Monstres contre Aliens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Monstres contre Aliens

Titre original Monsters vs. Aliens
Réalisation Conrad Vernon
Rob Letterman
Sociétés de production DreamWorks Animation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2009
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Monstres contre Aliens (Monsters vs. Aliens) est un film d'animation américain réalisé par Conrad Vernon en 2009. C'est le premier long-métrage d'animation entièrement produit en 3-D stéréoscopique (et non converti en 3-D a posteriori), ce qui a augmenté son budget de 15 millions de dollars (9 %)[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le jour de son mariage, la jeune Susan Murphy reçoit sur la tête une météorite qui la transforme en un monstre de plus de 20 mètres. L'armée entre promptement en action, neutralise la géante et l'incarcère dans une prison top secrète. Rebaptisée Génormica, Susan fait connaissance avec ses compagnons d'infortune : le brillant Dr Cafard, un scientifique à la tête de cafard, l'hybride macho de singe et de poisson appelé Le Maillon Manquant, l'indestructible et gélatineux B.O.B. et le gigantesque Insectosaure.

L'heure de la délivrance ne tarde pas à sonner pour tous ces Monstres, car voici qu'un mystérieux et maléfique robot alien, provenant d'une lointaine galaxie, se pose sur notre planète et se met à y causer de sérieux dégâts. Le Président des États-Unis, cédant aux pressions du général W. Putsch, décide alors d'enrôler les Monstres pour contrer les envahisseurs et sauver le monde civilisé d'une destruction imminente...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales Voix françaises Voix québécoises
Susan Murphy / Génormica Reese Witherspoon Louise Bourgoin Catherine Proulx-Lemay
Dr. Cafard Hugh Laurie Stéphane Freiss Yves Soutière
B.O.B Seth Rogen Jérôme Rebbot Tristan Harvey
Le Maillon Manquant Will Arnett Gilles Morvan Daniel Picard
Derek Dietl Paul Rudd Julien Doré Renaud Paradis
Général W. Putsch Kiefer Sutherland Patrick Bethune Patrick Chouinard
Le Président Hathaway Stephen Colbert Pierre Laurent Jacques Lavallée
Gallaxhar Rainn Wilson Gilbert Levy Martin Watier
La voix de l'Ordinateur Amy Poehler Ethel Houbiers Camille Cyr-Desmarais
Wendy Murphy, la mère de Susan Julie White Cyrielle Clair Élise Bertrand
Carl Murphy, le père de Susan Jeffrey Tambor Yves Salerne Carl Béchard
Katie Renée Zellweger Dorothée Pousséo Pascale Montreuil
Cuthbert John Krasinski Nessym Guetat Gabriel Lessard
Rita Jacqueline Cohen
Le reporter David Koch Michel Elias

Monstres et extraterrestres[modifier | modifier le code]

Les Monstres sont les principaux protagonistes du film. Sympathiques sous des dehors monstrueux, ils sont inspirés de monstres du cinéma classique de science-fiction des années 1950.

  • Reese Witherspoon (V.F. : Louise Bourgoin) est Susan Murphy (Génormica), une jeune provinciale amoureuse, transformée le jour de son mariage par une météorite chargée en quantonium, en une géante de 49 pieds 11 pouces (parodie de la femme de 50 pieds) avec une force proportionnelle.
  • Hugh Laurie (V.F. : Stéphane Freiss) est le Dr. Cafard, Ph.D., un savant fou qui menait des recherches sur la résistances des blattes et se retrouva accidentellement muté en cafard géant. Ayant hérité de certaines caractéristiques des cafards, dont la tête aux yeux globuleux, le goût pour les ordures ménagères et la faculté de grimper aux surfaces, il a conservé son intellect et son savoir-faire. Le personnage parodie le film La Mouche.
  • Will Arnett est Le Maillon Manquant, un hybride singe-poisson, parodiant la créature du lagon noir, congelé il y a 20 000 ans et qui, dégelé par des scientifiques a immédiatement semé la terreur dans un country club.
  • Seth Rogen est B.O.B (Benzoate Ostylezene Bicarbonate), parodiant le Blob, une masse gélatineuse bleue indestructible dépourvue de cerveau, obtenue à partir d'expériences menées sur une tomate génétiquement modifiée. (Clin d'œil à la série elle-même parodique des Tomates Tueuses.)
  • Insectosaure est un asticot transformée en monstre de 350 pieds par des radiations. Il est capable de sécréter et projeter des fils de soie proportionnels à sa taille par ses narines. Parodiant les larves de Mothra et les mutations radioactives des films de Godzilla. Il deviendra un papillon géant à la fin du film.
  • Rainn Wilson (V.F. : Gilbert Levy) est Gallaxhar, le principal antagoniste du film. Dictateur extraterrestre ne reculant devant rien pour obtenir le pouvoir ultime, il est servi par une armée de clones de lui-même relativement dépourvus d'intelligence.

Humains[modifier | modifier le code]

  • Stephen Colbert est le Président Hathaway, qui ne veut pas figurer dans l'histoire comme celui sous le mandat duquel le monde a pris fin.
  • Kiefer Sutherland (V.F. : Patrick Bethune) est le Général W. (deubbeul You) Putsch, responsable de l'unité des Monstres (Roswell), si secrète que la simple mention de son nom est un crime puni par la loi. Lui-même apprécie l'action.
  • Paul Rudd (V.F. : Julien Doré) est Derek Dietl, le fiancé de Susan Murphy. Présentateur de télévision séduisant mais carriériste, opportuniste et égocentrique.
  • Jeffrey Tambor et Julie White sont Carl et Wendy Murphy, les parents de Susan.
  • Elle Fanning joue Susan Murphy lorsqu'elle est jeune.
  • David Koch est un reporter

Autres[modifier | modifier le code]

  • Amy Poehler est l'Ordinateur central du vaisseau de Gallaxhar.

Box-office[modifier | modifier le code]

Global[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 381 509 870 $
  • International : 183 158 344 $

Pays[modifier | modifier le code]

Recettes Mondiales[modifier | modifier le code]

Week-End Rang Recettes[4] Évolution
1 11 6 222 687 $ -
2 1 63 483 361 $ +920,2 %
3 2 66 082 111 $ +4,1 %
4 2 45 772 585 $ -30,7 %
5 2 17 632 363 $ -61,5 %
6 2 30 872 596 $ +75,1 %
7 5 11 480 728 $ -62,8 %
8 5 6 285 425 $ -45,3 %
9 5 5 269 165 $ -16,2 %
10 8 2 355 045 $ -55,3 %
11 9 3 034 453 $ +28,8 %
12 13 1 962 397 $ -35,3 %
13 17 1 332 800 $ -32,1 %
14 21 834 350 $ -37,4 %
15 18 689 120 $ -17,4 %
16 21 299 672 $ -56,5 %
17 11 1 632 407 $ +444,7 %
18 11 1 008 690 $ -38,1 %
19 - 709 381 $ -29,7 %
20 - 103 972 $ -85,3 %
21 - 101 998 $ -1,9 %
22 - 79 376 $ -22,2 %
23 - 63 427 $ -20,1 %
26 - 27 $ -
TOTAL 14 381 509 870 $

Recettes Internationales[modifier | modifier le code]

