Halo: Reach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reach.
Halo: Reach
image

Éditeur Microsoft
Développeur Bungie
Distributeur Microsoft Game Studios
Concepteur Marcus Lehto (créateur directeur)
Musique Martin O'Donnell

Date de sortie Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 14 septembre 2010[1],[2]
Icons-flag-eu.png Icons-flag-au.png 14 sept. 2010[1],[2]
Icons-flag-jp.png 15 septembre 2010[1],[2]
Genre Jeu de tir subjectif
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme Xbox 360
Média DVD-ROM DL
Langue Multilingue
Contrôle Manette

Évaluation PEGI : 16+
ESRB : M
ACB : MA15+
CERO : D
Moteur Havok

Halo: Reach est un jeu vidéo de tir subjectif développé par Bungie et édité par Microsoft. Officiellement dévoilé lors de la conférence Microsoft de l'E3 2009, le jeu est sorti en septembre 2010 au niveau mondial exclusivement sur Xbox 360.

Selon ses développeurs, comparativement aux précédents volets de la série, Halo: Reach propose un nouveau rendu visuel, notamment grâce à un moteur graphique retravaillé et un design différent. Ainsi, les modèles 3D sont constitués de beaucoup plus de polygones, les animations ont été entièrement revues à grand renfort de capture de mouvement, les effets de particules se sont multipliés, et les textures ont gagné en finesse. La réalisation technique se veut plus soignée que les précédents volets de Halo.

Le jeu connaît un succès commercial en réalisant 200 millions de dollars de chiffre d'affaires en une seule journée, et d'après VG Chartz, en mars 2011, il se serait vendu environ 8 millions d'exemplaires du jeu à travers le monde[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Halo : Reach se déroule dans un univers de science-fiction, durant l'année 2552, peu avant les événements du jeu Halo: Combat Evolved sorti en 2001[4]. Les humains et le Commandement Spatial des Nations Unies (CSNU) combattent depuis longtemps une coalition de races extraterrestres connue sous le nom de Covenant. Au moment des événements de Halo: Reach, la majorité des colonies spatiales humaines est tombée aux mains des Covenants. La planète éponyme Reach est une planète colonisée, semblable à la Terre, qui abrite les principales infrastructures militaires du CSNU. En plus de l'armée, la colonie accueille plus de 700 millions de civils[5].

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Le jeu suit les actions de l'équipe Noble, une unité spéciale du CSNU composée de super-soldats d'élite, les Spartans. Le joueur contrôle une nouvelle recrue anonyme, identifiée par le nom de code Noble Six (et dont le sexe dépend du choix du joueur)[6]. Le chef de l'équipe Noble est Carter-A259. Avec son second, Kat-B320, ils sont les seuls membres de l'équipe Noble d'origine. L'équipe compte également trois autres soldats : Jorge-S052, Emile-A239 et Jun-A266[7].

Scénario[modifier | modifier le code]

Le jeu commence alors que Noble Six rejoint l'équipe Noble en remplacement d'un camarade tombé au combat. Le colonel Holland, commandant de l'équipe, envoie les Spartans découvrir pourquoi une station-relais de Reach a été déconnectée, suspectant un sabotage de la part des rebelles. Mais au lieu de rebelles humains, l'équipe Noble tombe sur des Covenants. Peu après, l'équipe Noble est déployée afin de protéger une base appartenant à l'ONI. L'équipe y rencontre la scientifique Catherine Halsey, dirigeante du projet Spartan et conceptrice de l'armure MJOLNIR portée par les Spartans, qui les informe que les Covenants qui étaient à la station-relais sont à la recherche d'informations de la plus haute importance.

Jun et Six sont envoyés en mission d'infiltration pour évaluer les forces Covenant et découvrent une gigantesque flotte d'invasion. Alors que les Covenants arrivent en masse sur la planète, l'équipe Noble est envoyée sur différentes missions de défense. Quand un gigantesque transporteur Covenant arrive sur Reach, Jorge et Six échafaudent un plan pour le détruire à l'aide d'une bombe nova artisanale. Après avoir utilisé des chasseurs Sabre pour infiltrer un plus petit vaisseau Covenant, Jorge et Six l'utilisent pour s'amarrer au vaisseau de transport. Mais suite à un dysfonctionnement du compte à rebours, Jorge décide de rester et de se sacrifier pour activer la bombe, détruisant ainsi le vaisseau. La victoire est de courte durée, puisqu'une flotte encore plus importante arrive en orbite de Reach.

Après être retourné au sol, Six se retrouve seul(e) dans la Nouvelle Alexandrie, où il/elle aide les militaires locaux à repousser l'invasion Covenant. Retrouvant l'équipe Noble, Six aide à l'évacuation des civils et à la destruction de canons Covenants. Alors que les Covenants commencent à vitrifier la ville, l'équipe Noble évacue, mais Kat est tuée par un tir de sniper. Rappelant l'équipe Noble à la base, le docteur Halsey leur montre un ancien artéfact Forerunner qu'elle croit être la clef de la victoire. Six, Carter et Emile sont chargés de transporter l'intelligence artificielle Cortana et les informations qu'elle contient jusqu'au vaisseau du CSNU le Pillar of Autumn, alors que Jun se charge d'évacuer Halsey à l'aide d'un vaisseau de transport.

En cours de route, Carter est sévèrement blessé et décide de se sacrifier, lui et son vaisseau, pour détruire une plate-forme d'assaut mobile, permettant ainsi à Six et Emile d'atteindre le Pillar of Autumn. Emile se sert d'un canon de Gauss pour défendre le vaisseau, tandis que Six se fraie un chemin à travers les forces Covenants pour amener Cortana au capitaine Jacob Keyes. Quand Emile est vaincu par des Elites, Six décide de rester derrière pour prendre sa place et permettre au Pillar of Autumn de s'échapper. On assiste alors à la scène d'ouverture de Halo: Combat Evolved, dans laquelle Cortana et le Pillar of Autumn découvrent le Halo, suivie du générique de fin et d'un message de remerciement de la part de Bungie.

Le générique achevé, le joueur contrôle de nouveau Noble Six, qui livre son dernier combat contre des forces Covenants. Après avoir subi des blessures et repoussé plusieurs Élites, Six laisse tomber son casque au sol et s'avère finalement vaincu. Plus de trente ans plus tard, le même casque repose maintenant dans un pré sur une Reach régénérée. La voix off du docteur Halsey fait l'éloge de l'équipe Noble, dont le sacrifice a permis à l'humanité de vaincre les Covenants.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Halo: Reach est un jeu de tir subjectif (ou FPS). Le joueur incarne Noble Six, un supersoldat engagé dans une guerre contre une coalition extra-terrestre, l'Alliance Covenante. Le gameplay est directement inspiré du premier jeu de la série Halo: Combat Evolved. Le personnage est équipé d'un bouclier d'énergie rechargeable qui absorbe les dégâts des armes. Lorsque le bouclier d'énergie est épuisé (et qu'il n’a pas eu le temps de se recharger), les dégâts affectent directement la santé du personnage qui subit les dégâts. Une fois que celle-ci atteint zéro, le joueur redémarre le niveau à la dernière sauvegarde. Toutefois, il est possible de retrouver le niveau maximum de la santé est utilisant un pack de santé, ce dernier étant disséminé dans les niveaux du jeu.

Dans Halo 3, le joueur pouvait utiliser des power-ups lui offrant un avantage défensif ou offensif temporaire. Ce système de matériel est réutilisé dans Halo: Reach mais avec des modifications. Il s'agit de capacités qui sont réutilisables et interchangeables, au nombre de sept : le jetpack, le camouflage actif, le sprint, la carapace qui immobilise le joueur mais le rend invulnérable durant quelques secondes, sans compter l'hologramme, la bulle curative et l'esquive[8]. En plus de ces capacités, les anciennes armes (fusil de combat DMR, fusil d'assaut, etc.) ont été repensées ; à celles-ci viennent s'ajouter de nouvelles armes[9].

Multijoueur[modifier | modifier le code]

La bêta multijoueur du jeu était ouverte aux possesseurs de Halo 3: ODST à partir du 3 mai 2010 et ce, durant 17 jours.

Halo: Reach peut se jouer à 4 sur une seule console Xbox 360 (en écran séparé), en réseau local ainsi qu'en ligne (jusqu'à 16 joueurs) via le service Xbox Live. On retrouve les modes multijoueurs standards de la saga Halo tels que slayer swat et roi de la colline mais aussi de nouveaux modes de jeu. Dans headhunter (« chasseur de têtes » en français), lorsqu'un joueur décède, il laisse apparaître un crâne que les autres joueurs peuvent ramasser et apporter dans une zone spéciale permettant de marquer des points. Le joueur qui parvient à apporter le plus de crânes dans cette zone gagne la manche. Le mode réserve est une variante du mode capture de drapeau. Dans défense de générateurs, les joueurs incarnent soit un Spartan, soit une élite : les élites doivent détruire les générateurs tandis que les Spartans se chargent de les défendre. Enfin, le mode invasion est un mode de jeu en 6 contre 6 dans lequel les Spartans ou les Élites suivant la carte doivent prendre le contrôle de territoires avant de pouvoir accéder à un module qu'ils devront rapporter à leur vaisseau (Phantom pour les élites, Pélican pour les Spartans). Ce mode laisse apparaître des véhicules au fil de la progression et du changement de zone. En effet, ce mode de jeu n'exploite pas toute la carte, mais uniquement une certaine zone ; à chaque fin de manche, les joueurs se retrouvent dans une nouvelle zone de la carte[10].

D'autres modes multijoueurs sont disponibles tels que le baptême du feu, qui apparaissait déjà dans Halo 3: ODST. Il s'agit pour les joueurs de survivre durant plusieurs manches à des vagues d'ennemis extraterrestres. Toutefois, comparé à Halo 3: ODST, le baptême du feu est personnalisable. Le joueur a le choix du type d'ennemis ainsi que de leur nombre. Il peut aussi jouer avec tous les abonnés du Xbox Live (contrairement à ODST où il n'était possible que de jouer avec sa liste d'amis). Des variantes sont disponibles comme la défense de générateurs[11],[12].

Forge, l'éditeur de niveau apparu avec Halo 3, évolue pour ce jeu. Il peut être utilisé pour modifier les cartes multijoueurs ainsi qu'une grande carte nommée Forge World. Bungie s'est d'ores et déjà servi de cette carte pour en créer des variantes, disponibles avec le jeu. Les outils de la forge ont été améliorés. Les éléments de décor (murs, escaliers, plates-formes, etc.) peuvent désormais être encastrés entre eux ou sur le décor et il est possible de changer leur orientation. On peut ainsi les retourner ou encore les mettre de biais[13].

Contenu additionnel[modifier | modifier le code]

Un pack de cartes multijoueurs nommé le Noble Map Pack est disponible depuis le 30 novembre 2010, pour 800 Microsoft Points[14]. Ce pack contient trois cartes qui, à la différence des cartes fournies avec le jeu, ne sont pas fondées sur les niveaux de la campagne[15]. Un second pack de cartes, nommé Defiant Map Pack, est sorti le 11 mars 2011[16]. Ce pack contient 2 nouvelles cartes multijoueurs, et également une carte exclusive de Baptême du feu, toujours non fondées sur la campagne.

De plus, depuis le 15/11/2011 est disponible le jeu « Halo Combat Evolved : Anniversaire » (abrégé Halo CEA), pour célébrer les 10 ans du premier épisode de la saga. À cette occasion, un pack de cartes remastérisées des précédents jeux est sorti : celui-ci contient 5 cartes multijoueur (dont deux tirées de Halo PC), ainsi qu'une carte baptême du feu, "Installation 04", issue de la campagne d'Halo Combat Evolved.

On notera que dans toutes ces cartes présentes dans les packs additionnels sont présents de nouveaux éléments de forge, adaptés à chaque carte et permettant une personnification plus poussée encore.

Développement[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

Après le développement de Halo 3 en 2007, Bungie a séparé ses équipes afin de travailler sur deux projets distincts : le premier groupe se lance sur le projet Halo 3: ODST tandis qu'un autre groupe, dirigé par Marcus Lehto, commence à travailler sur ce qui allait devenir Halo : Reach. L'équipe souhaitait revenir aux fondements avec un épisode qui précéderait chronologiquement le premier opus. Le choix s'est alors porté sur la planète fictive Reach, planète qui a vu naître le projet Spartan. L'histoire se déroulant avant Halo: Combat Evolved, Bungie a pu ajouter de nouveaux personnages et paramètres au jeu. Comme l'histoire de Reach se termine par la destruction de la planète, Bungie a veillé à ce que les joueurs ressentent un sentiment d'accomplissement et de réussite à la fin du jeu[17].

Bungie avait pour objectif de faire de Halo: Reach un jeu techniquement plus évolué que Halo 3 en utilisant pourtant la même plate-forme, à savoir la Xbox 360[18]. À l'origine, il s'agissait de réutiliser les éléments de Halo 3 et de les mettre à jour, mais finalement, tous les éléments ont été repris entièrement[19]. Ainsi, un fusil d'assaut de Reach est constitué de plus de polygones qu'un soldat entier dans Halo 3. L'équipe en a profité pour repenser les ennemis principaux, les armes et les éléments de la série, tout en restant fidèle à l'esprit de la série. Les Grognards, principale composante des forces armées covenantes, ont été ainsi redessinés par rapport à des esquisses de Shi Kai Wang, employé de Bungie, réalisées dix ans plus tôt[19]. Les développeurs se sont portés sur un monde de jeu plus ouvert. En laissant un maximum de liberté au joueur, ils ont voulu donner une approche différente des batailles, plus aléatoires et moins prévisibles. Le jeu a été achevé en juillet-août 2010[20].

Bande-son[modifier | modifier le code]

L'équipe chargée d'écrire la bande-son de Reach est composée de Martin O'Donnell et de Michael Salvatori. Martin O'Donnell affirme avoir écrit une musique plus sombre et viscérale car l'intrigue se déroule sur une planète menacée de destruction[21]. Martin O'Donnell a commencé à travailler sur Reach alors même que Halo 3: ODST était encore en production. Pour autant, il n’a débuté l'écriture de la musique qu'en août 2009. Il a été aidé par des collaborateurs qui ont travaillé sur les précédents épisodes de Halo: Michael Salvatori, C. Paul Johnson et Stan LePard. Le compositeur explique avoir choisi les bases, les thèmes et autres points de départs, avant de les partager avec ses collègues qui ont alors apporté leurs contributions[22].

Annonces[modifier | modifier le code]

Annonce de Halo: Reach à l'E3 le 1er juin 2009

Halo: Reach a été annoncé à l'E3, le 1er juin 2009 à la conférence de presse de Microsoft[23]. Le communiqué de presse indique que la bêta multijoueur serait ouverte au printemps 2010 (avant d'être annoncé pour mai 2010). Halo : Reach est le dernier jeu Halo de la série à être développé par Bungie, son créateur originel. Les futurs jeux Halo seront supervisés par 343 Industries, une filiale de Microsoft[24].

Lors de l'E3 2010, Bungie révèle des passages de la campagne du jeu ainsi que le mode Firefight. Le 10 juillet 2010, Bungie publie la liste complète des succès et médailles de Hal o: Reach. Les médailles sont des récompenses offertes aux joueurs en effectuant certaines actions (meurtres en série, assassinat…)[25].

Multijoueur bêta[modifier | modifier le code]

La bêta multijoueur de Reach a été ouverte aux propriétaires de Halo 3: ODST (ce dernier s'étant vendu à plus de 3 millions d'exemplaires[26]). Plus de 2,7 millions de joueurs ont participé à la bêta, qui était disponible du 3 au 20 mai 2010[27].

Bungie a utilisé la version bêta pour corriger les erreurs et bugs du jeu et a collecté des informations sur les améliorations possibles. Durant le déroulement de la bêta, le forum de Bungie a reçu plus de 360 000 messages[28].

Lancement[modifier | modifier le code]

Halo : Reach est sorti en trois éditions : standard, limitée et légendaire. L'édition standard comprend le jeu ainsi que le manuel. L'édition limitée comprend en plus un sac avec des éléments de l'histoire de Halo, une personnalisation d'armure Elite exclusive, le tout dans une boîte de jeu différente. Enfin, l'édition légendaire, proposée dans un emballage aux couleurs du CSNU, contient tous les éléments de l'édition limitée ainsi que deux heures de commentaires audio des développeurs sur des scènes coupées du jeu, une personnalisation d'armure Spartan exclusive et une statuette de la Noble Team (créée par McFarlane Toys)[29]. Un casque de Spartan exclusif de type Recon, était offert aux joueurs d'Amérique du Nord et uniquement à ceux des autres régions du monde ayant effectué une précommande du jeu[30]. Une console Xbox 360 S en édition limitée Reach est sortie, avec le jeu et deux manettes[31].

Avant sa sortie, le 12 août 2010, une version du jeu sous le nom de Reach- était disponible sur le Xbox Live Marketplace au prix de 99 999 Microsoft Points (~€900), mais il était impossible de l'acheter[32]. Microsoft a annoncé qu'il ne s'agissait que d'une version pour les médias et que le jeu n’allait pas être distribué sous forme numérique[32]. Toutefois, quatre jours après, des hackers parviennent à accéder aux fichiers et distribuent le jeu en version pirate[33]. À noter que Halo 2, Halo 3, et ODST avaient subi le même sort avant leur parution[34].

Marketing[modifier | modifier le code]

Microsoft a préparé la plus grande campagne marketing pour un titre issu de sa branche jeux vidéo. Elle a dépassé en taille et en budget celle de Halo 3, qui avait coûté 6,5 millions de dollars en 2007[35]. L'agence de communication AgencyTwoFifteen et l'agence de création AKQA, qui avaient déjà travaillé sur Halo 3, se sont chargées de la campagne marketing de Reach[36],[37]. Les publicités se veulent simples, se focalisant sur les héros et non les victimes afin de toucher un public plus large que celui des fans de la saga[38]. La campagne de publicité débuta en avril 2010 avec le mini-film Naissance d'un Spartan[38].

La campagne marketing du jeu s'appuyait aussi sur le merchandising avec la création d'une série de figurines par McFarlane Toys, qui avait déjà travaillé sur les produits dérivés de Halo 3[39].

Halo: Reach sort le 14 septembre 2010 dans 25 pays. Plus d'une dizaine de magasins, notamment à Londres, Oslo, Stockholm et New York, ont ouvert spécialement leurs portes jusqu'à minuit[40].

Des éditions limitée et légendaire du jeu sont disponibles depuis le lancement en plus de la version standard.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) 9/10[41]
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) A+[42]
Eurogamer (GB) 9/10[43]
Gamekult (FR) 7/10[44]
GameSpot (US) 9,5/10[45]
IGN (US) 9,5/10[46]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[47]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 91,59 %[48]
Metacritic 91/100[49]

Critiques[modifier | modifier le code]

Halo: Reach a reçu un accueil très positif de la part des critiques. En termes d'avis global, le jeu a reçu un score de 91,59 % sur GameRankings et de 91/100 sur Metacritic[49],[48]. Des critiques comme Thierry Nguyen de 1UP.com et Matt Cabral GamePro l'ont considéré comme le meilleur titre de la saga Halo[42]. Beaucoup ont noté qu'il y avait peu de changements majeurs par rapport aux précédents opus[45].

Erik Brudvig d'IGN fait l'éloge de la campagne, qui ne souffre pas de paysages répétitifs contrairement aux précédents titres[46], tandis que Game Revolution indique la campagne est réussie grâce à l'absence de connotations religieuses ou autres plantes étranges pouvant porter atteinte à l'histoire[50]. Dans The Guardian, Steve Boxer dit que l'histoire de Reach a donné une image très amateur aux précédents épisodes[51] tandis que Thierry Nguyen de 1UP.com estime que l'histoire est plus accessible, mais souffre de personnages trop stéréotypés[42]. En revanche, Charlie Baratt de Games Radar a estimé que si la campagne de Reach était meilleure que celle de Halo 3: ODST, il manquait le gros changement promis[52].

S'exprimant au nom d'Ars Technica, Ben Kuchera fait l'éloge du mode multijoueur de Reach pour son large choix de modes de jeux qui permettrait d'apprécier le jeu peu importe le style de jeu[53]. Beaucoup de critiques ont salué la personnalisation des personnages ainsi que les options offertes pour les joueurs[50],[52]. Le concept de personnalisation du profil psychologique pour affiner les sélections multijoueurs a été aussi applaudi mais sans vraiment savoir s'il serait véritablement efficace. Le site G4 a pour sa part considéré que la carte Forge World offrait à elle seule plus de possibilités que le mode Forge de Halo 3[54].

Les éléments audiovisuels ont été notés comme une avance marquée par rapport à Halo 3 et Halo 3: ODST. Quant au New Zealand Herald, il compare Reach à un gros budget hollywoodien de par la qualité de son environnement[55]. Xbox Magazine indique qu'il y a d'autres jeux avec de meilleurs graphismes, mais que Reach est différent et laisse le souffle coupé, avec l'insertion de la faune et de civils qui renforce l'impression d'une planète en état de siège[56]. Le testeur d'IGN a apprécié que Martin O'Donnell ait retravaillé les effets sonores, et que les nouvelles armes soient époustouflantes[46].

Ventes[modifier | modifier le code]

Le chiffre d'affaires de Halo: Reach est de 200 millions de dollars dès le premier jour, un record pour la série Halo[57]. Fin octobre 2010, le chiffre d'affaires passe à plus de 350 millions de dollars (251 millions d'euros)[58]. La première semaine de distribution, le jeu prend la tête des ventes de jeu vidéo dans le monde[59].

En effet, Halo: Reach s'est vendu à 3,3 millions d'exemplaires rien qu'aux États-Unis en un mois. C'est d'ailleurs le troisième jeu vidéo de la nouvelle génération à dépasser les trois millions sur le sol américain, les deux autres jeux étant Halo 3 et Modern Warfare 2[60]. Finalement le jeu devient la 3e meilleure vente 2010 toujours aux États-Unis[61].

Au Royaume-Uni, la première semaine de lancement fût le 5e meilleur lancement du pays, battant Halo 3 et Halo 3: ODST[62].

Le Japon se démarque des autres pays avec des ventes assez faibles: 44 413 exemplaires dans sa première semaine, se plaçant devant ODST (29 734 exemplaires) mais derrière Halo 3 (61 143 exemplaires)[63].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Date de sortie de Halo Reach sur jeuxvideo.com
  2. a, b et c Gus Mastrapa, « Halo: Reach Drops Sept. 14 », Wired,‎ 24 mai 2010 (consulté le 25 mai 2010)
  3. « Halo: Reach Sales (Xbox360) Sales History (Launches Aligned) », sur VG Chartz (consulté le mars 2010)
  4. (en) « Halo: Reach; Bungie's Astonishing Prequel Revealed », Game Informer, vol. 1, no 202,‎ février 2010, p. 54–61
  5. (en) Bungie Studios, « Halo: Reach background page » (consulté le 27 avril 2010)
  6. (en) Erik Brudvig, « Halo: Reach trailer analysis », sur IGN UK,‎ 13 décembre 2009
  7. (en) Dan Ryckert, « Halo: Reach Developer Commentary », Game Informer,‎ 25 janvier 2010 (consulté le 26 janvier 2010)
  8. (en) « Bungie weekly update du 02/04/2010 décrivant les différentes capacités de Halo Reach », sur www.bungie.net,‎ 2 avril 2010
  9. (en) « Interview avant la sortie de la bêta de Halo Reach », sur gameinformer.com,‎ 31 mars 2010
  10. (en) Thierry Nguyen, « Bungie Details New Multiplayer Modes For Halo: Reach Beta », sur 1up.com,‎ 14 avril 2010
  11. (en) Ryan Geddes, « E3 2010: Firefight in Halo: Reach – Bigger & Better », sur IGN UK,‎ 15 juin 2010
  12. (en) Randolph Ramsay, « Halo: Reach Firefight Mode Hands-On », sur GameSpot,‎ 16 juin 2010
  13. (en) Erik Brudvig, « SDCC 10: Halo: Reach's Huge Forge World », sur IGN UK,‎ 22 juillet 2010
  14. RaHaN, « Halo Reach : les cartes du Noble Map Pack en vidéo », sur Gameblog.fr,‎ 30 novembre 2010
  15. « First Look: Noble Map Pack », sur halodestiny.net,‎ 30 novembre 2010
  16. Phoenixlechat, « Le Defiant Map Pack en Mars ! », sur Halo.fr,‎ 14 février 2011
  17. (en) Edge Staff, « Halo: Reach - Tales Of The Fall », sur next-gen.biz,‎ 21 janvier 2010
  18. (en) Tom Ivan, « Halo: Reach “Bending The Xbox As Far As It'll Bend” », sur next-gen.biz,‎ 22 janvier 2010
  19. a et b (en) Sketch, « Halo: Reach - 3D Art Evolved », sur bungie.net,‎ 26 janvier 2010
  20. (en) Mike Snider, « 'Halo: Reach' Q&A: Bungie's Marcus Lehto and 343's Frank O'Connor », sur bungie.net,‎ 11 septembre 2010
  21. (en) « Halo Reach VGA Interview », sur 1up.com,‎ 14 décembre 2009
  22. (en) Alex Van Zelfden, « Behind the Music of Halo: Reach », sur 1up.com,‎ 25 septembre 2010
  23. « E3 2009 : Halo Reach annoncé ! », sur jeuxvideo.com,‎ 1er juin 2009
  24. « 343 Industries, le label Halo de Microsoft ? », sur Jeuxvideo.fr,‎ 21 juillet 2009
  25. Phoenixlechat, « Halo Reach : Les Succès Dévoilés », sur Halo.fr,‎ 10 juillet 2010
  26. Sylvain Trinel, « 3 Millions pour Halo 3 ODST », sur gamekyo.com,‎ 17 novembre 2009
  27. « Halo Reach : la bêta publique a été une franche réussite et elle est … », sur xboxgen.fr,‎ 19 mai 2010
  28. (en) Erik Brudvig, « Halo: Reach Post-beta Interview », sur xbox360.ign.com,‎ 25 mai 2010
  29. (en) Mark Walton et Tor Thorsen, « Halo: Reach standard, limited, and legendary editions confirmed », sur IGN.com,‎ 22 avril 2010 (consulté le 27 avril 2010)
  30. Erik Brudvig, « Bonus de précommande pour Halo: Reach (le casque Recon) », sur gamekyo.com,‎ 28 août 2010
  31. Erik Brudvig, « La Xbox 360 Halo Reach limitée : les images », sur xboxygen.com,‎ 23 juillet 2010
  32. a et b (en) Andrew Yoon, « Halo Reach listed at $1250 on Xbox Live Marketplace (and why you can't buy it) », sur joystiq.com,‎ 16 août 2010
  33. David Lobjoie, « Halo reach piraté, Microsoft va punir » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 26 août 2010, sur synchro-blogue.com
  34. (en) Jim Reilly, « The History of Halo Leaks », sur xbox360.ign.com,‎ 23 août 2010
  35. Jean-Baptiste Pochet, « Une grosse campagne Marketing pour Halo Reach », sur jvn.com,‎ 24 août 2010
  36. « Halo Reach : Deliver Hope », sur http://agency215.com
  37. « Halo: Reach », sur http://www.akqa.com
  38. a et b (en) Ann-Christine Diaz, « Behind the Work: Remember Reach », sur creativity-online.com,‎ 24 août 2010
  39. « De nouvelles figurines Halo: Reach chez McFarlane », sur gentlegeek.net,‎ 20 octobre 2010
  40. « Le lancement US de Halo: Reach », sur paperblog.fr,‎ 13 septembre 2010
  41. (en) Edge Staff, « Halo: Reach Review », sur next-gen.biz,‎ 17 septembre 2010
  42. a, b et c (en) Thierry Nguyen, « Halo: Reach Review », sur 1up.com,‎ 9 novembre 2010
  43. (en) « Halo: Reach Review », sur eurogamer.com,‎ 9 décembre 2010
  44. Poischich, « Test Halo: Reach », sur Gamekult,‎ 16 octobre 2010
  45. a et b (en) Chris Watters, « Halo: Reach review », sur GameSpot,‎ 13 septembre 2010
  46. a, b et c (en) Erik Brudvig, « Halo: Reach review », sur IGN UK,‎ 11 septembre 2010
  47. Hiro, « Test Halo: Reach », sur Jeuxvideo.com,‎ 12 septembre 2010
  48. a et b (en) « Halo: Reach », sur Game Rankings (consulté le 14 septembre 2010)
  49. a et b (en) « Halo: Reach Xbox 360 », sur Metacritic (consulté le 14 septembre 2010)
  50. a et b (en) Test du jeu par Gamerévolution.com
  51. (en) Test du jeu par The Guardian
  52. a et b (en) Charlie Barratt, « Halo: Reach review », sur gamesradar.com,‎ 11 septembre 2010
  53. (en) Ben Kuchera, « Halo: Reach review », sur arstechnica.com,‎ 11 septembre 2010
  54. (en) Kevin Kelly, « Halo: Reach review », sur g4tv.com,‎ 11 septembre 2010
  55. (en) Troy Rawhiti-Forbes, « Halo: Reach review », sur nzherald.co.nz,‎ 12 septembre 2010
  56. (en) « Halo: Reach review », sur oxm.co.uk,‎ 12 septembre 2010
  57. (en) Antoni Slodkowski, Sachi Izumi, « Microsoft "Halo: Reach" sales hit $200 million on 1st day », sur Reuters,‎ 16 septembre 2010 (consulté le 27 février 2011)
  58. « Résultats financiers : Microsoft se porte comme un charme », sur xbox-mag.net,‎ 29 octobre 2010
  59. « Le top 10 des ventes et Halo: Reach », sur game-focus.com,‎ 26 septembre 2010
  60. Laurely Birba, « Halo: Reach : 3,3 millions aux Etats-Unis », sur JeuxActu.com,‎ 15 octobre 2010
  61. « Charts US : Black Ops explose 2010 », sur Gamekult,‎ 14 janvier 2011
  62. (en) Tom Curtis, « Halo: Reach, Sports Champions Top UK Sales Charts », sur Gamasutra,‎ 20 septembre 2010
  63. « Halo: Reach au Japon : échec ou succès ? », sur Jeuxvideo.com,‎ 25 septembre 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 24 mars 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.