Mairie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mairie de Vic-sur-Cère dans le Cantal en France.

La mairie, parfois appelée hôtel de ville, maison communale, maison commune ou bureau communal est le lieu où siègent les élus et l’administration communale. Le terme peut aussi désigner l'administration municipale.

Dans le monde francophone[modifier | modifier le code]

En Belgique[modifier | modifier le code]

Le terme équivalent à mairie est hôtel de ville ou maison communale quand la commune concernée n'a pas le statut de ville. Le titre qui correspond à maire est bourgmestre ou maïeur en Wallonie.

Au Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada (et plus particulièrement au Québec), on dit le plus souvent hôtel de ville quand la municipalité possède le statut de ville, mais les sièges des arrondissements de Montréal s'appellent mairie d'arrondissement. Dans les autres cas on parle de bureau communal.

En France[modifier | modifier le code]

En France, la mairie est un édifice qui abrite le bureau du maire, la salle de délibération du conseil municipal, le lieu où l'on célèbre les mariages, ainsi que divers services comme l'état-civil, le dépôt du cadastre, l'urbanisme, la police municipale, etc. Le terme désigne dans le code général des collectivités territoriales le siège de la municipalité. En pratique, les communes de taille importante utilisent souvent l'appellation « hôtel de ville », le terme « mairie » désignant plutôt l'administration municipale rattachée au maire.

Le terme d'usage en Belgique "maison communale" le fut en France au XIXe Siècle. Ainsi, les archives historiques parlent pour le village de Béthencourt-sur-Mer de la construction de la maison communale en 1833.

En plus de la mairie principale ou de l'hôtel de ville, les communes peuvent établir une ou plusieurs mairies annexes afin de faciliter les démarches des habitants. Les communes associées ou déléguées disposent également de mairies dans lesquelles se réunit le conseil de la commune déléguée[1]. Les communes divisées en arrondissements (Paris, Lyon) ou de secteurs (Marseille) disposent de mairies d'arrondissement ou de secteur.

Traditionnellement, des symboles républicains sont présents dans la mairie, tel le portrait officiel du président de la République française en exercice ou le buste de Marianne.

Chaque commune doit posséder un hôtel de ville ou louer un local qui en tient lieu[2]. Dans quelques rares exceptions, la mairie ne se trouve pas sur le territoire de la commune ; c’est le cas par exemple de la commune Demi-Quartier dont la mairie se trouve sur la commune de Megève ou de la commune de Château-Chinon (Campagne) dont la mairie se trouve à Château-Chinon (Ville).

Au Luxembourg[modifier | modifier le code]

Certaines communes utilisent l'appellation maire et mairie, d'autres bourgmestre et hôtel de ville.

En République démocratique du Congo[modifier | modifier le code]

La mairie en République démocratique du Congo (RDC) est l'institution chargée de la direction d'une ville (terme ayant une définition légale). Chaque mairie regroupe des communes, ayant chacune à leur tête un bourgmestre. Une vingtaine de localités ont actuellement le statut de ville en RDC, telles Mbuji-Mayi, Lubumbashi ou Matadi, avec un maire comme responsable de l'entité. Parmi les grandes villes, la capitale Kinshasa a le statut de province ; elle est cependant divisée en communes.

Vallée d'Aoste (Italie)[modifier | modifier le code]

Dans la région autonome Vallée d'Aoste, le siège de l'administration communale est défini officiellement Maison communale, alors que dans certains cas sur les édifices paraît la dénomination Mairie, qui n'appartient pas d'ailleurs au lexique officiel.

Pour la ville d'Aoste, la dénomination est Hôtel de ville.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'article L. 2113-15 du code général des collectivités territoriales pour l'état du droit concernant les communes déléguées créées dans le cadre des communes nouvelles.
  2. Voir l'article L. 2321-2 du code général des collectivités territoriales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]