Fraisse-sur-Agout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraisse (homonymie) et Agout (homonymie).
Fraisse-sur-Agout
L'Agout, le village, le clocher de St-Jean-Baptiste.
L'Agout, le village, le clocher de St-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton La Salvetat-sur-Agout
Intercommunalité Communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc
Maire
Mandat
Marguerite Mathieu
2008-2014
Code postal 34330
Code commune 34107
Démographie
Population
municipale
348 hab. (2011)
Densité 6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 25″ N 2° 47′ 54″ E / 43.6069, 2.7983 ()43° 36′ 25″ Nord 2° 47′ 54″ Est / 43.6069, 2.7983 ()  
Altitude Min. 435 m – Max. 1 111 m
Superficie 58,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Fraisse-sur-Agout, en occitan Fraisse d'Agot, est une commune française, située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Fraissois (los fraissinhòls).

L'orthographe historique et officielle de la commune est « Fraisse », conformément à l'écriture de l'occitan. On trouve cependant très souvent l'écriture « Fraïsse » qui permet de rappeler la prononciation exacte du nom si on suit les règles de la phonétique du français.

Le village a obtenu quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris de France[1] .

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

La commune est située sur la montagne du Somail ; elle est arrosée par l'Agout.

Son territoire est dans le Parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Vue générale de Fraisse-sur-Agout.

Lieux-dits et écarts (masatges en occitan)[modifier | modifier le code]

  • Adrech (l')
  • Baïssescure
  • Baissière (la)
  • Bec
  • Baudière
  • Belaman
  • Bessière
  • Bouayrat
  • Boulot (le)
  • Cairoux le haut
  • Cambaïssy
  • Campautier
  • Capsan (le)
  • Combacelieu
  • Combe Basse
  • Costeguilhem
  • Estrepas
  • Fau (le)
  • Flacheraud
  • Forest (la)
  • Gatimort
  • Gauget
  • Grualgue (la)
  • Hers (les)
  • Landure
  • Lauzier (le)
  • Lignières Basses
  • Lignières Hautes
  • Maldinié
  • Malescalier
  • Marios (les)
  • Métairie Basse (la)
  • Métairie Neuve (la)
  • Montaudarié (la)
  • Moulinas (le)
  • Mouline Basse (la)
  • Navinals (les)
  • Peyroutou
  • Picarel
  • Pinchinière (la)
  • Pioch (le)
  • Pradelasses (les)
  • Prat Alaric
  • Prat Nau
  • Raussié (la)
  • Rescol
  • Rivieyrals
  • Roque (la)
  • Sagne (la)
  • Usclatx
  • Vergnelongue

Histoire[modifier | modifier le code]

Fraisse faisait partie du diocèse de Saint-Pons-de-Thomières. La paroisse est placée sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fraisse-sur-Agout Blason D'azur au frêne d'argent surmonté de trois fleurs de lys d'or, à la bordure cousue de gueules.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Marguerite Mathieu DVG Présidente de la communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 348 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
932 1 090 1 322 1 268 1 410 1 447 1 590 1 588 1 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 410 1 399 1 385 1 333 1 283 1 211 1 179 1 045 984
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
912 881 823 662 622 558 538 428 349
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
356 294 270 266 249 322 357 363 346
2011 - - - - - - - -
348 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Fraisse possède encore quelques fermes. Surtout élevage en extensif. Vente directe de viande biologique (bœuf, veau). Les forêts sont exploitées pour leur bois.
La commune est devenue un lieu de détente, et de promenades pour les citadins. L'Agout attire les pêcheurs à la ligne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

menhir de Picarel
  • Menhir de Picarel
  • Site inscrit du Prat Alaric, ferme couverte par un toit de genêts, suivant la méthode traditionnelle.
  • Site inscrit du lac du Saut de Vésoles.
  • Four de mazade du Cambaïssy.
  • Menhir du Cambaïssy.
  • Gravures rupestres de la Serre du Cambaïssy.
Château de les Sierres (Ruines)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fraisse-sur-Agout sur le site des villes et villages fleuris.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :