Georgetown (Guyana)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georgetown.
Georgetown
Le siège du parlement guyanien
Le siège du parlement guyanien
Administration
Pays Drapeau du Guyana Guyana
Région Demerara-Mahaica
Maire Hamilton Green
Démographie
Population 245 000 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 6° 48′ N 58° 12′ O / 6.8, -58.26° 48′ Nord 58° 12′ Ouest / 6.8, -58.2  
Altitude 0 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guyana

Voir la carte administrative du Guyana
City locator 12.svg
Georgetown

Géolocalisation sur la carte : Guyana

Voir la carte topographique du Guyana
City locator 12.svg
Georgetown

Georgetown est la capitale du Guyana. Elle est située sur la côte atlantique, à l'embouchure du Demerara. Fondée en 1781, elle compte 245 000 habitants en 2011, ce qui en fait la plus grande ville du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Georgetown : le quartier de Kingston au XIXe siècle.

Georgetown est fondée au XVIIIe siècle. À l'origine, la capitale de la colonie néerlandaise est située sur l'île Borselen au milieu du Demerara. En 1781, lors de la conquête de la colonie par l'empire britannique, le lieutenant-colonel Robert Kingston choisit l'embouchure du Demerara pour fonder une ville située à mi-chemin en les plantations Werk-en-rust et Vlissengen.

En 1782, la colonie est capturée par le royaume de France, qui développent la ville et en font leur capitale, sous le nom de Nouvelle Ville. Brickdam, la première route pavée, est alors bâtie. Quand le pouvoir repasse aux mains des Néerlandais en 1784, ils la renomment Stabroek en l'honneur de Nicolaas Geelvinck de Stabroek, président de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales.

Le 29 avril 1812, la ville est renommée Georgetown en l'honneur du roi George III.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Georgetown est située sur la côte atlantique, sur la rive orientale de l'estuaire du Demerara. Le terrain, dans cette partie du Guayana, est constitué de plaines côtières plates. La ville est entourée par des champs de canne à sucre et des marécages, ainsi que par la savane à l'est et au sud.

L'altitude du terrain est d'un mètre au-dessous du niveau de la mer à marée haute. La ville est donc protégée par un mur de soutènement afin de la protéger de l'océan, et par un réseau de canaux pour évacuer l'eau en excès.

Climat[modifier | modifier le code]

Georgetown connaît un climat équatorial chaud toute l'année. L'humidité relative fluctue tout au long de l'année, culminant en mai, juin, août, décembre et janvier ; ces mois sont généralement les plus pluvieux. Entre septembre et novembre, l'humidité est plus basse. Georgetown ne connaît pas vraiment de saison sèche : les précipitations mensuelles sont toujours supérieures à 60 mm quel que soit le mois.

Grâce à sa situation, les températures de Georgetown sont modérées par les alizés du nord-est provenant de l'Atlantique nord : elles dépassent rarement 31°C.

Relevé météorologique de Georgetown
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 23,6 23,9 24,2 24,4 24,3 23,8 23,5 23,8 24,2 24,4 24,2 23,8 24
Température moyenne (°C) 26,1 26,4 26,7 27 26,8 26,5 26,6 27 27,5 27,6 27,2 26,4 26,8
Température maximale moyenne (°C) 28,6 28,9 29,2 29,5 29,4 29,2 29,6 30,2 30,8 30,8 30,2 29,1 29,6
Ensoleillement (h) 201,5 211,8 220,1 198 179,8 156 201,5 232,5 231 235,6 210 186 2 463,8
Précipitations (mm) 185,2 88,5 111 140,5 285,5 327,7 268 201,4 97,5 107,2 185,9 261,9 2 260,3
Nombre de jours avec précipitations 16 10 10 12 19 23 21 15 9 9 12 18 174
Source : Observatoire de Hong Kong[1]


Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Georgetown comptait environ 245 000 habitants. L'agglomération dont elle est le centre en comptait environ 275 000.

Lors du recensement de 2002, la ville comptait 134 497 habitants. Selon les déclarations des personnes recensées :

  • 70 962 (53 %) se considéraient comme Noirs/Africains ;
  • 31 902 (24 %) comme d'origine mixte ;
  • 26 542 (20 %) comme Indiens ;
  • 1 441 (1,1 %) comme Amérindiens ;
  • 675 (0,5 %) comme Portugais ;
  • 475 (0,35 %) comme Chinois ;
  • 196 (0,15 %) comme Blancs d'origine autre que portugaise ;
  • 35 comme « autres » ;
  • 2 265 (1,7 %) comme ne sachant pas ou ne répondant pas[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Georgetown est la capitale du Guyana. Le Parlement, la State House (résidence du président) et la cour d'Appel (plus haute autorité judiciaire du pays) y sont situés.

Transport[modifier | modifier le code]

Transport aérien[modifier | modifier le code]

L'aéroport international Cheddi Jagan est le principal aéroport de Georgetown. Il est situé sur la rive droite du Demerara, à 41 km au sud de la ville. Il est desservi par Caribbean Airlines, Delta Air Lines, LIAT, Meta Linhas Aéreas et Travel Span GT.

L'aéroport Ogle est plus proche de Georgetown.

Transport maritime[modifier | modifier le code]

Georgetown est le principal port du Guyana.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Traversée du Demerara sur le Demerara Harbour Bridge.

Georgetown est desservie par plusieurs autoroutes. Le Demerara Harbour Bridge, un pont flottant de 1 850 m de long, permet de franchir le Demerara.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La tour d'horloge du marché Stabroek.

Le plan urbain de Georgetown est une grille nord-sud et est-ouest, entrecoupée de canaux, construits pour drainer la ville située à 1 m sous le plus haut niveau des marées. La digue de Georgetown protège la ville de l'océan.

Georgetown possède de nombreux boulevards et bâtiments en bois datant de l'époque coloniale. Les principaux lieux et bâtiments sont centrés sur l'ouest de la ville : Independence Square et Promenade Gardens, le musée d'anthropologie Walter Roth, la bibliothèque nationale (bâtie par Andrew Carnegie), la banque du Guyana, le musée national, la State House, résidence du président, la cathédrale anglicane Saint-George et le cénotaphe de Georgetown.

Dans le sud, on trouve l'hôtel de ville, d'architecture néo-gothique (1889), les Victoria Law Courts (1887), le parlement (1829–1834), le marché Stabroek (1792), dont la tour d'horloge en Fonte domine la ville, la cathédrale catholique Brickdam, St. Andrew's Kirk, le plus vieux bâtiment religieux de Georgetown (1811-1818) et l'Arche de l'indépendance.

Au nord, près de la côte atlantique, se trouvent le fort William Frederick, un parc, le phare de Georgetown et l'Umana Yana, un bâtiment cônique au toit de chaume bâti par des Wai-wai avec des méthodes traditionnelles pour la conférence des ministres des affaires étrangères des pays non-alignés en 1972.

L'Université du Guyana et le secrétariat du Caricom sont situés à Turkeyen, à la limite de la ville.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) An illustrated guide to the Botanic Gardens, Georgetown, Dept. of Agriculture, British Guiyana, Georgetown, 1955, 41 p.
  • (en) Juanita De Barros, Order and place in a colonial city : patterns of struggle and resistance in Georgetown, British Guiana, 1889-1924, McGill-Queen's University Press, Montréal, Londres, 2003, 251 p. (ISBN 077352455X) (texte remanié d'une thèse)
  • (en) Lennox J. Hernandez, Architectural interpretations: nineteenth century timber architecture in Georgetown, Guyana, IAAS, York, 1991, 20 p.
  • (en) Philip S. Peberdy, What to see in the British Guiana Museum : Carnegie building, Georgetown, British Guiana Museum, Georgetown, 1937, 17 p.
  • (en) Desirée Ramdayal, « Demographic change in Georgetown, 1820-1881 », in History Gazette (History Society and Department of History, University of Guyana), no 56, mai 1993, 11 p.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Climatological Information for Georgetown, Guyana », Observatoire de Hong Kong
  2. (en) « Bureau of Statistics - Guyana », statisticsguyana.gov.gy