Virgin America

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Virgin America
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
VXVRDREDWOOD
Repères historiques
Date de création 8 août 2004
Généralités
Basée à Aéroport international de San Francisco
Autres bases Aéroport international de Los Angeles
Programme de fidélité Elevate
Taille de la flotte 67
Nombre de destinations 13
Siège social Drapeau des États-Unis Burlingame, Californie
Société mère Alaska Airlines
Dirigeants C. David Cush (CEO)
Donald J. Carty
Site web www.virginamerica.com


Virgin America (Code AITA : VX ; code OACI : VRD) était une compagnie aérienne à bas prix américaine en activité entre 2007 et 2018 qui assurait essentiellement des vols intérieurs aux États-Unis, depuis son principal hub, l'aéroport international de San Francisco. En avril 2016, Virgin America a été vendue à Alaska Air Group pour près de 4 milliards de dollars. Virgin America a poursuivi ses propres opérations jusqu'à son absorption totale par Alaska Airlines le 24 avril 2018.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de cette compagnie était un projet du groupe Virgin, détenu par l'anglais Richard Branson qui contrôlait déjà par ailleurs les compagnies Virgin Atlantic Airways et Virgin Australia. La loi américaine limitant l'actionnariat étranger à 49 % et le contrôle étranger à 25 % pour une compagnie domestique américaine, Virgin America a dû lever des fonds importants auprès d'investisseurs américains avant de pouvoir débuter ses opérations.

En avril 2016, Alaska Air Group annonce l'acquisition de Virgin America renforçant ainsi ses positions sur la côte Ouest des États-Unis[1]. La marque Virgin America disparaît deux ans plus tard.

Destinations[modifier | modifier le code]

Au moment de la disparition de la marque, Virgin America exploitait une trentaine de lignes : 27 domestiques et 3 vers le Mexique. Sa base principale était située sur l'aéroport international de San Francisco , une base secondaire étant située sur l'aéroport international de Los Angeles.

Flotte[modifier | modifier le code]

Comme ma plupart des compagnies à bas coût, la flotte de Virgin America était constituée d'un seul type d'appareil. La compagnie a porté son choix sur Airbus, et a passé commande directe de 10 Airbus A319 et de 18 Airbus A320 (19 achetés, 15 en location).

En janvier 2018, avant la fusion avec Alaska Airlines, la flotte se composait comme suit :

Avions Total Sièges Notes
F Y+ Y Total
Airbus A319-100 10 8 12 99 119 Transférés à Alaska Airlines
Airbus A320-200 53 8 12 129 149
8 12 126 146
Airbus A320neo TBA Commande de 30 appareils transférée à Alaska Airlines

livraisons prévues 2020-2022

Airbus A321neo 4 8 18 159 185 10 appareils commandés mais seulement 4 réceptionnés par Virgin America

Transférés à Alaska Airlines

Total 67

Cabine[modifier | modifier le code]

Première classe de Virgin America

Virgin America propose un service bi-classe sur tous les vols qu'elle assure. Les deux cabines sont équipées d'un éclairage d'ambiance, et chaque siège est équipé d'écran personnel avec un système de divertissement en vol appelé Red permettant d'écouter des milliers de musiques, de louer des films, de commander sa nourriture et bien de discuter avec un personne assise à l'autre bout de l'avion[2].

First class[modifier | modifier le code]

Les fauteuils de première classe offre 55 pouces (1 400 mm) de hauteur et de 28 pouces (710 mm) de large. Les sièges disposent de ports USB et Ethernet, des appuie-tête ajustables, une fonction de massage, des petites lampes dirigeables, de prises de courant... Les passagers assis en première classe reçoivent des repas gratuits, rafraîchissements, boissons alcoolisées et disposent de comptoirs dédiés à l'aéroport, de contrôle de sécurité, et d'un embarquement prioritaire. En première classe, Red offre gratuitement la télévision par satellite en direct, des films sur demande, des programmations de télévision à la demande et une sélection de jeux[2].

Main cabin[modifier | modifier le code]

C'est le nom donné à la cabine économique. Les sièges offrent 32 pouces (810 mm) de hauteur et 19,7 pouces (500 mm) de largeur avec différents ports comme l'USB et des appuis-tête réglables. Dans la cabine, Red offre gratuitement la télévision en direct par satellite, des locations payantes de films sur demande et des émissions de télévision à la demande, une petite sélection de jeux gratuits et une plus grande sélection de jeux à l'achat. Red peut être utilisé pour l'achat de collations, des repas et des boissons alcoolisées. Les agents de bord reçoivent les commandes via une tablette électronique, éliminant ainsi la nourriture traditionnelle et le service de boissons[2].

Main cabin select[modifier | modifier le code]

Nom de la "classe économique +", ce n'est pas une classe distincte, mais plutôt les sièges économiques situé près des sorties de secours et en face des cloisons. Les passagers se voient proposer plus de confort dans des conditions similaire à la cabine principale mais ont 38 pouces (970 mm) d'espace entre le siège et celui de devant et des bacs de bagages dédiés. Comme en première classe, des repas, des rafraîchissements et des boissons alcoolisées sont gratuites, comme le sont les chaînes de télévision premium et films. Les comptoirs d'enregistrement et contrôles de sécurité à l'aéroport sont les mêmes qu'en classe économique[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alaska Air to buy Virgin America for $2.6 billion, Jeffrey Dastin, Reuters, 4 avril 2016
  2. a b c et d vadifference.virginamerica.com
  3. (en) « It’s Official: Virgin America is Fastest Airline in the Country », sur Travel + Leisure, https://plus.google.com/101040862612408019192 (consulté le 8 novembre 2015)
  4. (en) « Ranked Number One Airline in Annual Zagat Survey | Virgin America », sur www.virginamerica.com, (consulté le 8 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :