Club sportif de Vienne rugby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
CS Vienne
Logo du CS Vienne
Généralités
Nom complet Club sportif de Vienne rugby
Surnoms les drapiers
ciel et blancs
Fondation (il y a 122 ans)
Couleurs ciel et blanc
Stade Stade Jean-Etcheberry
(8 000 places)
Siège Maison du Rugby Elie Théau
10 boulevard Pacatianus
38 200 Vienne
Championnat actuel Fédérale 1
Président Drapeau : France Claude Laynaud
Entraîneur Drapeau : France Julien Veniat (avants)
Drapeau : France Philippe Buffevant (arrières)
Joueur le plus capé Drapeau : France Jacques Bouquet (34)
Site web www.csvienne-rugby.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (1)
Championnat de 2e division (2)
Championnat Fédérale 2 (1)

Maillots

Kit left arm whiteborder.png
Kit body sslazio1516h.png
Kit right arm whiteborder.png
Kit shorts sslazio1516h.png
Kit socks sslazio1516h.png
Domicile
Kit left arm lazio1617H.png
Kit body lazio1617H.png
Kit right arm lazio1617H.png
Kit shorts lazio1617H.png
Kit socks lazio1617H.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Fédérale 1 2020-2021
0

Le Club sportif de Vienne rugby (ou CS Vienne) est un club de français rugby à XV basé à Vienne (Isère).

Fondé le [2], le club est champion de France en 1937 en battant l'AS Montferrand sur le score de 13 à 7.

Le club évolue actuellement en Fédérale 1.

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa création le CS Vienne rugby est une partie de l'un des clubs omnisports de la ville dont il devient rapidement l'activité phare.

L’âge d’or du CS Vienne[modifier | modifier le code]

Double champion de France Honneur 1927 et 1928[modifier | modifier le code]

Le premier tournant est l'arrivée en 1924 de Jean Etcheberry, avec qui le club remporte deux titres de champion de France Honneur (actuelle D2).

En 1927 avec une victoire 12 à 6 contre les Arlequins Club Perpignan et 1928 avec une victoire 3 à 0 contre l'Association sportive bayonnaise

Demi-finaliste du championnat de France 1935[modifier | modifier le code]

L’emblématique pilier gauche Benvenuto Sella rejoint le club en 1934.

Sous l'impulsion de Jean Etcheberry le club aura une progression régulière avec d'abord une demi-finale en 1935 perdu d'un petit point 11 à 10 contre l'USA Perpignan.

Champion de France 1937[modifier | modifier le code]

Deux ans après, l’entraîneur Jean Etcheberry et le capitaine Elie Théau emmèneront le CS Vienne jusqu'au sommet du rugby français.

En effet le Vienne devient champion de France 1937[3] grâce à une victoire 13 à 7 face à l'AS Montferrand emmenée notamment par Pierre Thiers et Maurice Savy au stade des Ponts Jumeaux de Toulouse devant 26 000 personnes.

C'est le premier club du département de l'Isère à être champion de France avant le FC Grenoble.

Les champions 1937

Équipe championne de France en 1937 :

1. Benvenuto Sella 2. Louis Samuel 3. Jean Delhom
4. Gabriel Comte 5. Roland Renz
6. Germain Daurès 8. Elie Théau Capitaine 7. Louis Pallin
9. Antoine Laurent 10. René Vanthier
11. Jacques Rival 12. Georges Pepy 13. Marcel Deygas 14. Emmanuel Barry
15. André Puyo

Membre régulier de l’élite (1947-1960)[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, les drapiers, aidés par les industriels textiles de la ville, s'imposent comme un club phare de la 1re division.

Double demi-finaliste du championnat de France 1948 et 1949[modifier | modifier le code]

Vienne dispute deux autres demi-finales en 1948 avec une défaite 11 à 6 contre le RC Toulon malgré les tirs de longue portée de l’Italien Mario Battaglini[4] et en 1949 avec un échec 12 à 6 contre le Castres olympique futur champion de France.

En 1950, Vienne atteint les demi-finales de la coupe de France. Il connaît d’autres qualifications régulières et des joueurs sélectionnés en équipe de France jusqu'au début des années 1960. Georges Brun participa notamment à la première victoire de l’équipe de France à Twickenham[5].

Vienne rentre dans le rang[modifier | modifier le code]

Ensuite, la crise du textile entraînera peu à peu le CS Vienne dans sa chute. Descendu en deuxième division en 1971, il remontera en 1979 en première division groupe B, retrouvera l'élite et le groupe A en 1984 mais redescendra aussitôt. Après deux saisons en groupe B, Vienne redescendra même en deuxième division (le troisième niveau hiérarchique du rugby français) malgré le retour de l'ancien trois quarts centre international Gilles Delaigue.

Champion de France de Fédérale 2 2012[modifier | modifier le code]

Après quelques saisons de hauts et de bas, le club se retrouve en Fédérale 3 durant deux saisons avant de remonter en Fédérale 2 en 1998 pour patiemment y reconstruire les structures qui lui ont permis de monter dans l'élite amateur de la Fédérale 1, l'espoir de tout un bassin riche de nombreux clubs de rugby formés à la suite du CS Vienne, à l'issue d'une saison 2011-2012 qui se termine par un titre de champion de France de Fédérale 2 face à St Sulpice sur Lèze (29-22 ap).

Les champions 2012

Après deux saisons en Fédérale 1, le CS Vienne retrouve la 2e division fédérale en 2014-2015 et remonte aussitôt en Fédérale 1 pour le saison suivante. A l'issue de cette saison la CS Vienne retrouve la 2e division fédérale puis confirmant le fait qu'il se situe à ce moment sportivement entre la division élite amateur et le niveau régional pour 2017-18 en Fédérale 1.

