Saint-Alphonse-Rodriguez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Alphonse-Rodriguez
Saint-Alphonse-Rodriguez
Église de Saint-Alphonse-Rogriguez
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Lanaudière
Subdivision régionale Matawinie
Statut municipal Municipalité
Mairesse
Mandat
Isabelle Perreault
2021-2025
Code postal J0K 1W0
Constitution
Démographie
Gentilé Rodriguais, aise
Population 3 248 hab. ()
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 00″ nord, 73° 42′ 00″ ouest
Superficie 9 778 ha = 97,78 km2
Divers
Code géographique 2462025
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Alphonse-Rodriguez
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Alphonse-Rodriguez
Géolocalisation sur la carte : Lanaudière
Voir sur la carte administrative de Lanaudière
City locator 14.svg
Saint-Alphonse-Rodriguez
Géolocalisation sur la carte : Lanaudière
Voir sur la carte topographique de Lanaudière
City locator 14.svg
Saint-Alphonse-Rodriguez
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Alphonse-Rodriguez est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Matawinie au Québec (Canada), située dans la région administrative de Lanaudière[1]. Elle est nommée en l'honneur du saint espagnol Alphonse Rodriguez[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Matawinie.

La municipalité est située dans les premières montagnes des Laurentides en arrivant de la plaine de Joliette. Une portion du canton de Cathcart et de l’augmentation de Kildare forment les limites du territoire.

Riche en bois, la forêt obéit à un relief régulier. Les collines en saillie correspondent aux roches plus résistantes (anorthosite et granulite) alors que les vallons creusés à même les roches plus friables (paragneiss à sillimanite et grenats), supportent la ligne des talwegs.

L’eau vive de la rivière L’Assomption exploite le fond d’un de ces vallons, dans l’est du canton de Cathcart, jusqu’à la barre qui la conduit sur les « Champs Vallons » vers Sainte-Béatrix.[3]

Plus de 38 lacs parsèment le territoire. Le premier à avoir été exploré est le lac des Français. Le village est entouré des lacs Pierre, Rond, Loyer, Vert, Rouge et beaucoup d'autres qui en font un lieu de résidence ou de villégiature apprécié.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Côme Sainte-Béatrix Rose des vents
Chertsey N
O    Saint-Alphonse-Rodriguez    E
S
Rawdon Sainte-Marcelline-de-Kildare

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan of Parish of Saint. Alphonse de Rodriguez, – 1855 (BANQ)

Les débuts[modifier | modifier le code]

Comme les autres cantons du Nord, le territoire de Saint-Alphonse-Rodriguez situé sur les bords de la rivière L'Assomption a d'abord été peuplé par des bûcherons venus exploiter la forêt en faisant descendre les billots par le courant. Un premier missionnaire est venu desservir ces colons vers 1840, l'abbé Rémi Robert. En 1842 une première église est construite sur le bord du lac Long dans le 3e rang de l'Augmentation de Kildare. En 1860 une nouvelle église est construite à l'emplacement actuel et le village se construit autour.

Description des premiers chemins[modifier | modifier le code]

Le chemin de Saint-Alphonse, qui part du 1er rang de l'augmentation N. O. de Kildare et conduit à l'intérieur du canton Cathcart. Le terrain à travers lequel passe ce chemin est bon et boisé en érable, bouleau, hêtre et épinette... Les terres, vers lesquelles cette route doit conduire sont aussi de bonne qualité, et seront établies dès que son ouverture aura été exécutée. Les avantages que retirera la colonisation de l'ouverture de ce chemin sont considérables, puisqu'ils donneront au surplus de la population des vieilles paroisses, les moyens de s'établir facilement.

Un deuxième chemin, qui est la continuation du chemin précédent, commence au No. 32, du 6e rang du canton Cathcart et devra aller aboutir au lac de L'Assomption. M. l'abbé Provost, chargé des travaux d'ouverture de cette route, écrit dans son rapport de 1862 que le terrain du canton Cathcart à travers lequel ce chemin passe est un sol excellent, fortement boisé de bois franc dans la partie supérieure, et de bois mêlé dans la partie inférieure[4].

Le peuplement du territoire[modifier | modifier le code]

Le peuplement du territoire s'est fait à partir du sud. Les premiers habitants étaient des canadiens français et des acadiens venant de la région de St-Jacques où la Société des Défricheurs s'occupait de développer les cantons du nord. Des irlandais catholiques venant de Rawdon sont aussi arrivés. Au recensement de 1851 il y a 917 francophones et 210 anglophones; pour celui de 1881 c'est respectivement 591 et 358 et pour celui de 1901 il y a 930 francophones pour 219 irlandais. La population n'a donc pas changé depuis les débuts de l'occupation du territoire par les premiers colons[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 1492 4612 6913 1523 1343 162

La langue maternelle selon le recensement de 2006 est[8]:

# Langue maternelle Locuteurs %
1 Anglais seulement 60 1,9 %
2 Français seulement 2 990 95,7 %
3 Anglais et Français 35 1,1 %
4 Autre(s) langue(s) 40 1,3 %
- Population totale 3 135 100,0 %

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[9].

Saint-Alphonse-Rodriguez
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Louis-Yves Lebeau Voir
2009 Robert W. Desnoyers Voir
2013 Voir
2017 Isabelle Pereault Voir
2021 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Éducation[modifier | modifier le code]

La Commission scolaire des Samares administre les écoles francophones:

  • École de Saint-Alphonse[10]

La Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier administre les écoles anglophones:

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Creysse (France)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Saint-Alphonse-Rodriguez », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation
  2. Toponymie : Saint-Alphonse-Rodriguez
  3. HÉTU, Dominique, Carmen LEFEBVRE, Si j’ai bonne souvenance, Saint-Alphonse Rodriguez, Québec, Éditions Odile Germain inc.,
  4. Stanislas Drapeau, Études sur les développements de la colonisation du Bas-Canada depuis dix ans : (1851 à 1861), (lire en ligne), page 424
  5. Nancy Gadoury, L’encadrement du mouvement de colonisation dans le piedmont des Laurentides dans Lanaudière de 1810 à 1880,
  6. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Saint-Alphonse-Rodriguez, MÉ » (consulté le )
  7. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Saint-Alphonse-Rodriguez, MÉ » (consulté le )
  8. Recensement 2006 : Saint-Alphonse-Rodriguez
  9. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  10. "de Saint-Alphonse." Commission scolaire des Samares. Consulté le 23 septembre 2017.
  11. "Rawdon Elementary" zone scolaire. commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 17 septembre 2017.
  12. "Joliette High School Zone Sec 1-5." Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 5 septembre 2017.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]