Week-End Rang Recettes[4] Évolution Pays
1 7 6 222 687 $ - 2
2 9 4 162 266 $ -33,1 % 8
3 1 33 472 946 $ +704,2 % 49
4 2 23 960 332 $ -28,4 % 52
5 2 17 632 363 $ -26,4 % 49
6 2 10 737 829 $ -39,1 % 54
7 5 5 677 299 $ -47,1 % 47
8 5 3 024 985 $ -46,7 % 48
9 5 2 087 080 $ -31 % 49
10 7 895 847 $ -57,1 % 38
11 6 2 714 413 $ +203 % 35
12 9 1 691 524 $ -37,7 % 33
13 15 1 127 678 $ -33,3 % 28
14 18 668 942 $ -40,7 % 25
15 10 324 040 $ -51,6 % 17
16 15 41 317 $ -87,3 % 13
17 6 1 382 099 $ +3 245,1 % 12
18 6 823 499 $ -40,4 % 8
19 29 575 187 $ -30,2 % 8
20 218 12 650 $ -97,8 % 5
21 188 23 682 $ +87,2 % 4
22 180 24 058 $ +2 % 5
23 171 23 162 $ -3,7 % 3
26 492 27 $ - 1
TOTAL 18 183 114 590 $

Recettes États-Unis[modifier | modifier le code]

Week-End Recettes[5] Évolution Salles Recettes/Copies
1 59 321 095 $ - 4 104 14 454 $
2 32 609 165 $ -45 % 4 109 7 936 $
3 21 812 253 $ -33,1 % 4 136 5 274 $
4 13 240 233 $ -39,3 % 3 662 3 616 $
5 8 520 826 $ -35,6 % 3 358 2 537 $
6 5 803 429 $ -31,9 % 2 626 2 210 $
7 3 260 440 $ -43,8 % 2 185 1 492 $
8 3 182 085 $ -2,4 % 1 951 1 631 $
9 1 459 198 $ -54,1 % 1 434 1 018 $
9* 2 060 680 $ -35,2 % 1 434 1 437 $
10 320 040 $ -78,1 % 566 565 $
11 270 873 $ -15,4 % 313 865 $
12 205 122 $ -24,3 % 255 804 $
13 165 408 $ -19,4 % 228 725 $
14 365 080 $ +120,7 % 311 1 174 $
15 258 355 $ -29,2 % 281 919 $
16 250 308 $ -3,1 % 261 959 $
17 181 191 $ -26 % 230 805 $
18 134 194 $ -27,5 % 210 639 $
19 91 322 $ -31,9 % 155 589 $
20 78 316 $ -14,2 % 140 559 $
21 55 318 $ -29,4 % 116 477 $
22 40 265 $ -27,2 % 95 424 $
TOTAL 198 351 526 $
  • En italique : Week-End de 4 jours.

Entrées France[modifier | modifier le code]

Semaine Entrées[6] Évolution Salles Spectateurs/copies
1 314 696 - 799 394
2 313 735 -0,3 % 799 393
3 283 656 -9,6 % 799 355
4 179 324 -36,8 % 694 258
5 77 632 -56,7 % 499 156
6 41 010 -47,2 % 284 144
7 21 148 -48,4 % 178 119
8 8 190 -61,3 % 131 63
9 5 109 -37,6 %
10 3 228 -36,8 % 65 50
11 1 489 -53,9 %
12 1 271 -14,6 %
TOTAL 1 264 483 entrées

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a été plutôt bien accueilli, mais n'a pas eu le succès escompté en France, à l'image d'autres productions DreamWorks comme Bee Movie, Nos voisins, les hommes ou Souris City contrairement aux États-Unis et dans le reste du monde où le film totalise à ce jour 198 millions de dollars de recettes sur le sol américain et 183 dans le monde !

Le film a d'ailleurs battu des records de fréquentations aux USA pour son premier week-end dans son format IMAX 3D, projeté dans 143 salles. Il a engrangé 5,1 Millions de dollars en 3 jours, dont 2,02 Millions rien que pour la journée du Samedi, ce qui est un record. Le film est actuellement 5e au classement des plus grosses recettes IMAX 3D pour un 1er week-end et est le 1er pour un film d'animation.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le titre du film est une parodie du titre de film de 2004 Alien vs. Predator[réf. souhaitée].
  • Le code d'urgence utilisé au début du film pour avertir de l'arrivée des extra-terrestres est code Nimoy. Pour les fans de science-fiction, ce nom est une référence à l'acteur Leonard Nimoy et à l'univers de Star Trek.
  • Le nom du général W (prononcé deubeul you) Putch est une référence à l'ancien président américain George W. Bush. Mais cette référence n'existe que dans la version française. En version originale le général s'appelle W.R. Monger, ce qui est un jeu de mot sur warmonger qui signifie belliciste.
  • Les impact de tirs sur la sonde géante qui est protégée par un champ de force font référence au film "Independence Day".
  • Lors du premier contact avec le robot exra-terrestre, le président adresse à la machine le signe vulcain de "paix et fraternité" avec la main, référence à Star Trek, puis communique avec lui au moyen d'un synthétiseur. Les cinq premières notes qu'il joue sont le motif du film Rencontres du troisième type où les humains sont dans une situation similaire. Prenant de l'assurance, le président se met alors à jouer le thème du Flic de Beverly Hills.
  • Lorsque Susan, alias Génormica, arrive sur le pont Golden Gate Bridge à toute vitesse, on aperçoit un chauffeur de camion étonné de la voir à travers son rétroviseur. Son camion porte devant lui le logo SKG, faisant référence à la société qui a produit le film DreamWorks SKG.
  • La séquence dansée par le Docteur Cafard au Dance Dance Revolution reprend la musique "Roses are red" du groupe Aqua
  • La séquence du générique de fin rappelle les génériques d'ouverture de James Bond

Sortie DVD[modifier | modifier le code]

Monstres contre Aliens est sorti en DVD et Blu-ray aux États-Unis et au Canada le 29 septembre 2009, et le 26 octobre 2009 aux Royaume-Uni. Le format Blu-ray ne contient que la version 2D du film. Cependant, le court-métrage BOB fait la Bombe propose l'option 3D. Le 6 janvier 2010, il a été annoncé qu'une version 3D sera disponible sur Blu-ray.

Suite[modifier | modifier le code]

Malgré son succès dans le marché des États-Unis (presque 200 M$ récoltés), Jeffrey Katzenberg a annoncé qu'une suite ne pourra pas être faite en raison de la faible performance du film dans le reste du monde (183.3 M$ quand quelques mois avant l'inédit Kung Fu Panda avait réuni 416.3 M$ hors États-Unis !).

On peut toutefois noter que le film a fini d'être rentabilisé grâce aux recettes DVD et Blu-ray, rien qu'aux États-Unis où il s'est écoulé à près de 5,5 millions de DVD (soit plus de 86 M$[7]).

Spin-off[modifier | modifier le code]

BOB fait la bombe : B.O.B. et sa monstrueuse équipe ont pour mission de s’évader de la cellule top secrète dans laquelle le gouvernement les retient prisonniers. Guidé par le professeur fou Dr Cafard et par l’amphibien macho Le Maillon Manquant, le trio doit déjouer les projets du Général W. Putsch pour organiser une évasion triomphale… ou presque ![style à revoir]

Le court-métrage a été créé par Nickelodeon en 2D le 26 septembre 2009. La version 3D est incluse sur le Blu-ray, le pack 2 dvd et le Blu-ray 3D. Par la suite, la chaîne Nickelodeon fera quelques épisodes creatures features en 2D, incluant des aliens (comprenant un enfant très évolué, une guerrière, un savant machiavélique et une espèce de gros chien) qui feront plus ou moins équipe avec l'équipe de monstres dans « la base 50 et quelques » (parodiant la fameuse zone 51) mais Insectosaure n'en fera plus partie.

Titre en différentes langues[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Susan Wloszczyna, First look: 'Monsters vs. Aliens' is the ultimate; a 3-D 'first', USA TODAY, consulté le 26 avril 2010
  2. a et b (en) Bande-annonce sur Fantasy.fr - Consulté le 7 décembre 2008.
  3. (fr) Monstres contre Aliens sur Comme au cinéma - Consulté le 7 décembre 2008.
  4. a et b Box Office Mojo.com
  5. Box Office Mojo.com
  6. Box Office Mojo.com
  7. [1]