Breslin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breslin.
Abigail Breslin
Description de cette image, également commentée ci-après
Abigail Breslin à la San Diego Comic-Con International en 2015 pour la promotion de Scream Queens.
Nom de naissance Abigail Kathleen Breslin
Surnom Abbie Breslin
Naissance (23 ans)
Drapeau de l'État de New York New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Signes
Little Miss Sunshine
Le Goût de la vie
L'Île de Nim
Un jour, peut-être
Ma vie pour la tienne
Bienvenue à Zombieland
Un été à Osage County
The Call
La Stratégie Ender
Perfect Sisters
Séries notables Scream Queens

Abigail Breslin [ˈæbəɡeɪl ˈbɹɛzlɪn][1], née le à New York aux États-Unis[2], est une actrice américaine.

Sa carrière d'actrice a été lancée en 1999 à l'âge de 3 ans, en tournant dans une publicité et en 2002, à l'âge de 5 ans dans son premier film au cinéma : Signes[3].

Enfant star, elle se fait connaître grâce au film plébiscité par les critiques Little Miss Sunshine en 2006, qui fait d'elle la quatrième plus jeune actrice à prétendre pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Grâce à cet important succès, elle va alors enchaîner les projets et jouer dans diverses productions telles que : Le Goût de la vie (2007), Un jour, peut-être (2008), L'Île de Nim (2008), Ma vie pour la tienne (2009), Bienvenue à Zombieland (2009), Happy New Year (2011).

Et des longs métrages lui permettant d'assurer une transition vers des rôles plus matures : The Call (2013), La Stratégie Ender (2013), Un été à Osage County (2013). Elle connaît aussi une série de déconvenues avec Wicked Blood (2014), Les Sœurs Anderson (2014), Maggie (2015) et quelques vidéofilms, puis, elle fait une incursion à la télévision pour jouer l'un des premiers rôles de la série Scream Queens (2015-2016) ainsi que le rôle titre du téléfilm Dirty Dancing (2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts précoces[modifier | modifier le code]

Née à New York, Abigail est la benjamine de Kim, manager, et de Michael Breslin, expert en télécommunications[4],[5],[6],[7]. Elle a deux frères aînés, Ryan (né en 1985) et Spencer (né en 1992), qui sont tous deux acteurs et musiciens[8].

Elle a été prénommée Abigail en hommage à Abigail Adams, l'épouse du deuxième président des États-Unis, John Adams[9].

En 1999, à l'âge de 3 ans, Abigail lance sa carrière en tournant dans une publicité pour la chaîne de magasins de jouets Toys "R" Us[2].

En 2002, à l'âge de 5 ans, elle tourne dans son premier long métrage, le film de science-fiction Signes - aux côtés de Mel Gibson et Joaquin Phoenix. Cette production reçoit de bonnes critiques[10] et rencontre le succès au box-office, avec une recette de 408 millions de dollars (340 millions d'euros) dans le monde entier[11]. La performance d'Abigail lui vaut de très bonnes critiques[12],[13].

En 2004, elle joue dans la comédie dramatique Fashion Maman avec son frère Spencer et l'actrice Kate Hudson mais cette production est très mal accueillie par les critiques[14]. La même année, elle joue un rôle mineur dans la comédie Un mariage de princesse avec Anne Hathaway et Julie Andrews mais elle est le rôle principal du drame indépendant Keane. Cette petite production bénéficie d'une sortie limitée dont la recette s'élève à seulement 394 390 dollars dans le monde entier[15], mais reçoit des critiques positives, ainsi que la performance d'Abigail[16],[17].

Révélation au cinéma (années 2000)[modifier | modifier le code]

C'est en 2006 qu'elle décroche le rôle qui la révèle au grand public, à l'âge de 10 ans. Little Miss Sunshine est une comédie dramatique dans laquelle elle joue le rôle d'Olive Hoover, une jeune candidate d'un concours de beauté qui est la cadette d'une famille dysfonctionnelle. Elle n'avait que 6 ans lorsqu'elle a obtenu ce rôle, soit quatre ans avant le tournage[18]. Ses partenaires, Greg Kinnear et Alan Arkin, ont déclaré qu'ils étaient « éblouis devant son sérieux et son professionnalisme durant le tournage »[19].

