Tetsu Katayama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Katayama.
Tetsu Katayama
片山 哲
Image illustrative de l'article Tetsu Katayama
Fonctions
46e Premier ministre du Japon
24 mai 194710 mars 1948
Monarque Shōwa
Gouverneur Douglas MacArthur
Prédécesseur Shigeru Yoshida
Successeur Hitoshi Ashida
Biographie
Date de naissance 28 juillet 1887
Lieu de naissance Tanabe, Préfecture de Wakayama (Japon)
Date de décès 30 mai 1978 (à 90 ans)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Parti politique Parti socialiste japonais (avant 1948)
Parti démocrate socialiste
Diplômé de Université impériale de Tokyo
Religion Christianisme social

Signature

Tetsu Katayama
Premiers ministres du Japon

Tetsu Katayama (片山 哲 né le 28 juillet 1887 à Wakayama, Japon - 30 mai 1978) était le 46e Premier ministre du Japon entre le 24 mai 1947 et le 10 mars 1948.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tetsu Katayama naquit le 28 juillet 1887 à Wakayama, au Japon. Il était chrétien, ce qui se révèlera important lors de l'occupation du Japon. Après des études de droit à l'Université impériale de Tokyo, il devint avocat dans la capitale[1].

En 1926, alors âgé de 39 ans, Tetsu Katayama prit les rênes du Shakai Minshutō, qui venait d'être créé[2]. Il sera élu en 1930 à la Chambre des représentants de la Diète du Japon[2]. En 1932, il devient membre du comité exécutif du Shakai Taishūtō, le parti créé la même année par Abe Isoo dont il se fera expulser en 1940 pour ne pas avoir assisté à la séance plénière de la Chambre des représentants, où Takao Saitō perdit sa place après un discours anti-militaire[2].

Après la guerre, il devient secrétaire général du Parti socialiste japonais, créé en novembre 1945[2]. En septembre 1946, il en devient le président du comité exécutif[2]. Après les élections législatives d'avril 1947, où le Parti socialiste japonais obtint la majorité des sièges, il devint le 24 mai 1947 le 46e Premier ministre du Japon[2]. Après neuf mois à la tête d'un gouvernement de coalition, des tensions au sein de son parti précipitèrent la dissolution de son Cabinet en février 1948[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James Arthur Ainscow Stockwin, Dictionary of the Modern Politics of Japan, Taylor & Francis,‎ 2003, 336 p. (ISBN 0203402170 et 978-0203402177), p. 186
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « Historical Figures », sur www.ndl.go.jp (consulté le 24 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]