Andrea Pozzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pozzo.
Auto-portrait d'Andrea Pozzo (au Gesù, Rome)
La voûte de l'église San Ignazio (Rome)
Voûte en trompe-l'œil de l'église des Jésuites à Vienne (Autriche)

Andrea Pozzo, né le à Trente et décédé le à Vienne (Autriche) est un frère jésuite et peintre italien particulièrement fameux pour sa maîtrise de la perspective en peinture et en architecture.

À Rome[modifier | modifier le code]

Il réalisa en 1685 la voûte magistrale (17 m) de l'église Saint-Ignace de Loyola à Rome, dédiée à saint Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus.

Il s'agit d'une réalisation en trompe-l'œil en suivant des calculs très précis à la perspective. Ainsi Pozzo a peint des marches, des piliers, des balcons pour créer une architecture fantastique.

La voûte s'ouvre au sommet sur le ciel, et des torsades de nuages entourent les pilastres, portant des anges ou des saints. Cette architecture compliquée de colonnes et de balcons peuplés de personnages est peinte sur une simple voûte en demi-cercle. Pour admirer ce plafond ouvert sur les cieux, il est nécessaire de se placer en un endroit signalé au sol, sous le Christ qui est le point d'où partent toutes les lignes de fuites, représentation de l'apothéose de saint Ignace. Un rayon lumineux baigne de lumière saint Ignace qui la redistribue aux quatre coins du monde, illustrant l'engagement missionnaire des jésuites.

À Vienne[modifier | modifier le code]

En 1704, il se rend à Vienne, invité par l'empereur, Léopold Ier. Il réitère le même type de décoration qu'à Saint-Ignace dans l'église des Jésuites de Vienne : il y réalise notamment une nouvelle coupole en trompe-l'œil.

Il peint également une fresque gigantesque au plafond du palais Liechtenstein : Le Triomphe d'Hercule.

Il eut parmi ses élèves le jésuite autrichien Christoph Tausch.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pozzo mit son expérience et ses connaissances au service de l'art dans un traité intitulé : Perspectiva pictorum et architectorum in qua docetur modus expeditissimus delineandi optice quae pertinent ad architecturam, 2 vol., Roma, 1693 et 1698.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :