Angoisse de perte d'objet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abandonnisme)
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Sentiment d'abandon.

L’angoisse de perte d'objet ou angoisse d'abandon a été repérée par Sigmund Freud. Selon lui, le nourrisson n'est pas en mesure de faire la différence entre absence temporaire ou perte durable de l'objet. René Spitz a été l'un des premiers à théoriser ce type d'angoisse, à partir de l'observation d'enfants ayant été séparés précocement de leur mère et qui développaient ce qu'il appelait une dépression anaclitique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Germaine Guex a repris cette question dans ses travaux sur ce qu'elle appelait d'abord la « névrose d'abandon » ou abandonnisme, qui est ensuite devenu le « syndrome d'abandon ». Le terme permettrait de faire une distinction entre angoisse de castration et des « organisations » plus fragiles qu'on a parfois appelé les « caractériels », connus des éducateurs spécialisés qui s'en occupaient dans des institutions. Ces enfants étaient réputés pour mettre sans cesse à l'épreuve la sollicitude et la bienveillance des adultes, par des attitudes provocatrices et agressives. Aujourd'hui, certains des enfants classifiés à tort d'hyperactifs, sont en fait des enfants qui vivent dans cette insécurité constante. La personne dite « abandonnique » serait dans une demande continue d'affection pour combler un manque originel (une séparation traumatisante du passé), mais en même temps elle serait également dans l'impossibilité de l'accepter, recréant alors les situations de rejet, tout en ne supportant pas la frustration qui en découle.

Dans la psychopathologie psychanalytique, notamment celle conceptualisée par Bergeret, l'angoisse d'abandon est à distinguer de celle de morcellement et de celle de castration. Elle serait l'angoisse centrale des personnalités dites « limites ». L'attachement (au sens de John Bowlby) n'est pas sûr : le sentiment d'insécurité qui en découle est permanent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]