Le Tambour (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Tambour (homonymie).

Le Tambour (titre original : Die Blechtrommel) est un film germano-franco-polonais réalisé par Volker Schlöndorff sorti en 1979, adapté du roman éponyme de Günter Grass paru en 1959.

Le roman de Günter Grass se divise en deux parties. La première, celle exploitée par Schlöndorff pour son adaptation cinématographique, met en scène un petit garçon, Oskar, qui refuse de grandir sous le régime nazi. La seconde se déroule de la fin de la Seconde Guerre mondiale à l'annonce de la mort de Staline, en 1953 ; Oskar a décidé de reprendre sa croissance, mais celle-ci ne peut s'accomplir harmonieusement et il devient un nain vaguement monstrueux.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire du Tambour est racontée sous la forme d'un long monologue, dont le narrateur n'est autre que le héros lui-même, Oskar Matzerath, un bien étrange personnage. Doté d'une intelligence innée hors du commun, il reçoit en cadeau, pour son troisième anniversaire vers la fin des années 1920, un tambour de fer-blanc laqué rouge et blanc. Ce jour-là, il décide de ne jamais rejoindre le monde des adultes et de cesser de grandir. Il va ainsi conserver sur le monde un regard d'enfant implacable et inflexible. Niant toutes les convenances sociales et espérances, il se sert de son tambour pour éprouver le monde et pour battre la mesure de l'humeur ambiante. Ainsi, figé dans son corps de petit garçon de trois ans, son tambour en permanence rivé à son cou, le narrateur raconte sur un mode épique et très noir sa traversée des années 1930, de la Seconde Guerre mondiale et de la revitalisation économique qui s'ensuit.

Autre version[modifier | modifier le code]

Dans une interview au magazine français Brazil (n° 23, novembre 2009), le réalisateur Volker Schlöndorff révèle qu'il vient de terminer un nouveau montage du film, qui pourrait être prochainement projeté à la Cinémathèque française :

« À l’époque, le distributeur avait un contrat très strict. Le film devait durer au maximum 2 h 15, sinon on ne pouvait pas faire deux séances par soir. Je me suis adapté à cela, comme à beaucoup de choses. Le film est mon Director's Cut, mais on avait gardé au labo toutes les chutes, même celles qui n'avaient pas été retenues pour le premier montage du film. Récemment, comme cela coûte de l'argent de garder tout cela au labo, on m'a demandé si on ne pouvait pas les jeter. Je les ai regardées et j'y ai trouvé de véritables perles. J'ai refait le montage du film, plus long de vingt minutes. Il y a de nouvelles séquences, et des scènes déjà existantes, mais plus longues. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Entre autres :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]