Championnat de France de rugby à XV 1957-1958

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Championnat de France de rugby 1957-1958
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 59
Lieu(x) France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France
Participants 48 équipes

Palmarès
Vainqueur FC Lourdes
Finaliste SC Mazamet

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV est disputé par 48 clubs groupés en six poules de huit. Les cinq premiers de chaque poule et les deux meilleurs sixièmes (soit 32 clubs) sont qualifiés pour disputer une phase par élimination directe à partir de seizièmes de finale.

Le championnat de France de rugby à XV de première division 1957-1958 a été remporté par le FC Lourdes qui a battu le SC Mazamet en finale. Le FC lourdais remporte le titre pour la troisième fois consécutive, un record depuis 1945.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Tournoi des cinq nations 1958 est remporté par l'Angleterre, la France termine 3e, le Challenge Yves du Manoir est remporté par le Sporting Club mazamétain qui bat le Stade montois par 3-0.

Phase de qualification[modifier | modifier le code]

Le nom des équipes qualifiées pour les 16e de finale est en gras.

Poule A[modifier | modifier le code]

Poule B[modifier | modifier le code]

Poule C[modifier | modifier le code]

Poule D[modifier | modifier le code]

Poule E[modifier | modifier le code]

Poule F[modifier | modifier le code]

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les huitièmes de finale.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes Biarritz olympique 27-3
TOEC US Cognac 3-0
Stade toulousain La Voulte sportif 8-6
AS Béziers US Montauban 6-3
Stade montois SO Chambéry 16-3
Section paloise US Romans 9-6
USA Perpignan US Dax 11-5
SU Agen Castres olympique 8-3
SC Mazamet RC Vichy 37-0
Aviron bayonnais US Carmaux 18-9
FC Grenoble Stadoceste tarbais 14-9
SC Tulle S Cahors 3-0
Paris université club SC Graulhet 17-3
CS Vienne FC Auch 6-0
Racing club de France AS Montferrand 6-3
CA Périgueux SC Angoulême 5-0

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les quarts de finale.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes TOEC 13-3
Stade toulousain AS Béziers 8-13
Stade montois Section paloise 0-3
USA Perpignan SU Agen 5-3
SC Mazamet Aviron bayonnais 11-3
FC Grenoble SC Tulle 6-6
Paris université club CS Vienne 15-12
Racing club de France CA Périgueux 5-6

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les demi-finales.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes AS Béziers 8-0
Section paloise USA Perpignan 11-8
SC Mazamet FC Grenoble 14-0
Paris université club CA Périgueux 16-9

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
FC Lourdes Section paloise 13-6
SC Mazamet Paris université club 18-6

Finale[modifier | modifier le code]

Équipes FC Lourdes - SC Mazamet
Score 25-8
Date
Stade Stadium de Toulouse
Arbitre Fernand Sampiéri
Les équipes
FC Lourdes Jean-Louis Taillantou, Pierre Deslus, Thomas Manterola, André Laffont, Louis Guinle, Henri Domec, Jean Prat, Jean Barthe, François Labazuy, Antoine Labazuy, Pierre Tarricq, Roger Martine, Maurice Prat, Henri Rancoule, Pierre Lacaze
Mazamet Dominique Manterola, Guy Lacoste, Georges Bienes, André Masbou, Lucien Mias, Yvan Duffour, Aldo Quaglio, Jean Arrambide, Jacques Serin, Emile Duffaut, André Fort, Maurice Pastre, Guy Roques, Jacques Lepatey, Etienne Jougla
Points marqués
FC Lourdes 3 essais de Jean Prat (1) et Tarricq (2), 2 transformations et 3 pénalités de Labazuy, 1 drop de Jean Prat
Mazamet 1 essai de Quaglio, 1 transformation et 1 pénalité de Duffaut

Les deux frères Manterola s'opposent lors de cette finale. Les deux équipes sont conduites par deux fortes personnalités, Jean Prat Monsieur Rugby côté lourdais et Lucien Mias côté mazamétain. Jean Prat remporte son sixième et dernier titre de champion de France, Lucien Mias ne fut jamais champion de France mais eut plus de réussite avec l'équipe de France.

Lien externe[modifier | modifier le code]