Creysse (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Creysse.
Creysse
Gabarre sur la Dordogne à Creysse.
Gabarre sur la Dordogne à Creysse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Bergerac-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération bergeracoise
Maire
Mandat
Frédéric Delmarès
2014-2020
Code postal 24100
Code commune 24145
Démographie
Population
municipale
1 768 hab. (2014)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 21″ nord, 0° 33′ 57″ est
Altitude Min. 17 m – Max. 126 m
Superficie 11,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Creysse

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Creysse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Creysse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Creysse

Creysse est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans l'unité urbaine de Bergerac, Creysse prolonge la ville de Bergerac à l'est. La Dordogne matérialise sa limite sud. L'essentiel de la ville est constitué par le bourg s'étirant dans la petite vallée coincée entre le fleuve au sud et la colline calcaire au nord. Une forêt composée d'acacias, de marronniers et de chênes constitue une bonne partie du paysage de la commune. De larges quartiers pavillonnaires et HLM de plain-pied sont situés sur la colline qui culmine en moyenne à 80 mètres au-dessus de la vallée de la Dordogne. L'ouest de la ville est parcouru de vignes appartenant au vignoble de Pécharmant, pas loin de son château, le château de Tiregand. En marge, en direction de Bergerac, se situe une zone commerciale et industrielle très active, surtout depuis la mise en place en 2010 de la déviation est de Bergerac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Creysse
Lembras Saint-Sauveur
Bergerac Creysse Mouleydier
Cours-de-Pile Saint-Germain-et-Mons

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Creissa[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de Creisse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

En 2002, Creysse intègre dès sa création la communauté de communes des Trois Vallées du Bergeracois. Cette structure intercommunale fusionne avec deux autres pour former au la communauté d'agglomération bergeracoise. Celle-ci fusionne avec la communauté de communes des Coteaux de Sigoulès au pour former la nouvelle communauté d'agglomération bergeracoise.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 mars 2008 Jean Iragne PCF  
mars 2008[2] (réélu en mars 2014)   Frédéric Delmarès PS Président de la communauté d'agglomération bergeracoise depuis 2017

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Creysse comptait 1 768 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2005, 2010, 2015, etc. pour Creysse[3]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
619 695 689 702 874 886 843 854 869
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
873 845 838 749 778 973 940 895 826
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
794 782 740 755 689 622 644 1 730 1 864
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 147 2 171 1 797 1 897 2 336 2 260 1 881 1 854 1 768
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[6], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 839 personnes, soit 46,6 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (111) a augmenté par rapport à 2007 (105) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 13,3 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 276 établissements[7], dont 180 au niveau des commerces, transports ou services, trente-neuf dans la construction, vingt-quatre dans l'industrie, vingt-quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et neuf dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises ayant leur siège social en Dordogne, Bernard Dumas SA (fabrication de fibres de verre) se classe en 43e position en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2012-2013, avec 23 162 k€[9], et en 12e position parmi les entreprises industrielles du département[10].

Un hypermarché est installé depuis 2009, ce qui dynamise la commune et amène beaucoup d'entrepreneurs[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 19 février 2014.
  2. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 17 août 2014.
  3. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 20 février 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 27 octobre 2015.
  7. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 27 octobre 2015).
  8. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 27 octobre 2015.
  9. « Chiffre d'affaires : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 16.
  10. « Industrie : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 24.
  11. « Domaine du château de Tiregand », notice no PA24000040, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 23 septembre 2010.