Cis (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cis
Noms
Nom italien Cis
Nom allemand Tscheiss
Nom ladin Cis
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Trentino-South Tyrol.svg Trentin-Haut-Adige 
Province Trente 
Maire Fabio Mengoni
Code postal 38020
Code ISTAT 022060
Code cadastral C727
Préfixe tel. 0463
Démographie
Population 310 hab. (31-12-2013[1])
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 24′ 00″ N 10° 58′ 00″ E / 46.4, 10.9666746° 24′ 00″ Nord 10° 58′ 00″ Est / 46.4, 10.96667  
Altitude Min. 732 m – Max. 732 m
Superficie 500 ha = 5 km2
Divers
Saint patron Saint Georges (San Giorgio)
Fête patronale Saint Georges (San Giorgio)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
Cis

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cis

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cis

Creazione e modifica dell'articolo / Création et modifications de l'article: Henri Mengoni.


Cis (en allemand : Tscheiss, en italien : Cis, en Nones ou Ladin : Cis) est une commune italienne de 311 habitants (au 31-12-2010) située dans la province autonome de Trente (en italien Trento, en ladin Trënt, en allemand Trient)) dans la région autonome du Trentin-Haut-Adige (en italien, Trentino-Alto Adige ; en allemand, Trentino-Südtirol , en ladin qui est la troisième langue officielle dans quelques vallées orientales, on dit Trentin-Südtirol) dans le nord-est de l'Italie. (La région du Trentin-Haut-Adige est elle-même composée des 2 provinces, la Province autonome de Trente et la Province autonome de Bolzano (en italien : Provincia Autonoma di Bolzano, en allemand : Autonome Provinz Bozen, en ladin : Provinzia Autonòma de Balsan/Bulsan)).

Cis se situe dans la Province autonome de Trente à environ 40 km au nord-ouest de la ville de Trente, dans le val di Non, aux frontières du val di Sole[2]. Son altitude moyenne est de 732 m.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cis est située dans le sud de la chaîne des Alpes, la commune est entièrement montagneuse. Cis est traversée par le Torrent Barnes qui, lui-même se jette dans le Torrent Noce (en solandro et en nones : Nos, en allemend, Nonsbach ou Ulz). Le Noce traverse le lac (artificiel) de Santa Giustine et finalement, devient un afluent du fleuve Adige près de la localité de San Michele all'Adige..

Armoiries officieuses[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg
Blason de CIS
Blasonnement : Les armes sont de deux couleurs gueules (soit rouge) et sinople (soit vert)) ; au milieu, se dresse une tour sur laquelle représentée une poignée de mains tandis que, dans le bas, on peut voir le symbole du torrent qui traverse le village (Torrent Barnes). À droite un rameau de laurier, à gauche un rameau de chêne, liés d'un noeud or et bleu.
Source du blasonnement : Traduction des articles Wikipedia Italien et Anglais



Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Première Guerre mondiale, Cis (comme toute la région du Trentin - Haut-Adige) fait partie de l'Empire austro-hongrois.

Après la Première Guerre mondiale et le Traité de Versailles de 1919, Cis (comme toute la région du Trentin - Haut-Adige) est rattaché au Royaume d'Italie sous le roi Victor-Emmanuel III d'Italie.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Cis comme de tout le val de Non est principalement de type agricole (fruticole). la vallée est rendue célèbre par sa très vaste production de pommes Golden Delicious connues commercialement sous le nom de marque MELINDA (toute première marque DOP (Denominazione di Origine Protetta, Dénomination d'origine protégée) attribuée en Italie à un produit du secteur fruticole).

Culture[modifier | modifier le code]

Linguistique : Le "nones"[modifier | modifier le code]

Le nones (pron. nònes) ou noneso ou anaunico est un dialecte roman utilisé dans le Val di Non (d'où le nom). D'après de nombreux linguistes, c'est une variante du "ladin dolomitique". Il présente de nombreuses variantes selon le village dans lequel il est parlé.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Maire actuel[modifier | modifier le code]

Fabio Mengoni

Répartition linguistique[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2001, 3,4% de la population (10) se déclaraient "Ladins" (de langue Ladine ou Nones) .

