San Pedro Sula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
San Pedro Sula
Drapeau de San Pedro Sula
Drapeau
Rue de la ville
Rue de la ville
Administration
Pays Drapeau du Honduras Honduras
Province Cortés
Maire Juan Carlos Zúniga (PLH)
Démographie
Population 1 073 824 hab. (2010[1])
Densité 1 278 hab./km2
Population de l'agglomération 1 445 598 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 15° 30′ 13″ N 88° 02′ 00″ O / 15.503659, -88.0333333315° 30′ 13″ Nord 88° 02′ 00″ Ouest / 15.503659, -88.03333333  
Altitude 83 m
Superficie 84 000 ha = 840 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Honduras

Voir sur la carte Honduras administrative
City locator 14.svg
San Pedro Sula
Cathédrale de San Pedro Sula

San Pedro Sula est une ville et municipalité du nord-ouest du Honduras. Avec une population de 486 000 habitants (estimation 2002), c’est la deuxième plus grande ville du pays après la capitale Tegucigalpa et la capitale économique. C’est la capitale du département de Cortés. Elle va devenir la plate-forme de correspondance (hub) pour l'Amérique latine de la compagnie Iberia (2004).

Histoire[modifier | modifier le code]

San Pedro Sula a été fondée en 1536 par Pedro de Alvarado sous le nom de Villa de San Pedro de Puerto Caballos. Son nom actuel est apparu cinq ans plus tard, en raison de sa localisation dans la vallée de Sula. C'était une petite cité de province jusqu'à l’arrivée du chemin de fer sur la mer des Caraïbes en 1888. La ville, qui ne comptait que quelques milliers d'habitants au début du XXe siècle, a connu une croissance exponentielle à partir de cette date.

Le 27 mai 2004, un incendie dans la prison de la ville a provoqué la mort de 104 personnes.

Criminalité[modifier | modifier le code]

Le 8 septembre 2010, une fusillade dans un atelier de chaussures fait 18 tués et plusieurs blessés[2].

En avril 2013, la ville, gangrénée par le gang Mara 18, a été désignée comme étant la ville la plus dangereuse du monde, ville où l'insécurité est la plus forte, avec un taux d'homicides de 159 pour 100 000 habitants[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L’industrie du cigare est la principale activité. La ville compte aussi de nombreuses usines dites maquiladoras notamment américaines, chinoises et sud-coréennes dédiées à la fabrication de vêtements. Les conditions de travail déplorables et la grande instabilité des ouvertures et fermetures pousse de nombreux travailleurs et travailleuses à émigrer vers la zone frontalière sud du Mexique, notamment les villes de Tapachula et Frontera Comalapa et surtout vers les États-Unis, même si ce flux a diminué depuis la crise économique de 2008 qui frappe durement ce dernier pays.

La ville abrite l'aéroport international Ramón Villeda Morales, également appelé 'La Mesa'.

Sport[modifier | modifier le code]

San Pedro Sula possède deux clubs professionnels de football: Club Deportivo Marathón et Real España; l'équipe du Honduras de football joue également ses matchs à domicile à San Pedro Sula. La ville a été l'hôte des sixièmes « Juegos deportivos centroamericanos » (Jeux de l'Amérique centrale) en 1997 et l'a été de nouveau en 2009.

Religion[modifier | modifier le code]

80 % de la population est catholique.

Évêché[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]