Moulineaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moulineaux
L'église Saint-Jacques.
L'église Saint-Jacques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Rouen
Canton Canton de Grand-Couronne
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe
Maire
Mandat
Martine Taillandier
2014-2020
Code postal 76530
Code commune 76457
Démographie
Population
municipale
911 hab. (2011)
Densité 263 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 35″ N 0° 58′ 00″ E / 49.3430555556, 0.96666666666749° 20′ 35″ Nord 0° 58′ 00″ Est / 49.3430555556, 0.966666666667  
Altitude Min. 2 m – Max. 125 m
Superficie 3,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulineaux
Liens
Site web www.mairie-moulineaux.fr

Moulineaux est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime et la région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village en bordure de la Seine au Nord et limité au Sud par forêt de La Londe

Transports[modifier | modifier le code]

La ligne de bus 39 permet de rejoindre le centre-ville de Rouen en cinquante minutes à raison d'un passage toutes les heures (correspondance avec le 6 sur Grand-Couronne).

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte en 1872 dans la forêt de la Forêt de La Londe, d'une hache en pierre polie datant du néolithique et présence de vestiges d'un cimetière gaulois dans les fossés du Château de Robert le Diable[1].

Robert le Diable qui serait Robert Ier de Normandie a donné son nom à un château, situé à Moulineaux en bordure de l'autoroute A13. Mais aucune preuve de sa construction par ce personnage n'existe.

Le roi Richard Cœur de Lion y séjourna et Jean sans Terre aurait agrandi le château entre 1200 et 1203.



Au cours de la seconde moitié du XIVe siècle, la charge de capitaine de ce château a été confiée au chevalier Guillaume Aux-Épaules, bailli de Cotentin, afin de protéger le territoire contre les invasions anglaises.

Pendant la guerre franco-allemande, en décembre 1870 - janvier 1871, les mobiles, pourtant très inférieurs en nombre, parvinrent à tenir tête aux 20 000 Prussiens de Manteuffel, qui avaient franchi la Seine sur la glace. En 1901, un monument aux morts a été érigé et inauguré par l'écrivain normand Jean Revel, qui prit part aux affrontements, en présence du général André, ministre de la guerre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1958 1971 Roger Parment   Journaliste
    Michel-Erik Flament    
mars 2001 17 avril 2007 Catherine Duchemin Divers gauche Enseignante
2007 en cours Martine Tailliandier   Secrétaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 911 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1836 1841 1846 1851 1856 1861
335 400 460 317 291 294 302 285 285
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
297 315 309 360 252 252 228 241 283
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
284 307 332 389 394 457 537 462 843
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 - -
973 838 792 890 881 880 911 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cette section a besoin d’être illustrée (en discuter). Des médias (images, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus (aide).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]