Le film rencontre un important succès commercial[20]. La performance d'Abigail a eu énormément de critiques positives[21]. Grâce à ce rôle, Abigail est nommée pour les Screen Actors Guild Awards, ainsi que pour les Oscars du cinéma dans la catégorie « Meilleur second rôle féminin » ; elle devient alors la quatrième plus jeune actrice à être nommée dans cette même catégorie[22].

Durant cette période, elle apparaît dans les séries à succès Grey's Anatomy et Ghost Whisperer.

Le , à seulement 10 ans, Abigail co-présente la 79e cérémonie des Oscars avec Jaden Smith[23]. Le , elle a fait ses débuts au théâtre avec la pièce Right You Are (If You Think You Are) à New York[24]. Toujours en 2007, elle figure à la huitième place dans la liste des « revenus des artistes de Young Hollywood » - ayant un revenu de 1,6 million de dollars en 2006.

Elle est ensuite à l'affiche de deux comédies romantique : D'abord Le Goût de la vie - incarnant la nièce du personnage de Catherine Zeta-Jones. Le film a globalement reçu des critiques négatives[25], mais il réalise de bons scores au box-office, avec une recette s'élevant à 92 millions de dollars (72 779 360 euros)[26]. Puis, Un jour, peut-être - où elle joue le rôle de la fille d'un homme fraîchement divorcé (interprété par Ryan Reynolds). Le film reçoit globalement de bonnes critiques[27].

Abigail Breslin lors du festival international du film de Toronto en septembre 2010.

En 2008, à l'âge de 12 ans, elle partage la vedette, aux côtés de Jodie Foster, du film fantastique australien L'Île de Nim[28]. Cette grosse production reçoit des critiques mitigées[29], mais est un succès financier avec une recette de 100 millions de dollars[30]. La même année, elle joue le rôle principal de la comédie dramatique Kit Kittredge : An American Girl (en)[31]. Cette production indépendante reçoit des critiques favorables[32] et réalise une recette de 17 millions de dollars (13 448 360 euros)[33]. La performance d'Abigail la confirme auprès de la critique[34],[35].

En 2009, à l'âge de 13 ans, elle joue dans le drame Ma vie pour la tienne où elle incarne une jeune fille qui ne souhaite plus faire de don d'organes pour sauver sa sœur - atteinte d'une leucémie. Au départ, les sœurs Dakota et Elle Fanning étaient pressenties pour les rôles de Kate et Anna ; cependant, Dakota a refusé de se raser la tête pour le rôle de Kate, elles ont donc été remplacées par Sofia Vassilieva et Abigail[36]. Le film a reçu des critiques mitigées[37], mais a eu un grand succès au box-office[38].

Toujours en 2009, elle rejoint la comédie d'horreur Bienvenue à Zombieland[39] - succès critique[40] et public[41].

En , à l'âge de 13 ans, Abigail joue pour la première fois à Broadway dans le rôle d'Helen Keller, une célèbre activiste sourde, muette et aveugle des années 1920, dans la pièce Miracle en Alabama[42]. The Alliance for Inclusion in the Arts, un groupe de défense des acteurs sourds et aveugles, ont critiqué la production pour ne pas avoir pris une actrice réellement sourde, muette et aveugle pour jouer Helen Keller. L'un des producteurs, David Richenthal, a défendu leur décision en déclarant qu'ils avaient besoin d'une jeune actrice connue : « Il est d'une naïveté de croire que, de nos jours, nous pouvons vendre des tickets d'une pièce de théâtre uniquement sur le potentiel de la production pour que ce soit un grand spectacle, ou sur le potentiel d'une actrice pas connue pour que ce soit une grande performance. »[43]. La performance d'Abigail a globalement reçu d'excellentes critiques[44],[45]. Cependant, les tickets ne se sont pas bien vendus et la pièce s'est arrêtée en [46],[47].

En , Abigail tourne dans la ville de Des Moines, dans l'Iowa, le film Janie Jones dont elle est l'héroïne[48] ; une jeune fille de 13 ans qui a été abandonné par sa mère (interprétée par Elisabeth Shue) et qui informe le célèbre rockeur, Ethan Brand (interprété par Alessandro Nivola), qu'elle est sa fille[49]. Le film est sorti en , lors du festival international du film de Toronto[49].

Confirmation en demi-teinte et télévision (années 2010)[modifier | modifier le code]

Abigail Breslin lors du festival du film de Tribeca en avril 2011.

En 2011, elle double la voix du personnage Priscilla, une souris, dans le film d'animation Rango[50]. La même année, elle fait partie de la distribution chorale réunie pour la comédie romantique Happy New Year de Garry Marshall - elle joue la fille rebelle du personnage de Sarah Jessica Parker et la petite amie du personnage de Jake T. Austin. Le film est un succès au box-office[51] mais il est, en revanche, laminé par la critique[52].

En 2013, elle joue dans le thriller The Call aux côtés de l’oscarisée Halle Berry, en dépit d'un accueil critique globalement mitigé[53], le film rencontre le succès au box-office[54]. Cette même année, elle joue dans une petite production, le film d'horreur Haunter. Elle est aussi à l’affiche du blockbuster La Stratégie Ender, une adaptation cinématographique du roman éponyme de l'auteur Orson Scott Card[55], mais dont les résultats sont nettement en déca des attentes de la production[56].

En , à l'âge de 16 ans, elle décroche le rôle de Jean Fordham dans le drame Un été à Osage County qui lui permet de donner la réplique aux actrices réputées Julia Roberts et Meryl Streep[57]. Le film sort le et reçoit des critiques positives[58].

En 2014, Abigail est à l'affiche de plusieurs productions : Le film d'action Wicked Blood, présenté au Festival international du film de Santa Barbara sort directement en vidéo[59]; tout comme Final Girl[60]. Elle donne la réplique à Georgie Henley et Mira Sorvino dans le thriller Perfect Sisters, mais cette production passe inaperçue, lorsque Maggie qu'elle porte aux côtés d'Arnold Schwarzenegger, divise les critiques[61] et est un échec cinglant au box-office suite à une sortie limitée[62].

Ces différents revers l'amène à se tourner vers la télévision, elle qui n'a, jusqu’à alors, jamais eu de rôles réguliers.

Abigail Breslin à l'avant-première du film Un été à Osage County en septembre 2013.

Entre 2015 et 2016, elle est ainsi membre de la distribution principale de la série Scream Queens. Cette fiction, créée par Ryan Murphy, combine horreur et comédie et lui permet de renouer avec les cérémonies de remises de prix populaires comme les People's Choice Awards et les Teen Choice Awards[63]. Elle y incarne Chanel #5, une jeune femme riche mais incomprise, qui assiste à une série de meurtres des plus parodiques.

La série est cependant annulée après la deuxième saison à la suite d'une baisse des audiences et de la difficulté de trouver un scénario plausible pour une potentielle troisième saison[64]. Au cinéma, elle reste dans le même registre en rejoignant la distribution de la comédie d'action horrifique Fear, Inc., un autre vidéofilm[65].

En 2017, elle est la vedette du téléfilm Dirty Dancing. C'est un remake du film Dirty Dancing de Emile Ardolino (1987). Dans cette adaptation transposée au petit écran, elle reprend le rôle de Jennifer Grey. En dépit d’un certain succès d’audiences au moment de sa diffusion américaine[66], les critiques sont très mauvaises[67]. La même année, elle fait un retour précautionneux vers le cinéma indépendant en étant à l'affiche de la comédie dramatique Freak Show avec AnnaSophia Robb, Bette Midler et Laverne Cox.

En 2019, près de 10 ans après le premier volet, l'actrice retrouve le personnage de Little Rock pour Bienvenue à Zombieland 2[68].

Vie privée[modifier | modifier le code]

D'octobre 2013 à 2014, Abigail a été en couple avec Jack Barakat, le leader du groupe All Time Low, de huit ans son aîné[69],[70],[71].

Abigail a également entretenu une relation avec Michael Clifford, membre du groupe australien 5 Seconds of Summer. En , Abigail compose une chanson, intitulée You Suck (Tu crains, en français), qui évoque sa relation passée en 2013 avec celui-ci[72],[73].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. a et b (en) « Abbie shines on », The Star,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Family strife lets Abigail Breslin show serious side », sur The Star, (consulté le 13 décembre 2019)
  4. « Spencer Breslin Biography (1992-) », sur www.filmreference.com (consulté le 13 décembre 2019)
  5. http://www.kansascity.com/mld/kansascity/business/16877918.htm
  6. http://local.lancasteronline.com/4/201081
  7. http://local.lancasteronline.com/4/201101
  8. (en-US) « Abigail Breslin - Height, Weight, Bra Size, Measurements & Bio », sur Celebie, (consulté le 13 décembre 2019)
  9. http://www.contactmusic.com/news.nsf/article/the%20things%20they%20say%204130_1023115
  10. (en) « Signs (2002) » (consulté le 13 décembre 2019)
  11. « Signs », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  12. (en) « 'Signs' a thrilling ride », CNN,‎ (lire en ligne[archive])
  13. (en-US) Peter Travers, « Signs », sur Rolling Stone, (consulté le 13 décembre 2019)
  14. (en) « Raising Helen (2004) » (consulté le 13 décembre 2019)
  15. « Keane », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  16. (en) « Close Encounter | The Village Voice » (consulté le 13 décembre 2019)
  17. (en) « A vivid look at an unraveling mind - The Boston Globe » (consulté le 13 décembre 2019)
  18. http://twitchfilm.net/interviews/2006/07/little-miss-sunshineinterview-with-valerie-faris-and-jonathan-dayton.php
  19. (en) « Abigail: 'Little Miss Sunshine' highlights her winning ways - USATODAY.com » (consulté le 13 décembre 2019)
  20. « Little Miss Sunshine », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  21. (en) Dana Stevens, « Little Miss Sunshine reviewed. », sur Slate Magazine, (consulté le 13 décembre 2019)
  22. (en-US) JAKE COYLE, « Lil' Oscars: Breslin, 10, Wins Nom », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le 13 décembre 2019)
  23. (en) « Abigail Breslin and Jaden Smith announce the best animated short film award », MTV,‎ (lire en ligne[archive])
  24. « Abigil Breslin », sur Junior Celebs (consulté le 13 décembre 2019)
  25. (en) « No Reservations (2007) » (consulté le 13 décembre 2019)
  26. (en) « No Reservations », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  27. (en) « Definitely, Maybe (2008) » (consulté le 13 décembre 2019)
  28. (en) « Nim's Island », sur EW.com (consulté le 13 décembre 2019)
  29. (en) « Nim's Island (2008) » (consulté le 13 décembre 2019)
  30. « Nim's Island », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  31. http://www.moviesonline.ca/movienews_14882.html
  32. http://www.rottentomatoes.com/m/kit_kittredge_an_american_girl/
  33. (en) « Kit Kittredge: An American Girl », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  34. (en) « Spunky 'Kit' has kaboodles of charm », sur USA TODAY (consulté le 13 décembre 2019)
  35. (en) Ruthe Stein, « Movie review: Little miss 'Kit Kittredge' », sur SFGate, (consulté le 13 décembre 2019)
  36. (en) « Breslin, Vassilieva to star in 'Keeper' », Variety,‎ (lire en ligne[archive])
  37. (en) « My Sister's Keeper (2009) » (consulté le 13 décembre 2019)
  38. « My Sister's Keeper », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  39. (en-US) Brad Miska, « Abigail Breslin Wants to Take on Darker Roles », sur Bloody Disgusting!, (consulté le 13 décembre 2019)
  40. (en) « Zombieland (2009) » (consulté le 13 décembre 2019)
  41. (en) « Zombieland », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2019)
  42. (en-GB) « Sunshine star in Broadway debut », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2019)
  43. http://artsbeat.blogs.nytimes.com/2009/10/29/advocacy-group-opposes-miracle-worker-casting-choice/
  44. http://usatoday30.usatoday.com/life/theater/reviews/2010-03-04-miracle04_ST_N.htm
  45. http://theater.nytimes.com/2010/03/04/theater/reviews/04miracle.html
  46. (en-US) Ellen Gamerman, « 'Miracle Worker' on B'way May Shutter », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 13 décembre 2019)
  47. (en) « The Miracle Worker Will Go Dark; Final Broadway Performance Is April 4 », Playbill,‎ (lire en ligne[archive])
  48. (en) « Big movie buzz: Abigail Breslin, Mira Sorvino/Peter Fonda movies filming in Des Moines », Des Moines Register,‎ (lire en ligne[archive])
  49. a et b (en) « Janie Jones », sur TIFF
  50. (en) « Little miss big star: 'Rango' actress Abigail Breslin stays grounded on her Manhattan home turf », Daily News,‎ (lire en ligne[archive])
  51. (en) « New Year's Eve - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  52. (en) « Happy New Year (2011) Critic Reviews », sur IMDb
  53. (en) « The Call (2013) » (consulté le 13 décembre 2019)
  54. (en) « The Call - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  55. (en) « Harrison Ford, Abigail Breslin join 'Ender's Game' », sur EW.com (consulté le 13 décembre 2019)
  56. (en) « Ender's Game - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  57. (en) Dominic Patten et Dominic Patten, « Abigail Breslin Heading To 'August: Osage County' », sur Deadline, (consulté le 13 décembre 2019)
  58. (en) « August: Osage County (2013) » (consulté le 13 décembre 2019)
  59. (en) « Ultimate Endgame (2014 Video) Release Info », sur IMDb
  60. (en) « Final Girl: La dernière proie (2015) Release Info », sur IMDb
  61. (en) « Maggie (I) (2015) Critic Reviews », sur IMDb
  62. (en) « Maggie - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  63. (en) « Scream Queens (2015–2016) Awards », sur IMDb
  64. « Scream Queens : la série annulée par la chaine Fox », sur Public,
  65. (en) « Fear, Inc (2017) - Financial Information », sur The Nulmbers
  66. (en) Rick Porter, « ‘Empire’ finale and ‘Dirty Dancing’ adjust up, ‘Survivor’ reunion adjusts down: Wednesday final ratings », sur TV By The Numbers,
  67. (en) « Dirty Dancing (2017) - Rotten Tomatoes », sur Rotten Tomatoes
  68. Camille Vignes, « Bienvenue à Zombieland 2 : il y aura du Godzilla dans le prochain film de zombies », sur Ecran Large,
  69. (en) « Abigail Breslin, 17, Dating 25-Year-Old Musician Jack Barakat », sur E! News, (consulté le 13 décembre 2019)
  70. (en) Cassie Carpenter, « Abigail Breslin, 17, 'dating Holly Madison's ex Jack Barakat, 25' », sur Mail Online, (consulté le 13 décembre 2019)
  71. (en) « Does Abigail Breslin Have An Older Boyfriend? », sur HuffPost, (consulté le 13 décembre 2019)
  72. (en) Caitlin Jinks, « 5SOS guitarist Michael Clifford reacts to ex girlfriend's song », sur Mail Online, (consulté le 13 décembre 2019)
  73. (en) « Watch 5 Seconds of Summer’s Michael Clifford Discuss Ex-Girlfriend Abigail Breslin’s ‘You Suck’ », sur Billboard (consulté le 13 décembre 2019)
  74. « Scream Queens First Look: Ryan Murphy reveals his new horror comedy », sur EntertainementWeekly.com,
  75. a b c d et e « Comédiennes ayant doublé Abigail Breslin en France », sur Doublagissimo (consulté le 29 avril 2013).
  76. « Fiche du doublage français du film L'Île de Nim », sur Voxofilm (consulté le 29 avril 2013).
  77. « Fiche du doublage français du film Happy New Year », sur AlloDoublage (consulté le 29 avril 2013).
  78. « Fiche du doublage français du film The Call (2013) » sur Voxofilm, consulté le 8 juillet 2013
  79. « Fiche du doublage français du film La Stratégie Ender », sur AlloDoublage (consulté le 29 novembre 2013).
  80. a et b « Comédiennes ayant doublé Abigail Breslin en France », sur RS Doublage.
  81. « Fiche du doublage français du film Ma vie pour la tienne » sur AlloDoublage, consulté le 5 mars 2014, mis en ligne le 5 mai 2014
  82. « Fiche du doublage français du film Rango », sur AlloDoublage (consulté le 29 avril 2013).
  83. « Fiche du doublage français du film Un été à Osage County » sur Alterego75.fr, consulté le 8 janvier 2014
  84. « Carton du doublage français du film Haunter sur le DVD zone 2 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]