Appleseed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Appleseed (homonymie).

Appleseed

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo d'Appleseed

アップルシ-ド
(Appurushīdo)
Type Shōnen
Genre Cyberpunk
Manga
Auteur Masamune Shirow
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha, Seishinsha, Media Factory
Drapeau de la France Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Comic Gaia
Sortie initiale 15 février 198515 avril 1989
Volumes 4

Autre

Appleseed (アップルシ-ド, Appurushīdo?) est une série de manga créée par Masamune Shirow entre 1985 et 1989. Elle a été prépubliée entre 1985 et 1989 dans le magazine Comic Gaia et a été compilé en un total de quatre volumes. La version française

L'univers d’Appleseed a connu plusieurs adaptations en anime : Appleseed, OAV sorti en 1988, Appleseed, Appleseed Ex Machina et Appleseed Alpha, trois longs métrages d'animation sorti respectivement en 2004, 2007 et 2014, ainsi qu'Appleseed XIII, une série de treize ONA. Plusieurs produits dérivés ont également vu le jour.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La Troisième Guerre mondiale (2099-2126) a ravagé une partie de la Terre, bien que l'arme nucléaire n'ait pas été employée. Les nations se reforment, tandis que des groupes épars d'humains survivent dans des villes en ruine.

L'histoire commence en 2127. Deunan Knut et Briareos « Bri » Hecatonchires (devenu cyborg après un grave accident sur le front Nord Africain) sont deux ex-commandos de L.A. (Los Angeles) S.W.A.T qui ont décidé de s'installer dans une ville dévastée.

Des années auparavant, en l'an 2080, des scientifiques de la planète entière fondaient une cité artificielle dans l'océan Atlantique répondant au nom d'Olympus. Cette cité utopique était destinée à accueillir le fruit de leurs recherches : des humains génétiquement modifiés appelés Bioroïdes dont la première génération naît en 2083; c'est le projet Appleseed qui vise à promouvoir la paix dans le monde. Très rapidement, Olympus prospère sur tous les plans et entame des actions de grande envergure pour fédérer les nations du globe, afin de mettre fin aux divers conflits. Dunan et Bri sont repérés par les services d'Olympus (dont ils ignorent tout) et sont amenés à la ville, où ils essaient de s'insérer socialement comme les autres rescapés de la guerre. Ils entrent dans la police, et sont promus dans la prestigieuse ES.W.A.T., une branche spéciale du S.W.A.T sous le contrôle direct d'Olympus qui utilise des véhicules de type unités mécanisées ou mecha (les Landmates) pour faire face notamment au terrorisme.

Mais tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Certains humains se sentent oppressés par cette société hautement surveillée et veulent « libérer » leurs congénères par des actes de terrorisme. Par ailleurs, l'ordinateur gérant la cité (Gaïa), interrogé sur une manière de résoudre les tensions humains / bioroïdes, décide que ces derniers sont une « erreur dans l'équation » et prend les commandes des plateformes de combat chargées de protéger Olympus contre toutes menaces.

Appleseed, le « pépin de pomme » (modifié génétiquement lui aussi, car il est sphérique), est à la fois le symbole de l'espoir, de la renaissance, mais aussi le grain de sable dans l'engrenage infernal.

Analyse de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Le dessin de Shirow est parfois fouillé et assez difficile à déchiffrer, il regorge également de détails[Lesquelles ?]. Le récit entremêle de nombreuses anecdotes à la trame principale.

Les histoires comportent de nombreuses annotations, et la moitié du dernier tome de l'édition française est une présentation du monde et des acteurs de l'histoire. Shirow y décrit sa vision de la vie et de la politique, avec le côté polémique qu'il peut y avoir[Lequel ?] (notamment « la fin justifie les moyens »).

La particularité de l'œuvre est aussi un grand effort de réalisme de l'auteur[réf. nécessaire], avec un souci du détail impressionnant[non neutre], notamment pour l'architecture des bâtiments, mais aussi et surtout le design des véhicules. Les "landmates" dessinés dans Appleseed sont très différents des Mechas de la plupart des mangas: une taille et un pilotage plus réaliste[réf. nécessaire].

L'adaptation en vidéo (1988) ne reprend qu'une partie de l'intrigue et est centrée sur l'action policière.

La version numérique (2004) regroupe principalement des éléments des livres 1 et 2 et porte sur des thématique politique, philosophique et sociologique ; sans oublier d'introduire quelques scènes d'action très rythmées.

Manga[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Édité originalement en japonais par Seishinsha. Puis réédité par Kōdansha et Media Factory.
  • Édité en français par Glénat, en italien par Éditions Star Comics, en allemand par EMA, en anglais par Eclipse Comics (license expirée) puis Dark Horse Comics avec une traduction du Studio Proteus.
  • 4 volumes (Appleseed I-IV)
  • 1 recueil intitulé Appleseed Databook (réunissant notes, commentaires et un chapitre inédit), publié en français sous le titre AppleSeed V[1].
  • 1 recueil intitulé Appleseed Hypernotes (réunissant 4 chapitres datant de 1992 et des notes, histoires courtes et interviews diverses), non publié en français.

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

no  Japonais Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 15 février 1985 ISBN 4-915333-19-1 18 juin 1994 ISBN 978-2-8769-5228-7
2 10 novembre 1985 ISBN 4-915333-23-X 17 octobre 1994 ISBN 978-2-7234-1847-8
3 31 juillet 1987 ISBN 4-915333-33-7 20 avril 1995 ISBN 978-2-7234-1875-1
4 15 avril 1989 ISBN 4-915333-57-4 23 septembre 1995 ISBN 978-2-7234-1876-8

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 1986, Appleseed gagne le Galaxy Award équivalent au prix Hugo pour la meilleure bande dessinée de science-fiction.

Anime[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Appleseed de Kazuyoshi Katayama. Par les studios Gainax. Une OAV en animation classique (non-numérique) à ne pas confondre avec les films plus récents en images de synthèse.

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Série[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Art book[modifier | modifier le code]

  • Appleseed Creations (1988). Entièrement en noir et blanc à l'exception de la couverture, A4 format, 66 pages, contenant les designs hardware design et les personnages de l'OAV.

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musiques de Appleseed.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Jeu de société[modifier | modifier le code]

  • Appleseed. Édité par Tsukuda Hobby. De 2 à 6 joueurs pour une durée moyenne de 10 minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]