Osachi Hamaguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osachi Hamaguchi

Osachi Hamaguchi (濱口 雄幸, Hamaguchi Osachi?, 1er avril 187026 août 1931) est un homme politique japonais, 27e premier ministre du Japon du 2 juillet 1929 au 14 avril 1931. Il était surnommé le « premier ministre lion » (ライオン宰相) du fait de son aspect physique.

Débuts[modifier | modifier le code]

Hamaguchi est né dans ce qui est aujourd'hui la ville de Kōchi dans la préfecture de Kōchi sur l'île de Shikoku ; son père était un fonctionnaire du département des forêts. Hamaguchi est diplômé de la faculté de droit de l'université impériale de Tokyo et a commencé sa carrière en tant que bureaucrate au ministère des Finances. En 1907, il est devenu directeur du Bureau de Monopole. Il est devenu vice-ministre des communications en 1912 et vice-ministre des finances en 1914.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Hamaguchi a été élu à la Chambre des représentants de la Diète du Japon en 1915, en tant que membre du parti politique du Kenseikai. Il a plus tard servi comme ministre des finances dans les 1er et 2e gouvernements de Katō Takaaki (1924, 1925) et au ministère de l'Intérieur dans le cabinet de Wakatsuki Reijirō(1926).

En 1927, Hamaguchi est devenu président du nouveau parti politique du Rikken Minseitō créé par la fusion du Kenseikai et du Seiyu Hontō.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Après la chute du gouvernement de Tanaka Giichi en 1929, Hamaguchi est devenu premier ministre du Japon et a formé un cabinet basé en grande partie sur des membres du parti du Minseitō.

Dôté d'un tempérament dur et têtu, Hamaguchi inspirait la confiance. Le soutien populaire lui permit de s'opposer avec succès aux extrémistes militaires montants. Il ratifia le traité naval de Londres de 1930, par lequel il limitait le nombre des navires de guerre proportionnellement - États-Unis, Grande-Bretagne et Japon, 10:10:7 - mais il fut contraint d'accepter un rapport de 10:10:6, ce qui a conduit beaucoup de politiciens et de conservateurs de droite à penser que Hamaguchi s'était vendu à l'étranger. Cela a provoqué une montée subite du nationalisme japonais ce qui a mis fin à la diplomatie Shidehara/Hamaguchi qui favorisait une expansion économique pacifique.

Durant son mandat, Hamaguchi a essayé de renforcer l'économie japonaise par des mesures d'austérité fiscales. La politique fiscale de Hamaguchi a cependant été désastreuse. Le gouvernement de Hamaguchi a calibré le Yen japonais sur l'étalon-or pour stimuler les exportations, une mesure qui a considérablement empiré l'impact de la Grande Dépression mondiale de 1929 sur une économie déjà moribonde. Cet échec de la politique économique de Hamaguchi a pesé sur les politiciens de droite, déjà exaspérés par la politique étrangère et les efforts du gouvernement pour réduire le budget militaire.

En 1931, le cabinet de Hamaguchi a émis un projet de loi (sans succès) sur le suffrage féminin. Il aurait accordé aux femmes de plus de 25 ans le droit de vote aux élections locales et de se présenter aux élections avec l'approbation de leurs maris. Le projet de loi a été adopté par la chambre basse, mais il fut rejeté à la Chambre des pairs en mars 1931 par 62 voix pour et 184 contre[1],[2].

Hamaguchi fut la victime d'une tentative d'assassinat le 14 novembre 1930 quand Sagoya Tomeo, un membre de la société secrète Aikokusha, lui tira dessus à la gare de Tokyo. (Neuf ans plus tôt un autre premier ministre, Hara Takashi, avait été assassiné à proximité.) Blessé, Hamaguchi est resté hospitalisé plusieurs mois, mais il s'est battu contre sa faiblesse physique pour remporter l'élection de février 1931. Il est retourné à son poste en mars 1931 mais a démissionné un mois plus tard et il fut remplacé par Wakatsuki Reijirō.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ISBN 0-06-019314-X)

  1. http://books.google.com/books?id=mKNcjos0aH0C&pg=RA1-PA47
  2. Nolte, Sharon H.: Women's Rights and Society's Needs: Japan's 1931 Suffrage Bill. 1986.