Moulin-Mage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moulin-Mage
Mairie
Mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn
Arrondissement Castres
Canton Murat-sur-Vèbre
Intercommunalité Communauté de communes des Monts de Lacaune
Maire
Mandat
Pascal Cousturier
2014-2020
Code postal 81320
Code commune 81188
Démographie
Gentilé Moulins-Mageois
Population
municipale
315 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 46″ N 2° 48′ 21″ E / 43.7128, 2.8058 ()43° 42′ 46″ Nord 2° 48′ 21″ Est / 43.7128, 2.8058 ()  
Altitude Min. 834 m – Max. 1 022 m
Superficie 15,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Moulin-Mage

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Moulin-Mage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulin-Mage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulin-Mage
Liens
Site web Moulins-Mageois

Moulin-Mage (lo Molin Màger en occitan) est une commune française, située dans le département du Tarn en région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Moulins-Mageois (los Molinmajòls, en occitan).

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Commune située à la pointe est du département du Tarn, Moulin-Mage est voisine du département de l'Aveyron. Le village est bâti sur les Monts de Lacaune. Il ne faut pas confondre la commune proprement dite de Moulin-Mage et le hameau de Moulin-Mage qui dépend de la commune de Murat-sur-Vèbre. Les deux entités ne sont séparées que par la rivière du Viau qui matérialise la limite communale.


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moulin-Mage
Murasson (Aveyron)
Lacaune Moulin-Mage Barre
Murat-sur-Vèbre Murat-sur-Vèbre

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Moulin-Mage
  • La Trivalle
  • Lacombe
  • Cabannes
  • Rieuviel
  • Lestiés

Climat[modifier | modifier le code]

Moulin-Mage se trouve à la limite des influences océaniques et méditerranéennes. De plus, son altitude influe sur les températures et les précipitations. Le climat est froid et humide l'hiver. L'été est chaud, parfois sec, lorsque l'influence méditerranéenne est prépondérante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'ancien régime, la commune dépendait de l'ancien diocèse de Castres. La paroisse d'origine était la paroisse de Saint-Hilaire de Cabannes. La paroisse de Notre-Dame de Moulin-Mage est créée le 9 octobre 1843.

Cabannes et Barre forment deux communes distinctes en 1790, aussitôt réunies jusqu'en 1900. Le décret du 16 février 1900 scinde la commune en deux communes : Barre et Moulin-Mage.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 1995 Jean Evrad    
1995 2001 Roger Verdier    
2001 2004 Roger Verdier    
2004 2008 Jean Pierre    
depuis 2008   Michel Vidal DVD Conseiller général

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 315 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1901. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
577 598 604 503 473 422 510 390 347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
357 353 318 330 337 364 336 328 315
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Menhir du Vacant de Rieuviel.
Menhir du vacant de Rieuviel.
  • Église Notre-Dame de Moulin-Mage.
Église Notre-Dame.
  • Église Saint-Hilaire de Cabannes (reconstruite en 1837).
Église St-Hilaire de Cabannes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :