Menthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Menthe (homonymie).

Les menthes forment un genre (Mentha) de plantes herbacées vivaces de la famille des Lamiacées (Labiées), sous-famille des Nepetoïdeae, tribu des Menthae, comprenant de nombreuses espèces, dont beaucoup sont cultivées comme plantes aromatiques et condimentaires, ornementales ou médicinales.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « menthe » vient du latin mentha, et est issu du grec μίνθη / mínthê ou μίνθα / míntha, vraisemblablement emprunté à une langue méditerranéenne de substrat[1].

Usages[modifier | modifier le code]

La menthe est l’une des plantes médicinales les plus célèbres. Elle aurait des vertus digestives, spasmolytiques, carminatives, antiseptiques, toniques et stimulantes. Elle participerait à l’équilibre digestif et améliorerait le tonus général.

La menthe poivrée est la plus utilisée en phytothérapie, pour ses propriétés, connues de la tradition et étudiées scientifiquement[2],[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Les diverses espèces de menthe sont originaires des régions tempérées et subtropicales de l'ancien et du nouveau monde.

Plusieurs d'entre elles sont largement cultivées.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Menthe à l'eau en Provence
Limonade à la menthe servie en Syrie

La menthe verte est employée très couramment comme herbe aromatique, principalement dans les cuisines méditerranéennes, par exemple dans le thé à la menthe ou le taboulé, et asiatiques (vietnamienne) avec les nems et les salades.

En France, la menthe poivrée est très cultivée pour les besoins pharmaceutiques (notamment contre les démangeaisons), en particulier dans les régions de Milly-la-Forêt et de Chemillé, près d'Angers. Elle contient une forte quantité de menthol, à l'origine de la sensation de fraîcheur ou de froid (car stimulant les mêmes récepteurs que ceux qui dans la bouche sont sensibles au froid). La menthe poivrée contient aussi des terpènes. L'odeur est caractéristique de la saveur camphrée. L'essence de menthe verte est moins soutenue car elle est plus pauvre en menthol, remplacée par la carvone, principe actif du carvi. Par ailleurs, l'huile essentielle de menthe est très utilisée en aromathérapie (surtout la menthe poivrée), en phytothérapie et dans la médecine japonaise (surtout la menthe des champs). Elle ne doit pas être mise en contact avec les muqueuses tant qu'elle n'est pas diluée. Alcool de menthe, liqueur de menthe et sirop de menthe sont des boissons courantes, généralement colorées artificiellement en vert ou bien incolores. Le sirop de « menthe glaciale » est généralement blanc ou légèrement bleuté alors que le sirop de menthe traditionnel est souvent coloré en vert (sans colorant, sa couleur naturelle est en effet plus proche du brun que du vert émeraude).

La menthe est également utilisée couramment pour aromatiser des glaces, des sorbets et des confiseries : bonbons, chocolats, fondants, chewing-gums, pastilles à la menthe forte, etc. Elle peut être associée à la réglisse. Pour son effet « rafraîchissant », la menthe est également utilisée pour aromatiser les dentifrices et les lotions pour bain de bouche.

La menthe est également utilisée en cocktail :

  • classiques, comme le mint julep et le mojito
  • en Belgique et en France, le mélange pastis, sirop de menthe et eau s'appelle perroquet à cause de la couleur vert tendre rappelant celle du perroquet vert (en Belgique francophone, le perroquet est la boisson obtenue en ajoutant de la menthe à la bière pils blonde. Une variante très classique est l'ajout de menthe à la bière blanche). Le mélange pastis, sirop de menthe et sirop de grenadine s'appelle une feuille d'automne. La limonade mélangée à du sirop de menthe s'appelle diabolo-menthe. L'Orangina mélangée à du sirop de menthe s'appelle un cowboy (un indien est plus classique, mélange d'Orangina et de grenadine). La bière mélangée à du sirop de menthe s'appelle une valse (un tango, plus classique, est un mélange de bière et de grenadine).

Il existe des cas d'allergie ou intolérance à la menthe. Ces cas sont assez rares, mais impliquent souvent une réaction dès l'inhalation, car l'odeur de la menthe généralement très forte suscite alors nausées et vertiges. Mais les symptômes peuvent aussi être d'ordre physique ou respiratoire (eczéma, asthme, etc.). Ils peuvent être spécifiques à certaines variétés de menthe: on peut être allergique à la menthe la plus répandue dans les produits alimentaire, mais tolérer par exemple la menthe poivrée et le menthol. La cause de l'allergie relève de ce que certaines protéines, ou composés chimiques contenus dans les menthes peuvent être identifiées comme néfastes par l'organisme (comme les salicylates, ou linalol). L'allergie peut être croisée avec d'autres membres de la famille des lamiacées[4],[5],[6],[7],[8].

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Le genre Mentha compte environ 69 espèces qui s'hybrident facilement entre elles.

Menthe utilisée comme aromate

Liste selon ITIS :

Autres espèces appelées menthe[modifier | modifier le code]

Menthe est un nom attribué aussi, en langage courant, à d'autres plantes ne relevant pas du genre Mentha :

Pourrait appartenir à ce genre, mais aussi aux Teucrium, le pouliot des montagnes qui était un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle[9](Teucrium flavicans et Teucrium creticum ; ne pas confondre avec la menthe pouliot[10]).

Culture[modifier | modifier le code]

C'est une plante qui supporte des tailles ou prélèvements assez fréquents et qui apprécie un sol bien humide et de préférence à la mi-ombre (mais elle s'acclimate sans difficultés partout ailleurs).
La menthe est parfois envahissante dans un jardin. Pour l'empêcher de conquérir votre jardin par ses stolons[11], il suffit de délimiter sa zone de prolifération en enfonçant dans la terre un élément imputrescible et rigide de type barrière à bambou à minimum 35 cm de profondeur. Exemples : ardoise, briques, plaque de métal, bâche plastique, planche…

Prédateur[modifier | modifier le code]

Le papillon de nuit Écaille lièvre (Spilosoma menthastri) de la famille des Arctiidés se nourrit de menthe[réf. souhaitée].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain français, le 21e jour du mois de Messidor est dénommé jour de la Menthe[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, histoire des mots, Paris, Klincksieck, 1968-1980, p. 704; nouvelle édition 2009.
  2. McKay DL, Blumberg JB, A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L.) , Phytother Res. 2006 Aug;20(8):619-33
  3. Monographie "Plants for a future" Mentha piperita
  4. Article d'ifood TV en anglais sur les allergies
  5. eHow sur les allergies en Anglais
  6. http://www.medhelp.org/posts/Allergy/Coping-with-Mint-allergy-sensitivity/show/380912
  7. Cleveland Clinic, sur les allergies en Anglais
  8. http://sante.journaldesfemmes.com/temoignage/temoignage/373147/allergie-a-la-menthe/
  9. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.
  10. Histoire abrégée des drogues simples, Nicolas Jean-Baptiste G. Guibourt, 1826, page 41.
  11. (en) Abbas Aflatuni, « Variation in the Amount of Yield and in the Extract Composition Between Conventionally Produced and Micropropagated Peppermint and Spearmint », Journal of Essential Oil Research, vol. 17, no 1,‎ January/February 2005, p. 66–70 (ISSN 1041-2905, lire en ligne)
  12. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 28.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]