Halo (série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halo.

Franchise Halo

Logo de Halo Combat Evolved

Logo de Halo Combat Evolved

Éditeur Microsoft Game Studios
Développeur Bungie
Ensemble Studios
Robot Entertainment
343 Industries
Certain Affinity
Genre

Science-fiction, FPS et STR

Début de la série Halo: Combat Evolved (2001)

Plate-forme

Windows
Mac
Xbox
Xbox 360
Xbox One
Site officiel Halo Waypoint

Halo est une série de jeux vidéo de science-fiction créée par Bungie, reprise par 343 Industries et appartenant à Microsoft Game Studios. La série se concentre sur une guerre interstellaire entre l'humanité et une alliance théocratique d'aliens, les Covenants. Les Covenants vénèrent une ancienne civilisation connue sous le nom de Forerunner, qui a péri durant son combat contre les Floods. La majeure partie des jeux de la série se concentre sur les aventures du Spartan John-117, un super-soldat génétiquement modifié, ainsi que sur l'intelligence artificielle qui l'accompagne, Cortana. Le nom du jeu se réfère à la structure Halo, gigantesque cercle habitable créé par les Forerunners.

La série est souvent présentée comme l'un des meilleurs jeux de tir à la première personne sur console et c'est un des produits phares de la console Microsoft Xbox. Le premier jeu, Halo: Combat Evolved a connu un immense succès et, appuyé par une campagne marketing intense de Microsoft, a battu de nombreux records de ventes. Halo 3 a rapporté plus de 170 millions de dollars dès son premier jour de sortie, soit plus que le record établi par Halo 2 trois ans plus tôt. Halo: Reach dépasse ce record avec 200 millions de dollars à sa sortie. Plus de 40 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde et les produits dérivés ont dépassé les deux milliards de dollars de ventes.

Le succès de la série de jeu vidéo Halo a permis à la franchise de s'étendre à d'autres domaines. Ainsi, il existe plusieurs romans, bande dessinées et comics. Un film a même été produit à partir d'une websérie. Au-delà de la trilogie originelle, d'autres jeux Halo ont vu le jour dans des genres différents, tels que Halo Wars, un jeu de stratégie produit et développé par Ensemble Studios. Bungie a aussi contribué par le biais de Halo 3: ODST et Halo: Reach, une préquelle du premier jeu. Un nouveau titre est maintenant sorti, Halo 4, mais c'est 343 Industries qui l'a développé.

Univers de Halo[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Toute l’histoire de l’univers Halo tourne autour du conflit entre quatre factions : UNSC, Alliance Covenante, Parasite ainsi que la civilisation Forerunner.

La majeure partie des faits rapportés se situe, selon le calendrier utilisé par l’UNSC en 2552[1]. À cette époque, les voyages spatiaux sont devenus très rapides, ce qui a permis de coloniser des planètes loin de la Terre. Cependant, en 2525, l’humanité entre en contact avec une force extraterrestre, l’Alliance Covenante, qui a ravagé une à une chaque colonie humaine, avançant inexorablement vers la Terre[1].

Autrefois, la civilisation Forerunner contrôlait la quasi-totalité de la galaxie grâce à son avancée technologique[2]. Mais elle fut confrontée à une race d'extraterrestres parasites : les Floods[3]. Ces derniers se développent en infestant des vivants grâce au Parasite. Les Forerunners ont alors créé une structure appelée l'Arche, pour détruire les Floods. Ils créèrent sept gigantesques structures circulaires : les Halos. L'activation de ces Halos provoquerait ainsi la destruction de toute forme de vie et priverait donc les Floods de leur nourriture, entraînant leur disparition. Cette solution ne devait être utilisée qu'en dernier recours, entraînant également la perte de la civilisation Forerunner. Pris au dépourvu, acculés à la dernière extrémité, ils activèrent l'Arche et disparurent avec.

Des milliers d'années plus tard, au cours du 26e siècle, l'humanité a colonisé beaucoup de mondes grâce au développement du voyage spatial. L'escalade des tensions entre les colonies intérieures, plus anciennes et plus stables, et les colonies extérieures jeunes et isolées, conduit à la guerre civile[4]. En réponse, le UNSC développe un groupe de super-soldats génétiquement modifiés dans le but de mettre fin au conflit : les Spartans.

En 2525, la lointaine colonie humaine Harvest fut attaquée par une alliance extra-terrestre connue sous le nom de Covenant. Cette dernière a jugé les humains indignes de leurs dieux, les Forerunners, et veut donc les éliminer[4]. Les Spartans sont reconvertis dans l'affrontement opposant l'Humanité à l'Alliance Covenante, entraînant le développement d'une nouvelle génération de super-soldat, le Spartan II[1].

En 2552, la colonie Reach hébergeant la recherche militaire du UNSC est attaquée. Les Spartans II sont en grande partie tués. Le vaisseau humain Pillar of Autumn arrive toutefois à s'échapper avec un Spartan II à son bord, le Spartan John-117. Afin de respecter le Protocole Cole (interdisant aux vaisseaux poursuivis par des Covenants de se diriger vers la Terre), le Pillar of Autumn attire les Covenants le plus loin possible de la Terre. Le vaisseau finit par arriver devant un des sept anneaux construit par les Forerunners. Le Spartan 117 (alias Master Chief) et l'intelligence artificielle Cortana combattront les Covenants sur ce halo. Les extraterrestres libèreront par accident le Parasite. Afin d'empêcher l'intelligence artificielle Forerunner 343 Guilty Spark et les Covenants d'activer l'anneau et ainsi entraîner la disparition de l'Humanité, Cortana et le Master Chief détruisent l'anneau et parviennent à rejoindre la Terre[1].

Malgré tout, une flotte Covenante parvient à atteindre la Terre. Toutefois, un seul vaisseau parvient à percer les défenses terriennes et finit par s'échapper. Il est pris en chasse par le Master Chief à bord du vaisseau humain In Amber Clad[1]. Ils atteignent un autre Halo, un combat acharné s'engage entre les humains et les Covenants sur ce Halo, le Master Chief réussit à tuer leur chef de guerre le Haut Prophète du Regret c'est alors qu'une scission s'opère alors au sein des différentes races de l'Alliance Covenante et une guerre civile éclate, certaines races se joignant aux humains. Le Master Chief découvre alors qu'une structure de remplacement au Halo détruit est en cours de construction. Bien qu'elle soit inachevée, lui et son récent compagnon l'Arbiter parviennent à l'activer pour détruire l'Arche et également éradiquer les Floods qui avaient survécu à la destruction du précédent. Ils survivent à l'explosion mais le vaisseau auquel ils ont échappé s'est détruit, l'Arbiter a toutefois réussi à atteindre la Terre contrairement à Spartan 117 qui dérive dans une partie du vaisseau au fin fond de l'espace aux côtés de Cortana[1].

Technologies[modifier | modifier le code]

Halo étant un jeu de tir à la première personne, il donne une place particulièrement importante aux armes. Le designer en chef pour les armes humaines est Robert McLees, qui à l'époque du développement de Halo: Combat Evolved était le seul membre de Bungie ayant des connaissances dans les armes à feu[5]. McLees s'est assuré que les armes soient « cool » mais aussi fondées sur des bases physiques réelles[5]. Il fallait aussi que les armes soient reconnaissables par les joueurs comme pouvant être assez futuristes pour être utilisées en 2552[6].

Les véhicules jouent un rôle important dans les jeux Halo[7],[8] et ils ont été au centre de toutes les attentions. Les véhicules du CSNU ont été dessinés par Marcus Lehto, Eric Arroyo et Eddie Smith, qui ont affirmé s'être efforcé de les rendre fonctionnels et utiles[9]. L'utilisation des roues doit permettre aux joueurs de s'amuser en les pilotant[9]. L'ajout du quad nommé « Mangouste » a d'ailleurs fait débat puisque ce véhicule avait été retiré de Halo 2[10],[11], le « Warthog » restant le véhicule favori des fans de la série[12].

Dans une interview, Paul Russel, considéré comme le créateur du design des Forerunner[13] a indiqué que le langage visuel de ceux-ci n'avait été achevé que cinq mois avant la sortie du premier jeu[14]. La plupart du design a été achevé sur le niveau de jeu Le cartographe silencieux où apparaissent aussi bien les structures Forerunner que l'intérieur de ces dernières[15]. L'artiste Eddie Smith a aussi participé à la conception des structures Forerunner. Celui-ci a indiqué n'avoir commencé à réfléchir qu'après avoir lu le synopsis de cette mission du jeu et a tenté de différencier ces structures de l'architecture humaine et Covenant qui se ressemblaient beaucoup[15]. Pour Halo 2, l'artiste Frank Capezzuto a voulu rester dans le style défini par Russel tout en le faisant évoluer. Ainsi, les bâtiments Forerunner ressemblent volontairement plus à des sculptures plutôt qu'à des immeubles[16].

Les Floods ont été ajoutés très tôt dans le développement du jeu, de manière à créer une réelle surprise lors de leur apparition dans le premier jeu. Au début, Halo devait comprendre une grande variété d'espèces de type dinosaure, mais Bungie a finalement renoncé à les intégrer pour ne pas atténuer l'impact des Floods[17].

La technologie, l'architecture et le design Covenant ont beaucoup évolué durant le développement et les différents jeux. En comparaison des autres factions de Halo, l'architecture Covenant est plus lisse et organique, avec un usage de différents tons de violet[18].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Première trilogie[modifier | modifier le code]

Développé à l'origine comme un jeu de stratégie en temps réel pour la plate-forme Apple Macintosh, Halo: Combat Evolved subit plusieurs détours avant de se concrétiser en un jeu de tir subjectif à destination des consoles de jeu, tel que nous le connaissons aujourd'hui[19]. Quand son développeur, Bungie, fut racheté en 2001 par Microsoft, le titre fut rapidement achevé et présenté comme un jeu de lancement exclusif à la Xbox[20]. Lancé le 15 novembre 2001, Halo: Combat Evolved est le premier épisode de la trilogie Halo[21]. Les titres de la trilogie sont des FPS (first person shooter, « jeu de tir subjectif » en français) où l'essentiel de l'action est perçu par les yeux du personnage-joueur[22]. Halo: Combat Evolved met en place les fondations du gameplay et des thèmes scénaristiques communs à tous les épisodes de la trilogie. Le joueur affronte des extraterrestres à pied et à bord de véhicules en remplissant des objectifs, tout en s'efforçant de découvrir les secrets des halos éponymes. Une particularité du gameplay introduit par Halo: Combat Evolved est l'impossibilité pour le joueur d'emporter avec lui plus de deux armes à la fois, l'obligeant à sélectionner soigneusement ses armes en fonction des ennemis et des situations[23]. Le joueur combat à distance ou de manière rapprochée, à l'aide de grenades en nombre limité ou d'attaques au corps à corps. Bungie considère le format « armes-grenades-corps à corps » comme le « Golden Triangle of Halo »[24] (« le triangle d'or de Halo » en français), celui-ci resté inchangé tout au long de la trilogie. Dans Halo: Combat Evolved, la santé du joueur est comptabilisée à l'aide de points de santé classiques et d'un bouclier d'énergie qui se recharge après quelques secondes de calme[25]. Un portage pour Windows et Mac OS X fut plus tard développé par Gearbox Software et sorti respectivement le et le [26],[27]. Une extension indépendante intitulée Halo: Custom Edition, permettant au joueur de créer du contenu personnalisé pour le jeu, sortit en tant qu'exclusivité Windows.

La suite Halo 2 sort sur Xbox le et plus tard sur Windows Vista, le . Pour la première fois, le jeu sort dans deux éditions différentes : une édition standard comprenant le disque du jeu et un boîtier Xbox classique, et une édition Collector comprenant le jeu, un fascicule, un DVD de bonus, un manuel légèrement différent, le tout empaqueté dans un boîtier aluminium spécial. Halo 2 introduisit de nouveaux éléments de gameplay, en premier lieu la possibilité de tenir et de faire feu avec deux armes simultanément, connue sous le nom de Dual wield[28] (« ambidextrie » en français). À la différence de son prédécesseur, Halo 2 supporte le jeu multijoueur en ligne via Xbox Live dans tous ses modes de jeu (campagne en coopération ou modes de jeu dédiés). Le jeu utilise une fonction matchmaking (« entremise » en français) afin de faciliter la création de parties en ligne en rassemblant les joueurs selon différents critères de jeu[28]. Ce fut une révolution par rapport à la traditionnelle « liste de serveurs », approche « en aveugle » du jeu en ligne. Dès sa sortie, Halo 2 devint le jeu le plus joué sur le Xbox Live, battant son propre record d'affluence semaine après semaine pendant deux ans - la plus longue période tenue par un jeu vidéo[29].

Halo 3 est le troisième et dernier volet de la trilogie Halo, achevant la trame entamée avec Halo: Combat Evolved[30]. Le jeu sortit sur Xbox 360 le [31]. Ce dernier épisode ajoute à la série de nouveaux véhicules, de nouvelles armes et une catégorie d'objets appelée « équipement »[32] (bulle protectrice, etc.). Le jeu inclut également un éditeur de cartes multijoueur limité, sous le nom de Forge, permettant au joueur d'inclure armes, munitions, objets, etc. sur les cartes préexistantes[33]. Les joueurs peuvent en outre sauvegarder un replay de leurs sessions de jeu et les visualiser comme des vidéos, sous n'importe quel angle[34].

Trilogie Reclaimer[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition 2011 de l'E3, Microsoft a annoncé le développement de Halo 4, en tant que point de départ d'une nouvelle trilogie Halo. Cette trilogie fut annoncée sous le nom de Reclaimer Trilogy[35],[36]. Le premier épisode (Halo 4) est sorti sur Xbox 360 le [37],[38].

Hors série[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Halo Wars, Halo 3: ODST et Halo Reach.

Le succès de la trilogie Halo a motivé la création de sous-produits exploitant la franchise.

"Halo 2 : multiplayer map pack" est un add-on à Halo 2 sorti sur Xbox. Il permet d'optimiser les fonctionnalités du jeu et sa jouabilité, de posséder toutes les cartes multijoueurs et possèdent de nombreux bonus vidéos dont des vidéos inédites sur la série.

"Halo Wars" est un jeu de stratégie en temps réel développé par Ensemble Studios pour Xbox 360[39]. Se déroulant en l'an 2531, le jeu remonte 21 ans avant le premier Halo. D'après Ensemble Studios, des efforts ont été particulièrement fournis en vue de développer un gameplay simple évitant les problèmes récurrents de ce type de jeu sur console[40]. Le jeu fut annoncé au X-box Show 2006 et sort en février et mars 2009.

Dans une interview de juillet 2008 conduite par MTV, le patron du marché Xbox chez Microsoft, Don Mattick, déclara que Bungie travaillait sur un nouveau jeu Halo pour Microsoft, indépendamment de ses autres projets Halo. Une présentation de ce jeu fut attendue au rassemblement E3 de 2008, Bungie ayant déclaré « y travailler depuis plusieurs mois » ; mais l'annonce fut reportée par son éditeur Microsoft[41]. La présentation de ce Halo était prévue dans la présentation Microsoft de 150 minutes à l'E3, mais fut écourtée pour réduire la présentation à 90 minutes, Microsoft déclarant vouloir offrir au jeu son propre évènement[42]. Après la sortie d'une bande-annonce ambiguë le 25 septembre[43], le projet se révéla être Halo 3: Recon, plus tard rebaptisé Halo 3: ODST. Placé entre les évènements de Halo 2 et ceux de Halo 3, le joueur prend le contrôle d'une élite de soldats humains nommés Orbital Drop Shock Troopers (ODST). Le jeu sort le [44].

Annoncé à l'E3 de 2009, Halo: Reach est une préquelle à la trilogie principale. Dernier jeu de la franchise Halo développé par Bungie, il sortit le 14 septembre 2010. Le joueur contrôle Noble 6, un « Hyper Lethal Vector » (un agent de mort extrême en français) faisant partie de l'escouade de Spartans « Noble Team » chargée de défendre la planète Reach contre les Covenants. La fin du jeu mène directement à l'ouverture de Halo: Combat Evolved.

Projets liés et/ou annulés[modifier | modifier le code]

Des jeux fonctionnant sur le principe d'une réalité alternative furent conçus afin de promouvoir la sortie des volets de la première trilogie. Les lettres de Cortana, une série d'emails cryptés, avaient été mises en circulation par Bungie pendant le développement, encore peu connu, de Halo: Combat Evolved[45]. I Love Bees[46] (« J'aime les abeilles » en français) est un jeu de réalité alternative qui fut utilisé pour promouvoir la sortie de Halo 2. Le jeu consistait en un site Internet créé par 42 Entertainment, commandé par Microsoft puis approuvé par Bungie. Au cours du jeu, des extraits audio apparaissaient pour former une histoire de 5 heures se déroulant sur Terre entre Halo: Combat Evolved et Halo 2[47],[48]. De la même manière, le jeu promotionnel Iris fut utilisé comme campagne de marketing viral en vue de la sortie de Halo 3[49]. Le jeu rassemblait cinq serveurs Internet contenant divers médias relatifs à l'univers Halo.

Il était prétendument prévu que sortent des titres sur les plates-formes de poche, mais il s'avéra que de telles affirmations n'étaient que rumeurs ou développements très tôt interrompus. La rumeur d'un Halo à destination de la Game Boy Advance circula en 2004. Bungie nia la rumeur et déclara qu'un tel projet entre Microsoft et Nintendo serait « bien peu probable »[50]. Lors d'un rassemblement sur les objets technologiques de consommation courante tenu à Las Vegas en janvier 2005, des rumeurs se répandirent au sujet d'une version de Halo pour Gizmondo. Bungie déclara ne pas travailler pour ce système[51],[52]. Un ancien employé travaillant alors sur la Gizmondo révéla plus tard que le développement en question se limitait à une trame et à certains concepts du jeu, dans la seule perspective d'obtenir des financements d'investisseurs[53]. En 2006, une vidéo conceptuelle d'un ordinateur portable ultra-mobile de Microsoft montrant des images de Halo provoqua toutes sortes de spéculation sur un possible titre pour plates-formes de poche. Microsoft déclara plus tard que l'objet du délit n'était qu'une vidéo de démonstration : Halo s'y trouvait montré parce qu'il s'agissait d'une franchise appartenant à Microsoft[54]. En janvier 2007, le rédacteur en chef d'IGN Matt Casamassina prétendit avoir joué à une version de Halo pour Nintendo DS[55]. Un peu plus tard, il en fit une démonstration face à une caméra, montrant des images du jeu ainsi que l'élaboration en cours d'un style spécifique à Halo DS[56], où l'on pouvait voir l'utilisation de deux armes à la fois et une version de la carte Zanzibar de Halo 2[55]. Le , Brian Jarrard, employé de Bungie, expliqua que la démo de Halo DS n'était qu'un boniment qui n'avait jamais été sollicité ni repris[57].

En 2006, Microsoft annonça un jeu vidéo épisodique qui serait développé par la société WingNut Films du réalisateur Peter Jackson[58]. Il fut confirmé que le titre, intitulé Halo: Chronicles, serait en développement en 2007[59] ; en 2008, des postes dans l'équipe de développement étaient encore appelés à être occupés[60]. Peter Jackson déclara en juillet 2009 au blog Joystiq que le jeu n'était plus en développement[61],[62]. Le manager de Peter Jackson expliqua en janvier 2009 que le projet avait été abandonné à la suite de coupures budgétaires et de réductions de postes[63].

Avant la fermeture de l'entreprise, Ensemble Studios travailla sur un jeu massivement multijoueur reprenant le thème de Halo. Le projet fut arrêté en 2007 sans déclaration formelle de la part de Microsoft[64].

Certains éléments de l'univers Halo apparaissent également dans d'autres jeux. Fruit de la collaboration entre la Team Ninja de Tecmo et Bungie, un personnage basé sur le Spartan, SPARTAN Nicole-458 apparaît dans Dead or Alive 4[65]. Le thème musical de Halo est disponible en contenu téléchargeable pour Guitar Hero III: Legends of Rock.

Développement de la série[modifier | modifier le code]

Bungie[modifier | modifier le code]

Bungie (auparavant Bungie Software Products Corporation) est une société de développement de jeux vidéo située à Chicago, dans l'Illinois, créé en 1991 par Alex Seropian. Celui-ci s'était mis en partenariat avec le programmeur Jason Jones afin de mettre le jeu de ce dernier, Minotaur : the Labyrinths of Crete, sur le marché. Se concentrant sur le marché du jeu vidéo sur plate-forme Macintosh, moins étendu donc plus facile à investir, Bungie devint le plus gros développeur sur Mac avec ses jeux, parmi lesquels les jeux de tir Pathways Into Darkness et Marathon. Le futur Halo portait à l'origine les noms de code Monkey Nuts et Blam![66] et se passait sur un monde vide baptisé « Sollipsis »[67]. La planète devint finalement un anneau-monde, et un artiste suggéra le nom de Halo, qui devint le titre du jeu[68].

Le premier jeu Halo fut annoncé le 21 juillet 1999 au cours de la Macworld Conference & Expo[19]. Il était conçu au départ comme un jeu de stratégie en temps réel pour Mac et Windows avant d'être transformé, plus tard, en un jeu d'action à la troisième personne[19],[69],[70]. Le 18 juin 2000, Microsoft acquit Bungie Studios et Halo: Combat Evolved devint un des jeux de lancement de la console Xbox[20]. Une fois reçus les kits de développement pour Xbox, Bungie réécrit le moteur du jeu, modifia considérablement son apparence, et en fit enfin un jeu de tir subjectif. Bien que le premier Halo dût proposer un mode de jeu multijoueur en ligne, celui-ci fut abandonné en raison de la non-disponibilité du Xbox Live[71].

Halo: Combat Evolved n'était pas destiné à porter l'étendard de la Xbox, à cause de préoccupations internes et de critiques de la presse spécialisée, mais le vice-président du jeu chez Microsoft, Ed Fries agit sans en tenir compte. La campagne marketing de la Xbox exploita massivement Halo: Combat Evolved, dont la palette de couleurs à dominante verte correspondait d'ailleurs au code de couleur de la Xbox[72].

Le succès du jeu conduisit à la réalisation d'une suite, Halo 2, annoncée le 8 août 2002 à la conférence de presse du X-box show 2002 de New York[73]. Le jeu présentait de meilleurs graphismes, de nouvelles armes et un mode multijoueur en ligne sur le Xbox Live[74],[75]. Halo 3 fut annoncé à l'E3 de 2006[76]. La conception originale de Halo 3 a été achevée avant la sortie de Halo 2 en 2004[77]. Le jeu exploite un moteur graphique propriétaire couplé à des technologies graphiques de pointe[78],[79].

Bungie créa encore deux jeux Halo avant de devenir indépendant, en accord avec le contrat le liant à Microsoft : un épisode parallèle intitulé Halo ODST et une préquelle Halo Reach, respectivement en 2009 et 2010.

Halo est désormais un véritable univers de fiction comportant, en plus de cinq jeux-vidéo de tir subjectif développés par Bungie et un jeu de stratégie développé par Ensemble Studios, six romans, dont trois par Eric Nylund, un par William C. Dietz, un par Joseph Staten et un par Tobias S. Buckell, treize bandes dessinées, un dessin animé et une série de courts métrages. Un film et une série sont à l'étude, mais n'ont pas encore abouti.

343 Industries[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 343 Industries.

À la suite de la sortie de Halo 3, Bungie annonça sa séparation d'avec Microsoft, devenant ainsi une société à responsabilité limitée indépendante. Tandis que Bungie restait investi dans la série Halo avec des projets tels que Halo 3: ODST et Halo Reach, les droits de Halo restaient entre les mains de Microsoft. Afin de conserver un œil sur tout développement relatif à Halo, Microsoft créa une division interne baptisée 343 Industries[80] (en référence au personnage 343 Guilty Spark) faisant office d'« intendant » pour la franchise[81]. Frank O'Connor, ancien employé de Bungie[82], occupe aujourd'hui le poste de directeur créatif de 343 Industries[80].

Tout en annonçant la création de 343 Industries, Microsoft annonça que le Xbox Live hébergerait désormais un hub central pour tout le contenu relatif à Halo baptisé Halo Waypoint[83]. Halo Waypoint est accessible depuis le tableau de bord de la Xbox 360 et offre aux joueurs l'accès à du contenu multimédia en plus des données relatives à leur « carrière » Halo sur le Xbox Live. O'Connor entend faire de Halo Waypoint une destination de choix pour les joueurs de Halo[84].

La société sort à l'occasion des dix ans de la série en 2011, un remake haute définition du premier volet intitulé Halo: Combat Evolved Anniversary[85]. Le studio travaille sur Halo 4[86], Halo : Spartan Assault[87] pour Windows 8 et Halo sur Xbox One.

Ensemble Studios[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Halo Wars.

Une version jeu de stratégie en temps réel a été portée par Ensemble Studios. Halo Wars a été conçu pour la Xbox 360 et a été annoncé pour la première fois en 2006, lors du X06[88]. Il est sorti le [89]. Aucune suite n'est envisagée et le studio a depuis fermé ses portes.

Influences culturelles[modifier | modifier le code]

En 2006, en reconnaissance de « la richesse des influences adoptées par l'équipe Bungie », une liste des produits de science-fiction préférés des employés de Bungie fut publiée sur le site de la société[90]. Les développeurs reconnurent que l'idée des mégastructures en forme d'anneau avait été inspirée par des concepts développés dans le roman Ringworld de Larry Niven ainsi que dans la série narrative La Culture de Iain M. Banks (au sein de laquelle Une forme de guerre[91] et Excession[90] auraient été particulièrement influents). Dans un article rétrospectif du magazine Edge, Jaime Griesner, de Bungie, déclara que « l'influence d'un objet comme Ringworld ne se situe pas nécessairement dans le design — mais plutôt dans le sentiment d'être ailleurs. Dans ce sens de l'échelle et cette épopée qui se déroule au loin »[91]. Griesmer expliqua en outre qu'« une de nos sources d'inspiration principales était Armor [de John Steakley], dans lequel un soldat doit revivre la même guerre encore et encore. Ce sens du désespoir, cette bataille implacable furent influents »[91]. Le Parasite fut influencé par les espèces extra-terrestres similaires à celles de The Vang par Christopher Rowley[91] ; il fut aussi suggéré que le nom « John-117 » du Master Chief pût faire référence à un personnage nommé « Jon 6725416 » dans Starhammer[92] de Christopher Rowley, ou au personnage John Spartan de Demolition Man[93]. Un article de IGN explorant les influences littéraires présentes dans Halo pointa les similitudes entre Halo et le roman Ender's Game d'Orson Scott Card : certains aspects du projet « SPARTAN » ainsi que l'apparence des Drones semblent une réminiscence du programme super-soldat et des Doryphores du roman[92]. Bungie fit également savoir que le film Aliens, le retour de James Cameron eut une influence certaine sur le jeu[94].

Un rapport rédigé par Roger Travis et publié dans le magazine The Escapist compare Halo à l'Énéide, célèbre épopée latine du poète romain Virgile. Travis postule certaines similitudes entre les intrigues des deux œuvres et compare leurs personnages, rapprochant Parasite et Covenants des Carthaginois et le rôle du Master Chief à celui d'Énée[95].

Musique[modifier | modifier le code]

Martin O'Donnell, le compositeur des musiques de la trilogie Halo

Quatre bandes originales de Halo, composées par Martin O'Donnell, furent enregistrées. Le disque Halo Original Soundtrack contient l'essentiel de la bande originale de Halo: Combat Evolved. En raison des variations de nature du gameplay, la bande originale fut conçue dans l'optique d'exploiter la lecture audio dynamique en cours de jeu. Le moteur de jeu permet en effet l'adaptation de la bande-son jouée, selon le ton, le thème et la durée, en accord avec le gameplay[96]. Afin d'offrir une meilleure expérience auditive au cours du jeu, Martin O'Donnell réarrangea certaines sections de la musique du jeu en suites autonomes suivant la trame narrative. La bande originale contient en outre des morceaux non utilisés dans le jeu, dont une variation sur le thème de Halo qui fut jouée pour la première fois en introduction de Halo à Macworld en 1999[97].

Pour la bande originale de Halo 2, Martin O'Donnell et le producteur Nile Rodgers décidèrent de partager la bande originale en deux volumes. Le premier, Volume One, sort le et contient tous les thèmes ainsi que des morceaux inspirés de ceux présents dans le jeu (incluant Steve Vai, Incubus, Hoobastank et Breaking Benjamin). Le second disque, Volume Two, contient le reste de la bande originale, celle-ci n'ayant pas été achevée ou incluse sur le premier disque car celui-ci fut distribué avant la sortie du jeu[98]. Le second volume sort le . À la différence de la bande originale de Halo: Combat Evolved, celle de Halo 2 fut mixée afin d'exploiter pleinement le son surround du Dolby 5.1 Digital[99].

La bande originale de Halo 3 sort le . O'Donnell fit remarquer qu'il désirait reprendre les thèmes du premier volet afin de mieux relier le début et la fin de la trilogie[100]. De plus, de la même manière que pour la bande originale de Halo 2[98], les morceaux sont listés dans l'ordre. Toutefois, alors que la musique de Halo: Combat Evolved et de Halo 2 avait été composée sur ordinateur et synthétiseur, celle de Halo 3 fut enregistrée par un orchestre de 60 musiciens, le Northwest Sinfonia, accompagné d'un chœur de 24 chanteurs[101], au Studio X à Seattle, Washington[102]. Les morceaux furent rassemblés et les bandes originales sortirent en coffret en décembre 2008[103]. Une bande originale pour Halo 3: ODST sortit aussi en même temps que le jeu[104].

Pour Halo Wars, la tâche de composer une bande originale incomba à Stephen Rippy. Rippy s'inspira des compositions d'O'Donnell et inclut le thème de Halo dans certains de ses arrangements. En plus du synthétiseur et de l'orchestre, Rippy mit l'accent sur les chœurs et le piano, éléments indispensables à la création du « son Halo »[105]. Plutôt que de s'adresser au Northwest Sinfonia, Rippy se déplaça à Prague et enregistra avec le FILMharmonic Orchestra avant de rentrer aux États-Unis achever son travail. Un disque indépendant ainsi que son équivalant téléchargeable furent annoncés en janvier 2009 et sortirent le 17 février[106].

Adaptations[modifier | modifier le code]

La franchise Halo compte plusieurs déclinaisons et adaptations hors du domaine du jeu vidéo. Parmi celles-ci, on trouve des romans à succès, des romans graphique, et autres produits sous licence, des figurines à l'effigie des personnages jusqu'à l'emballage des bouteilles de soda Mountain Dew. De nombreuses figurines des personnages et véhicules de la série ont été produites. La société Joyride Studios créa les figurines de Halo: Combat Evolved et de Halo 2, tandis que McFarlane Toys produisit les figurines de collection de Halo 3 destinées aux collectionneurs, figurines qui furent parmi les plus vendues de 2007 et de 2008[107]. Megabloks signa un partenariat avec Microsoft afin de produire des jouets sur le thème de Halo Wars[108].

Romans, nouvelles et comics[modifier | modifier le code]

Deux auteurs de la série Halo, Joseph Staten et Eric Nylund

Nombreuses furent les adaptations imprimées du canon de Halo. Larry Niven, l'auteur de Ringworld, fut originellement pressenti pour écrire une adaptation en roman de Halo, mais déclina l'offre sous prétexte de n'être pas familier avec le sujet[109]. La série a été adaptée en roman par différents auteurs. La série officielle compte actuellement six tomes (dont trois traduits en français) et est publiée en France par Fleuve noir. Le premier tome La Chute de Reach est une préquelle à Halo: Combat Evolved et sort le . Il a été écrit par Eric Nylund[110]. Il se déroule avant le jeu Halo: Combat Evolved. Le second tome, Les Floods, est écrit par William C. Dietz et est paru le [111]. Il développe un point de vue alternatif au jeu. C'est Eric Nylund qui reprend la suite avec le tome trois, Opération First Strike (). Ce roman qui narre les évènements entre Halo et Halo 2, est le dernier roman en date à avoir été publié en français. Nylund écrivit en outre le quatrième tome, Ghosts of Onyx qui sort le et se déroule après Halo 2[112]. Contact Harvest est le cinquième roman mais est écrit par Joseph Staten, écrivain employé chez Bungie. Il paraît le aux États-Unis. Il présente la rencontre avec des humains avec les Covenants en 2525 sur la colonie Harvest, le héros étant le sergent Avery Johnson, personnage présent dans tous les volets de la trilogie originelle[112]. Enfin, Tobias S. Buckell écrit (The Cole Protocol), qui sort le . Bungie considère les romans Halo comme des additions au canon de Halo[113].

L’éditeur Fleuve noir a en effet confirmé qu'à la suite de difficultés d’obtention des droits vis-à-vis de l’éditeur américain et à cause d’un lectorat trop peu nombreux, il n’envisageait pas de traductions des trois derniers romans[114].

Une nouvelle trilogie consacrée aux Forerunners écrite par [115], arrive en France en 2011 et se termine en 2013. Ce nouvel apport à l'univers d'Halo relate les faits qui ont entraînés la disparition totale des Forunners. Tout ceci se déroule 100 000 ans avant les événements du premier Halo. Cette nouvelle saga créer notamment de nouveau lien afin de renforcer l'univers d'Halo, notamment en créant des références avec la première trilogie du jeu, mais aussi avec la trilogie plus récente Reclaimer.

L'univers de Halo fut adapté pour la première fois en roman graphique en 2006, avec la publication du Halo Graphic Novel, une série de quatre nouvelles[116]. Elle fut écrite et illustrée par les auteurs de bande dessinée Lee Hammock, Jay Faerber, Tsutomu Nihei, Brett Lewis, Simon Bisley, Ed Lee et Jean Giraud. Au Comic-Con de New York en 2007, Marvel Comics annonça qu'ils travailleraient sur une série Halo avec Brian Michael Bendis et Alex Maleev. La série intitulée Halo: Uprising comble le fossé entre les évènements de Halo 2 et de Halo 3[117] ; initialement prévue pour être terminée peu après la sortie de Halo 3, les retards successifs repoussèrent la sortie de son dernier volume jusqu'en avril 2009[118].

Marvel Comics annonça au Comic-Con de 2009 que deux nouveaux comics devaient faire leur apparition au cours de l'été et de l'hiver qui suivraient[119], une série en cinq parties écrite par Peter David et une autre série par Fred Van Lente. La série de Peter David, Halo: Helljumper, se déroule avant Halo: Combat Evolved et se focalise sur l'escouade des Orbital Drop Shock troopers. Cette série en cinq parties fut publiée de juillet à novembre 2009[120]. La série de Lente, d'abord intitulée Spartan Black, évolue autour d'une escouade de supersoldats Spartans « black ops » à la botte du Service des Renseignements de la Navy[121]. La série rebaptisée Halo : Blood Strike commença d'être publiée en décembre 2009[122]. Une réadaptation en comics du roman Halo : La Chute de Reach est la plus récente adaptation et est divisée en trois courtes histoires, Boot Camp, Covenant et Invasion.

Une autre série d'histoires sur le thème de Halo, Halo : Evolutions, fut publiée simultanément en livre et en livre audio en novembre 2009. Elle contient des productions originales de Nylund, Tobias Buckell, Karen Traviss ainsi que des contributions de la part de Bungie[123]. Tor Books publia de nouveau, à cette occasion, les trois premiers romans Halo avec de nouvelles couvertures et du contenu supplémentaire[124]. L'écrivain de science-fiction Greg Bear fut contacté pour écrire une trilogie centrée sur les Forerunners, le premier tome s'intitulant Halo: Cryptum parut en janvier 2011[125] ; le second, Halo: Primordium, sort en janvier 2012. Traviss est en train de composer une série de romans se déroulant après les événements de Halo 3 et de Halo: Ghosts of Onyx : le premier, intitulé Halo: Glasslands[126] sorti le .

Film[modifier | modifier le code]

En 2005, Peter Schlessel, le président de Columbia Pictures, entreprit, en dehors du circuit des studios, de produire une adaptation cinématographique de Halo. Alex Garland écrivit le premier script[127], qui fut ensuite proposé aux studios par des détracteurs en costume de Master Chief. Les termes de Microsoft exigeaient 15 % du profit brut contre un budget de 10 millions de dollars américains. La majorité des studios refusa, reprochant à Microsoft son manque de prise de risque comparé à la large part exigée des bénéfices potentiels. 20th Century Fox et Universal Pictures décidèrent de se mettre en partenariat pour produire le film, versant à Microsoft 5 millions de dollars américains et 10 % du profit brut en échange de l'exploitation des droits[128]. Peter Jackson fut mandaté pour être le producteur délégué[129], tandis que Neill Blomkamp serait le réalisateur. Avant que Blomkamp n'eût signé pour le film, Guillermo Del Toro en négociait de son côté aussi la réalisation[130].

Daniel B. Weiss et Josh Olson récrivirent le script d'Alex Garland courant 2006[131]. L'équipe du film interrompit puis repris plusieurs fois la préproduction du film[132]. Plus tard, la même année, 20th Century Fox menaça de se retirer du projet, forçant ainsi Universal Pictures à poser un ultimatum à Jackson et Peter Schlessel : chacun dut mettre fin à son « first-dollar deal » sous peine de voir le projet s'arrêter. Chacun refusa, et le projet cala[128].

Blomkamp déclara fin 2007 que le projet était mort[133], mais Jackson répliqua que le film serait tout de même réalisé[134]. Les deux hommes travaillèrent ensemble sur District 9, mais le réalisateur déclara qu'il n'imaginait pas travailler de nouveau sur un film Halo si l'occasion d'un tel projet se représentait[135], reconnaissant qu'après avoir travaillé cinq mois sur un projet qui s'écroula, il lui serait difficile d'y retourner. Les droits du film sont depuis retournés à Microsoft[136]. O'Connor affirma que le film finirait un jour par être réalisé[137]. À un moment donné, Steven Spielberg exprima son désir de s'investir dans une adaptation de Halo[138]. Un court-métrage fanfilm, Halo : Faith, qui était en cours de développement par le studio Majic Production[139],[140] jusqu'au 12 janvier où la production fut arrêté par Microsoft même pour violation de droit d'auteur[141], tandis qu'un fanfilm plus ambitieux, Opération Chastity, est mené depuis plusieurs années par Props Studios[142]. Aucun de ces deux fanfilms n'est affilié à Bungie ou Microsoft pour la conduite de leur projet.

Animation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Halo Legends.

Microsoft annonça au Comic-Con de 2009 qu'il était en train de superviser la production de sept courts-métrages d'animation japonaise, rassemblés sous le titre Halo Legends. Financés par 343 Industries, les films furent réalisés par cinq sociétés de production japonaises : Bones, Casio Entertainment, Production I.G, Studio 4°C, Toei Animation. Shinji Aramaki, concepteur et réalisateur de Appleseed et Appleseed Ex Machina, y tient le rôle de directeur artistique. Warner Bros. distribua Halo Legends en DVD et Blu-ray en février 2010[80],[143]. Six des sept courts-métrages font officiellement partie du canon de Halo, tandis que le septième, réalisé par Toei Animation, se veut plutôt une parodie de l'univers Halo[144].

Série TV[modifier | modifier le code]

Après le succès de Halo 4 : Forward Unto Dawn, la web-série qui fit la promotion du jeu Halo 4[145], Microsoft engage fin 2012 Nancy Tellem, ex-directeur chez CBS afin de démarrer les plans pour le contenu de la Xbox TV[146]. Lors de la Xbox Reveal du 21 mai 2013 présentant en exclusivité la nouvelle console Xbox One, Microsoft confirme se lancer dans les programmes TV, en commençant par une série TV Halo[146],[147]. La firme américaine confie son projet à Steven Spielberg pour la production, en collaboration étroite avec le studio 343 Industries[148]. Aucune information quant au casting ou la date de diffusion n’a été dévoilée. Néanmoins, Phil Spencer, vice-président de Microsoft Studios, aurait annoncé une diffusion non exclusive au Xbox Live[149].

L'idée de produire une série avait déjà été lancée en 2006 avec Halo Chronicles produite par Peter Jackson, mais elle n'a finalement jamais vu le jour.

Accueil et retour critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Jeu Game Rankings Metacritic
Halo: Combat Evolved (Xbox) 95,58 %[150]
(PC) 86,38 %[151]
(X360) 81,73 %[152]
(Xbox) 97/100[153]
(PC) 83/100[154]
(X360) 82/100[155]
Halo 2 (Xbox) 94.56 %[156]
(PC) 72.67 %[157]
(Xbox) 95/100[158]
(PC) 72/100[158]
Halo 3 93,53 %[159] 94/100[160]
Halo Reach 91,59 %[161] 91/100[162]

La franchise Halo reste un immense succès commercial. Au cours des deux mois suivant la sortie de Halo: Combat Evolved, le jeu se vendit aux côtés de plus de 50 % des consoles Xbox[163] et atteint le million d'unités vendues en avril 2002[164]. Les ventes de Halo 2 dégagèrent 125 millions de dollars américains le premier jour, ce qui en fit le produit multimédia américain se vendant le plus vite jusqu'à ce jour[165],[166]. Les ventes totales des deux jeux atteignaient 14,8 millions d'unités avant la sortie de Halo 3[167].

GameSpot rapporta que 4,2 millions d'unités de Halo 3 étaient prêtes à la vente le 25 septembre 2007, la veille de sa sortie officielle ; ce volume « prêt à la vente » établit un nouveau record[168],[169]. Halo 3 explosa le précédent record du plus important profit le premier jour dans l'histoire du divertissement en engrangeant 170 millions de dollars américains les vingt-quatre premières heures[169],[170]. Tout autour du monde, les ventes dépassèrent 300 millions de dollars américains la première semaine, drainant une augmentation des ventes de la Xbox 360 de plus de 50 %, comparée à sa moyenne hebdomadaire avant le lancement de Halo 3[167],[171]. Fin 2007, Halo 2 et Halo: Combat Evolved étaient respectivement les deux meilleures ventes de jeu Xbox, tandis que Halo 3 était la meilleure vente sur Xbox 360[172]. Halo Wars fut la meilleure vente en jeu de stratégie en temps réel sur console, vendant plus d'un million d'unités[173]. La série Halo cumulait plus de 27 millions de copies vendues en août 2009[174], et plus de 34 millions en mai 2010[175],[176]. Tor Books relata que l'ensemble des produits vendus sous franchise Halo avait rapporté plus de 1,7 milliard de dollars américains, tandis que les jeux Halo avant Halo: Reach auraient rapporté plus de 1,5 milliard de dollars américains[177]. Les bandes originales de Halo 2, Halo 3, Halo ODST et Halo: Reach sont toutes apparues dans le classement des 200 albums les plus vendus du magazine Billboard pendant au moins une semaine[178]. En mai 2011, le produit brut de l'ensemble des produits de la franchise Halo était de plus de 2 milliards de dollars américains, avec plus de 40 millions de copies vendues à travers le monde[179]. En juillet, cette somme grimpa à 2,3 milliards[180].

Les lancements évènementiels tels que celui-ci à New York furent nombreux la nuit de la sortie de Halo 3.

Les adaptations de Halo ont elles aussi eu un beau succès. La plupart des romans sont apparus sur le classement best-seller de Publisher Weekly et le Halo Graphic Novel s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires, exceptionnel pour un comics issu d'un jeu vidéo[181],[182]. Ghosts of Onyx, Contact Harvest, The Cole Protocol et Halo : Cryptum figurèrent sur le classement des best-sellers du New York Times[111],[183],[184],[185],[186],[187], quant au roman The Cole Protocol, il figura sur la 50e liste des best-sellers du quotidien USA Today[188]. Les trois premiers romans parus chez Tor Books se vendirent à plus d'un million d'exemplaires jusqu'en avril 2009[189].

Dans l'ensemble, la série Halo fut bien reçue par la critique. Halo: Combat Evolved reçut de nombreuses récompenses Jeu de l'année[190],[191]. En mars 2007, IGN le plaça comme le meilleur jeu Xbox de tous les temps, tandis que des lecteurs le placèrent à la 14e place des meilleurs jeux de tous les temps sur la page IGN Reader's Choice 2006 - The Top 100 Games Ever[192],[193]. Toutefois, GameSpy classa Halo: Combat Evolved dixième sur sa liste Top 25 Most Overrated Games Of All Time, lui reprochant un level design répétitif ainsi que l'absence d'un mode multi-joueur en ligne[194]. Halo 2 obtint lui aussi de nombreuses récompenses[195], IGN le classant second meilleur jeu Xbox de tous les temps en mars 2007[192]. Depuis son lancement sur Xbox en novembre 2004 jusqu'au lancement de Gears of War sur Xbox 360 en novembre 2006, Halo 2 fut le jeu le plus populaire sur le Xbox Live[196]. Halo 3 à son tour rafla de nombreux prix, dont le Jeu de l'année par le Time Magazine ; IGN l'élit Meilleur et plus Novateur jeu de Xbox 360 multijoueur en ligne de 2007[197],[198],[199]. La majeure partie des publications louèrent le mode multijoueur comme l'un de ses meilleurs aspects ; IGN déclara que la conception des cartes multijoueurs était la meilleure de toute la série, et GameSpy ajouta que l'offre multijoueurs allait ravir les vétérans de Halo[200],[201]. Les reproches se centralisent autour de la trame scénaristique. Le New York Times déclara que le jeu avait une intrigue superficielle, et Total Video Games jugea le mode solo extrêmement décevant[202],[203]. Enfin, les bandes-son et bandes originales de la série reçurent quant à elles de bonnes critiques de la part de l'ensemble des revues[201],[204],[205].

Impact culturel[modifier | modifier le code]

La série principale, et en particulier son héros, le Master Chief, sont aujourd'hui reconnus comme icônes et symboles du jeu vidéo. Une réplique de cire du Master Chief fut réalisée par Madame Tussaud à Las Vegas, où Pete Wentz le compara à d'autres personnages remarquables des générations précédentes, tels Spider-Man, Frodon Sacquet et Luke Skywalker[206]. Roger Travis, rédacteur à The Escapist, rapprocha l'histoire de Halo à l'Énéide de Virgile, remarquant que l'affrontement politique et religieux décrit dans le jeu fait écho à la tradition épique moderne[95]. GamesTM déclara que Halo: Combat Evolved « changea le jeu de combat pour toujours » et que Halo 2 porta le Xbox Live au rang de service communautaire[22]. GameDaily nota que le lancement de Halo 2 était « aisément comparable aux plus grosses sorties dans d'autres secteurs de l'industrie du divertissement », la sortie d'un jeu vidéo provoquant pour la première fois en Amérique un évènement culturel majeur[207]. Le Time inclut la franchise dans son Time 100 de 2005, rappelant qu'au cours des dix premières semaines suivant la sortie de Halo 2, les joueurs consommèrent plus de 91 millions d'heures additionnées de jeu en ligne[208]. Un rapport du New York Times nota que le succès de Halo 3 fut crucial pour Microsoft, puisqu'il relança les ventes de la Xbox 360 lorsque ses ventes commençaient à décliner en face de la Nintendo Wii et améliora l'image de la console. Le 25 septembre 2007, date de lancement de Halo 3, les actions Microsoft grimpèrent de 1,7 % en prévision des ventes du jeu[209]. Halo fut décrit comme une série ayant « réinventé un genre qui ignorait qu'il avait besoin d'être réinventé », puisque plusieurs aspects de la série furent repris dans de multiples FPS[210]. Variety qualifia Halo « d'équivalent de Star Wars »[211]. L'écrivain Brian Bendis compare l'impact culturel de la trilogie Halo à celui de Star Wars[117].

