Mouvement des Focolari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement des Focolari est un mouvement ancré dans l'Église catholique, mais sa spiritualité est aussi vécue par des chrétiens d'autres Églises, par des fidèles d'autres religions et également par des personnes sans appartenance religieuse. Il est ouvert à tous, sans distinction d'origines, d'âges ou de cultures. Son objectif général est l'engagement pour l'unité : en famille, dans le monde économique et socio-culturel, en politique, dans les relations entre personnes riches et pauvres, entre les peuples.

Aujourd'hui, plus de cent mille personnes réparties dans 182 pays sur les cinq continents sont engagées activement dans le Mouvement (sous-entendu: des Focolari). À travers son organisation New Humanity (Humanité nouvelle), il est reconnu comme organisation non gouvernementale par l'Organisation des Nations unies depuis 1987[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Chiara Lubich

Le Mouvement des Focolari est né à Trente vers 1944. Sa fondatrice, Chiara Lubich, voyant les désastres de la guerre et perdant quasiment tout, se demanda ce que rien ne pourrait détruire. Sa réponse fut Dieu. Après cette découverte fondamentale, elle commença à redécouvrir l'Évangile et à le vivre dans sa vie quotidienne avec ses compagnes. Peu à peu, un groupe s'est formé, il a grandi et est aujourd'hui présent sur tous les continents et dans la quasi-totalité des pays.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Mouvement des Focolari est, d'après ses Statuts, approuvés par le Saint-Siège, présidé par une femme. Depuis sa fondation en 1944 et jusqu'au décès de Chiara Lubich (le 14 mars 2008), celle-ci en assura la présidence. Il y eut différents coprésidents successifs : Igino Giordani, Pasquale Foresi et, jusqu'en 2008, Oreste Basso. Lors d'élections qui se tinrent au début du mois de juillet 2008, Maria Voce (ou Emmaüs) et Giancarlo Faletti ont été élus respectivement présidente et coprésident.

Objectif[modifier | modifier le code]

L'objectif du Mouvement des Focolari est la réalisation de la prière de Jésus à son Père : « Que tous soient un ». Pour les membres du mouvement des Focolari, la réalisation de la prière de Jésus ne peut se faire que par l'application de l’Évangile. Ils considèrent que l'accomplissement de l'évangile est dans l'amour et le respect de chacun[réf. souhaitée]. Ce principe d'amour et de respect mutuel est considéré par ses membres comme un principe présent dans toutes les religions[réf. souhaitée].

À partir de la seconde moitié des années 1990 pour élargir son image de mouvement spirituel catholique à celle d'une organisation internationale humanitaire, et afin d'accroître son influence dans la société civile, la fondatrice du Mouvement a été désignée, avec l'appui d'amis influents de l'organisation pour de nombreuses distinctions[2].

Parole de Vie[modifier | modifier le code]

La Parole de Vie est une parole tirée de l’Évangile que des milliers de personnes lisent et qui paraît chaque mois. Elle est commentée par Chiara Lubich, la fondatrice des Focolari. Elle est traduite en 90 langues et imprimées à plus de 3,5 millions d'exemplaires. Son message est également diffusé par de nombreuses radios et télévisions[3].

Spiritualité[modifier | modifier le code]

La spiritualité de ce mouvement est basée sur le message de l'Évangile et est caractérisée par une dimension communautaire. Deux phrases de l'Évangile sont considérés comme particulièrement importantes par le mouvement focolari: « Aimez-vous les uns les autres » et « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux »[réf. souhaitée].

La base de cette spiritualité est Que tous soient un[réf. souhaitée]. Pour la spiritualité des membres du mouvement focolari, l'unité n'exclut personne et est une source d'enrichissement mutuel[réf. souhaitée].

Pour le Mouvement des Focolari, la clé de l'Unité est la croyance en Jésus crucifié. Ils considèrent que Jésus a été abandonné et est mort sur la croix afin de favoriser cette unité[réf. souhaitée].

Publications[modifier | modifier le code]

Depuis 1957, le mouvement publie en France la revue Nouvelle Cité

Depuis 1962, les Éditions Nouvelle Cité publient une vingtaine de livres par an.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Principales sources utilisées
Autres sources
  1. [1]
  2. Article FOCOLARI en ligne sur le site payant http://www.universalis.fr/, rédigé par Gordon Urquhart.
  3. lien où sont diffusés les messages de Chiara Lubich

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédia Universalis - édition 2008 - Article Focolari