Borgo Valsugana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Borgo Valsugana
Le fleuve Brenta dans le centre de Borgo Valsugana
Le fleuve Brenta dans le centre de Borgo Valsugana
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Trentino-South Tyrol.svg Trentin-Haut-Adige 
Province Trente 
Maire Fabio Dalledonne
depuis le 15 mars 2009
Code postal 38051
Code ISTAT 022022
Code cadastral B006
Préfixe tel. 0461
Démographie
Gentilé borghesani
Population 6 842 hab. (31-12-2010[1])
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 00″ N 11° 27′ 00″ E / 46.05, 11.45 ()46° 03′ 00″ Nord 11° 27′ 00″ Est / 46.05, 11.45 ()  
Altitude Min. 386 m – Max. 386 m
Superficie 5 200 ha = 52 km2
Divers
Saint patron San Prospero
Fête patronale second week-end de juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
Borgo Valsugana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Borgo Valsugana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Borgo Valsugana
Liens
Site web http://borgovalsugana.webprofessional.it/default.php

Borgo Valsugana est une commune italienne d'environ 6 800 habitants située dans la province autonome de Trente dans la région du Trentin-Haut-Adige dans le nord-est de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Borgo Valsugana est située dans une parte étroite de la Valsugana, entre le mont Ciolino au nord et le mont Rocchetta au sud, tous deux pas très élevés. C'est le centre de la Basse Valsugana, situé dans un resserrement de la vallée. La petite ville s'est développée autour du fleuve Brenta, et est la seule ville du Trentin-Haut-Adige à s'être développée sur les deux rives d'un fleuve (Trente, par exemple, occupe une seule rive de l'Adige).

Histoire[modifier | modifier le code]

Grâce à sa position de transition entre la Vénétie et le Trentin, Borgo Valsugana a toujours eu une certaine importance du point de vue historique, politique et économique.

Des origines à l'époque romaine[modifier | modifier le code]

Les premiers centres habités se sont d'abord installés dans la Basse Valsugana à partir de l'âge du bronze tardif. Il s'agissat principalement de populations rhétiques et gallo-vénitiennes. La romanisation de la région a probablement eu lieu dans le premier siècle après J.-C., quand elle a été annexée au municipium de Feltria de la Regio X.

Le Moyen Âge[modifier | modifier le code]

XVIIIe-XIXe siècles[modifier | modifier le code]

Les campagnes de Bonaparte en 1796 marquèrent la fin d'une longue période de paix. Bonaparte est arrivé à Borgo Valsugana et y a passé la nuit avec 15 000 hommes, avant d'aller battre les Autrichiens du comte Wurmser le lendemain, le 8 septembre 1796, près de Bassano del Grappa, lors de la bataille de Bassano.

Timbre de l'empire d'Autriche en 1861

Jusqu'en 1918, la ville (appelée BORGO jusqu'à la fin du 19e s) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 21 Bezirkshauptmannschaften dans la province du Tyrol[2].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Parmi les monuments on souligne l'église principale, dédiée à la nativité de Marie, bâtiment du XVIIIe siècle assez intéressant. À côté de celle-ci, on trouve le campanile édifié par Tommaso Temanza et la petite église de San Rocco, complètement peinte par Francesco Corradi. Face à l'église principale il y a le palais où Napoléon Bonaparte a dormi quand il est passé par la Valsugana.

Sur la place principale il y a l'église de Sante Anne, qui était part d'un grand couvent dans le passé, presque entièrement détruit par un grand incendie dans le 1862. Un autre bâtiment du couvent qui n'a pas été détruit est ce qui constitue actuellement l'hôtel de ville.

Le centre ville (et surtout sa part dénommée « Borgo vècio », c'est-à-dire « vieux Borgo ») est caractérisé par nombreux vieux palais et bâtiments, avec des décorations intéressantes. Près de l'église principale et à côté de la fleuve Brenta il y avait un vieux grand bâtiment industriel du XIXe siècle, qui a été transformé en siège du lycée. Face du lycée on a récemment réalisée le « Parc de la paix Alfredo Dall'Oglio. »

Hors du centre ville, dans une position isolée dans le passé, il y a le sanctuaire d'Onea.

Sur le mont Ciolino, à l'extrémité nord de la ville, on trouve le couvent des frères franciscains et des sœurs, qui offre une merveilleuse vue sur la ville et les montagnes autour d'elle. On trouve aussi Castel Telvana, un château situé dans une position très panoramique, utilisé comme résidence privée et caractérisé par une tour très haute et étroite.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Laura Froner Parti démocrate  
15 mars 2009 en cours Fabio Dalledonne    
Les données manquantes sont à compléter.

L'ancien maire, Laura Froner, est membre du Parlement italien depuis 2006 et fait partie du groupe du Parti démocrate.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Olle

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Telve, Telve di Sopra, Torcegno, Ronchi Valsugana, Roncegno, Castelnuovo, Novaledo, Levico Terme, Asiago

Personnalités liées à Borgo Valsugana[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm KLEIN, 1967