Simon Wells

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simon Wells

Naissance 1961
Cambridge (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau d'Angleterre Anglais
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Balto
Le Prince d'Égypte
La Machine à explorer le temps
Milo sur Mars

Simon Wells, né en 1961 à Cambridge, est un réalisateur cinématographique anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Simon Wells voit le jour en 1961 à Cambridge[1],[2]. Il est le fils de deux professeurs enseignant à l'université de Cambridge[2],[3] ; son père, Martin Wells, est un spécialiste en zoologie[4], considéré comme l'« un des plus grand experts sur les céphalopodes dans le monde » et petit-fils du célèbre écrivain H. G. Wells[5]. Simon est donc l'arrière petit-fils de l'auteur[2],[1]. Il passe toute son enfance en Angleterre et commence à lire les œuvres de son arrière-grand-père à l'adolescence[6].

Il étudie à la Perse School ainsi qu'à la City of Leicester Polytechnic (ou Institut de technologie de Leicester) dans les années 1980, suivant des cours en conception audiovisuelle[2],[7]. L'un de ses professeurs, John Grace, le définit comme « un étudiant brillant[,] un musicien très compétant, un écrivain [ainsi qu'un] très bon dessinateur »[3]. Désirant devenir illustrateur, ses professeurs lui conseillent, au vue de ses travaux, à se tourner vers l'animation[3].

Débuts dans l'animation[modifier | modifier le code]

Sorti diplômé de ses études[3], il fait de multiples allers-retours entre l'Angleterre et les États-Unis[8]. Ensuite, Wells commence à travailler sous les ordres de l'animateur Richard Williams au sein de son studio[7]. D'abord, il est chargé de travailler sur les animations de sports publicitaires ainsi que de divers projets toujours pour Williams[7]. Après, il fait ses débuts comme réalisateur, occupant cette fonction pour de nombreux travaux et productions du studio[9].

À la fermeture du studio de Williams, Wells est approché pour être le superviseur de l'animation du film Qui veut la peau de Roger Rabbit ?[9].

Il reçoit au cours des 34e Annie Award le prix de la Meilleure animation de jeux vidéo (Best Animated Video Game) pour le jeu Souris City.

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Style et personnalité[modifier | modifier le code]

Pour Wells, l'écriture de son arrière-grand-père l'a influencé « inévitablement »[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Film Notes
1988 Qui veut la peau de Roger Rabbit ? superviseur de l'animation
1989 Retour vers le futur 2 consultant : Future
1990 Retour vers le futur 3 assistance/remerciements
1991 Fievel au Far West réalisateur
1993 Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique réalisateur
1995 Balto (film) réalisateur
1998 Fourmiz scénariste additionnel
Le Prince d'Egypte réalisateur
2000 La Route d'Eldorado scénariste additionnel
Chicken Run scénariste additionnel
2001 Shrek remerciements
2002 La Machine à explorer le temps réalisateur
Spirit l'étalon des plaines scénariste
2003 Sinbad : La Légende des sept mers scénariste
2004 Shrek 2 scénariste additionnel
Gang de requins scénariste additionnel
Le Pôle Express consultant effets visuels
2005 Madagascar scénariste
2006 Nos voisins, les hommes scénariste
Souris City scénariste
2007 Shrek le troisième scénariste
2008 Kung Fu Panda superviseur des scènes d'action/scénariste
2011 Milo sur Mars réalisateur/scénariste
Kung Fu Panda 2 scénariste additionnel/scénariste

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Simon Wells (I) - IMDB », sur Internet Movie Database (consulté le 8 février 2015)
  2. a, b, c et d « Simon Wells Bio », sur cinentreprise.com (consulté le 8 février 2015)
  3. a, b, c et d (en) David Wardale, « Skilful Simon's epic adventure », Leicester Mercury,‎
  4. (en) Claudia Dreifus, « A conversation with : Martin Wells; He Studied Squid and Octopus, Then He Ate Them », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (en) Angela Dawson, « All's Wells for Time Machine », BPI Entertainment News Wire,‎
  6. a, b et c (en) « An American Tail: Fievel Goes West & The Prince of Egypt », sur cinematicfrontier.wordpress.com (consulté le 9 février 2015)
  7. « Simon Wells - Encyclopédie du cinéma », sur sitecon.free.fr (consulté le 15 mai 2015)
  8. a et b (en)Josh Armstrong, « Mars Needs Moms, but Earth needs Director Simon Wells! », sur animatedviews.com,‎ (consulté le 15 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Simon Wells sur l’Internet Movie Database