Principaux noms de famille à Cis[modifier | modifier le code]

Au 31/12/2013,la population était de 310 habitants. Les principaux noms de famille étaient :

 Zadra           51   16,5 %     
 Ravanelli       30    9,7 %     
 Betta           21    6,8 %     
 Dalpiaz         21    6,8 %     
 Decaminada      19    6,1 %     
 Dapoz           12    3,9 %     
 Ebli            12    3,9 %     
 Mengoni         12    3,9 %     
 Antonioni       10    3,2 %     
 Gasperetti      10    3,2 %     
 Autres noms    112   36,1 %     
 TOTAL          310 
  

Données démographiques (31/12/2013)[modifier | modifier le code]

Population (N.)   310  
Familles (N.)     130  
Hommes (%)         46,8
Femmes (%)         53,2
Etranger(e)s (%)    1,9
Âge moyen (années) 44,8

Hameaux[modifier | modifier le code]

Viar (, Plan, Poz)

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bresimo, Livo (Trente), Caldes, Cles

Infrastructures et transports[modifier | modifier le code]

La localité de Mostizzolo, attenante à Cis, est traversée par la Route Nationale 42 du Tonale e de la Mendola (Strada statale 42 del Tonale e della Mendola).

À Mostizzolo, on trouve aussi la station de chemin de fer (station de Mostizzolo) de la ligne Trento–Marilleva.

Origines du nom Val di Non[modifier | modifier le code]

Le val di Non doit son nom aux monts Aunani qui le séparent de la Bassa Atesina et du Val d'Adige. Dans un passé lointain, il était en effet appelé Vallée Anaune qui se changea en Val di Non au fil des siècles grâce notamment à la langue de ses habitants, le Nones, qui, selon les linguistes serait un dérivé du ladin.

Origines du nom Val di Sole[modifier | modifier le code]

Le nom Val di Sole n'a aucun rapport avec le soleil ou d'anciens cultes solaires. L'étymologie du nom de Sole vient probablement de la déesse celtique de l'eau Sulis que les Romains ont appelé Minerve. Ceci est corroboré par l'existence de sources thermales encore de nos jours dans la vallée à Peio et Rabbi.

Gatronomie de la région[modifier | modifier le code]

Les plats sont souvent liés à l'agriculture de la région : la torta et le tortèl de pommes de terre, la tarte de pommes, le strudel, la lucanica (que l'on trouve sur le smacafam, une sorte de friture de grain sarasin cuite au four), le speck. Viande de porc et insaccati s'accompagnent de crauti (des choux en saumure acide) et de polenta. Une autre spécialité typique de la vallée sont les Tortèi de pommes de terre. Parmi les premiers plats: canederli (en bouillon ou au beurre) strangolapreti (gnocchi de pain raffermi et d'épinards), la panada (soupe de pain raffermi et porcelet rôti), la soupe de poireaux et de pommes de terre et les minestroni. Les champignons sont présents dans de très nombreux plats. La polenta est une bouillie de farine de maïs (ou la farine elle-même). Le tonco de pontesèl est obtenu avec de la lucanica fraîche cuite avec de la farine grillée et est commun à la gastronomie de presque de toutes les vallées du trentin. Le lapin rôti est servi avec de la polenta, jaune ou noire. la richesse en gibier se traduit dans une multiplicité de plats, le chevreuil, le cerf, le lièvre et le faisan accompagnés de pommes de terre rôties. Le gulasch alla trentina elle est une adaptation du plat austo-hongrois, de même que la viande salée du Trentin, chair crue en saumure (originaire de la zone du Lac de Garda, est aujourd'hui produite dans toute la région). Les fromages trentins varient du grana au nostrano de casel, du fontal à la sopressa, classés sur base de la consistance de la pâte, à la période de mûrissement, à la cuisson et à la teneur de gras. Parmi les desserts nous citerons les grostoi de carnaval, la tarte de fregolòti, les desserts à base de pommes, le raisin sultanina, pinoli, variante trentino-tirolese d'une douceur de Noël. Pour le vin on peut citer le groppello, cultivé autour de Revò. Dans la vallée sont produites la grappa - la classique grappa blanche et celles aromatiques ou amères. Dans beaucoup de villages, on trouve du miel de production locale.

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement issu des articles de Wikipédia en italien ou en anglais intitulés :

Cis,
Val di Non,
Val di Sole,
Nones,
Noce,
Lago di Santa Giustina,

...

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. . Toutes les statistiques démographiques et autres statistiques: Italian statistical institute Istat.