Phil Nibbelink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phil Nibbelink

alt=Description de l'image Phil Nibbelink.jpg.
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Réalisateur
Scénariste
Animateur

Phil Nibbelink est un réalisateur, scénariste et animateur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts chez Disney[modifier | modifier le code]

Phil Nibbelink est un animateur américain qui fait ses études au California Institute of the Arts, institut fondé par Walt Disney. Au sein de cet établissement, il prend part au Disney Animation Program et intègre les studios de Walt Disney Pictures en 1978[1]. Il est alors stagiaire auprès d'Eric Larson et effectue ses premiers travaux comme animateur sur le film Rox et Rouky (The Fox and the Hound)[2],[3]. Sur ce film, Dave Smith y voit les « premiers efforts des futurs grands animateurs »[4].

Nibbelink travaille pour Disney pendant dix ans comme animateur, sur les films Taram et le Chaudron magique (The Black Cauldron), Basil, détective privé (The Great Mouse Detective), où il commence à se servir des ordinateurs, ainsi que Qui veut la peau de Roger Rabbit (Who Framed Roger Rabbi)[2],[3].

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Après son expérience chez Disney, il décide de rejoindre Amblin Entertainment et sa filiale spécialisée dans les films d'animation Amblimation, basée à Londres, et coréalise ses premiers longs métrages, Fievel au Far West (An American Tail: Fievel Goes West) puis Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique (We're Back!: A Dinosaur's Story)[2].

Phil Nibbelink commence alors à travailler sur un projet nommé Cats pour Amblimation ainsi que sous DreamWorks SKG. Entre-temps, il réalise les parties animées du film Casper avec Eric Armstrong. L'animateur quitte la société pour Universal Cartoon Studios où il essaye de relancer la production de Cats. Néanmoins, l'arrivée d'un nouveau directoire change les plans du studio qui abandonne le projet. Nibbelink quitte le studio peu de temps après[2].

En 1998, Phil Nibbelink décide de fonder sa propre société de production avec sa femme, Margit Friesacher, pour tenter de réaliser seul le film Cats, sur lequel il a travaillé six ans[2],[3]. Nibbelink est fatigué de la grande industrie du dessin animé et décide de produire ses propres films d'animation[5]. Il teste d'abord ses capacités en faisant un court métrage de trente minutes intitulé Boogie Woogie Whale’ Sing Along. C'est à ce moment qu'il se sent capable de réaliser seul des longs métrages d'animation[2]. En l'espace de trois années, Nibbelink produit deux longs métrages qui sortent directement en vidéo : Le Chat botté (Puss in Boots) en 1999 et Leif Erickson: The Boy Who Discovered America en 2000.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en)« Phil Nibbelink: Sealed With A Kiss », sur animatedviews (consulté le 20 janvier 2013)
  2. a, b et c (en)« Romeo and Juliet: Sealed with a Kiss press kit », sur animatedviews (consulté le 20 janvier 2013)
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia p. 218-219.
  4. (en) « Independence Day: The Growth of Indie Animated Features », sur awn.com (consulté le 21 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :