Stade olympique de Chambéry rugby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stade olympique de Chambéry.
Stade olympique de Chambéry rugby
Logo du Stade olympique de Chambéry rugby
Généralités
Surnoms les éléphants
le SOC
Noms précédents Union sportive chambérienne (1898-1917)
Club sportif chambérien (1917-1943)
Fondation 1898
Couleurs jaune et noir
Stade Stade Mager II
(3 000 places)
Siège Mager II, 505 route de la Labiaz
73000 Chambéry
Championnat actuel Fédérale 1
Président Drapeau : France Yves Garçon
Entraîneur Drapeau : France Michel Ringeval
Drapeau : France Antoine Nicoud
Site web www.soc-rugby.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de Groupe B (1)
Championnat de 2e division (2)
Championnat de Fédérale 1 (1)
Championnat de Fédérale 2 (1)
Championnat de Fédérale 3 (1)
Challenge de l'Espérance (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Dernière mise à jour : 17 septembre 2017.

Le Stade olympique de Chambéry rugby est la section rugby à XV du club omnisports Stade olympique de Chambéry, en Savoie. Il évolue pour la saison 2019-2020 en Fédérale 1 et appartient à la Ligue régionale Auvergne-Rhône-Alpes de rugby.

En 2016, le SOC termine champion de france de Fédérale 1[2] en remportant le Trophée Jean Prat.

Historique[modifier | modifier le code]

Le rugby débute à Chambéry en 1896 dans l'équipe du lycée sous le nom de SALC (Sport athlétique du lycée de Chambéry). En 1898 les lycéens créent l'Union sportive chambérienne (USC), ouverte à tous. En 1917 le club est remplacé par le Club sportif chambérien (CSC) qui naît de la fusion entre l'USC et l'Amicale sportive fondée peu avant la Première Guerre mondiale. Les autorités de Vichy obligeant les clubs sportifs à se regrouper, une nouvelle fusion est ordonnée en 1943. Le CSC sert de base au nouveau club, baptisé Stade olympique chambérien.

Engagé dans les compétitions régionales, Chambéry remporte le championnat des Alpes de deuxième série en 1932 puis devient champion de France de Promotion (3e division) dès l'année suivante. Après une vingtaine d'années passées entre la deuxième et la troisième division (Championnat dont il est finaliste en 1947), le club remporte le championnat de deuxième division en 1956 contre Saint-Girons et accède pour la première fois à l'élite.

30 ans en première division (1956-1986)[modifier | modifier le code]

Chambéry est une place forte du rugby au début des années 1960. Sa meilleure performance est une demi-finale en 1961 entre 2 quarts de finales en 1960 et 1963. Chambéry remporte aussi le Challenge de l’Espérance en 1960.

Mais le club rentre ensuite rapidement dans le rang ne parvenant plus qu’à jouer 3 seizièmes de finales en 1969, 1972 et enfin en 1977 alors que le club est issu du Groupe B.

Après un an en Groupe A en 1978, le club redescends malgré une victoire de prestige contre le Stade Toulousain[3]. Il remporte le titre de champion de France de 1re division (appelée Groupe B) en 1980. Il remontera donc en Groupe A en 1981 puis passera ensuite 5 saisons en Groupe B jusqu’en 1986 où il descend en deuxième division. En ballotage avec le LOU lors de la dernière journée, Chambéry est relégué à cause d’une courte défaite à Châteaurenard 16-12.

Entre Fédérale 1 et Fédérale 2 (1987-2013)[modifier | modifier le code]

Après 7 ans en deuxième division, il remontera en 1993 en Groupe B2 malgré une défaite en demi-finale contre Céret. Chambéry restera ensuite en Fédérale 1 (Groupe B) jusqu’en 1998. Il remonte l’année suivante avant d’être relégué administrativement en 2003. Il remonte de nouveau immédiatement participant même aux playoffs en 2007 mais est de nouveau relégué en 2008 pour remonter 1 an en 2010 avant de passer 3 saisons consécutives en Fédérale 2.

Champion de France de Fédérale 2 puis de Fédérale 1[modifier | modifier le code]

Le SOC évolue actuellement en Fédérale 1 après avoir été sacré champion de France de 2e division fédérale en 2013. Le club a remporté le trophée Jean Prat en 2016, devenant ainsi champion de France de Fédérale 1. Les chambériens échoueront à deux reprises à monter en Pro D2, une première fois en perdant en demi-finale du Trophée Jean Prat en 2015 contre le Pays d'Aix RC, et une seconde fois en perdant la finale d'accession contre Nevers en 2017. Dès lors, le SOC entame une nouvelle politique en sein, qui doit conduire le club en Pro D2, à long terme.

Le SOC est considéré comme un très bon club formateur, les équipes Juniors (Balandrade) et Cadets (Alamercery) figurent souvent en tête de file des classements. En 2012, l'équipe Cadets accède à l'élite du championnat Alamercery aux côtés des grosses écuries des clubs professionnels.

