Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (en italien : Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto) est un film italien réalisé par Elio Petri, sorti en 1970.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un chef de la section criminelle de la police assassine sa maîtresse, et va tout faire pour orienter l'enquête sur lui... mais, il va, simultanément, user de sa situation nouvelle - il est promu à la tête de la division politique de la Sûreté de l'État - pour essayer de confondre les enquêteurs. Parallèlement, il mène une activité tendant à prouver que la subversion s'identifie aux délits de droit commun...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

La bande originale d'Ennio Morricone, au style reconnaissable entre tous, est devenue un classique. La mandoline jouée comme un clavecin, les insertions rythmiques imprévisibles de guimbarde, de saxophone soprano et de contrebasse électrique, donnent une impression de grotesque et accompagne la psychologie tourmentée du personnage principal. Le groupe américain Fantômas en a fait une chanson figurant sur l'album The Director's Cut (2001).

Le film se veut une dénonciation politique des dérives de l'autorité publique, ici celle de la police. Mais, en réalité, il se révèle beaucoup plus convaincant dans la description du caractère des personnages. Gian Maria Volontè incarne, magistralement, un fonctionnaire mégalomane et schizophrène.

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon s'inscrit dans le cycle de portraits de la société italienne que Petri a entrepris, il y raconte la police et le pouvoir politique tout comme il avait raconté la condition ouvrière dans La classe ouvrière va au paradis et tout comme il fera pour le rôle de l'argent dans La Propriété, c'est plus le vol et sur la démocratie chrétienne dans Todo modo.

On dit qu’Elio Petri se réfugia à Paris quand Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon sortit en Italie. Le cinéaste avait montré le mixage final à Cesare Zavattini, Mario Monicelli et Ettore Scola : « fuyez ! », lui avaient-ils dit[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]