Machinima[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Machinima.

En tant que série de jeux vidéo extrêmement populaire jouissant d'une communauté de fans active et étendue, la trilogie Halo donna naissance à toute une collection de productions vidéo au sein d'un médium émergent, le machinima[212]. En pratique, toutes les prises de vue des machinima concernant Halo sont extraites des modes multi-joueurs des jeux de la trilogie. La plupart des productions se situent hors du canon de Halo, les autres s'appuient sur des fanfictions étroitement reliées à l'histoire officielle. Halo 3 comprend une fonction de sauvegarde de films permettant des angles de caméra impossibles dans les jeux précédents, ainsi que d'autres outils facilitant la production de petits films. Le jeu devint un des outils les plus populaires pour la création de machinima, et Microsoft modifia le contrat d'utilisation afin de permettre la distribution non commerciale de tels films[213]. La série comique Red vs. Blue: The Blood Gulch Chronicles est une production machinima remarquable créée par Rooster Teeth Productions. La série obtint un succès inégalé pour un machinima centré sur Halo aussi bien que pour un machinima en général, attirant ainsi l'attention sur le genre machinima[169],[214]. Red vs. Blue généra un revenu annuel de 200 000 dollars américains, et des épisodes promotionnels furent commandés par Bungie[169]. La série prit fin le 28 juin 2007, après 100 épisodes réguliers et plusieurs films promotionnels[215]. Parmi les suites de la série, on peut citer Red vs. Blue : Reconstruction, Red vs. Blue : Relocated et Red vs. Blue : Recreation[216].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Recapitulatif de la saga Halo et de son histoire », sur www.xboxygen.com
  2. « Halo Cryptum », sur Milady.fr
  3. « Halo : Les parasites », sur http://halo.xbox.com/
  4. a et b (en) Microsoft, « The Halo Timeline », sur Xbox.com, Microsoft,‎ 24 février 2007
  5. a et b Trautmann 2004, p. 111
  6. Trautmann 2004, p. 122
  7. (en) Will Tuttle, « Interview - Véhicules de Halo 2 », GameSpy,‎ 1er novembre 2004
  8. (en) Aaron Boulding, « Test de Halo sur Xbox », IGN,‎ 1er novembre 2001
  9. a et b Trautmann 2004, p. 135
  10. (en) Rob Purchese, « Halo 3 - Mongoose », Eurogamer
  11. (en) « Halo 3 - Mongoose », Kotaku
  12. (en) Sid Vicious, « Bungie talks up new Halo 3 vehicle "Mongoose" », GamePro,‎ 11 janvier 2007
  13. (en) Luke Smith, « Legendary Map: Blackout », Bungie,‎ 25 mars 2008
  14. Trautmann 2004, p. 94, Environments
  15. a et b Trautmann 2004, p. 95, Environments
  16. Trautmann 2004, p. 96, Environments
  17. (en) Bungie, « One Million Years B.X. », Bungie,‎ 10 février 2006
  18. Trautmann 2004, p. 100, Environments
  19. a, b et c (en) Vincent Lopez, « Heavenly Halo Announced from Bungie », sur IGN,‎ 21 juillet 1999
  20. a et b (en) « Microsoft to Acquire Bungie Software », sur Microsoft.com, Microsoft,‎ 19 juin 2000
  21. (en) « Halo on Metacritic », sur Metacritic
  22. a et b (en) « Hail to the Chief », GamesTM, Imagine Publishing, no 61,‎ septembre 2007, p. 30–41
  23. (en) Joe Fielder, « Halo: Combat Evolved review at GameSpot », sur GameSpot,‎ 9 novembre 2001
  24. Lars Bakken et al.. Is Quisnam Protero Damno!. Washington: Bungie.
  25. (en) Sal Accardo, « GameSpy's review of Halo: Combat Evolved for the Xbox », sur GameSpy,‎ 15 novembre 2001
  26. (en) « Halo: Combat Evolved PC version on Metacritic », sur Metacritic
  27. (en) « Halo: Combat Evolved Mac version at GameSpot », sur Gamespot
  28. a et b (en) « Halo Retrospective: Halo 2 », sur Ugo.com, UGO Networks
  29. (en) « Halo 2 tops Live most-played list », sur Eurogamer,‎ 21 février 2006
  30. (en) [[Bungie Studios|Achronos]], Bungie, « Halo 3 Announced », sur Inside Bungie, Bungie.net,‎ 9 mai 2006
  31. (en) Luke Smith, « Finish the Fight on September 25, 2007 », Bungie Software,‎ 15 mai 2007 : « On September 25, 2007, players will be able to finish the fight they started in Halo: Combat Evolved and continued in Halo 2. Halo 3 will release in Europe on September 26, 2007 (« Le 25 septembre 2007, les joueurs pourront achever le combat qu'ils ont entrepris dans Halo : Combat Evolved et poursuivi dans Halo 2. Halo 3 sortira en Europe le 26 septembre 2007. ») »
  32. (en) Hilary Goldstein, « Burn, Baby! Burn! », sur IGN,‎ 10 août 2007 (), p. 1–2
  33. Brian Jarrard, Frank O'Connor, Luke Smith. Official Bungie Podcast: 08/28/07Bungie.
  34. (en) « Finish the Fight », Edge (UK), no 179,‎ septembre 2007, p. 66–77 (ISSN 1350-1593, lire en ligne)
  35. (en) Tom Magrino, « 343 Industries opens up on Halo 4, The Reclaimer Trilogy », sur « GameSpot » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24,‎ 28 août 2011
  36. (en) Wesley Yin-Poole, « Halo 4, 5, 6, The Reclaimer Trilogy », sur EuroGamer,‎ 28 août 2011
  37. (en) « The Halo Bulletin: 4.17.12 », sur http://halo.xbox.com,‎ 17 avril 2012
  38. « Le développement de Halo 4 non menacé », sur www.halo.fr,‎ 27 septembre 2011
  39. « Halo Wars », sur www.halo.fr
  40. (en) Andy Robinson, « Interview: Ensemble talks up the console RTS », sur Computer and Video Games,‎ 21 juin 2007
  41. (en) lukems, « E3 Announcement Shelved, For Now », sur Bungie.net,‎ 7 juillet 2008
  42. (en) Alex Pham, « Microsoft explains Halo's no-show at E3 game conference », Los Angeles Times,‎ 16 juillet 2008 (lire en ligne)
  43. (en) Ryan Geddes, « Bungie Video Teases New Game », sur IGN,‎ 25 septembre 2008
  44. (en) « Halo 3 : ODST »
  45. (en) Rus McLaughlin, « IGN Presents The History of Halo », sur RetroIGN,‎ 20 septembre 2007
  46. (en) I love bees
  47. (en) Daniel Terdiman, « I Love Bees Game a Surprise Hit », sur Wired News,‎ 18 octobre 2004
  48. (en) Noah Shachman, « Sci-Fi Fans Are Called Into an Alternate Reality », The New York Times,‎ 4 novembre 2004 (lire en ligne)
  49. (en) Kenneth Hein, « Anatomy Of An Onslaught: How Halo 3 Attacked », sur Brandweek,‎ 10 février 2008
  50. (en) Thorsen, Tor, « Rumor Control: Halo GBA and Dirty Harry: The Game », sur GameSpot,‎ 18 juin 2004
  51. (en) Tor Thorsen, « Rumor Control: Xbox Next Patents and Gizmondo Halo », sur GameSpot,‎ 1er juillet 2005
  52. (en) Brian Crecente, « Halo Going Portable? », sur Kotaku,‎ 1er mai 2005
  53. (en) Christopher Grant, « Gizmondo Halo "project" used cam-mouselook », sur Joystiq,‎ 5 mai 2006
  54. (en) Tor Thorsen, « Origami officially unveiled », sur GameSpot,‎ 3 septembre 2006
  55. a et b (en) Matt Casamassina, « Matt Casamassina claims playing Halo DS », sur IGN,‎ 1er janvier 2007
  56. (en) Matt Casamassina, [http://%5Bhttp://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 « http://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 »%5D (%5Bhttp://web.archive.org/web/*/http://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 Archive%5D%5Bhttp://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 Wikiwix%5D%5Bhttp://archive.is/http://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 Archive.is%5D%5Bhttp://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://ds.kombo.com/article.php?artid=5828 Google%5D • %5B%5BProjet:Correction des liens externes#J'ai trouvé un lien mort, que faire ?|Que faire ?%5D%5D). Consulté le 2013-03-24%5B%5BCatégorie:Article contenant un lien mort%5D%5D « Matt Casamassina demonstrates 'Halo DS' »], sur IGN,‎ 2 octobre 2007
  57. (en) Brian Crecente, « Bungie Owns Bungie: The Q&A », sur Kotaku,‎ 5 octobre 2007
  58. (en) Frank O'Connor, « Bungie Weekly Update 04/25/08 », sur Bungie,‎ 25 avril 2008
  59. (en) Simon Carless, « GDC: Microsoft Talks Episodic Halo Xbox 360 Series », sur Gamasutra,‎ 7 mars 2007
  60. (en) Andy Robinson, « Microsoft STILL hiring for Halo Chronicles », sur Computer and Video Games,‎ 1er août 2008
  61. (en) Kevin Kelly, « Peter Jackson tells Joystiq about the Halo movie, video game project », sur Joystiq,‎ 24 juillet 2009
