Oakland (Californie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oakland.
Oakland
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Oakland (Californie)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Californie Californie
Comté Alameda
Maire Jean Quan (D)
Code FIPS 06-53000
GNIS 0277566
Démographie
Population 390 724 hab. (2011)
Densité 1 930 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 29′ N 122° 10′ O / 37.48, -122.1637° 29′ Nord 122° 10′ Ouest / 37.48, -122.16  
Altitude 12,8 m
Superficie 20 240 ha = 202,4 km2
· dont terre 145,2 km2 (71,74 %)
· dont eau 57,2 km2 (28,26 %)
Fuseau horaire PST (UTC-8)
Divers
Fondation 1852
Surnom « Oaktown », « Bump City »
Localisation
Carte du comté d'Alameda
Carte du comté d'Alameda

Géolocalisation sur la carte : Californie

Voir sur la carte administrative de Californie
City locator 14.svg
Oakland

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Oakland

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Oakland
Liens
Site web http://www2.oaklandnet.com/

Oakland (en anglais [ˈoʊklənd]) est une ville de la côte ouest des États-Unis située dans la baie de San Francisco, dans l'État de Californie. Au nord de la ville se trouve Berkeley, où siège la réputée université. À l'ouest, au-delà du pont Bay Bridge, se trouve San Francisco. Oakland est l'un des trois ports les plus importants de la côte Ouest des États-Unis : son port s'est développé dans les années 1970 grâce à la conteneurisation des marchandises. En 1997, le port a ainsi reçu 20,5 millions de tonnes de marchandise (source : Images économiques du Monde).

Malgré la mauvaise réputation d'Oakland pour ce qui est du taux de criminalité et de son système éducatif, son climat, sa situation géographique, et son offre de centres commerciaux et de restaurants représentant toutes les cuisines du monde ont fait monter en flèche les prix de l'immobilier durant la dernière décennie.

En 2005, la population de la ville était de 412 318 habitants, faisant d'Oakland la troisième ville la plus peuplée de la région urbaine de San Francisco, après San Francisco et San José.

Les principales attractions de la ville sont le musée d'Oakland, le lac Merritt, l'équipe de football américain Oakland Raiders, l'équipe de baseball Oakland Athletics, et l'équipe de basket-ball Golden State Warriors.

L'aéroport international d'Oakland propose de nombreuses destinations, tandis que sa gare ferroviaire, reliée par navette de bus au centre de San Francisco, est desservie par de nombreux trains, à longue distance ou régionaux.

La ville d'Oakland entoure la ville de Piedmont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Évolution de la population par décennies depuis 1880
1880 : 34 555 1950 : 384 575
1890 : 48 682 1960 : 367 548
1900 : 66 960 1970 : 361 561
1910 : 150 174 1980 : 339 337
1920 : 216 261 1990 : 372 242
1930 : 284 063 2000 : 399 484
1940 : 302 163 2005 : 412 318

Les premiers habitants connus de la région étaient les Amérindiens Huchiun qui appartenaient au groupe linguistique qui fut appelé plus tard Ohlone (un mot indien Miwok signifiant « gens de l'Ouest »). Ils étaient à l'époque concentrés autour du lac Merritt et de Temescal Creek, un ruisseau qui rejoint la baie de San Francisco à Emeryville.

Oakland, comme le reste de la Californie du Nord, devint une possession de l'Espagne en 1772 à la suite de la découverte de la région par les explorateurs espagnols. Entre la fin du XVIIIe siècle et les premières décennies du XIXe siècle, Oakland appartenait à un riche propriétaire terrien, Luís María Peralta qui appela ses terres Rancho San Antonio. À l'approche de sa mort en 1842, Peralta divisa sa terre pour que ses quatre fils héritent chacun d'une portion de celle-ci. La plus grande partie de la ville actuelle était alors partagée par Antonio Mara et Vincent, qui l'ouvrirent à la colonisation.

Oakland en 1900.

Le développement à grande échelle de la ville commença après la conquête de la Californie par les États-Unis durant la guerre mexico-américaine, et avec la Ruée vers l'or de 1848. Oakland fut fondée en 1852 et grandit grâce à l'arrivée du chemin de fer. C'est un important centre ferroviaire depuis les années 1870. Oakland annexa rapidement les villes et colonies situées à proximité. Sa croissance industrielle mena à la construction d'un canal en 1902 qui créa l'île d'Alameda et permit la construction du port d'Oakland. En 1906 sa population augmenta considérablement, du fait de l'arrivée des rescapés du tremblement de terre (et de l'incendie qui suivit) de San Francisco. En 1920 Oakland était le centre de nombreuses industries dont l'automobile, la construction de bateaux et la métallurgie.

Maisons victoriennes dans le Viel Oakland.

Durant la Seconde Guerre mondiale l'industrie de construction navale fut pleinement sollicitée et attira de très nombreux travailleurs depuis tout le pays. Beaucoup d'entre eux étaient des afro-américains venant des états du sud-ouest (Texas, Louisiane, Oklahoma et Arkansas) qui vécurent dans la prospérité durant ces années. Malheureusement, et au même titre que l'industrie automobile, l'industrie navale s'arrêta, tout comme les emplois concernés. Beaucoup de ceux qui étaient venus pour ce genre de travail décidèrent de rester à Oakland tandis que d'autres déménagèrent dans les banlieues en développement au nord et au sud des limites de la ville.

À la fin des années 1960, Oakland, qui avait été plutôt prospère avant la guerre, était dominée par une population beaucoup plus pauvre qu'auparavant. La réputation courante du haut niveau de criminalité est liée à cette transformation.

Ces dernières années le centre-ville a été réaménagé et la population a augmenté (409 300 habitants en 2004). Certains voient cependant dans ces projets un embourgeoisement voulu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Oakland est située à 37°47'43" de latitude nord, 122°13'41" de longitude ouest. Elle appartient au comté d'Alameda (en anglais, Alameda County) (1,4 million d'habitants). D'après le bureau de recensement des États-Unis, la ville s'étend sur 202,4 km², 145,2 km² de terres immergées et 57,2 km² d'eau (soit 28 %).

Population[modifier | modifier le code]

Population des 10 villes de Californie les plus peuplées (2004)[1]

Le nombre d'homicides est en augmentation : il est passé de 93 à 145 entre 2005 et 2006, ce qui place Oakland en tête des homicides aux États-Unis. La plupart se concentrent dans le sud-ouest de la ville, dans une zone surnommée "Killing Zone". La violence est alimentée par des gangs armés, principalement composés d'hispaniques et d'afro-américains qui font d'Oakland une des principales villes de trafic de drogue, d'armes et prostitution[2].

Équipes sportives[modifier | modifier le code]

Équipe Ligue Stade Création Titres
Oakland Raiders NFL (football américain) O.co Coliseum 1960 (à Los Angeles de 1981 à 1995) 3
Oakland Athletics MLB (baseball) O.co Coliseum 1901 (à Oakland depuis 1968) 9
Golden State Warriors NBA (basketball) Oracle Arena 1946 (à Oakland depuis 1970) 3

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Oakland la nuit.

Tout comme Los Angeles est associée au style de musique Rock, Oakland est réputée pour sa culture rap et hip-hop.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Oakland est jumelée avec [3]:

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population des communes, et non des agglomérations ; (en) « US Municipality (City) Population 2000-2004:Over 100,000 », Demographia (consulté le 21-07-2007)
  2. (fr) Nicolas Bourcier, «États-Unis : remontée de la criminalité », dans Le Monde du 28-09-2007, mis en ligne le 27-09-2007, [lire en ligne]
  3. Oakland Sister Cities Program

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]