Il évolue :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Stade olympique Chambéry rugby
Compétitions nationales Compétitions de jeunes
Championnat de France
  • Demi-finaliste (1) : 1961
Championnat de France de première division Groupe B
  • Champion (1) : 1980
Championnat de France de 2e division
Trophée Jean Prat - Fédérale 1
  • Champion (1) : 2016
  • Demi-finale : 2015
Championnat de France de Fédérale 2
Championnat de France de Fédérale 3
  • Champion (1) : 1933
Challenge de l'Espérance
  • Vainqueur (1) : 1960
  • Finaliste (1) : 1961
Challenge de l'Amitié
  • Vainqueur (1) : 1999
  • Finaliste (1) : 1992
Challenge Latestaire
Championnat de France Belascain
  • Champion : 2016
  • Finaliste : 2015
Championnat de France Balandrade
  • Finaliste : 2015
  • Demi-finaliste : 2014
Championnat des Alpes Balandrade
Championnat des Alpes Teulière A
Challenge Sud-Est Balandrade

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Président[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[4][modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur du SO Chambéry.

Effectif professionnel 2018-2019[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélection en équipe nationale Dernier club Arrivée au club
Quentin Garcia Talonneur 18/05/1991 Drapeau de l'Espagne Espagne Drapeau : Espagne CA Saint-Etienne 2013
Paulin Mas Talonneur 21/11/1995 Drapeau de la France France - FC Grenoble 2018
Enzo Pakihivatau Talonneur 08/06/1996 Drapeau de la France France - Lyon OU 2018
Loic Jordana Pilier 1996 Drapeau de la France France - US Colomiers 2018
Jérôme Rey Pilier 19/05/1995 Drapeau de la France France - CS Bourgoin-Jallieu 2017
Gaetan Cochet Pilier 09/03/1995 Drapeau de la France France - RC Aubenas 2018
Daviti Okriashvili Pilier 12/02/1992 Drapeau de la Géorgie Géorgie - Stade Rodez 2018
Aurélien Azar Pilier 10/06/1994 Drapeau de la France France - FC Grenoble 2016
Cyril Lafuye Pilier 10/10/1990 Drapeau de la Suisse Suisse - RC Tricastin 2015
Georges Souvent Deuxième ligne 01/03/1990 Drapeau de la France France - Provence rugby 2014
Hugues Barbot Deuxieme ligne Drapeau de la France France - RC Seyssins 2018
Andras Bardos Deuxième ligne 17/08/1990 Drapeau de la Hongrie Hongrie - RC Tricastin 2018
Maxence Jaillard Deuxième ligne 21/07/1992 Drapeau de la France France - RO Grasse 2018
Thomas Coignat Troisième ligne 1996 Drapeau de la France France - US Carcassonne 2018
Sebastian Ferreira Troisième ligne 10/02/1994 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau : Allemagne Heidelberg RK 2018
Pierre-Nicolas Dance Troisième ligne 28/08/1995 Drapeau de la France France - SO Voiron 2016
Masi Matadigo Troisième ligne 08/08/1982 Drapeau des Fidji Fidji Drapeau : Fidji Lyon OU 2016
Lucas Martinez Troisième ligne 21/09/1995 Drapeau de la France France - Provence rugby 2018
George Sordia Troisième ligne 12/05/1994 Drapeau de la Géorgie Géorgie - Stadoceste tarbais 2018
Damien Vicente Troisième ligne 29/07/1985 Drapeau de la France France - CS Bourgoin-Jallieu 2011
Pierre Pérès Demi de mêlée 21/11/1990 Drapeau de la France France - Cambridge RUFC 2018
Étienne Quiniou Demi de mêlée 21/01/1992 Drapeau de la France France Drapeau : France -20 ans Stade Rodez 2018
Dylan Nocete Demi de mêlée 15/07/1999 Drapeau de la France France - formé au club 2018
Lee Adriaanse Demi d'ouverture 19/02/1988 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Stade aurillacois 2016
Yohan Villanove Demi d'ouverture 05/12/1995 Drapeau de la France France - AS Béziers 2016
Pieter Morton Centre 23/03/1992 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Stade Dijonais 2018
Lucas Cousin Centre 21/03/1996 Drapeau de la France France - Sport athlétique trélissacois 2018
Ben Neiceru Centre 29/01/93 Drapeau des Fidji Fidji - Club sportif Lons Jura 2016
Sofian Klouchi Ailier 06/05/1989 Drapeau de l'Algérie Algérie Drapeau : Algérie US Annecy 2014
Thomas Gauci Ailier 10/07/1988 Drapeau de la France France - FC Grenoble 2013
Thomas Hecquet Ailier 10/07/1988 Drapeau de la France France Drapeau : France espoirs à VII US Carcassonne 2018
Alexandre Zanin Ailier 11/07/1998 Drapeau de la France France - formé au club 2018
Matthieu Capretti Ailier 23/06/1998 Drapeau de la France France - formé au club 2018
Nicolás Viotto Arrière 26/10/1992 Drapeau de l'Argentine Argentine Drapeau : Argentine Trévise 2018
Mael Moinot Arrière 15/09/1987 Drapeau de la France France - US Bressane 2017

Tenue vestimentaire[modifier | modifier le code]

À domicile, le SOC porte un maillot noir et jaune. Lors des matchs à l'extérieur, les chambériens jouent avec un maillot aux couleurs de la Savoie : rouge et blanc.

Après Canterbury, Kappa et Gilbert, c'est l'équipementier Erreà qui dotent les équipes du SOC Rugby.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Chambéry champion de France : "C'est énorme, inespéré !" », sur www.ledauphine.com (consulté le 12 juin 2016)
  3. « Fiche Match Chambéry-Stade Toulousain 15-9 », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 7 août 2019)
  4. « Les archives depuis 1995 », sur www.sochambery.com/ (consulté le 8 août 2019)
  5. Fabien Pomiès, « Chambéry : Thierry Lacroix et Benjamin Bagate ont signé », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 20 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]