Bout-du-Pont-de-Larn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bout-du-Pont-de-Larn
Image illustrative de l'article Bout-du-Pont-de-Larn
Blason de Bout-du-Pont-de-Larn
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn
Arrondissement Arrondissement de Castres
Canton Canton de Saint-Amans-Soult
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Vallée du Thoré
Maire
Mandat
Bernard Prat
2014-2020
Code postal 81660
Code commune 81036
Démographie
Population
municipale
1 127 hab. (2011)
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 30′ 06″ N 2° 24′ 18″ E / 43.5016666667, 2.405 ()43° 30′ 06″ Nord 2° 24′ 18″ Est / 43.5016666667, 2.405 ()  
Altitude 311 m (min. : 218 m) (max. : 512 m)
Superficie 7,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Bout-du-Pont-de-Larn

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Bout-du-Pont-de-Larn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bout-du-Pont-de-Larn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bout-du-Pont-de-Larn

Bout-du-Pont-de-Larn est une commune française située dans le département du Tarn et la région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Commune de l'aire urbaine de Mazamet située dans son unité urbaine à deux kilomètres au nord-est de la ville de Mazamet au sud du Tarn, au pied de la Montagne Noire dans le parc naturel régional du Haut-Languedoc sur l'Arn

Histoire[modifier | modifier le code]

En 774, l'abbaye de Caunes-Minervois possédait le prieuré de Saint-Amans-Valtoret, nommait le curé et assurait la stabilité religieuse. Elle protégeait la cité grâce à la construction de fortifications dont le château de Valtoret. De nombreux seigneurs y ont résidé. Autrefois, les hameaux vivaient tranquillement sous la protection des châteaux de Montlédier et d'Hautpoul. Les guerres de religion au XVIe siècle n'ont épargné personne. Elles ont contribué bien souvent à l'appauvrissement de la région. Autrefois l'élevage était important, la forêt procurait quelques coupes mais les cultures grainetières et fourragères ne suffisaient pas toujours à une population qui ne vivait pas dans une grande aisance.

La pointe extrême de l'ouest a été détachée et érigée en commune distincte de Saint-Amans-Valtoret en 1928 : les habitants de Bout-du-Pont, des Estrade Haute et Basse, de Coucourens et autres fermes se sentaient beaucoup plus proches de la paroisse de Pont-de-Larn avec son église Saint-Jean-Baptiste, son temple protestant et ses écoles. Il n'y avait que l'Arn et le pont qui séparaient les deux communautés. La scission a été des plus douloureuses pour les deux parties car Saint-Amans-Valtoret la condamnait à cause principalement des nombreuses usines de délainage, filatures et surtout des vacants. L'agriculture était encore un facteur essentiel de la vie économique du pays[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Bout-du-Pont-de-Larn

Son blasonnement est : D'azur au coq, surmonté d'un soleil accosté de deux fleurs de lys, le tout d'or, et accompagné en pointe à dextre d'un sapin arraché d'argent et à senestre d'une usine du même sur des ondes aussi d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Bernard Prat[2]    
mars 2001 mars 2008 Jean Marty    
mars 1959 1965 André Caville    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 127 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1931. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
626 659 603 644 596 611 538 759 1 053
1999 2006 2008 2011 - - - - -
1 070 1 046 1 039 1 127 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la page historique du site de la commune : Bout du Pont de l'Arn
  2. Site de l'association des maires du Tarn consulté le 18 juin 2009
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :