Mike Leech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Leech.
Mike Leech
Nom de naissance Michael Anthony Leech
Naissance [1]
Memphis, Tennessee
Décès (à 76 ans)
Nashville, Tennessee
Activité principale Musicien, arrangeur musical
Genre musical soul, country, rock, jazz
Instruments Guitare basse, guitare, harmonica

Mike Leech est un musicien de studio américain, bassiste, guitariste, harmoniciste et arrangeur pour cordes, né le à Memphis, Tennessee et mort le à Nashville, à 76 ans[2].

Il évolue aussi bien dans les domaines de la musique soul, la country, le rock ou le jazz. Il joue notamment sur Always On My Mind de Willie Nelson, Sweet Caroline de Neil Diamond, Suspicious Minds d'Elvis Presley et Drift Away de Dobie Gray[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael A. Leech grandit dans le même quartier que Steve Cropper et Donald Dunn. Il apprend la guitare à l'âge de 14 ans[3]. A l'Université de Memphis, Mike joue dans The Mighty Sound of the South Band[2]. Il travaille d'abord en tant que bassiste au Royal Studio, puis devient célèbre au sein des Memphis Boys, le « groupe maison » de l'American Sound Studio entre 1967 et 1972. Il est présent sur 120 disques classés dans le Top 10 des charts pop[2].

Il migre à Nashville en 1972 et devient rapidement l'un des principaux musiciens de Music Row[4]. Il s'implique alors dans la musique country. Son travail peut être entendu sur les disques de plus d'une douzaine de membres du Country Music Hall of Fame, dont Merle Haggard, Loretta Lynn, Johnny Cash, Kenny Rogers, Kris Kristofferson, Conway Twitty, George Strait ou Waylon Jennings[2].

Mais son activité l'amène également aux côtés d'artistes soul tels que Joe Tex, Esther Phillips, King Curtis, Bobby Womack, Arthur Alexander et Junior Parker, ou des jazzmen comme Herbie Mann, Earl Klugh, Al Hirt et Hubert Laws, entre autres[2].

Il participe également à des enregistrement de rock avec Eric Clapton, J.J. Cale, Roy Orbison, Jerry Lee Lewis, Tom Jones, Carl Perkins et Al Kooper[2], mais aussi Johnny Hallyday, Eddy Mitchell ou Patricia Kaas.

Mike Leech est intronisé au Musicians Hall of Fame en 2007[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mike Leech », sur TalkBass.com (consulté le 20 décembre 2019)
  2. a b c d e f g et h (en) Robert K. Oermann, « Services Set For Recording Session Great Mike Leech », sur Music Row, (consulté le 19 décembre 2019)
  3. (en) Roben Jones, Memphis Boys: The Story of American Studios, University Press of Mississippi, (ISBN 978-1-60473-401-0, lire en ligne), p. 3
  4. Music Row est un quartier de Nashville où se concentrent de nombreux acteurs de l'industrie musicale