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Le stade porte le nom de Jean Etcheberry, joueur international ayant fait la majeure partie de sa carrière à Vienne en tant que joueur puis entraîneur. Il a mené l’équipe viennoise au titre de champion de France en 1937. le stade a une capacité totale de 8000 places.

Maison du rugby[modifier | modifier le code]

La maison du rugby, inaugurée en 2013 porte le nom d’Elie Théau, champion de France honneur (D2) en 1927 et 1928, capitaine de l'équipe viennoise championne de France en 1937, puis entraîneur de l'équipe 1/2 finaliste en 1950, le plus beau palmarès en son sein du rugby Viennois.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du CS Vienne rugby
Compétitions nationales
Championnat de France de première division
Coupe de France
  • Demi-finaliste (1) : 1950
Championnat de France de deuxième division
Championnat de France de Fédérale 2
  • Champion (1) : 2012
Challenge de l’Amitié
  • Finaliste (1) : 1989

Le Bouclier de Brennus du CS Vienne[modifier | modifier le code]

Vienne soulève le Bouclier de Brennus en 1937.
Le stade des Ponts Jumeaux de Toulouse où le CSV s'impose en finale contre l'AS Montferrand en 1937.
Équipes CS Vienne - AS Montferrand
Score 13-7
Date
Stade Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse
Arbitre Lucien Barbe
Les équipes
CS Vienne Benvenuto Sella, Louis Samuel, Jean Delhom, Gabriel Comte, Roland Renz, Germain Daurès, Louis Pallin, Elie Théau, Antoine Laurent, René Vanthier, Jacques Rival, Georges Pepy, Marcel Deygas, Emmanuel Barry, André Puyo
AS Montferrand René Lombarteix, Roger Paul, Elie Corporon, Jean-Baptiste Julien, Etienne Dupouy, Michel Monnet, Lucien Cognet, Aimé Rochon, Pierre Thiers, Jean Chassagne, Lucien Plumasson, Louis Courtadon, Joseph Pagès, Marius Bellot, Maurice Savy
Points marqués
CS Vienne 3essais par Deygas, Vanthier, Comte
2 transformations de Rival
AS Montferrand 1 pénalité de Thiers
1 drop de Chassagne

Les finales du CS Vienne[modifier | modifier le code]

En championnat de France de première division[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
Drapeau de la France CS Vienne 13 – 7 Drapeau de la France AS Montferrand Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 26 000

En championnat de France de deuxième division[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
1927 Drapeau de la France CS Vienne 12 – 6 Drapeau de la France Arlequins Club Perpignan
1928 Drapeau de la France CS Vienne 3 – 0 Drapeau de la France Association sportive bayonnaise

En championnat de France de Fédérale 2[modifier | modifier le code]

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
2012[8] Drapeau de la France CS Vienne 29 – 22 Drapeau de la France US Saint-Sulpice

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif de l'équipe première[modifier | modifier le code]

Effectif actuel
Nom Poste Nationalité sportive
Corentin Durand Pilier France
Revazi Jgenti Pilier Georgie
Guram Kavtidze Pilier Georgie
Vincent Vial Pilier Suisse
David Vaudaine Pilier France
Loïc Reynaud Pilier France
Kamil Bobryk Talonneur Pologne
Frédéric Montagnat Talonneur France
Dimitri Gibierge Talonneur France
Lilian Villon Talonneur France
Edgar Alber Deuxième ligne Suisse
Albin Louchard Deuxième ligne France
Jérôme Solnon Deuxième ligne France
Etienne Truchet Deuxième ligne France
Théo Bruzzesse Troisième ligne France
Harry Burat Troisième ligne France
Jérémy Guillot Troisième ligne France
Josselin Grange Troisième ligne France
Adrien Lebas Troisième ligne France
Charles Massot Troisième ligne France
Clément Poissard Troisième ligne France
Mathieu Cambérabéro Demi de mêlée France
Victor Clément Demi de mêlée France
Paul Royer Demi de mêlée France
Romain Petelat Demi d'ouverture France
Thomas Trautmann Demi d'ouverture France
Dorian Delacroix Centre France
Pierre Mollard Centre France
Dylan Rivoire Centre France
Grégory Puyo Centre France
Antoine Grange Centre France
Anthony Bazin Ailier France
Sami Chahba Ailier Algérie
Romaric Faure Ailier France
Nicolas Onutu Ailier Roumanie
Emori Waqa Arrière Fidji

Joueurs internationaux[modifier | modifier le code]

Autres joueurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Histoire du CS Vienne », sur csvienne-rugby.com, CS Vienne (consulté le )
  3. Pierre About, « Le CS Vienne a su vouloir son titre », sur L'Auto journal, (consulté le )
  4. Henri Garcia 1996, p. 294.
  5. « Le Quinze de France peut gagner le Tournoi », L'Équipe Hors-série, no 6H : La Légende des Bleus en quinze matches,‎ , p. 8 et 9. (ISSN 0153-1069)
  6. « 1937 (1re DIVISION) », sur www.finalesrugby.com (consulté le )
  7. « Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse, 2 mai 1937 », sur www.lnr.fr (consulté le )
  8. Phase finale 2011-2012 sur itsrugby.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Garcia, La fabuleuse histoire du rugby, Éditions de la Martinière, 1996/, 935 p. (ISBN 2-7324-2260-6)
  • Pierre Domeyne, Cent ans de rugby à Vienne 1899-1999, Armine-Ediculture, , 160 p. (ISBN 978-2910331276)

Liens externes[modifier | modifier le code]