  62. (en) Christian Nutt, « Reports: Halo: Reach Bungie's Last Halo Game, More », sur Gamasutra,‎ 24 juillet 2009
  63. (en) Ben Fritz, « Halo project dead, Peter Jackson's working on original video games », Los Angeles Times,‎ 27 juillet 2009 (lire en ligne)
  64. (en) « Exclusive: Ensemble Studios' Canceled Project Was Halo MMO », sur Gamasutra,‎ 23 septembre 2008
  65. (en) Frank O'Connor, « Go Tell the Spartans: The Making of Slugfest », sur Bungie,‎ 13 décembre 2005
  66. Eric Trautmann, The Art of Halo, New York, Del Ray Publishing,‎ 2004 (ISBN 0345475860), ix
  67. (en) Rus McLaughlin, « IGN Presents The History of Halo », sur IGN,‎ 20 septembre 2007 (), p. 1–3
  68. (en) Kevin Toyama, « Cover Story: Holy Halo », Next Generation Magazine,‎ mai 2001, p. 61
  69. (en) « Inside Bungie: History », sur Bungie.net,‎ 2 mai 2006
  70. (en) Jesse Hiatt, « Halo The Closest Thing to the Real Thing », Computer Gaming World, Ziff Davis Media,‎ novembre 1999, p. 94–96 (lire en ligne)
  71. (en) Vincent Lopez, « Playable Halo at GameStock », sur IGN,‎ 4 mars 2001
  72. (en) Leigh Alexander, « Interview: Former Microsoft Exec Fries Talks Xbox's Genesis », sur Gamasutra,‎ 14 août 2009
  73. (en) IGN Staff, « Halo 2 and Project Gotham Racing 2 Announced! », sur IGN,‎ 8 août 2002
  74. (en) Tal Blevins, « Halo 2 Hands-On », sur IGN,‎ 20 août 2004
  75. (en) Fran Mirabella, « Halo 2 Multiplayer Hands-On Vol. 4 », sur IGN,‎ 24 mai 2004
  76. (en) Achronos, « Halo 3 Announced », sur Bungie.net,‎ 9 mai 2006
  77. Martin O'DonnellHalo 2 Developer's Commentary [Halo 3 Legendary Edition]. Bungie Studios.— O'Donnell: « I remember when we were doing the Cortana Letters years ago where we had the entire plan from the beginning of the Cortana Letters to the end of the trilogy. » (« Je me souviens lorsque nous écrivions les Lettres de Cortana, plusieurs années auparavant, quand nous avions tout le plan, des Lettres de Cortana jusqu'à la fin de la trilogie. »)
  78. (en) Kathleen Sanders, « E3 2k6: Halo 3 Trailer Impressions », sur IGN,‎ 9 mai 2006
  79. (en) Patrick Klepek, « Bungie Says Halo 3 Graphics are coming Together », sur [www.1up.com 1UP.com],‎ 19 mars 2007
  80. a, b et c (en) Ben Fritz, « Video game publishers Microsoft, Ubisoft invading Hollywood's turf », Los Angeles Times,‎ 22 juillet 2009 (lire en ligne)
  81. (en) Larry Hryb, « Show #343: Interviews with members of 343 Industries about Halo and more », sur « Major Nelson Radio » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24,‎ 9 décembre 2009
  82. (en) Luke Smith, « Bungie Weekly Update: 5/16/2008 », sur Bungie.net,‎ 16 mai 2008
  83. (en) « [http://halo.xbox.com Halo Waypoint »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  84. (en) Michael McWhertor, « Halo Waypoint Further Detailed By Microsoft », sur Kotaku,‎ 25 juillet 2009
  85. « Halo: Anniversary déjà disponible », sur www.halo.fr,‎ 11 novembre 2011
  86. (en) Jonathan Toyad, « E3 2011: Halo 4 Impressions Preview », sur GameSpot,‎ 6 juin 2011
  87. (en) « Halo : Spartan Assault, Halo Waypoint »
  88. « Première annonce du jeu », sur www.jeuxvideo.fr
  89. « Annonce de la date de sortie du jeu », sur www.jeuxvideo.com
  90. a et b (en) Frank O'Connor, « The Bungie Guide to Sci Fi », sur Bungie,‎ 12 avril 2006
  91. a, b, c et d (en) « 2001: A Space Odyssey », Edge, Future Publishing, no 215,‎ 2010, p. 86
  92. a et b (en) Douglass C. Perry, « The Influence of Literature and Myth in Videogames », sur IGN,‎ 17 mars 2007
  93. (en) Matthew Stover, Halo Effect, Dallas, Texas, Benbella Books,‎ 2006 (ISBN 1-933771-11-9)
  94. (en) « All the Right Moves », sur Bungie,‎ 18 février 2010
  95. a et b (en) Roger Travis, « Bungie's Epic Achievement: Halo and the Aeneid », sur The Escapist,‎ 10 octobre 2006
  96. (en) Aaron Marks, « The Use and Effectiveness of Audio in Halo: Game Music Evolved », sur Music4Games,‎ 2 décembre 2002
  97. (en) Martin O'Donnell (2002) « Introduction », notes de l'album Halo 2 Original Soundtrack: Volume One<
  98. a et b (en) Martin O'Donnell (2006), « Introduction », notes de l'album Halo 2 Original Soundtrack: Volume Two
  99. (en) Martin O'Donnell (2006), « Introduction », notes de l'album Halo 2 Original Soundtrack: Volume One
  100. (en) Frank O'Connor, Martin O'Donnell, Luke Smith, Brian Jarrard, « Bungie Podcast Ep. 51: With Martin O'Donnell », sur Bungie.net
  101. (en) Martin O'Donnell (2007), « Introduction », notes de l'album Halo 3 Original Soundtrack
  102. (en) Staff, « Interview with Halo 3 Composer Marty O'Donnell », sur Music4Games,‎ 20 septembre 2007
  103. (en) Steve Traiman, « "Halo Trilogy" soundtrack set previews new game », sur Reuters,‎ 1er décembre 2008
  104. (en) Rick Damigella, « Halo 3: ODST Soundtrack Review - Music for Repelling the Covenant », sur G4tv.com,‎ 19 septembre 2009
  105. (en) « [http://www.gamezone.com GameZone »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  106. (en) Microsoft, Sumthing Else Music Works, « Sumthing announces the release of Halo Wars Original Soundtrack », sur Music4Games,‎ 15 janvier 2009
  107. (en) Rizal Solomon, « Saturday Halo onslaught », New Straits Times,‎ 10 janvier 2009, p. 4
  108. (en) Joanna Pachner, « The Empire Strikes Back », The Globe and Mail,‎ 29 mai 2009, p. 52 (lire en ligne)
  109. (en) « The Halo Author that Wasn't », sur Bungie Sightings,‎ 5 mars 2003
  110. (en) Holly Longdale, « Game Worlds in Written Words », sur Xbox.com, Microsoft,‎ 28 février 2007
  111. a et b (en) « [http://www.gaming-age.com Gaming Age »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  112. a et b (en) « Halo: Ghosts of Onyx Review », sur Xbox.ign.com/
  113. (en) Louis Wu, « Joe Staten Interview », sur Halo.Bungie.Org,‎ 22 octobre 2004
  114. JoHnnY Be GooD, « Pas de traduction prévue pour les romans Halo », sur Halo.fr,‎ 29 mars 2009
  115. [1], Greg Bear
  116. (en) Staff, « Halo Graphic Novel at IGN », sur IGN
  117. a et b (en) Richard George, « IGN Exclusive Interview - Halo: Uprising », sur IGN,‎ 18 mai 2007
  118. (en) « Halo Uprising #4 Hits Stores Today! », sur Marvel Comics,‎ 15 avril 2009
  119. (en) Scott Collura, « NYCC 09: Halo Returns to Marvel », sur IGN,‎ 7 février 2009
  120. (en) Kat Bailey, « Halo: Helljumpers Coming This July », sur 1UP.com,‎ 22 avril 2009
  121. (en) Richard George, « The Halo War Continues at Marvel », sur IGN,‎ 8 février 2009
  122. (en) David George, « Marvel's December '09 Releases », sur IGN,‎ 22 septembre 2009
  123. (en) Tor Thorsen, « Tor Books forging Halo short-story comp », sur Gamespot,‎ 12 août 2009
  124. (en) Laura Parker, « Halo novels get a makeover », sur Gamespot,‎ 19 mai 2010
  125. (en) « [http://halo.xbox.com Halo Waypoint »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  126. (en) « [http://halo.xbox.com Halo Waypoint »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  127. (en) Brian Linder, « Halo Goes Hollywood », sur IGN,‎ 3 février 2005
  128. a et b (en) Claude Brodesser-Akner, « The New Halo Game Is a Hit — So What’s the Status of the Halo Movie? », New York Magazine,‎ 8 octobre 2010
  129. (en) Joseph Staten, « The Great Hollywood Journey, Part II », Bungie,‎ 25 octobre 2005
  130. (en) Chris Hewitt, « Guillermo Del Toro Talks The Hobbit », Empire,‎ 8 février 2008 (lire en ligne)
  131. (en) « Variety » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  132. (en) Tor Thorsen, « Halo movie indefinitely postponed », sur GameSpot,‎ 31 octobre 2006
  133. (en) Nick Farrell, « Halo movie canned », sur TheInquirer.net,‎ 9 octobre 2007
  134. (en) Andy Robinson, « Q&A: MS "already in talks" to continue Halo film », sur Computer and Video Games,‎ 29 octobre 2007
  135. (en) David Chen, « Confirmed: Director Neill Blomkamp Would Probably Not Do a Halo Film, Even If Offered One », sur /Film,‎ 24 juillet 2009
  136. (en) Neill Blomkamp, Peter Jackson, « Halo Movie Interview - SDCC 09: Will Halo Still Happen? », sur IGN,‎ 27 juillet 2009
  137. (en) Scott Collura, Jim Reilly, « Halo Movie will Happen », sur IGN,‎ 7 avril 2010
  138. (en) Jesse Schedeen, « What Say You?: Steven Spielberg Gets Halo'd », sur IGN,‎ 10 septembre 2009
  139. Future Life, « Halo: Faith », sur HaloDestiny,‎ 3 mars 2011
  140. (en) « Halo: Faith - Basic Information »
  141. « carnage.bungie.org »
  142. « Opération Chastity, c'est pour bientôt », sur Halo.fr,‎ 6 mars 2011
  143. (en) Brendan Sinclair, « Halo Legends slips to Feb. 16 », sur Gamespot,‎ 7 janvier 2010
  144. (en) Hilary Goldstein, Erik Brudvig, « SDCC 09: Halo Panel Live Blog », sur IGN,‎ 23 juillet 2009
  145. http://www.jeuxvideo.fr/jeux/console-microsoft-xbox-720/serie-halo-production-actu-560406.html
  146. a et b http://www.melty.fr/xbox-one-halo-une-serie-produite-par-steven-spielberg-a181347.html
  147. http://www.lexpress.fr/culture/tele/steven-spielberg-va-adapter-le-jeu-video-halo-en-serie-tele_1250856.html
  148. http://www.gamekult.com/actu/halo-la-serie-tv-avec-steven-spielberg-A109131.html
  149. http://www.vinyculture.com/une-serie-tv-halo-par-steven-spielberg/
  150. (en) « Halo: Combat Evolved Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  151. (en) « Halo: Combat Evolved Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  152. (en) « Halo: Combat Evolved Anniversary Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  153. (en) « Halo: Combat Evolved Reviews », Metacritic (consulté le 15 novembre 2011)
  154. (en) « Halo: Combat Evolved Reviews », Metacritic (consulté le 15 novembre 2011)
  155. (en) « Halo: Combat Evolved Anniversary Reviews », Metacritic (consulté le 15 novembre 2011)
  156. (en) « Halo 2 Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  157. (en) « Halo 2 Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  158. a et b (en) « Halo 2 Reviews », Metacritic (consulté le 15 novembre 2011)
  159. (en) « Halo 3 Reviews », GameRankings (consulté le 15 novembre 2011)
  160. (en) « Halo 3 Reviews », Metacritic (consulté le 15 novembre 2011)
  161. (en) « Halo: Reach », sur Game Rankings (consulté le 14 septembre 2010)
  162. (en) « Halo: Reach Xbox 360 », sur Metacritic (consulté le 14 septembre 2010)
  163. (en) Andy Patrizio, « Xbox Assault Only Starting », Wired News,‎ 8 janvier 2002
  164. (en) « Halo: Combat Evolved for Xbox Tops 1 Million Mark In Record Time: Xbox System And Games Are Off to Recording-Setting Start in Just Four Months », Microsoft,‎ 8 avril 2002
  165. (en) Tor Thorsen, « Microsoft raises estimated first-day Halo 2 sales to $125 million-plus », GameSpot,‎ 10 novembre 2004
  166. (en) « November 9 - By the Numbers », Official Xbox Magazine, no 40,‎ janvier 2005, p. 15
  167. a et b (en) Guinness World Records Gamer's Edition 2008, Livre Guinness des records,‎ 11 mars 2008 (ISBN 978-1-904994-21-3), « Review of the Year: 2007 Chart », p. 14
  168. (en) Brendan Sinclair, « Analyst: 4.2M Halo 3s already at retail », GameSpot,‎ 24 septembre 2007
  169. a, b, c et d Guinness World Records Gamer's Edition 2008, Livre Guinness des records,‎ 11 mars 2008 (ISBN 978-1-904994-21-3), « Record-Breaking Shooting Games: Halo », p. 98–99
  170. (en) Blake Snow, « Analyst: Halo 3 shatters retail record; sells $170M in 24 hrs », GamePro
  171. (en) Scott Hillis, « Microsoft says "Halo" 1st-week sales were $300 mln », Reuters,‎ 4 octobre 2007
  172. (en) Guinness World Records Gamer's Edition 2008, Livre Guinness des records,‎ 11 mars 2008 (ISBN 978-1-904994-21-3), « Hardware: Best-Sellers by Platform », p. 51
  173. (en) Leigh Alexander, « Halo Wars Sells 1 Million », Gamasutra,‎ 19 mars 2009
  174. (en) Nuite Koha, « Halo Shines », Sunday Herald Sun,‎ 9 août 2009, p. 13
  175. (en) « GamerScore Blog » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  176. (en) Claudine Beaumont, « Halo Reach: Thousands expected to queue for midnight release », The Daily Telegraph,‎ 13 septembre 2010
  177. (en) Eric Osborne, « Non Facete Nobis Calcitrare Vestrum Perinæum », Bungie,‎ 29 avril 2010
  178. (en) Gary Trust, « Weekly Chart Notes: Bruno Mars, Rihanna, 'Halo' », Billboard,‎ 26 août 2010
  179. (en) « 9 mai 2011 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  180. (en) « Microsoft » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  181. (en) Associated Press, « BC Best sellers Books PW », San Francisco Chronicle,‎ 4 décembre 2008 (lire en ligne)
  182. (en) « Publishers Weekly » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  183. (en) Marty Greene, « First Strike Author Eric Nylund Q&A », Microsoft,‎ 21 août 2006
  184. (en) James Brightman, « Halo: Contact Harvest Becomes New York Times Bestseller in First Week », sur GameDaily.com,‎ 19 novembre 2007
  185. (en) Cesar Berardini, « Halo: Ghosts of Onyx Enjoys Mass Market Debut Today », IGN,‎ 5 août 2007
  186. (en) « Best Sellers », The New York Times,‎ 23 janvier 2011
  187. (en) « Best Sellers », The New York Times,‎ 30 janvier 2011
  188. (en) Associated Press, « BC-Best-sellers-Books-USAToday », San Francisco Chronicle,‎ 4 décembre 2008 (lire en ligne)
  189. (en) « Microsoft » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  190. (en) « Récompense de l'Academy of Interactive Arts and Sciences », Academy of Interactive Arts and Sciences,‎ 29 septembre 2007
  191. (en) « Halo: Combat Evolved - Awards », Microsoft,‎ 10 décembre 2006
  192. a et b (en) Douglass C. Perry, Erik Brudvig, Jon Miller, « The Top 25 Xbox Games of All Time », IGN,‎ 17 mars 2007
  193. (en) « Readers' Picks Top 100 Games: 11-20 », IGN,‎ 2006
  194. (en) « Top 25 Most Overrated Games of All Time », GameSpy,‎ 15 septembre 2003
  195. (en) « Halo 2 Awards », sur Microsoft,‎ 26 juin 2007
  196. (en) « Halo 2 tops Live most-played list », Eurogamer,‎ 21 février 2006
  197. (en) Lev Grossman, « 50 Top 10 Lists of 2007 - Top 10 Video Games », Time,‎ 9 décembre 2007 (lire en ligne)
  198. (en) « Best of 2007: Best Online Multiplayer Game (Xbox 360) », sur IGN
  199. (en) « Best of 2007: Most Innovative Design (Xbox 360) », IGN
  200. (en) Hilary Goldstein, « IGN (USA) Halo 3 Review », IGN
  201. a et b (en) Gabe Graziani, « GameSpy Halo 3 Review », GameSpy,‎ 23 septembre 2007
  202. (en) Charles Herold, « Halo 3 Mimics Halo 2, With Some Improved Graphic », The New York Times,‎ 27 septembre 2007 (lire en ligne)
  203. (en) Jon Wilcox, « TVG Review: Halo 3 », Total Video Games,‎ 27 septembre 2007
  204. (en) Aaron Boulding, « Halo: Combat Evolved review at IGN », IGN,‎ 9 novembre 2001
  205. (en) Andy McNamara, « Halo 2 review at Game Informer », Game Informer,‎ 9 janvier 2006
  206. (en) « Master Chief Invades Madame Tussauds », Microsoft,‎ 16 septembre 2007
  207. (en) James Brightman, « Halo 2's Success A Part of Pop Culture », sur GameDaily,‎ 17 novembre 2004
  208. (en) Lev Grossman, « The Halo Trinity: Making Games That Matter », Time,‎ 18 avril 2005 (lire en ligne)
  209. (en) Seth Schiesel, « Halo 3 Arrives, Rewarding Gamers, and Microsoft », The New York Times,‎ 26 septembre 2007 (lire en ligne)
  210. (en) D'Marcus Beatty, « Halo Influence on the Gaming Industry », sur CheatCC
  211. (en) Mark Graser, « Halo: the care and feeding of a franchise », Variety,‎ 4 septembre 2010 (lire en ligne)
  212. (en) David Chong, « Turning video games into movies », American Public Media,‎ 15 avril 2008
  213. (en) Peter Price, « Machinima waits to go mainstream », sur BBC,‎ 16 octobre 2007
  214. (en) Clive Thompson, « The Xbox Auteurs », The New York Times,‎ 7 août 2005 (lire en ligne)
  215. (en) Chris Kohler, « Machinima Series Red vs. Blue Ends Tour of Duty », Wired,‎ 26 juin 2007
  216. (en) Omar Gallaga, « Game Over [Final Edition] », Austin American-Statesman,‎ 27 mars 2007, F1

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Eric Trautmann et Frank O’Connor, The Art of Halo: Creating A Digital World,‎ 2004 (ISBN 978-0-345-47586-2) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 17 janvier 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.