Comic strip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strip (homonymie).

Un comic strip, ou simplement strip, est une bande dessinée de quelques cases, aujourd'hui le plus souvent humoristique, disposées en une bande le plus souvent horizontale. Ce nom provient de la juxtaposition des termes anglais « comic » (comique, amusant, drôle) et « strip » (bande, bandeau).

Origine[modifier | modifier le code]

Les comic strips désignent depuis la fin du XIXe siècle aux États-Unis des bandes dessinées paraissant dans la presse quotidienne. En semaine, elles se composent d’une seule bande, en noir et blanc (daily strip), tandis qu’elles bénéficient le dimanche d’un espace plus important, en couleur (sunday strip). On distingue en outre les strips racontant des histoires à suivre (continuity strip) et ceux proposant chaque jour un gag indépendant (stop comic ou gag-a-day strip)[1].

Les premiers comic strips étaient un moyen de fidélisation du lectorat des quotidiens américains de la fin du XIXe siècle[2]. Les comic strips les plus célèbres sont centrés sur l'humour. Ils ont pour vocation de faire rire le lecteur en un minimum de cases (en général trois, mais certains strips en utilisent plus). Ils étaient d'ailleurs appelés auparavant « funnies » (par moquerie dans un premier temps), puis prenant le nom de comic strip'. Ils donneront par la suite le terme « comics » qui désigne la bande dessinée dans son ensemble aux Etats-Unis.

The Yellow Kid est généralement présenté comme le premier comic strip historique. Le succès du Yellow Kid fait que la série a été considérée par les premiers chercheurs des années 1960 non seulement comme la première bande dessinée américaine et le premier strip de presse du dimanche mais également comme la première bande dessinée dans l'absolu[3].

Aux États-Unis, le comic strip est une véritable industrie avec ses réseaux de distribution tels que le King Features Syndicate (Pim, Pam, Poum, Mandrake le magicien…) ou United Media (Peanuts, Dilbert…). Un équivalent japonais au comic strip est le yonkoma.

Une forme dérivée du comic strip est le web comic qui sont des bandes dessinées proposées sur internet.

Exemples célèbres[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Comic Strip est le nom de l'édition en ligne consacrée à la bande dessinée sur Mediapart.
  • Comic Strip Magazine est un magazine gratuit de bande dessinée publié en France.
  • En 1968, Serge Gainsbourg chante « Comic Strip », en duo avec Brigitte Bardot. Les paroles font référence au vocabulaire issu de l'univers de la bande dessinée et la chanson est ponctuée de diverses onomatopées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]